Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DIMANCHE 1er FEVRIER A AMAGNE (08) PRESENTATION DE MES LIVRES

Publié le par Tourtaux

                    DIMANCHE 1er FEVRIER 2009

          A l'occasion de la bourse Multi-Collections

                       Salle des Fêtes d'AMAGNE 
                       (près de Rethel- Ardennes)
                          74, avenue Pierre Curie

            Je présenterai mes livres qui sont ceux 
                 d'un militant ouvrier ARDENNAIS  

                             GUERRE D'ALGERIE
      SOUVENIRS D'UN APPELE ANTICOLONIALISTE

                               Avant-propos d'Henri ALLEG, l'auteur de La Question


                     LE CHEMIN DE L'HONNEUR
                    D'UN TRAVAILLEUR DU RAIL


                           LES APPARATCHIKS

Pour commander : s'adresser directement à l'auteur : Jacques Tourtaux
Tel. 03.26.40.62.15.
Mail : jacques.tourtaux@orange.fr
































 

Publié dans guerre d'Algérie

Partager cet article
Repost0

IL FAUT AMPLIFIER ET DEVELOPPER LES LUTTES !

Publié le par Tourtaux

NOUS APPRENONS QUE SARKOZY VA INTERVENIR JEUDI PROCHAIN A LA TELE SUR DEUX CHAINES DIFFERENTES POUR Y FAIRE COMME D'HABITUDE SON NUMERO DE CIRQUE. IL VA PARLOTER SUR LA JOURNEE DU 29 JANVIER ET NOUS EXPLIQUER QUELLES SUITES IL ENTEND DONNER A NOTRE FORMIDABLE MOBILISATION. LE BLA-BLA GARANTI SUR NOS SALAIRES ET NOS RETRAITES QUI VONT CONTINUER A PERECLITER SI NOUS NE REAGISSONS PAS IMMEDIATEMENT.

JE LIVRE A MES LECTEURS MA CONTRIBUTION PERSONNELLE A CE 29 JANVIER ET A CES SUITES IMMEDIATES.

Tout d'abord, je dis mon effarement en voyant les dégâts provoqués par l'obligation pour les salariés grévistes de se déclarer 48 heures avant l'arrêt de travail.

Ainsi, des corporations qui ont d'anciennes et grandes traditions de luttes comme les traminots parisiens, les postiers, les cheminots, les agents de l'EDF, réalisent des pourcentages de grévistes inférieurs à 50% qui ne reflètent en rien la représentation syndicale, ne serait-ce que pour la seule CGT. Cela est très grave pour l'avenir du mouvement social et ouvrier qui doit vite prendre conscience de cette réalité.

Ce 29 janvier, toutes les organisations syndicales ont appelé en commun l'ensemble des salariés et toute la population laborieuse à participer à l'action, ce qui est très rare. Nous savons que certaines d'entre elles vont bien vite lâcher prise parce qu'elles vont choisir d'écouter le MATUVU de l'Elysée qui va leur dérouler le tapis rouge et les endormir de réunionites en réunionites, n'hésitant pas pour l'occasion à les inviter séparément à une petite bouffe entre copains de collaboration.

Sarkozy mène pour le MEDEF et sa classe politique une lutte de classes acharnée. Notre peuple désarmé est désemparé face à l'avalanche de mauvais coups que cet individu ne cesse de nous asséner au quotidien.

C'est pourquoi, je pense que nous devons réagir vite et sainement. En effet, la classe ouvrière ne peut se fier aux rodomontades des directions syndicales réformistes qui se sont depuis longtemps coupées de leurs bases syndicales parce que celles-ci vivent sur une autre planète, celle des bourges qui ne pensent qu'à leur confort et leurs avantages personnels. Dans les hautes instances syndicales, la lutte des classes n'est plus qu'un vieux souvenir. Les engagements envers leurs mandants qui les ont placés à d'aussi importantes fonctions, sont reniés sur l'autel de la collaboration avec nos ennemis de classe que sont le gouvernement et le MEDEF qui leur dicte ses consignes et ses ordres.

