Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bernard KOUCHNER NE VEUT PAS MOURIR IDIOT

Publié le par Tourtaux

Nicolas Sarkozy poursuit sa descente aux enfers, il ne pèse plus que 34% dans le coeur des français et près d'un sur deux estime qu'il détériore l'image de la France dans le monde. C'est en toute " modestie " que cet Attila en herbe se prépare à  prendre le commandement pour six mois de la présidence de l'Union européenne.  

Pendant ce temps-là, Bernard Kouchner, ministre des Affaires étragères que l'on avait un peu perdu de vue décolle dans une de ses coutumières  envolées en déclarant à propos du Zimbabwé : Mugabe n'est " pas fréquentable ". Comme si Kouchner l'était, comme s'il méritait d'être connu !

Kouchner a estimé sur Europe-1 que la situation au Zimbabwé s'apparente à une " régression du droit d'ingérence " face à un régime qui invoque la préominence de sa souveraineté nationale. " Nous allons tenter de reprendre la main sur ce chapitre cruel ", a-t-il annoncé, ajoutant que, selon lui, " au dessus des souverainetés des Etats se trouvent les droits de l'homme.

Kouchner ne s'améliore pas, toujours ses sorties à mourir de rire si la situation y prêtait. Le bon docteur Kouchner met tout ce qui lui reste de verve pour tenter de nous démontrer que la France a un droit de regard sur cet Etat. Il a le culot d'invoquer les droits de l'homme alors que ceux-ci sont bafoués dans notre pays. Le " nanard " ne manque pas d'air pour oser parler de cruauté alors que les prisons françaises sont considérées comme étant des centres de torture, de grande souffrance et qu'en France, des gens, souvent de couleur sont pourchassés, arrêtés, internés dans des centres inhumains comme celui de Vincennes où, le fils spirituel de Pétain oeuvre avec ses sbires pour expulser hors de France des personnes surexploîtées par un patronat sans scrupules dont le " crime " est d'être sans papiers ! 

Kouchner va jusqu'à évoquer une " régression du droit d'ingérence " comme si le gouvernement dont il est un des tristes fleurons était autorisé à s'ingérer dans les affaires d'un autre Etat, fut-il celui de petits " négres " parce que cela arrangerait bien les affaires des capitalistes " français "qui, en " bon pères de famille " pourraient continuer à piller les richesses naturelles que sont notamment les ressources minières de ce pays, plus que jamais convoîtées par les requins de la finance. 

Kouchner se garde bien de parler des crapules " françaises " qui s'emparent des biens du peuple zimbabwéen pour s'enrichir sur le dos de ses pauvres gens. Bolloré, le grand copain de Sarkozy se fait de l'or en barres au Zimbabwé, les ciments Lafarge ne sont pas en reste, Total, qui ne connaît pas Total. Tous ces gangsters de la haute finance ne sont pas implantés là-bas pour plaire à la négritude mais, uniquement pour en profiter au maximum. 

Le vieux Mogabe participe actuellement au 11ème sommet ordinaire des chefs d'Etats et de gouvernement de l'Union africaine qui laisse entrevoir une négociation à l'amiable entre les parties en litige. En quoi cela regarde-t-il 
notre champion de la diplomatie étrangère? 

Depuis que Mugabe a exproprié les colons blancs qui exploitaient les terres cultivables de ce pays surnommé le grenier de l'Afrique, les Etats-Unis et notamment la France voient la situation qu'ils ont contribué à créer d'un très mauvais oeil. Cet Etat qui est riche en ressources naturelles telles  que l'or, le cuivre, le nickel, le charbon, le vanadium, le platine, le chrome, le diamant notamment,  subit une grave crise économique dûe, selon Mugabe aux sanctions imposées contre son régime par les Etats-Unis et l'Union européenne. Voilà pourquoi le laquais Kouchner met tant de zêle à soutenir son chef de file Sarkozy.
Jacques Tourtaux




























           
  



 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

LE DIRECTEUR DE LA CNAM PETE LES PLOMBS

Publié le par Tourtaux

                                                                 Sécu : communiqué de presse de l'UFAL

                Incroyable : le Directeur de la CNAM veut accélérer la privatisation du remboursement des soins

                                                                                                                                                                  Par Bernard Teper

Voilà le Directeur de la Caisse Nationale d'Assurance Maladie qui parle à la place du gouvernement.

