Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LES VACANCES OUVRIERES FOUTENT LE CAMP

Publié le par Tourtaux

Les vacances sont dans le rouge pour la populace. Au grand large pour les possédants qui n'en finissent plus de détruire ce qu'il nous reste d'acquis et d'enfoncer chaque jour d'avantage la classe ouvrière qui ne sait même plus où poser son regard tant les mauvais coups pleuvent chaque jour.

Sarkozy est égal à lui-même : un monstre qui vient de reprojeter notre pays à l'époque des heures sombres de l'occupation, de la délation contre tous ceux qui ne souscrivent pas à ses visions d'un monde qui ne peut être qu'étranger à notre peuple qui souffre.

En effet, comment imaginer que des millions de pauvres gens puissent partir en vacances alors que pour certaines familles cela fait des années qu'elles n'ont pas sorti de leur " univers " où leur extrême pauvreté les a jetées. D'autres centaines de milliers de personnes, en difficultés en sont à se demander s'ils elles vont pouvoir continuer à payer leur loyer, leur mutuelle pour celui qui peut encore s'en payer une, etc.

Alors que des travailleurs se privent sur la nourriture pour se payer le luxe de mettre du carburant dans la voiture pour aller au travail sous peine de perdre leur toit, alors que des milliers d'enfants ne mangent pas de viande au moins une fois par jour, comment imaginer les voir partir en vacances même quelques jours si ce n'est avec des associations dévouées comme le Secours Populaire qui n'arrivent même plus à trouver suffisamment de bénévoles pour accueillir les gosses de pauvres ?   

 Il n'est donc pas étonnant de constater une défection parmi les habituels vacanciers issus du milieu populaire qui réduisent sensiblement leur séjour ou vont passer quelques jours dans la famille ou chez des amis. Pour ceux qui restent, l'écrasante majorité, ils se contentent d'en entendre parler, n'en rêvent même plus tellement tout cela est loin désormais, un mirage.

Ceux-là se contentent de partir aux alentours se mettre au vert une journée par ci, par là, d'autres tentent de suppléer par des pique-niques dans un parc voisin de leur ville ou dans un pré pour celui qui vit à la cambrousse. Une petite bouffe chez Leclerc ou au kebab du coin, que peut-on faire d'autre quand on est pauvre. Je vais vous dire comment nous faisons quand on il nous arrive d'y bouffer et bien, on prend le plat de résistance le moins cher, une part de fromage coupée en deux, idem pour le dessert, le tout arrosé à l'eau du robinet. Voilà l'espèce de grande bouffe de plus en plus répandue et de plus en plus pratiquée par la racaille de ce pays où, selon certains sondages, 1/4 des français arrivent encore à mettre de l'argent de côté pour partir encore un peu en vacances tout en tirant sur la corde. 

Tous les autres font tapisserie et pendant ce temps, des gros patrons qui, par leur incapacité à gérer, ont ruiné leurs entreprises et leurs salariés ne se privent pas. Un Bernard Tapie encaisse des millions d'euros pris dans la poche des contribuables grâce à la bénédiction d'un tribunal, qui n'en est pas un, façonné par l'ex-avocat d'affaires Sarkozy.  

Et voilà que les élus du peuple protestent énergiquement  parce que le chef suprême écourte quelque peu leurs grandes vacances alors que la majorité d'entre eux, les Français en sont témoins, sont très souvent absents des débats parlementaires pour lesquels ils sont grassement rémunérés. 

En attendant, bonnes vacances pour ceux qui peuvent encore s'en payer et n'oublions pas que les premiers congés payés ont été obtenus par les grandes luttes ouvrières de 36.
Jacques Tourtaux     















 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

RADOVAN KARADZIC FACE A UN " TRIBUNAL" PRO OCCIDENTAL

Publié le par Tourtaux

Extraits du blog  " ça n'empêche pas Nicolas " :

Qu'il y ait eu nombre de massacres perpétrés réciproquement par les Serbes, les Croates et les Musulmans durant ce conflit, nul ne le conteste. C'est le lot de chaque guerre.

