Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AU PS C'EST JE T'AIMES MOI NON PLUS

Publié le par Tourtaux

Au PS, la foire d'empoigne est belle et bien lancée ou plutôt, continue. Comment les électeurs qui leur font encore confiance vont-ils se retrouver dans ce cafarnaum. Ils ne savent plus où donner de la tête. Un coup à "gauche", un coup à droite, un coup au centre et la France d'en bas devra, comme d'habitude se contenter de rêver à des jours meilleurs. Ce n'est pas rien de voir ces braves socialistes se déchirer à la moindre occasion. Les guéguerres entre cheffaillons, les citoyens n'en ont rien à foutre. Ce qui les intérressent, c'est d'avoir encore de quoi bouffer pour survivre. Encore faut-il avoir des sous pour le carburant. Faute de cette denrée de première nécessité, tu peux perdre ton emploi mais ça, le PS, il s'en moque. Le socialistes préparent leur congrès de Reims et vont donc occuper les médias et notre petit écran, en veux-tu, en voilà, jusqu'en novembre prochain.

Entre se taper Sarkozy, Carla et tous les bomimenteurs au service de l'Elysée, le Cohn-Bendit que les allemands nous envoient parce qu'ils n'en veulent plus, le NPA qui commence à crever l'écran, où va-t-on ,si les socialistes en rajoutent une louche.

Au lieu de s'engueuler continuellement pour les places d'honneur, ils feraient mieux de se concentrer sur un programme cohérent mais, même ça, ils ne savent pas faire. je dis ça comme ça. Je suis communiste et pas prêt à suivre tous ces polichinelles. Ce sont leurs affaires après tout et s'ils préfèrent s'aligner sur le programme de Sarkozy, c'est leurs problèmes et, à force de donner des gages de fidélité au Sarko, ils vont finir par en avoir, des problèmes. La grande Europe du Sarko se fera comme tout se qu'il entreprend avec l'aide des fantoches socialistes.

Actuellement, Sarkozy met ses pas dans ceux du Napoléon de la grande armée pour ensuite s'aligner sur la recolonisatrice euro-méditerranée dont Kadhafi, celui qui a ridiculisé Sarkozy il n'y a pas si longtemps, ne veut pas entendre parler. Pour ce faire, les copains du PS sont un allié de poids pour le croisé colonisateur de l'Elysée.

Sarkozy vient de se trouver, sans difficultés un nouveau transfuge du PS, l'Allègre loufoque qui s'en va remplir une mission de confiance qui sera opérationnelle en fin d'année. Le Roccard qui n'est pas en reste nous annonce sur France-Info une "bonne nouvelle" : la généralisation du RSA. Tout baigne pour lui qui ajoute que : "c'est moins clair pour le financement ". Pour Roccard, la taxation du capital pour financer la "bonne nouvelle" est "la moins mauvaise solution". Sarkozy vient de créer de nouveaux riches et Roccard applaudit des deux mains. On se fait crever tous les mois pour épargner trois fois rien pour avoir une assurance-vie et voilà que d'un coup de baguette magique, je suis devenu un nouveau riche qui va devoir se saigner un peu plus pour aider les encore plus pauvres que moi.

Jack Lang continue de faire le beau à la télé tout comme son ami Kouchner qui perd de sa superbe. Sa côte d'amour a viré sa cutie puisque les faveurs de Sarkozy iraient vers son "ennemi intime", l'ex-premier ministre de Villepin. Quelle salade !

On apprend que les amis du toujours socialiste et milliardaire Dominique Strauss-Kahn, ont décidé de fusionner avec ceux de Martine Aubry pour le congrès de Reims. Alors entre Dominique le milliardaire et La...Martine, la fille à Delors, l'un des pères de l'Europe du fric, comment ne pas voir malicieusement le coup de Jarnac que prépare le PS  aux français dans une grande farandole médiaco-politique, qui pue comme d'habitude les magouilles politiciennes.