A la CGT, mon syndicat, Le Duigou, responsable confédéral n'est-il pas un des pions que Sarkozy manipule à sa guise. Ce "syndicaliste" n'est-il pas l'exemple type de l'infiltration de la grande bourgeoisie, d'une aristocratie syndicale au sein de notre confédération CGT ?

Il en est de même pour le secrétaire général national de la Fédération de la Construction CGT qui n'a pas hésité à radier les 110 camarades du syndicat Forclum Rhône-Alpes qui ont  appris leur déchéance par un courrier de leur PDG qui vient d'ester en justice contre nos camarades et ceci en même temps que la peu reluisante direction de la Fédération CGT de la Construction. Cette même Fédération est également en procès contre nos camarades du CGT-E Dalkia et les traînent ainsi dans la misère. 

Nos camarades de l'UL CGT de Douai connaissent également le même sort de la part de l'UD du Nord et de la confédération parce que tous ces camarades qui se battent dans leurs entreprises sur un terrain de classe rejettent toute forme de collaboration avec le MEDEF et ses valets du gouvernement.

Je ne puis passer sous silence le remarquable combat que mènent avec leurs syndicats CGT nos camarades de chez PHILPS à Dreux, nos camarades de chez Goodyear, tous nos camarades métallos de chez Renault qui, par leur arrêt de travail, ont mis en fuite Sarkozy, sa morgue et son mépris des travailleurs.

Remarquable fut aussi cette belle intrusion pacifique des salariés de la bagnole et de leurs sous-traitants au salon mondial de l'automobile. Nos camarades de Ford ont lancé une belle manif régionale à Bordeaux bien que celle-ci ait été combattue par l'UD CGT de la Gironde. N'oublions pas nos camarades de l'Est qui ont su contre vents et marées se mobiliser pour manifester à Strasbourg, temple du capitalisme européen.

Partout des travailleurs luttent farouchement pour défendre leur outil de travail, leur droit à une vie décente. Je pense ne pas me tromper en affirment que nous devons faire entièrement confiance aux militants de base, à ceux qui se battent avec leurs syndicats CGT avec qui ils sont descendu dans la rue. Nous devons soutenir les camarades qui sont au contact permanent des travailleurs, qui font quotidiennement le même boulot qu'eux, qui souffrent autant que nous de la politique  de Sarkozy.

Lorsqu'hier, j'ai vu Bernard Thibault aux petits soins pour Martine Aubry, la cheftaine du PS, j'ai de suite réagi et me suis dit  que la présence de cette politicienne et de ses amis dans les cortèges n'était pas positive pour le monde du travail. Martine Aubry s'exprimait haut et fort par médias complices interposés, cherchait à s'appuyer sur les luttes des salariés pour tenter de les récupérer afin de redorer le blason de son parti de "gôche" devenu inaudible et inexistant.

Lorsque l'on a vu comment le socialiste Julliard (désormais conseiller municipal à Paris), a trahi la cause des étudiants au nom de l'UNEF; lorsque l'on voit l'autre socialiste Chérèque de la CFDT vendre continuellement la classe ouvrière et ceux qui luttent pour une vie meilleure, à Sarkozy et au MEDEF, je pense qu'il ne faut pas laisser  ces "grands" pourfendeurs du dictateur en place, alors que ces mêmes socialistes ont, entre autres, fait un déni de démocratie en permettant à Sarkozy de contourner le vote NON à 55% de citoyens lors du référendum de 2005, lui permettant ainsi d'entériner l'Europe du grand capital.

Les socialistes bénéficient des faveurs de Sarkozy qui n'hésite pas à sacrifier ses petits copains de l'UMP au profit de socialistes, cartés ou non cartés, peu importe, où est la différence puisque le courant socialiste est largement représenté au sein du gouvernement, quand ils ne gravitent pas alentours. Sarkozy n'a-t-il pas choisi l'ex-avocat d'affaire et membre du PS, le socialiste Dominique Strauss-Kahn pour conduire les affaires de la haute finance mondiale où il règne en saigneur à la tête du FMI ?