Encore faut-il rappeler que celle des Balkans fut provoquée, du dehors, par les occidentaux, attelés à faire exploser la République Fédérative de Yougoslavie. L'Allemagne visait à récupérer son arrière-cour; les terres longtemps sous influence germaniques, telles la Slovénie et la Croatie. Les  Américains, de leur côté, avaient en tête la constrution d'un oléaduc depuis la mer Noire jusqu'à l'Adriatique. Ce projet supposait la mainmise politique de Washington sur le pays traversé, la Serbie.

On connaît la suite : le soutien occidental, les Etats-Unis en premier, aux " indépendantistes ", d'abord de Bosnie et de Croatie. Ce qui a déclanché la résistance de Belgrade à cette volonté d'éclatement de la République yougoslave, couronnée par la sécession de leur province du Kosovo, que les Serbes considèrent comme le berceau de leur patrie.

C'est alors que s'est déclanchée une campagne délirante des médias français contre les Serbes, accusés " d'épuration ethnique " à l'encontre des Kosovars, prétexte à l'intervention des forces de l'OTAN ( y compris celles de la France, alors gouvernée par la " gauche plurielle "), aux côtés des combattants de l'UCK, armés et financés par les Américains.

Aujourd'hui, seuls, les dirigeants serbes de l'époque sont poursuivis. Les dirigeants occidentaux, eux, ont placé à la tête du Kosovo des tueurs, liés à la mafia albanaise et internationale, dont certains sont accusés de " trafics d'organes " sur des milliers de prisonniers serbes.

Le Tribunal Pénal International ne semble pas préoccupé par les horreurs commises par les honorables dirigeants actuels du Kosovo, fantoches des occidentaux...

Seul Radovan Karadzic et d'autres leaders serbes, font la Une de l'actualité.

Heureusement, pour l'ordre moral globalisé, ni sur les ondes, ni sur le " petit écran ", il n'existe pas de journalistes, aux propos incongrus, posant cette question :
" Karadzic est peut-être coupable des crimes qu'on lui impute, mais d'autres chefs d'Etat ne pourraient-ils pas, eux aussi, être accusés de crimes contre l'humanité "? Les dirigeants américains, à la tête de la plus grande armée du monde, n'ont-ils pas déclanché des guerres d'aggression, l'une contre l'Afghanistan, l'autre contre l'Irak, à partir de " mensonges d'Etat ", aujourd'hui reconnus par les instances internationales?".

Les centaines de milliers d'Irakiens et d'Afghans, victimes de la guerre américaine, pèsent-ils moins lourds que les morts croates ou musulmans ?

Et pourtant, aucun parti politique français, aucun grand média ne posent la question de déférer Bush et son équipe devant leur " justice internationale " ...

Sources du blog de Jean Lévy : canempeche pasnicolas.over-blog.com/


Ce " tribunal " international a été créé de toutes pièces par les Etats-Unis et les occidentaux, tout comme, dans un autre registre a été créé par Sarkozy le " tribunal " d'exception qui vient de " juger " très avantageusement le pitre Bernard Tapie qui ce voit gratifier très généreusement  de centaines d'euros payés par les contribuables français.

A bas la justice de classe !
Jacques Tourtaux











 







































Partager cet article
Repost0

UNE JUSTICE DE CLASSE POUR TAPIE

Publié le par Tourtaux

Le comédien Tapie de nouveau en tête d'affiche. La justice de classe est passée. Le peuple de France va cracher puisque le gouvernement a décidé de ne pas faire appel de la décision rendue après un recours inédit a une justice arbitrale, en lieu et place d'une procédure classique. 