Avant de refermer la porte sur cette bande de politicards, il faut ajouter les tenants de la "ligne claire" que sont le maire de Lyon, Gérard Collomb et le président du conseil général des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, sans oublier l'animateur du courant, Christophe Cambadélis, cheville ouvrière  des "reconstruteurs" et, l'affaire sera presque bouclée pour cette couvée-là mais, il manque un bébé au couffin. En effet, un des poids lourds "contestataires" du PS serait sur le point de rejoindre le nid : Laurent Fabius, sur demande de ses amis qui ne veulent pas être ostracisés. 

Dire qu'aux présidentielles, des électeurs se sont encore fait prendre au piège fabiusien de la gauche caviar, cette bourgeoise fausse gauche qui consiste à noyer encore plus le poisson. Cette coalition très hétéroclite amalgame ce bel équipage du refus de ceux qui ne veulent pas voir Ségolène Royal, qui vient "discrètement" de faire devant ses "amis" socialistes le baiser de Judas à son ex-pacsé et camarade François Hollande, la belle cherchant peut-être encore les faveurs de l'actuel toujours timonier du PS pour prendre la tête du parti socialiste.

La même fine équipe de tocquards ne veut pas non plus voir succéder à Hollande l'actuel maire de Paris, le très libéral Bertrand Delanoë qui, avec la Royal sont rejetés comme des pestiférés. Il semblerait que leur copain Moscovici tienne la corde.

Depuis son accession à la tête du FMI, DSK qui a pris ses distances avec la politique française a fait formuler ses exigences par ses lieutenants pour les discussions concernant la révision du projet socialiste.

Delanoë pourrait bénéficier du soutien de F. Hollande qui va remettre ainsi de l'eau dans le gaz et mettre une nouvelle fois le ménage politico-médiatique Royal-Hollande sur le toit. Sans oublier l'ancien premier ministre Lionel Jospin qui, à chaud, lors de sa gamelle présidentielle avait juré qu'il abandonnait la politique, le voilà qui refait surface et veut torpiller Ségolène qui se serait tenue à l'écart des tractations, comme si elle en avait l'habitude. 

Pierre Moscovici, se faisant sans aucun doute l'interprête de son patron étasunien DSK, qui est à bonne école aux USA, propose l'organisation d'une "élection ouverte à tous les sympathisants de gauche", (comme si le PS pouvait encore se revendiquer de gauche), pour choisir le candidat socialiste pour la prochaine élection présidentielle. "Cela donnerait un grand élan populaire" et beaucoup plus de force à ce candidat", a dit Moscovici.

Le PS qui veut ratisser plus large que jamais ne voit pas qu'à cause de magouilleux comme lui, les français ne sont pas prêts à se réconcilier avec la politique. 

Aux Etats-Unis où DSK a trouvé refuge, seuls deux partis politiques, les républicains représentants les plus riches et les démocrates, type PS à la DSK représentants les autres, peuvent se présenter aux élections présidentielles car leurs candidats disposent de milliards pour faire campagne. Ce qui signifie que les authentiques défenseurs de la classe ouvrière étasunienne ne peuvent être présents sur l'échiquier politique parce qu'ils n'en ont pas les moyens financiers. Ce qui explique sans aucun doute les forts taux d'abstentions lors de ces scrutins de voleurs.
 
C'est donc cette sauce piquante que les socialistes pas si sociaux qu'ils ne le prétendent veulent faire bouffer aux électeurs français.

Après tout ce mic-mac et avant les "grandes manoeuvres" préparant le congrès de Reims, l'université d'été du parti socialiste est censée montrer un PS au travail pour proposer une "alternative crédible" à la politique de Nicolas Sarkozy.