Les luttes des salariés qui s'aiguisent, viennent de prendre un tournant mémorable. Je pense que les travailleurs et l'ensemble de la classe ouvrière ne sont pas différents des générations qui les ont précédées.

POURQUOI CE QUI A ETE POSSIBLE EN MAI 68 NE LE SERAIT-IL PAS EN 2009 ? 

En 1968, la situation s'est gravement détériorée après l'agression sauvage de la police sur les étudiants en grève, c'est de mon point de vue ce qui m'a révolté et je ne suis pas le seul. La vie des humbles était difficile mais n'était pas aussi dramatique que celle que nous vivons actuellement. Certes, de Gaulle qui avait une stature politique d'une toute autre envergure que le MATUVU de l'Elysée, était autoritaire, antisocial; certes, nombre de grévistes et de manifestants étataient jeunes et avaient connu les affres des guerres coloniales, aspiraient à vivre autre chose, mais, lorsque cela s'est embrasé  et c'est répandu comme une traînée de poudres, les salariés ont fait fi  de l'obligation de respecter les préavis de grève en se lançant spontanément dans la lutte.

Il ne faut surtout pas que les générations postérieures à cette époque de MAI 68 croient que ce fut facile, comme je l'indique ci-dessus, de Gaulle n'était pas un cadeau, sa morgue et son mépris pour la classe ouvrière était évidente.

LE RAPPORT DE FORCES CREE CE 29 JANVIER A DEMONTRE QUE LORSQUE LA FRANCE POPULAIRE SE MET AU DIAPASON DU TOUS ENSEMBLE ET EN MEME TEMPS, NOTRE FORCE EST CONSIDERABLE ET RIEN NE PEUT L'ARRETER.

Les visages étaient graves mais, la satisfaction se lisait sur tous les visages. Les gens ont pris conscience de la force tranquille et inébranlable qu'ils représentent quand ils sont unis.

CE QU'A FAIT LE PEUPLE DE SAINT-NAZAIRE ET CE QUE FONT CHAQUE JOUR NOS TRES COMBATIFS FRERES GUADELOUPEENS EN BLOQUANT TOUTES LES ENTREES DE LEURS CITES, CELA PEUT SE FAIRE PARTOUT.

IL FAUT TOUT BLOQUER POUR QUE SARKOZY ET SES FORCES DE REPRESSION SOIENT IMPUISSANTS.

La déferlante que nous avons tous ensemble réalisée ce 29 janvier, la démonstration de force, la lutte des classes menée par le peuple de la Guadeloupe doit être d'urgence mise en oeuvre dans notre pays.

Sarkozy qui est aux abois a subitement décidé de rapatrier en France 2 000 militaires appartenant à des unités d'élites. Je suis convaincu  qu'il va les utiliser contre les travailleurs en lutte. Les socialistes ont applaudi des deux mains la suppression de l'armée de conscription. Cette absence risque de se faire douloureusent sentir dans un avenir proche.

Ne laissons pas les hautes sphères syndicales et le PS caviar détourner notre beau mouvement. La parole appartient à ceux qui se battent; la parole appartient à ceux qui luttent au quotidien sur leur lieu de travail, la parole appartient à ceux qui crient leur colère et leurs inquiétudes légitimes dans la rue.

Dès ce lundi 2 février, les professeurs-chercheurs, les étudiants et les lycéens qui l'ont décidé entament une grève reconductible.

NOUS, PEUPLE DE FRANCE, NE LAISSONS PAS LA DICTATURE GOUVERNEMENTALE BRISER CE GRAND ELAN DES CONSCIENCES.

NE LAISSONS PAS LES DIRECTIONS SYNDICALES REFORMISTES EPARPILLER LES LUTTES POUR MIEUX LES CASSER.

NE LAISSONS PAS LES TRAITRES DU PS S'EMPARER DE NOS LUTTES.

AMPLIFIONS CE MOUVEMENT NAISSANT ET CONSTRUISONS ENFIN LES LUTTES A LA HAUTEUR DES ENJEUX DONT NOTRE PEUPLE A UN BESOIN VITAL POUR SE DEBARRASSER DES DECHETS DU CAPITALISME QUI POURRISSENT NOTRE REPUBLIQUE.