La cynique ministre Christine Lagarde permet ainsi à Tapie d'être une nouvelle fois sur le devant de la scène en faisant entrer l' " artiste " dans le livre des records. Rendez-vous compte braves gens, pendant que tant de pauvres de ce pays, de plus en plus nombreux crèvent de faim et de misère, Sarkozy, se servant de sa fonction présidentielle pour avoir raison des ultimes résistances permet à Tapie d'empocher une rondelette somme d'argent comme personne n'en a jamais obtenu pour préjudice moral.

Les honnêtes gens n'ont plus qu'à ouvrir le porte-monnaie car il faut bien trouver quelque part le Kolossal pécule : dans la poche des pauvres !

Nauséabond !
Jacques Tourtaux       

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

LE VIOL PERMANENT DE MARIANNE

Publié le par Tourtaux

                                               APRES LE VOTE DES PARLEMENTAIRES DU 19 JUILLET 2008
                                        DECLARATION DU POLE DE RENAISSANCE COMMUNISTE EN FRANCE

A une voix de majorité (celle du pitre politique Jack Lang), à l'issue de tractations indécentes et de procédés qui bafouent les usages républicains ( vote du président de l'assemblée) et en court-circuitant à nouveau la consultation directe du peuple par voie référendaire. Sarkozy vient d'obtenir des parlementaires UMP la mise à mort d'un principe élémentaire de la démocratie : la séparation des pouvoirs. Déjà hypertrophié par la constitution autoritaire de la 5ème " république ", l'exécutif met désormais ouvertement sous tutelle le pouvoir législatif. Car loin de rééquilibrer les pouvoirs au profit du parlement, le " paquet " constitutionnel voulu par Sarkozy fait officiellement du chef de l'état (autorisé à cadrer l'action gouvernementale devant le parlement) le chef de file de la majorité parlementaire et le seul pilote constitutionnel de la politique gouvernementale. Les quelques pouvoirs concédés aux assemblées sont au mieux formels, au pire dangereux. Formels car la transformation du premier ministre en fantoche destitue de fait les députés de leur droit de contrôle sur le gouvernement, le chef de l'état ne pouvant être renversé par l'assemblée nationale. Dangereux car avec la maîtrise parlementaire de l'ordre du jour des assemblées, avec le prétendu  " référendum d'initiative populaire et parlementaire ", les ultras de l'UMP disposent d'une arme pour radicaliser la mutation néo-libérale du pays (la " rupture ") en bousculant si besoin le gouvernement, par nature plus enclin que les députés des beaux quartiers à tenir compte du rapport des forces national entre les classes sociales.

En réalité ce gouvernement ultra réactionnaire vient de mettre fin sans le dire à la 5ème " république " gaulliste dont il parachève les traits lourdement anti-démocratiques ; il ne s'agit même pas d'un régime présidentiel à l'américaine (1) : en réalité, la sarkozie ressemble de plus en plus au régime de Napoléon III pour lequel le micro Bonaparte élyséen ne cache pas son admiration ; circonstance aggravante, Sarkozy gouverne directement  sous les ordres de l'Europe supra nationale du capital, dont il est moins le " président français " que le proconsul européen à Paris !

                                                                        LE VIOL PERMANENT DE MARIANNE

Initié par l'adoption parlementaire de la constitution européenne bis rejetée par le suffrage universel, continué par les violations grossières et répétées de la laïcité constitutionnelle par le chef de l'état cencé l'appliquer, le viol permanent de la république doit être dénoncé haut et fort par tous les citoyens courageux.

