Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA FORFAITURE SOCIALISTE DOIT ETRE SANCTIONNEE

Publié le par Tourtaux

Homme de conviction, j'ai toujours voté à gauche. Au premier tour, pour un candidat communiste et au second, respect de la discipline républicaine en faveur du candidat dit de gauche le mieux placé . C'était très souvent un socialiste. J'ai souvent renâclé. Il y a bien longtemps que je votes blanc au second tour parce qu'à mes yeux la discipline républicaine est devenue un leurre. Comme diraient les anars, "un piège à cons". Devant la menace d'un pouvoir totalitaire sous la houlette de Sarkozy, je me suis fait violence en votant pour Royale, cette bourgeoise peu ancrée à gauche et inapte politiquement à la fonction présidentielle. Cet errement sera le dernier. 

A Versailles, le 4 février prochain, parmi les parlementaires étiquetés à gauche, la totalité des élus communistes votera contre le "Traité de Lisbonne". Chez les socialistes, une minorité d'élus fera honneur aux lois et valeurs de la République en restant dans le droit fil de l'engagement pris lors du référendum du 29 mai 2005 en refusant de cautionner l'Europe du capital, l'Europe du bâillon. 

Après bien des tergiversations sur la manière dont il va retourner une fois de plus sa veste, le parti socialiste se prépare à violer et trahir la souveraineté populaire. En s'abstenant, la majorité des élus PS va hypocritement, passivement ratifier le "Traité de Lisbonne". Traité contre lequel, une majorité d'électeurs s'est opposée à 55% par référendum le 29 mai 2005.

Un vote nouveau des parlementaires contre l'avis négatif du peuple souverain est illégitime. Cette forfaiture rejoindrait dans l'histoire de notre pays celle de leurs prédécesseurs qui ont capitulé en votant les pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 juillet 1940.

Lors des prochaines élections municipales, je ne légitimerai pas les candidats socialistes qui ont voté OUI au référendum du 29 mai 2005. Ces candidats n'auront donc pas mes suffrages les 9 et 16 mars prochain.

D'autre part, j'ai pris connaissance de la réponse faite par une députée PS de Paris à une Citoyenne. Pitoyable, lamentable. Indigne d'une élue se disant de gauche. A croire qu'elle ne se rend pas compte de la gravité de son propos qui me conforte dans mon refus de vote socialiste. En effet, je ne puis concevoir une alliance qui, de mon point de vue est contre nature. D'une part, il y aurait des démocrates qui ont voté NON à l'Europe de tous les dangers et de l'autre, des candidats que je ne considère pas comme des démocrates et qui, comme la bande à Sarkozy et comme les amis ou ex-amis de Bayrou ont voté OUI des deux mains. Je pense qu'il est impossible de cohabiter dans ce cas de figure. 

Une fois de plus, des électeurs de gauche et de bonne foi vont encore se faire abuser par cette traîtresse 
langue de bois qui consiste à faire croire aux électeurs que les socialistes sont des démocrates, des défenseurs des opprimés alors que par leur abstention négative, leurs parlementaires vont  commettre une 
forfaiture permettant au gouvernement de signer un traité rejeté par le peuple. 

La loi que le PS s'apprête à laisser passer est anticonstitutionnelle. Elle remet en cause les institutions Républicaines. C'est un déni de démocratie.

Les socialistes sont ou gravitent autour du gouvernement de manière déguisée. Soit ils sont exclus ou suspendus, soit ils rendent leur carte d'adhérent, soit, comme Straus-Kahn, Lang et autres Roccard,  ils reviendront tôt ou tard au bercail de Solférino. D'autres, nombreux au portillon attendent que Sarkozy claque des doigts pour rejoindre le bel équipage. 

Qu'importe, le PS appelle à battre Sarkozy. Cela est bien tristounet. Hollande et sa gauche caviar se moquent du monde. Il suffit de regarder autour de soi et que voit-on? Des socialistes qui font des ronds de jambes à la droite centriste et pas seulement. On y voit aussi des maires socialistes laisser sur la touche les communistes qui ont été élus sur leurs listes parce que le PCF ne pèse plus assez électoralement, ce qui conforte leurs désirs de fricoter avec la droite. 