COMME VOUS LE VOYEZ, LE PS CONTINUE A NOUS JOUER LA COMEDIE DU JE T'AIMES MOI NON PLUS.
Jacques Tourtaux


 





























   

 

 































Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

UN VRAI DE VRAI HOMME DE GAUCHE A GENOU DEVANT SARKOZY

Publié le par Tourtaux

Claude Allègre, ce nom ne vous rappelle rien ? C'est un ancien ministre socialiste de l'Education nationale qui a décidé de nous rappeler à son "bon" souvenir. Une grande gueule qui se plaisait à exiber ses bretelles tricolores. Enseignant-chercheur de profession, le grassouillet fort en gueule avait décidé lorsqu'il était au gouvernement de "dégraisser le mammouth". Les enseignants qui  étaient, selon lui, trop nombreux, lui ont brisé les défenses. 

Qu'à cela ne tienne ! Sarkozy qui a l'art de flairer le gibier à sa portée et qui l'a débusqué sans trop de résistance  a fait sortir le lièvre de son gite. A défaut de strapontin ministériel, le mille-gueules a fini par se laisser allècher par le propos Allègre et doux du loup-garou de l'Elysée.

Sarkozy lui a confié nos intérêts qui sont en bien mauvaises mains, pour assumer une mission en vue d'organiser en fin d'année, juste avant les agapes et les étrennes, des "assises européennes de l'innovation" at-il dit au "Figaro Magazine". Sarkozy peut faire confiance à cet européen convaincu dont "le dynamisme du président français est pour nous tous un sujet d'espoir" a-t-il aussi ajouté. 

Claude Allègre qui raconte qu'il n'est plus encarté au PS mais, qu'il est de gauche et reste de gauche (comme Carla Bruni-Sarkozy, sans aucun doute) a pour priorité la survie de l'Europe. Vaste programme. "Mon parti, c'est l'Europe". N'est-ce pas aussi le parti qu'a choisi l'écrasante majorité des socialistes ?

En y regardant bien, les socialistes encartés ou non qui ont voté OUI à cette Europe si chère à Claude et Nicolas, son grand maître à penser, seront bientôt plus nombreux dans l'entourage de l'Elysée que les militants purs et durs de l'UMP, provoquant l'ire de la "vraie" droite qui se fait bouffer sur son aile "gauche".  

Notre Allègre missionnaire s' "inquiète des progrès rapides de la Chine, de l'Inde, de la Russie, du Brésil, mais aussi de l'absence de sentiment d'appartenance à l'Europe". Il risque d'attendre allègrement longtemps après les 55% et sans doute plus nombreux encore de français qui, désormais, ne veulent pas cautionner cette Europe socialo-droite. 

Sarkosy veut faire d'Allègre le moteur du développement de l'Europe... du capital et pour ce faire, ce "vrai de vrai homme de gauche" va troquer les bretelles tricolores de la recherche scientifique pour le cambouis et la mécanique. Après tout, il n'y a pas de sots métiers. Son grand copain Jack Lang pourra, en cas de besoin, lui faire la leçon.
Jacques Tourtaux





























 
      

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

LE PRCF POUR LE RETRAIT TOTAL DES TROUPES FRANCAISES D'AGHANISTAN

Publié le par Tourtaux

                    LE POLE DE RENAISSANCE COMMUNISTE EN FRANCE PROPOSE AUX VRAIS COMMUNISTES 
               D'INTERVENIR ENSEMBLE POUR LE RETRAIT TOTAL DES TROUPES FRANCAISES D'AFGHANISTAN !

Le PRCF PROPOSE AUX VRAIS COMMUNISTES D'INTERVENIR ENSEMBLE POUR UNE GRANDE MANIFESTATION NATIONALE ET DU PROGRES SOCIAL.

TOUS ENSEMBLE EXIGEONS :

- retrait immédiat des troupes françaises d'Afghanistan ;

 - retrait de la France de l'OTAN et de l'Alliance atlantique ;

 - attribution à l'Education nationale des moyens dévolus à l'occupation de l'Afghanistan (restitution des postes d'enseignants supprimés dans les établissements publics !).