Jacques Tourtaux




















































 



























     
 
























   





























Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

EFFACER LE NOM DE MON GRAND PERE A YAD VASHEM

Publié le par Tourtaux

EFFACEZ LE NOM DE MON GRAND-PERE A YAD VASHEM


"Monsieur le Président de l'Etat d'Israël,

je vous écris pour que vous interveniez auprès de qui de droit afin que l'on retire du Mémorial de Yad Vashem dédié à la mémoire des victimes juives du nazisme, le nom de mon grand-père, Moshe Brajtberg, gazé à Treblinka en 1943, ainsi que ceux des autres membres de ma famille morts en déportation dans différents camps nazis durant la seconde guerre mondiale. Je vous demande d'accéder à ma demande, monsieur le président, parce que ce qui s'est passé à Gaza, et plus généralement, le sort fait au peuple arabe de Palestine depuis soixante ans, disqualifie, à mes yeux, Israël du centre de la mémoire du mal fait aux juifs, et donc à l'humanité tout entière.

Voyez-vous, depuis mon enfance, j'ai vécu dans l'entourage de survivants des camps de la mort. J'ai vu les numéros tatoués sur les bras, j'ai entendu le récit des tortures; j'ai su les deuils impossibles et j'ai partagé leurs cauchemars.

Il fallait, m'a-t-on appris, que ces crimes, plus jamais ne recommencent; que plus jamais, un homme, fort de son appartenance à une ethnie ou à une religion n'en méprise un autre, ne le bafoue dans ses droits les plus élémentaires qui sont une vie digne dans la sûreté, l'absence d'entraves, et la lumière, si lointaine soit-elle, d'un avenir de sérénité et de prospérité.

Or, monsieur le président, j'observe que malgré plusieurs dizaines de résolutions prises par la communauté internationale, malgré l'évidence criante de l'injustice faite au peuple palestinien depuis 1948, malgré les espoirs nés à Oslo et malgré la reconnaissance du droit des juifs iraéliens à vivre dans la paix et la sécurité, maintes fois réaffirmés par l'Autorité palestinienne, les seules réponses apportées par lesgouvernements successifs de votre pays ont été la violence, le sang versé, l'enfermement, les contrôles incessants, la colonisation, les spoliations.

Vous me direz, monsieur le président, qu'il est légitime, pour votre pays, de se défendre contre ceux qui lancent des roquettes sur Israël, ou contre les kamikazes qui emportent avec eux de nombreuses vies israéliennes innocentes. Ce à quoi je vous répondrai que mon sentiment d'humanité ne varie pas selon la nationalité des victimes.

Par contre, monsieur le président, vous dirigez les destinées d'un pays qui prétend, non seulement représenter les juifs dans leur ensemble, mais aussi la mémoire de ceux qui furent les victimes du nazisme. C'est cela qui me concerne et qui m'est insupportable. En conservant au Mémorial de Yad Vashem, au coeur de l'Etat juif, le nom de mes proches, votre Etat retient prisonnier ma mémoire familiale derrière les barbelés du sionisme pour en faire l'otage d'une soit-disante autorité morale qui commet chaque jour l'abomination qu'est le déni de justice.

Alors, s'il vous plaît, retirez le nom de mon grand-père du sanctuaire dédié à la cruauté faites aux juifs afin q'il ne justifie plus celle faite aux Palestiniens.

Veuillez agéer, monsieur le président, l'assurance de ma respectueuse considération.
                                                                                 Jean-Moïse Braitberg
                                                                                  Ecrivain
Lettre publiée par Le Monde, daté du 29 janvier, dans sa page Débats Décryptages

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

LA CALOTTE ET LES SAINTS DE GLACE !

Publié le par Tourtaux

Notre peuple qui a payé de sa poche le voyage pompeux du religieux dalaï lama, chez nous, en France, s'est vu infliger la punition de subir les propos de caniveaux de cet individu malfaisant déversant son opium vénimeux.