Au second tour, nous verrons des socialistes laisser "tomber" leurs colistiers communistes pour leur préférer des gens de droite. Cela crève les yeux. Les électeurs de gauche du premier tour auront été roulés dans la farine et, frustrés, se retrouveront dans l'incapacité de voter selon leurs convictions. 

J'ajoute que les socialistes ont brillé par leur absence lors des combats de classe que les cheminots et les traminots ont mené en novembre 2007. Alors, le retraité cheminot que je suis ne votera pas pour des socialistes qui ont dit OUI à la dictature européenne, celle des représentants du Medef et de toute la droite, sans exclusive. 
Jacques Tourtaux 






















 














 










   

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

CHARITE CHRETIENNE OBLIGE

Publié le par Tourtaux

Attention, il y a péril en la demeure. Le grand catholique et antilaïque chanoine d'honneur, a décidé de soigner les pauvres de France à sa convenance.

A peine rentré de sa visite papale, notre bon saint Nicolas distribue généreusement les friandises aux pénitents atteints d'une maladie incurable que, semble-t-il, notre saint doux a choppé aussi. Notre bon Croisé n'a certes pas encore la "bloblotte", mais de tics rigolos, notre zigotto est rempli.

Même pour les vieux en fin de vie, les friandises, ça coûte cher alors, pour ce faire, notre bon samaritain met le paquet. Les hôpitaux subissent une cure de rajeunissement. Flexibilité oblige. Les urgences contestataires du docteur Pelloux croûlent sous les tâches et les patients qui peuvent débourser le forfait hospitalier sont soignés au mieux. C'est qu'il n'y a plus de sous dans les hôpitaux publics, les caisses sont vides. La médecine libérale se régale. Ne dit-on pas qu'elle est dans son écrasante majorité un des privilégiés viviers d'électeurs du président.
 
Je me suis laissé dire que le doux Jésus est un saint homme, qu'il est bon et généreux. Un fils du peuple, en quelque sorte. En raison de son grand âge, notre petit Jésus est en maison se retraite où il coule des jours heureux.

Un des arrières petits fils de Dieu le Père préside aux destinées  de ce qu'était notre belle France avant l'arrivée de ce lointain petit fiston. C'est que le fidèle serviteur de Dieu se prend pour le Messie qui, malgré des efforts désespérés n'y parvient pas.

Pour que les anciens aient une fin de vie décente, notre bon chrétien se démène et prend l'argent où il veut. Tout comme l'hôpital public, la Sécurité sociale crève, les assurés sont aux abois et le bon saint Nicolas gâte ses cliniques privées. Tu sais celles qui s'enrichissent en coulant l'hôpital public et en pressurant les patients?

Certains bonbons acidulés, voir au miel sont jetés aux assurés sociaux comme un os à un chien. Entre autres, de nombreux médicaments déremboursés, des forfaits hospitaliers, des franchises médicales, un euro par ci, un euro par là. Notre bon Dieu soigne au mieux. Plus y crévera de charognes, moins y aura de pensions à payer, d'AAH (Allocation d'Adulte Handicapé), etc... 

Puis si, parce que t'es pauvre, tu ne peux pas te payer une mutuelle, t'iras crever sous les ponts ou dans les caniveaux. Si t'arrives pas à crever, t'iras à Vincennes, y a un zoo et puis, si t'es pas heureux avec les singes, Vincennes a aussi son centre de redressement, tu sais celui où les sans-papiers mangent tous les jours à leur faim. La rumeur dit qu'ils bouffent du CRS à longueurs de journées. Y paraît même qu'ils sont soignés à coups de matraques. Si tu me crois pas, t'as qu'à y aller! Et si t'en a pas encore assez, demande au chanoine d'honneur de te pistonner pour entrer dans les ordres. Tu pourras sabrer...le champagne avec les nonnes. Y paraît que notre sauveur, grand défenseur de la laïcité évangélise à coups de goupillons. 