Il est faux de considérer que les 53% de voix obtenues par Sarkozy aux présidentielles sur la base de sa mainmise
sur les médias et sur l'Intérieur, donnent au clan du pouvoir la légitimité nécessaire pour détruire les bases du " contrat social " français hérité de 1789 et de 1945. Sans parler des 47% d'opposants de 2007 et des abstentionnistes qui ne voulaient ni de Sarkozy ni de Royal, nombre d'électeurs populaires de Sarkozy ne se sont sûrement pas prononcé pour l'éradication des acquis, la Karchérisation des libertés, le démontage de l'indépendance nationale, la mise à sac de la laïcité, la mise à mort de l'éducation nationale et des services publics, l'alignement sur l'impérialisme US, la concentration de tous les pouvoirs aux mains d'un commis patenté de l'aristocratie financière ! Plus que jamais reste d'actualité le manifeste intitulé " lllégitime " initié par nos camarades Georges Hage et Georges Gastaud ( voir site du PRCF )

(1) Aux USA, le congrès et le président élus le même jour peuvent être de couleurs différentes alors qu'en France, compte tenu de l'organisation des scrutins, les législatives sont l'ombre portée de la présidentielle : en outre aux USA, la mandature est de 4 ans et les députés sont renouvelés tous les 2 ans.

                                                                               VICTOIRE A LA PYRRHUS

Il est cependant réconfortant que la pseudo-victoire de Sarkozy ait été obtenue cette fois inextrémis, grâce au vote du pitoyable " président " de l'assemblée et du courtisan Jack Lang. Cela ne signifie pas que le PS soit devenu moins complaisant à l'égard de Sarkozy, dont il partage sur le fond, sinon sur la forme,  le projet euro-libéral de destructions des conquêtes républicaines et de l'indépendance nationale. Cela signifie plutôt que la " rupture " libéral-fascisante du Statcher français est devenue tellement odieuse aux travailleurs, aux jeunes et aux démocrates, que la collaboration éhontée du PS avec Sarkoléon IV, comme celle des états-majors syndicaux enlisés dans un dialogue social sans issue,devient " invendable " aux forces populaires.

Ce n'est pas un signe de force du pouvoir d'obtenir une révision constitutionnelle majeure en violant la moitié au moins du corps électoral, pas plus que ce n'est un signe de légitimité démocratique que de " balancer " pendant la période des vacances une série de textes scélérats sur la réforme des lycées, la casse du statut des fonctionnaires (RGPP), la démolition des retraites (loi Fillon bis), la liquidation du système d'indemnisation des chômeurs, la suppression de certaines bourses d'étudiants, la privatisation de la poste... Le pouvoir révèle sa fragilité sociale : Alors que des dizaines de millions de travailleurs salariés mais aussi artisans ou paysans n'arrivent pas à joindre les deux bouts face à l'envol des prix et au blocage de fait de l'ensemble des revenus du travail, ce pouvoir aurait les plus grandes difficultés à se maintenir s'il n'était porté par la fausse gauche pro Maastricht et par la fausse extrême gauche qui, de Buffet à Besancenot continue à " vendre " le mensonge de " l'Europe sociale "pour protéger la ruineuse construction européenne capitaliste.

                                                       SARKOZY ET LANG SONT DES HOMMES PROVISOIRES

                                                              L'AVENIR EST AU PEUPLE ET A LA JEUNESSE

C'est une honte pour les républicains que de ne pas dénoncer d'une seule voix l'illégitimité de ce régime et de l'Europe de la finance ; c'est pourquoi dans une situation où le régime devient à la fois plus autoritaire, plus fascisant mais aussi plus fragile socialement, l'heure est à la Renaissance Communiste unie, à un " tous ensembles " dans les luttes de la rentrée, à la Renaissance du Syndicalisme de classe.

Elle est aussi à la mise en place d'un large front de Résistance et d'Alternative Populaire, Patriotique et Progressiste dont l'appel commun du PRCF, du RCR, du Comité Valmy, et des Gaullistes de Gauche indique les premiers linéaments en invitant à rompre avec l'union européenne sur les bases de principe du Conseil National de la Résistance.
                                                                                                                             
                                                                                                                                         Le 27 juillet 2008
 

















































Partager cet article
Repost0

L'ANCIENNE MAGISTRATE EVA JOLY MET SARKOZY AU BANC DES ACCUSES

Publié le par Tourtaux

                                     AFFAIRE TAPIE : L'ANCIENNE MAGISTRATE EVA JOLY ACCUSE SARKOZY
                                                               DE PRIVILEGIER L'INTERET DE " SES AMIS


Eva Joly juge " extravagante " la décision de l'Etat qui a choisi la voie de la justice arbitrale dans le contentieux l'opposant à Bernard Tapie. Eva Joly accuse Nicolas Sarkozy de donner des instructions dans l'intérêt " de ses alliés politiques  ou de ses amis".