Malgré les gros moyens qu'il consacre à l'occupation de ces nations souveraines, l'impérialisme US et ses satellites de l'OTAN sont en difficultés de l'Irak à l'Afghanistan.

Majoritairement hostile au ralliement de "Sarkouchner" à l'occupation US de l'Irak, largement réticente à la décision de Sarkozy de réintégrer le commandement intégré de l'OTAN ( dont l'avait sorti de Gaulle en 1966), l'opinion publique française a été choquée par la mort absurde qui a fauché 10 jeunes recrues françaises et blessé plusieurs autres jeunes soldats dans les environs de Kaboul, à des milliers de kilomètres de nos frontières ; la colère est d'autant plus forte au sein des armées que Sarkozy démentèle les régiments qui stationnaient traditionnellement sur les frontières nord et est du pays !

Traditionnellement en pointe dans les luttes anti-impérialistes, les militants et organisations véritablement communistes qui s'opposent aux dirigeants liquidateurs du PCF n'ont-ils pas le devoir d'intervenir ensemble pour, par exemple : 

- Dénoncer la nature intégralement impérialiste de cette sale guerre

- Le caractère fantoche du gouvernement Barzaï, qui ne repose que sur l'occupation étrangère imposée et sur les narco-trafiquants qui dominent le trafic d'opium ; le but réel de l'occupation est d'encercler la Russie et la Chine de bases militaires américaines pour préparer un conflit futur, tout en contrôlant dès aujourd'hui les routes du pétrole et du gaz de l'Asie centrale ex-soviètique

- Démasquer les "faux démocrates internationalistes" Bush, Sarkozy, Kouchner, Merckel, Jospin, Blair, Delanoë, Royal, etc. qui n'ont cure de la "libération de la femme" et de la "liberté de pensée" en Afghanistan (les mêmes attaquent sans cesse chez eux la laïcité, détruisent les acquis sociaux des femmes, tout en protégeant le régime pétro-intégriste d'Arabie saoudite, pays d'où sont partis pour l'essentiel les attentats de septembre 2001 ;

 - Rétablir la vérité historique sur la simplification démocratique et laïque de la Révolution conduite par le parti populaire afghan à partir de 1978 pour moderniser le pays, laïciser ses institutions, mixer l'enseignement et alphabétiser les masses, accomplir la réforme agraire ;

Il faut aussi rétablir la vérité sur l'intervention soviètique, réalisée à la demande expresse du gouvernement légal afghan en vertu de traités qui liaient depuis des décennies l'Afghanistan à l'Union soviètique. L'intervention d'un contingent limité de l'Armée rouge eut pour but de faire échec à la révolte des féodaux afghans qui utilisaient l'Islam pour défendre leurs privilèges avec l'aide militaire massive de la CIA et des services secrets français ;  qui misa alors ouvertement par antisoviètisme sur le terroriste saoudien Ben Laden et sur les talibans dans le but de destabiliser la révolution et de destabliliser l'URSS. C'est une honte historique, non seulement pour le PS français, mais pour les ex-révolutionnaires de Libé et autres groupes trotskistes français, de la LCR à LO, que d'avoir soutenu par antisoviètisme les prétendus "combattants de la liberté" afghans qui dépeçaient vivants leurs prisonniers communistes sous la haute direction des talibans et de la CIA. Il faut aussi rappeler que l'URSS n'a jamais été "battue" en Afghanistan ; alors dirigée par le capitulard Gorbatchev, l'URSS a unilatéralement retiré ses troupes d'Afghanistan, dans le vain espoir de complaire aux Etats-Unis... en remerciement, ceux-ci enserrent aujourd'hui la Russie post-soviètique dans une tenaille euro-asiatique ( des pays baltes à l'Ousbékistan !) de bases militaires et de dispositifs visant à permettre une première frappe nucléaire contre Moscou, comme le prétendu "bouclier" antimissile installé en Pologne et en Tchéquie