En attendant, si tu veux soigner ta santé, t'as pas intérêt à être pauvre. Les jours s'annoncent difficiles pour la racaille, alors, mon petit pauvre, si tu veux éviter le parc à os, j'te conseilles de beaucoup prier si tu veux espérer que ton charmant petit président te viennes en aide.

Tu sais pas sa dernière trouvaille? Y va mettre les médicaments déremboursés en vente libre en magasins pour faire plaisir aux laboratoires qui en profitent pour augmenter sensiblement leurs tarifs. Si tu ne me crois pas, appelle le Vatican, le Saint Père sait tout. Amen ton pèze!

Pour terminer et si tu veux espérer sauver ta peau mise à mal par le Sarko, j'vas t'dire quoique c'est que l'pharmacien m'a dit :

"Donnez-moi la liste de vos médicaments déremboursés, on verra avec les labos, peut-être qu'il y en aura de moins chers". Comme si les assurés sociaux pris à la gorge par l'inhumain Sarkozy avaient besoin d'entendre cela. En clair, si t'es pauvre, t'as juste le droit aux soins de seconde catégorie ou de crever dans ton trou à rats alors que si t'as du fric, tu peux te payer les médicaments de 1ère classe. Quel mépris!
Sarkozy n'a rien à foutre des pauvres qui souffrent d'uns ALD (affection de longue durée) et sont dans l'incapacité financière de se soigner. Nombre de personnes sont en ALD pour toutes prestations. Tel est mon cas.

Sarkozy va sans doute laisser passer les élections minicipales pour ensuite odieusemrnt agresser les personnes en ALD, c'est-à-dire prises en charge à 100% pour les soins qu'elles doivent recevoir à vie. Alors, petit président d'une petite minorité de français, croyez-vous avoir le droit de laisser crever les gens? Croyez-vous que Sarkozy de... Rappelez-moi votre nom déjà?

Petit président Sarkozy, vous qui avez été élevé dans la ouate, non, ne dites surtout rien, gardez votre hypocrite compassion , les pauvres eux, ont de la Dignité. 

Votre charité chrétienne, gardez-là pour des pareils à vous. Vous savez les Bush, les Berlusconi, les émirs et toute votre clique. Moi, je suis athée et je puis vous dire que votre "bon" dieu ne vous a pas tous faits du même bois car, si moi, je ne crois pas au ciel, vous, vous n'arrivez pas à la cheville des Hugo Chavez, des Fidel Castro qui, pourtant sont comme vous de fervents catholiques. Vous êtes donc un drôle de paroissien.

J'allais oublier. Des bruits circulent. Il paraît que l'UMP va prendre sa pâtée aux municipales. Votre impopularité grandissante est dûe à vos mensonges, au mépris que vous portez à notre peuple, en particulier en faisant crever les plus pauvres, donc les plus vulnérables d'entre nous. Votre néfaste politique vous enfonce  chaque jour davantage puisque même les couches moyennes sont désormais frappées de plein fouet.

Vous ne l'emporterez pas au paradis. Honte à vous, Usurpateur. C'est comment votre nom, déjà?
Jacques Tourtaux






























 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

CHARITE CHRETIENNE OBLIGE

Publié le par Tourtaux

undefined

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

HOLLANDE LES GREVISTES ET LES MUNICIPALES

Publié le par Tourtaux


undefined
Lors des dures grèves menées par les salariés de la SNCF et de la RATP contre le pouvoir personnel et autoritaire de Sarkozy, François Hollande et le parti socialiste ne se sont pas bousculé au portillon pour marquer leur soutien empressé et désintérressé aux grévistes, notamment lors des manifs. 

Voilà que François Hollande s'élève vigoureusement contre le ministre Darcos qui fait feu de tous bois contre l'arrêt de travail des enseignants qui répondent à un mot d'ordre de grève lancé par les syndicats de la Fonction Publique. Darcos qui veut instaurer le service minimum dans les écoles tente de briser la grève des instits qu'il n'entravera d'ailleurs que partiellement le 24 janvier.