Voilà le Directeur de la CNAM, celui qui devrait développer le principe de solidarité, propose au contraire de diminuer le remboursement des soins par la sécurité sociale solidaire et d'augmenter le remboursement des soins par les complémentaires santé. Mais dans les complémentaires santé, ce sont les multinationales de l'assurance qui progressent le plus : déjà 24% du marché de la complémentaire santé est aux mains des multinationales de l'assurance qui progressent de plus de 85% depuis 6 ans !

Tout le monde sait que les firmes multinationales de l'assurance choisissent leurs clients et que la Sécu accepte tous les assurés sociaux et donc la proposition du Directeur de la CNAM vise à privatiser les profits  et à socialiser les pertes !

Le Directeur de la CNAM propose donc de privatiser le remboursement des soins et d'augmenter les inégalités sociales de santé.

De plus, le Directeur de la CNAM veut faire supprimer la solidarité vers les malades en Affections longue durée (ALD), c'est un scandale sans précédent !

Par ailleurs, pourquoi le Directeur de la CNAM ne nous répond pas quand nous lui demandons une entrevue pour lui prouver que les dysfonctionnements notés par la presse depuis un an continuent ?

L'UFAL appelle donc l'émergence d'un vaste mouvement social à front le plus large possible pour s'opposer à cette liquidation de la sécurité sociale solidaire.  
































Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

CONSTRUIRE L'UNITE DANS L'ACTION DES TRAVAILLEURS ET DE LA JEUNESSE

Publié le par Tourtaux

           18 juin 2008-Communiqué de la commission luttes du Pôle de Renaissance Communiste en France

                          CONSTRUIRE L'UNITE DANS L'ACTION DES TRAVAILLEURS ET DE LA JEUNESSE

Des journées d'actions dispersées sans perspective en mobilisations sectorielles isolées en passant par une division syndicale renforcée par la proximité des élections prud'homales, les travailleurs subissent la stratégie des directions syndicales qui passent plus de temps à feindre de négocier les contre-réformes avec le gouvernement et le MEDEF qu'à favoriser la convergence des luttes contre une politique toute entière au service des grandes entreprises et des plus riches.

Pourtant, le mécontentement dans le pays est immense face à la baisse brutale du pouvoir d'achat, aux reculs du droit du travail ou à la casse des statuts, des conventions collectives, des retraites ou de la sécu tandis que la France d'en haut se gave de profits et ne passe pas une journée sans afficher son mépris du peuple et de ses aspirations.

Mais, menées dans l'impasse, les mobilisations massives s'essoufflent peu à peu et le pouvoir se sent des ailes pour imposer sa " rupture ", sans se gêner d'ailleurs pour humilier au passage les organisations qui ont paraphé des accords de régression sociale.

Dans ces conditions, faire croire, comme c'est le cas aujourd'hui des directions CFDT et malheureusement CGT, qu'il faut désormais agir auprès des parlemetaires UMP qui ont déjà annoncé leur volonté de déréglementer le temps de travail et qui cassent le droit de grève, violent les intérêts légitimes du peuple français ainsi que sa souveraineté (avec l'appui du PS  dans le cas du traité de Lisbonne), c'est tout simplement, en entretenant le mirage d'un " dialogue " au sommet, empêcher le monde du travail de s'organiser pour construire une riposte puissante et coordonnée par la conscience de l'affrontement de classe en cours. Le prochain rendez-vous " d'ores et déjà " annoncé est pour l'instant fixé au... 7 octobre avec la journée pour un " travail décent " (tout un programme, accrédité par le FMI (Fond Monétaire International) et l'UE (Union Européenne) pour qui " travail décent " rime avec 60 heures de travail par semaine !) à l'appel d'une CSI (Confédération Syndicale Internationale) qui, avec la CES, (Confédération Européenne des Syndicats) pilote l'intégration des directions syndicales aux intitutions officielles du capitalisme et la casse des structures militantes de base.