- Exiger que l'armée française soit rendue à sa seule mission légitime, la défense du territoire national, au lieu d'être dissoute par Sarkozy et Cie dans une "armée européenne" et une force d'intervention impérialiste euro-atlantique pilotée par Washington, et cela dans le seul but de défendre la mondialisation capitaliste et les intérêts impérialistes, notamment américains, dans le monde entier ; bien entendu, il faut ce faisant susciter la réflexion des démocrates de France sur la nécessité de transformer en profondeur la défense nationale dans une perspective démocratique et socialiste ; celle-ci ne peut réellement servir le peuple et défendre la nation dans le cadre d'un appareil d'Etat entièrement aux mains des monopoles capitaliste et d'une armée de métier sur laquelle les citoyens français ont perdu toute emprise, fut-elle modeste, depuis la suppression du principe républicain de la conscription par Chirac et Jospin ;

- Exiger que l'argent de l'intervention militaire soit réaffecté à l'Education nationale, désossée par le pouvoir sarkozyste ;

-Dénoncer les compères de l'UMP, de l'UDF et du PS qui ont ensemble obtempéré à Washington en envoyant l'armée française en Afghanistan à l'époque de la cohabitation Chirac-Jospin, à un moment où des ministres "communistes" (Buffet, Gayssot, Demessine) cautionnaient dans le gouvernement Jospin les privatisations, la monnaie unique, ainsi que la guerre afghane et le bombardement de Belgrade

- Faire le lien entre les évènements en Afghanistan et ceux de Géorgie où, sous couvert des agissements aventuristes du président américano-euro-géorgien Sakhachvili, une opération de purge ethnique contre la population russophobe d'Ossétie a été tentée par l'armée géorgienne, dans l'espoir vite déçu d'en finir avec la présence séculaire des Russes dans le Caucase, et dans le but clairement affiché d'annexer la Géorgie (puis l'Ukraine !) à l'OTAN ; le but inavoué est que se referme sur la Russie (et sur la Chine) une "tenaille" euro-américaine qui pourrait être à l'origine d'une future guerre mondiale.

Seuls les vrais communistes peuvent dire tout cela ensemble? Le NPA décaféiné, antisoviètique, anticommuniste bien pensant du facteur à mi temps Besancenot ne le fera pas à leur place, même si rien n'interdit aux vrais communistes, tout en intervenant ensemble, d'impulser de larges mobilisations unitaires contre la sale guerre et contre l'OTAN

Toutes ces propositions sont à discuter : le PRCF les soumet à la coordination communiste du Nord, à l'URCF, à "communistes", à " Combat", aux "Rouges vifs", aux sections et fédérations du PCF qui se déclarent en opposition avec la direction du PCF, aux "cercles communistes", à la Gauche communiste, aux animateurs des "assises communistes", aux différents "sites communistes" qui animent le débat démocratique : rencontrons-nous, fixons des modalités d'intervention commune (tract, affiche, fête de l'Huma ?), le peuple de France a besoin d'explications claires et rassembleuses.

Pour autant, le PRCF tient à préciser que cette proposition d'intervention commune des vrais communistes contre la politique étrangère et militaire de Sarkozy n'annule pas leur première proposition, à laquelle certaines organisations communistes n'ont malheureusement pas donné de réponse nette depuis des mois : celle d'organiser une campagne communiste commune pour une première manifestation nationale des forces de progrès, politiques, syndicales, associatives, contre l'ENSEMBLE de la politique (économique et sociale, mais aussi institutionnelle et militaire) de Sarko-MEDEF, de l'UE et du FMI, car c'est à cela qu'aspirent les forces populaires qui cherchent à construire le "tous ensemble" contre la "rupture" libéral-fascisante et belliciste de Sarkozy, dont le pouvoir est le plus réactionnaire que notre pays ait subi  depuis la fin des années 30.