Le très pieu Darcos voit rouge et envisage d'obliger les futurs grévistes à se déclarer 48 heures avant l'arrêt de travail.

François hollande voit rose et tempête contre l'intention belliqueuse de Darcos. Il n'en est pas question!!!

 François Hollande opérerait-il une sélection? Il y aurait d'un côté les salariés des régimes spéciaux qui devraient se déclarer grévistes 48 heures avant le début d'une grève et  de l'autre les OS (ouvriers spécialisés) de l'enseignement que sont les instits, désormais pompeusement appelés professeurs des écoles. 

Il n'y a bien sûr aucune animosité de ma part. Contrairement aux Sarkozy, aux Hollande et compagnie, nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde. Hollande cause comme le représentant d'un parti réformiste au service de la bourgeoisie et moi je parle comme un fils du peuple doit le faire. 

François Hollande, ce n'est pas en divisant les différentes couches sociales du monde du travail que les choses vont évoluer dans le bon sens. 

François Hollande, ce n'est pas en recollant les morceaux, (le temps d'une élection) d' un PS à la dérive que les humbles de ce pays vont  retrouver la sérénité. 

Selon François Hollande, les français seraient la "seule boussole" des socialistes. Fallait la trouver celle-là. Il ne faut pas faire de grandes études à l'ENA pour trouver de pareilles sorties. C'est la feuille de route des secrétaires de sections socialistes jusqu'aux élections. Il faut gagner pour la gauche dit-il. Aurait-il lui aussi un "trou d'air "comme il l'a dit récemment concernant la clique à Sarkozy? 

Il ne faut tout de même pas manquer d'air pour oser encore se réclamer de la gauche. Hollande, Royale et la plupart de ce qui reste de chefs au PS ont voté OUI à l'Europe du fric. Les autres comparses se sont laissés tenter par le "charmant" rassembleur qu'est Nicolas Sarkozy. D'autres camarades vont s'y précipiter.

François Hollande dit vouloir donner aux français un peu d'espoir, un peu de concret, un peu de vie transformée...

Hollande et compagnie, cessez de nous prendre pour des enfants de coeur, c'est d'un coup de pied au cul salutaire que vous avez besoin. 
Un électeur de la vraie gauche, pas celle qui tourne sa veste pour un OUI ou pour un non.
Jacques Tourtaux





 











 


  

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

NARCISSE VA PAYER CASH SES MENSONGES

Publié le par Tourtaux

undefined
Le mytomane Sarkozy est intenable. Il pense sans doute qu'il va pouvoir continuer de faire croire aux gens que plus un mensonge est gros, plus il a de chances d'être cru. 

Sarkozy ressemble fort au berger Narcisse qui s'éprit de sa propre image en se regardant dans les eaux d'une fontaine au fond de laquelle il se précipita.

Narcisse a constamment de nouveaux dadas. Il change facilement son fusil d'épaule, son ministre carpette Michel Barnier et les marins-pêcheurs en savent quelque chose. Etalant publiquement sa sulfureuse vie privée, la cote d'amour du président en a pris un sérieux coup et ce n'est qu'un début. Narcisse est en chute libre dans les sondages. Son drapeau est en berne.

S'il s'implique personnellement dans la campagne des élections municipales, il va accentuer et précipiter sa déconfiture. Narcisse va payer cash!

A chaque fois qu'il l'ouvre, c'est pour annoncer des mauvaises nouvelles qui ne concernent essentiellement que la population laborieuse. Les riches, les nantis, eux, sont particulièrement choyés.