Il faut reconnaître aussi que le mouvement populaire n'est guère porté par les partis " de gauche " qui attendent tranquillement 2012 et dont les dirigeants re-légitiment Sarkozy à chaque occasion, par exemple en l'accompagnant dans ses déplacements officiels à l'étranger. Ce sont bien désormais toutes les directions des organisations issues du mouvement ouvrier qui ont renié les enseignements de décennies de luttes de classe et qui désarment les travailleurs face à un pouvoir qui dispose de tous les leviers pour mener sa guerre de classe.

Cependant, les peuples ne se laissent pas toujours faire et parviennent à déjouer les manoeuvres des puissants, comme en témoigne le réjouissant NON irlandais à la constitution européenne bis. De la même manière, les discussions dans les boîtes, dans les Assemblées Générales ou dans les manifs révèlent une conscience vive que si les travailleurs et leurs organisations de base ne parviennent pas à trouver le chemin de l'unité dans l'action, les régressions vont s'accélérer jusqu'à mener notre pays au terme de l'horreur de l'exploitation sans limite sur le modèle anglo-saxon.

Aussi est-il vital aujourd'hui de développer les liens et les échanges entre tous les militants et travailleurs combatifs afin de favoriser les regroupements et les initiatives unitaires et d'imposer, à partir de la base, la perspective d'un mouvement " tous ensemble et en même temps " contre la casse sociale généralisée appliquée par l'UMP sous l'injonction du MEDEF et de l'Union Européenne. Avec, sans ou contre les directions syndicales et politiques censées défendre les intérêts populaires.

Pour tout contact : Benoit Foucambert
Benoit.foucambert@wanadoo.fr


















































Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

COMITE VALMY PRCF RCR CRGG

Publié le par Tourtaux

                        CONSTRUISONS UNE ALLIANCE DURABLE DANS UN RASSEMBLEMENT REPUBLICAIN
                                                                     PATRIOTIQUE ET DE PROGRES SOCIAL


                                                                         COMITE VALMY  PRCF  RCR  CRGG

Samedi 21 juin des représentants du Comité Valmy, du Pôle de Renaissance Communiste en France, du Rassemblement des Citoyens pour la République et du Collectif Républicain de la Gauche Gaulliste se sont rencontrés et ont décidé de se coordonner pour la réalisation d'actions communes et la recherche d'une alliance durable, dans un rassemblement républicain, patriotique et de progrès social à construire, que nous nous envisageons de nommer Arc Républicain et Progressiste.

Cette rencontre a été rendue possible à partir des convergences qui existent entre nos organisations :

E,n premier lieu sur l'accord existant quant au programme du Conseil National de la Résistance, qui demeure l'énonciation la plus limpide des principes du régime politique et social que nous voulons aujourd'hui pour la France, et dont nous souhaitons la réactualisation, dans la perspective d'une politique alternative conforme à l'intérêt du peuple et de la nation, de la reconquête de leur souveraineté.

En second lieu sur la nécessité de s'affranchir de l'Union Européenne non amendable, de défaire les traités européens supranationaux en les remplaçant, par des traités de coopération, rendant leur liberté aux Etats et aux nations, et qui permettraient également de rompre  avec les politiques néo-libérales qui leur furent imposées. Les volontés populaires exprimées lors des référendums français, néerlandais et irlandais doivent être respectées, les peuples ne veulent plus de ce système fédéral.

Mais aussi sur le fait que notre combat s'inscrit dans un contexte international de lutte pour l'indépendance des Nations et des peuples souverains, pour la paix et dans un monde multipolaire, contre tous les impérialismes et en premier lieu, contre celui des USA et la globalisation néo-libérale qu'il orchestre, contre tous les agissements qui visent à provoquer des chocs de civilisations.

Il est prévu que d'autres organisations et des personnalités soient invitées à rejoindre ce rassemblement qui a naturellement vocation à s'élargir car il s'inscrit dans une démarche de Résistance et d'union du peuple français autour de la Nation et de la République. Une perspective de rassemblement populaire que nous considérons comme étant majoritaire.

Pour le Comité Valmy : Claude Beaulieu    info@comite-valmy.org

Pour le PRCF : Georges Gastaud  

Pour le RCR : François Bunner

Pour le CRGG : Gilles Bachelier






























Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

AU PSEUDO DECEREBRAIN : LACHEZ-MOI LES BASKETS !