                                                                                        PRCF 26 août 2008 













 

























  


























 





















Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

REGAIN DE POPULARITE POUR SARKOZY/FILLON VOUS LA CROYEZ CELLE-LA ?

Publié le par Tourtaux

Alors comme ça, mine de rien, le tandem Sarkozy/Fillon serait en hausse dans les sondages !

Vous y croyez vous à tous ses balivernes ?

Au train où il y vont, l'ascension vertigineuse de ces deux-là va battre tous les records. Le TVG qui n'a fait que passer est maintenant rattrapé par le mur du son.

Sondeurs amateurs, arrêter de prendre les français pour des imbéciles. Au moment où Sarkozy et son éminence grise Fillon ne peuvent être qu'en chute libre, les sondages continuent d'intoxiquer, de laver les cerveaux. Comment faire dire aux français que tout va bien quand tout va mal pour eux. Le gouvernement nous enfonce chaque jour davantage dans la misère et ses sondeurs disent que nous sommes contents de notre sort. Quelle "confusion" !

Les français ont toutes les raisons d'être insatisfaits de la paire Sarkozy/Fillon. Surtout avec l'engagement de troupes françaises en Afghanistran où leur allégeance à Georges Bush va entrainer la France à guerroyer partout dans le monde. Les guerres coûtent cher, notamment en vies humaines et nous venons d'en payer  le prix fort puisque des jeunes gens viennent d'y perdre la vie au nom de la "grandeur" française dans le monde, sous prétexte de lutte contre le terrorisme. Et, toutes ces tristes nouvelles feraient grimper dans les sondages ces deux sinistres individus qui ne passent leurs vies qu'à nuire à la classe ouvrière.

Qui peut croire à de pareils mensonges. Combien perçoivent ces désinformateurs pour faire et défaire la politique selon le bon vouloir du Sarkophage et de son croque-mort Fillon car il suffit de regarder la tronche du bonhomme pour se dire que ce militant UMP ne doit pas souvent rigoler et je dis qu'un militant triste est un triste militant !   

Que dire de plus si ce n'est que je vais aller vite fait bien fait, envoyer "bouillir" un intrus, un de ces éternels nostalgiques de l'anticommunisme primaire qui se permet de m'importuner sur mon blog sous un pseudonyme. J'aime que les choses soient claires, pas comme les sondages bidons que nos gouvernants tentent de nous faire gober.
Jacques Tourtaux 


















 

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

HONTE AUX FOSSOYEURS DU PCF !

Publié le par Tourtaux

Mais qui donc sont ces dirigeants pseudo communistes, sans foi ni loi qui piétinent allègrement ce que des centaines de milliers de communistes ont construit, pour certains camarades, au prix de leurs vies ou de leur santé. Nombreux sont les camarades qui ont donné le meilleur d'eux-même pour que vivre le parti, pour vivre debout et marcher la tête haute. Le PCF a longtemps été redouté, craint et respecté de ses adversaires politiques.

Quand est-il maintenant ?  Comment une chose pareille, ce crime abominable est-il possible ? Il ne faut pas être communiste pour faire subir aux authentiques communistes un tel déshonneur !  

La presse réactionnaire se déchaine contre le Parti Communiste dont la majorité des dirigeants n'est pas digne de s'exprimer au nom des communistes, ceux qui font encore ou ont fait le PCF; celui des luttes contre la guerre du Rif; du parti des fusillés; du parti qui lutta contre la guerre coloniale menée en Indochine avec notamment de vaillants camarades comme Henri Martin; celui du combat contre l'autre guerre coloniale menée en Algérie par de courageux camarades comme Alban Lietchi ou comme notre jeune camarade Daniel Féry qui le paya de sa vie à l'âge de 15 ans.