A l'exception de la CGT, de soit-disant "syndicalistes" viennent de signer l'accord réformant les contrats de travail. Cet accord va notamment aggraver la précarité des salariés. Ces prétendus représentants des travailleurs s'imaginent sans doute que d'un coup de stylo magique, nous allons avaliser et cautionner tous les caprices du président devant lesquels ils se couchent. La France, berceau  des Droits de l'Homme et son peuple vont se ressaisir, entrer en Résistance car, n'en déplaises aux privilégiés de ce pays, jamais un grand Peuple comme le nôtre ne sera un peuple d'esclaves. Nos aînés l'ont toujours démontré. 
Narcisse va payer cash!

Ce lundi, Narcisse a reçu un de ses sosies : le président colombien Uribe. Il n'y a pas litige entre eux lorsqu'il s'agit des FARC. Des terroristes. Narcisse est allé jusqu'à écrire au commandant des FARC pour organiser une rencontre afin de faire libérer des otages alors qu'il voit en lui un terroriste. Le courageux président de "tous" les français n'est pas un poltron. Ya pas à dire, c'est bien lui le plus beau.

Que va-t-il nous arriver lorsqu'au 1er juillet, la France va prendre la présidence tournante de l'Europe du capital? Narcisse va vouloir mener les peuples à la baguette, dominer l'Europe, voire la planète. Deux gugusses ont essayé  d'y parvenir au prix de terribles boucheries.

Napoléon a fait tuer des centaines de milliers de pauvres gens. Un certain chancelier allemand a entraîné le monde dans une autre terrible tuerie. Les deux sinistres personnages ont échoué en Russie. Pourvu que Narcisse ne tente pas de les imiter. Une fois de plus, notre jeunesse servirait de chair à canon aux impérialistes. 

Les propos à peine voilés de Narcisse font craindre le pire. La veuve d'un haut responsable d'Al-Qaïda affirme que la menace terroriste contre la France " est désormais évidente" et que le pays ne sera "plus épargné" et est devenu "une cible prioritaire".

Dans une interview au "Parisien/Aujourd'hui en France, la veuve avertit ainsi que le "sanctuaire français n'existe plus et prévient que "la France sera punie" pour "son allégeance à l'Amérique".

"La politique étrangère de la France s'aligne sur celle des Etats-Unis. La France ne sera plus épargnée", estime-t-elle.

Pour elle, le voyage de Nicolas Sarkozy à Kaboul, " sainte terre d'Islam" "a provoqué un déclic". "Al-Qaïda tient toujours sa parole. Quand on fait la guerre, il faut s'attendre à recevoir la guerre", souligne-t-elle avant d'ajouter " quand Sarkozy va en Arabie Saoudite, c'est pour vendre des armes contre les musulmans. Cette politique vous expose dangereusement".

Les propos récents tenus par Narcisse Sarkozy posent questions. La soit-disant politique de civilisation dont il nous bassine actuellement ressemble fort à une politique d'évangélisation. Le bon dieu, toujours le bon dieu. Ras le bol!

La "laïcité positive" aurait pour but de vider de sa substance la loi de 1905, qui consacre la séparation des Eglises et de l'Etat. L'objectif  étant de mettre à contribution les religions dans la gestion de l'ordre social, et de leur ménager une place centrale dans la politique dite de civilisation. En fait, il s'agit de faire jouer aux religions le rôle de " supplément d'âme d'un monde sans âme", pour reprendre les termes de Karl Marx. 

Le 20 décembre 2007, à Rome, le chanoine d'honneur lançait : " la laïcité n'a pas le pouvoir de couper la France de ses racines chrétiennes". Ces orientations préoccupantes remettent en cause la laïcité, indissociable de l'idée de progrès social. Narcisse va payer cash!

Les français sont submergés de soucis et non des moindres, en raison d'une politique antisociale de plus en plus dure à supporter. Le Droit à la Santé est bafoué. Les plus démunis, les plus vulnérables sont désignés comme étant coupables  d'être malades, d'être handicapés, de vieillir.

Actuellement, des personnes gravement malades font la grève des soins, mettent leurs vies en danger afin de protester contre les franchises décrétées  par le gouvernement.