" Le fait d'avoir recours à la justice privée non transparente est tout à fait extravagant quand les deniers publics sont en jeu ", estime l'ancienne juge d'instruction.

Pour Eva Joly qui a instruit dans les années 90 l'affaire Elf ainsi que d'autres dossiers liés à  Bernard Tapie, dont les conditions de vente d'Adidas, le recours à cette procédure arbitrale est " extravagant et exceptionnel ". Eva Joly ajoute " qu'il n'y a pas de précédent en France ".

L'ancienne magistrate déplore : " je pense que celui ou ceux qui ont donné l'instruction de faire ceci ont mis l'intérêt supérieur des amis  au-dessus des intérêts supérieurs de l'Etat ".

Eva Joly a la double nationalité franco-norvégienne. Elle vit en Norvège, son pays d'origine, depuis plusieurs années où elle y est conseillère en matière de lutte contre la corruption et le blanchiment.

Selon Eva Joly, " on doit avoir beaucoup de respect pour l'argent public ". " Prendre le risque d'un arbitrage privé où il n'y a pas de contrôle, où ce n'est pas transparent, où les citoyens ne peuvent pas savoir, n'est pas une pratique démocratique ".

La magistrate relève que " nous n'avons pas dans notre Constitution une procédure qui permette d'engager la responsabilité " du chef de l'Etat, qui jouit par ailleurs d'une immunité judiciaire durant la durée de son mandat.

" On voit là qu'il y a un écart très grand entre l'apparence affichée par le président de la République, qui dit vouloir moderniser la vie publique en modernisant la Constitution, et la réalité de l'exercice du pouvoir, où jour après jour, il y a un abus de pouvoir ", remarque madame Eva Joly.

Voilà maintenant plus d'un an que Nicolas Sarkozy est président de la République et qu'il règne sur ses sujets de manière extravagante et je dirais même dangereuse pour le peuple de France. Ce bling bling n'a aucune retenue, aucune éducation, aucun savoir-vivre, aucun respect pour la France qu'il a le devoir de représenter de par le monde. Cette nullité vient encore ce vendredi d'afficher avec l'américain Barack Obama une familiarité qui n'est pas de mise dans sa haute fonction. En effet, Nicolas Sarkozy qui n'a pu réfréner son élan a vu en Obama un " copain ".

Eva Joly a rudement et joliment bien fait de dénoncer ce scandale des copinages entre crapules de la haute finance. Elle a très bien d'éclairer les Français sur les gaspillages dûs aux détournements des deniers publics par ceux qui gouvernent notre pays et n'en sont pas dignes. 

Merci, madame Eva Joly d'avoir eu le courage de dénoncer par vos accusations avérées la fortaiture de celui qui vient de décider autoritairement ce 22 juillet dernier, de poursuivre la voie dangereuse qu'avait choisie Pétain en 1940.

L'heure est venue de se dresser contre ceux qui sont aux commandes de notre pays, contre ceux qui mettent à mort les acquis du Conseil National de la Résistance, conquis par nos aînés hélas, trop souvent au prix de leurs vies.  Le moment est venu de faire face tous ensemble à ces monstres qui viennent de ravaler notre pays et notre peuple au rang de l'esclavage. 

Même si Sarkozy et ses godillots ont, par leur vote et celui du scélérat socialiste Jack Lang décidé de nous ramener au moyen-âge, jamais un grand peuple comme le nôtre ne sera un peuple d'esclaves !
Jacques Tourtaux


 


























 





































Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 > >>