Publié le par Tourtaux

Telle une sangsue, pseudo decerebrain, vous ne me lâcher plus les baskets depuis mon article rendant hommage aux FARC (Forces Armées Révolutionnaires Colombiennes). Mon engagement politique ne vous lasse même pas, courageux anonyme qui puisez votre science infuse en lisant notamment le "révolutionnaire " journal " le Monde ", chacun sa bible et wikipédia où je trouve mon portrait, visible par tout internaute. Cette photo n'est pas arrivée là par hasard, celà me déplait fortement.

A propos de wikipédia, une de vos lectures favorites, semble-t-il, j'ai récemment relevé une très grossière erreur (pour laquelle vous n'êtes en rien responsable), falsifiant la vérité historique en indiquant le 23 avril 1961 concernant la date du putsch des généraux factieux. Cette félonie d'officiers supérieurs et généraux parmi les plus galonnés de l'armée française d'Algérie a débuté dans la nuit du 21 au 22 avril 1961 et s'est achevé dans la journée du 26 avril 1961 avec la fuite en avant de son fer de lance, le 1er REP (Régiment Etranger de Parachutistes de la Légion Etrangère). 

La journée du 26 avril 1961 est quasiment ou carrément passée sous silence par de nombreux historiens pour la raison suivante : dans sa fuite éperdue en camions, le 1er REP tirait à vue à l'arme automatique sur les soldats du contingent se trouvant malencontreusement sur leur route. Ces incidents imputables à des militaires portant l'uniforme de l'armée française tirant en rafales notamment, au P.M. MAT 49 sur d'autres soldats français, appelés du contingent ne sont pas des faits d'armes très glorieux. J'étais l'un des bidasses rafalés par les mercenaires du 1er REP qui trahirent la République qu'ils avaient pour mission de défendre.  

Si je parle ainsi de wikipédia qu'il m'arrive parfois de consulter, c'est parce vous et vos amis internautes m'avez posté tout un catalogue d'articles de cette encyclopédie concernant mes articles sur les FARC. En échange, je vous ai indiqué un site très référencé pour vous documenter sur les guérilleros Colombiens des FARC. Il s'agit du site de l'Association des Combattants de la Cause Anticoloniale (ACCA), présidée par mon camarade Henri Alleg, auteur de "La Question " et témoin irréfutable de la Guerre d'Algérie.  

Quelque chose me chiffonne, m'interpelle. Comment se fait-il que vous, rappelez-moi votre nom déjà... me coller aux baskets avec autant d'insistance? Celà est plutôt curieux, voire même bizarre qu'une personne comme vous qui êtes plutôt éloigné des idées révolutionnaires que je prônes ne me lâche plus depuis quelque temps. Est-ce que je passe mon temps sur votre blog ? J'ai autre chose à faire que de perdre mon temps avec vous. Moi, je ne perçois pas de fric de TF1 et si tel était le cas, je n'oserais pas m'en vanter. 

Avec mes amis on se dit que depuis que l'hôte de l'Elysée a décidé de s'adjoindre (un de plus) un guignol pour superviser la toile pour nous l'interdire dans un avenir proche et que naturellement, il ne peut remplir seul une telle mission de confiance, l'espion a besoin de seconds couteaux dans chaque région et pour ce faire, pourquoi n'aurait-il pas recours à un gugusse comme le courageux pseudo decerebrain pour vendre ceux qui ont le courage de leurs opinions?

Sachez, decerebrain que je ne crains plus personne depuis longtemps et si malheureusement mon jugement quant à votre petite personne s'avérait exact, je n'en ai rien à cirer, mon existence, comme celle de 8 millions de français est plus que compromise par Sarkozy. Vous allez peut-être me répondre qu'il n'en est rien puisque Xavier Bertrand a " annullé " la menace. Qui peut croire que ces menteurs nés ne vont pas remettre à un peu plus tard leur criminel projet? D'ailleurs, ne voit-on pas constamment Sarkozy défaire les dossiers qu'il a lui-même demandé à ses sous-diacres de lui préparer.

Allez, decerebrain, dégager de la piste, y a rien à voir chez moi. Allez jouer votre partition avec les gamins de votre rue. Chez moi, il n'y a pas de place pour les pourfendeurs des combattants des FARC de votre accabit.

Je ne vous dis pas adieu mais bon vent !
Jacques Tourtaux 



   

   







Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 > >>