Narcisse Sarkozy a eu le culot de répondre à un des grévistes par des mensonges éhontés. Cet irresponsable ment comme il respire. Le petit Larousse de la médecine dit que cette tendance à la mythomanie est systématique, plus ou moins volontaire, à la fabulation et au mensonge. Je cite :

"Cette tendance à la fabulation et au mensonge serait un signe d'immaturation cognitive et psychoaffective, le mythomane ayant du mal à distinguer le vécu de l'imaginaire. Cette tendance est normale et transitoire chez l' enfant. Chez l'adulte, elle peut être un symptôme d'hystérie ou de perversité".

Chez Narcisse, le mensonge est une culture. A ce stade de gravité, la mythomanie est une maladie mentale.

Ce monsieur n'a que faire d'entraîner dans la détresse des personnes aujourd'hui dans l'incapacité financière de payer une mutuelle, une assurance ou une complémentaire.

Si l'on ne stoppe pas d'urgence cet odieux individu, fut-il président de "tous" les français dans son entreprise de démolition de notre système de santé, d'autres pathologies vont apparaître en raison d'une prise en charge tardive des patients. L'état des malades qui auront renoncé à certains soins pour des raisons financiaires va s'aggraver. Les médicaments déremboursés vont prochainement être en vente libre en magasins. Une honte!
Narcisse va payer cash!

Les collaboratrices et renégates organisations syndicales ferment les yeux. Elles ont lâchement renoncé à défendre la Sécurité sociale et les travailleurs qu'elles abandonnent à leur triste sort.

Politiquement, à gauche, c'est la désolation. Le parti socialiste en pleine crise et qui a perdu près d'un quart de ses militants en un an espère se refaire une santé par le biais des élections municipales. La 
" mobilisation " est générale. Les chefs se retrouvent pour gagner avec un mot d'ordre passe-partout : le vote sanction. Sacré programme!

En clair, à part monter au créneau contre les municipalités à direction communiste, que fait et que propose cette gauche caviar pour nous sortir de la mouise?

Ségolène Royale qui n'a pas plus que Narcisse l'étoffe d'une présidentiable dit vouloir englober les classes moyennes pour ratisser large. L'électorat centriste, donc de droite n'est pas négligeable. Dans le passé, nous avons vu où ce type d'alliances a conduit notre pays et les français.

Peillon a exhorté la gauche a " retrouver la tradition perdue et oubliée du socialisme français" qui est
 " l'héritier du libéralisme, au sens politique du terme, et le meilleur accomplissement du libéralisme".

Peillon a " prôné " des politiques différenciées selon la situation des uns et des autres".

La messe est dite! Le chanoine d'honneur doit être content. Beaucoup de " camarades" socialistes vont postuler aux places d'honneur. Narcisse Sarkozy a l'embarras du choix.

François Hollande évoque " un trou d'air de l'exécutif" parce " qu'il y a le début d'une défiance à l'égard de l'exécutif parce que les résultats ne sont pas là".

"Mais, a-t-il ajouté, ce n'est pas parce qu'il y a un trou d'air du gouvernement que le parti socialiste va s'envoler"...

"Le trou d'air, nous le constatons, nous, ce qu'il nous faut, c'est annoncer le printemps" a résumé le député-maire de Tulle et actuel premier responsable national du PS. 

L'irresponsable parti socialiste  et François Hollande sont au ras des pâqurettes. Si j'ai eu du mal à suivre le discours de Hollande, c'est sans doute parce que je n'ai pas fait l'ENA.

J'allais oublier le milliardaire directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn qui, en s'invitant a fait une surprise à ses petits camarades. Il est venu en simple militant. Modeste, le patron du Fond Monétaire International appelle à un vote sanction contre le gouvernement aux élections municipales alors que c'est son ami Narcisse qui lui a " offert" son job actuel. Un cadeau empoisonné de Dominique la veille d'être reçu à l'Elysée par son "bienfaiteur". 
Quelle cuisine!

Un électeur qui a beau scruter, mais ne voit pas ce qui différencie la droite de cette gauche caviar.
Jacques Tourtaux












 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>