Quand on a été CDH, que l'on a participé à de nombreuses ventes de masse de l'Huma, manifs diverses à l'appel du glorieux PCF, on ne peut accepter une telle déchéance, on ne peut accepter cet enterrement des valeurs républicaines, laïques et révolutionnaires que nous a inculqué le parti, sans souffrir intensément.

Comment de prétendus communistes peuvent-ils orchestrer, programmer ainsi la fin du PCF? Des fossoyeurs sont donc à la direction du PCF. Il est évident que ces gens-là n'ont que faire de l'idéal communiste, si ce n'est pour l'utiliser à des fins personnelles. Ce sont des hommes et des femmes d'appareil et l'on retrouve les mêmes ou leurs semblables dans les organisations syndicales qui, pour les raisons évidentes que j'évoquent ici  ont perdu toute identité avec la lutte des classes et de masse.

Lorsqu'en 1958, j'ai adhéré au PCF, j'avais une certaine idée de l'idéal communiste. Pour moi qui suis né révolutionnaire mais qui a du tracer son sillon car mon entourage familial ne m'a jamais facilité la tâche, le parti, c'était l'exemple à suivre, le modèle de probité, d'honnêteté. J'ai calqué toute ma vie de militant communiste sur la droiture, la dignité et le respect des humbles. 

Mon oncle Hilaire, vieux cheminot communiste exemplaire m'a initié à ce qu'était le redoutable honneur d'être communiste. Mon oncle m'a dit en 1958 : un communiste doit toujours montrer l'exemple, un communiste doit toujours essayer d'être le meilleur. Voilà ce que je retiens de ma première éducation à l'idéal communiste et c'est ainsi que je me suis efforcé d'appliquer ses principes en m'efforçant de ne pas m'en écarter, ceci jusque fin 1998, où, las des querelles intestines continuelles au sein du parti, j'ai décidé de quitter celui-ci.

Que mes détracteurs et je sais qu'ils sont nombreux ne ricanent pas sournoisement dans mon dos, car ne leur en déplaisent, je reste fidèle à l'idéal communiste de ma jeunesse. Je reste fidèle aux combats pour les libertés que mon oncle m'a enseignés; je reste fidèle aux luttes menées lorsqu'avec le parti et l'UJCF, nous combattions contre la Guerre coloniale menée par de Gaulle en Algérie; je reste fidèle notamment aux combats menés par nos aînés, aux idéaux de lutte contre les fascismes hitlérien et pétainiste; je reste fidèle à toutes les luttes auxquelles j'ai participé avec le PCF.

Désormais, les premiers dirigeants du PCF rament à contre courant, prennent des positions que je ne puis cautionner car elle ne correspondent plus à l'idéal communiste. Mais, j'ajoute que ce n'est pas parce que je ne suis plus encarté au PCF, ni nulle part ailleurs que comme tout communiste qui se respecte, je ne souffre pas intensément de voir le triste spectacle de désolation qui consiste à voir vider une partie des locaux et des biens historiques du PCF par de faux communistes,  encore actuellement à la tête de ce même PCF.

En effet, voire que des locaux du PCFsont ainsi galvaudés, sans oublier les suppressions de postes qui vont en découler, de surcroît situés place du colonel Fabien, l'un des plus prestigieux héros communistes de la Résistance, quelle honte, quel affront fait à ce camarade. Je ne peux m'empêcher de penser à Pierre Semard, à Benoît-Frachon, à Jacques Duclos, à Guy Môquet, à Danielle Casanova. Je pense également à Jean Jaurès, fondateur du journal l'Humanité et à tant d'autres que je ne puis tous citer tant ils sont nombreux et dont le coeur saigne à cause de l'indifférence de certains imbéciles qui, sans états d'âmes saccagent cette grande maison des glorieuses luttes des classes, l'Honneur des communistes.    
Jacques Tourtaux



















   
 






















  

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>