Adulé par ses fans parmi lesquels se retrouvaient pêle-mêle des ministres de la droite, l'ex autre ministre de droite François Bayrou, Ségolène la Royale, monseigneur le maire de Paris, bref, tout le gratin du béni ouiouisme a communié est prié au coeur de la France  profonde. La bénédiction était assurée par le chanoine Sarkozy, de Latran, de l'Elysée qui nous a également et toujours à nos frais "offert" généreusement une autre ballade officielle toute aussi ruineuse pour les finances de l'Etat : celle d'une autre vieille baderne : le pape Benoît XVI.

Benoît XVI, l'ancien des jeunesses hitleriennes en rêvait et il l'a fait !

Il nous a donc fallu subir les caprices du MATUVU chanoine de Latran, intronisé  par sa SS Benoît XVI. Un pape intégriste, ça n'étonnera personne mais, que celui-ci tente de nous faire avaler benoîtement l'hostie miraculeuse du Saint-Père qui ne fait pas exprès de déraper, sa sauce piquante risque de faire tiquer  son chanoine qui n'est autre que l'homme qu'une certaine poupée a fait tousser à en faire rire toute la France.

La presse catho est irritée par les graves errements de son Saint Père. Une pétition de grands noms du catholicisme français est même lancée. Parmi ces grands noms : un certain Delord, le papa de la nouvelle patronne du PS qui hier, avait pris la tête de ses ouailles dans nos manifs, cherchant à récupérer les fruits de notre déferlante colère. Les travailleurs n'ont que faire du PS. Martine Aubry peut  retourner dans sa Cour jouer avec les gamins de sa rue. L'heure n'est pas aux ronds de jambe, l'heure est à l'action pour notre peuple qui souffre et n'a que faire des risettes des ringuards du PS dont les retournements de jaquette dont nous  avons ras la casquette sont le fond de commerce.

Donc, le mal venu seigneur du Vatican va de bévue en bévue... comme son apôtre Sarkozy. Tous deux rivalisent de propos qui ne les grandissent pas. Le pape a fait sortir les juifs de leurs gonds. Rendez-vous compte braves gens, voilà que l' envoyé de dieu le père, a décidé à la hussarde, de réintégrer au sein de son église quatre évêques intégristes dont l'un, Richard Williamson se montre ouvertement négationiste. Sa SS Benoît XVI cherche à raccomoder les cathos gâteaux en mettant fin à l'excommunication de la branche intégriste dénommée la Fraternité Saint Pie X qui, depuis 1988 est à l'agonie par la très grande faute de Jean-Paul II.

Les cathos bons teints crient au scandale. Pensez-donc, y a plus personne à la messe le dimanche, les églises sont vides et voilà que l'ancien jeune homme des jeunesses hitleriennes qui n'a visiblement rien oublié de son adolescence agitée commet un péché mortel.

Mais ce n'est pas tout, en Italie, un autre intégriste, curé de son état, y va de son goupillon en lançant  : "Je sais que les chambres à gaz ont existé au moins pour désinfecter mais je ne saurais dire si elles ont causé des morts ou non car je n'ai pas approfondi la question" a expliqué le monstrueux personnage  lors d'un entretien à la Tribune de Trévise.

S'exprimant sur une chaîne de télévision suédoise, l'évêque anglais Williamson qui officie à Buenos Aire, en Argentine a affirmé :"Je crois qu'il n'ya pas eu de chambres à gaz (...). Je pense que 200 000 à 300 000 Juifs ont péri dans les camps de concentration, mais pas un seul dans les chambres à gaz".

Ces propos scandaleux ont déclenché l'ire  des juifs. Le pape a tenté en vain, de se racheter et de calmer l'indignation que son attitude et les odieux propos tenus par l'évêque qu'il a réhabilité.

En Suisse, c'est 200 curetons qui montent au créneau en manifestant leur désaccord avec la réhabilitation des quatre évêques. Sa SS le pape a donné le coup de grâce à une église en mal d'amour. Plus de fidèles, ce n'est pas rien !  Benoît XVI chercherait-il à défroquer son Eglise ? Les curés sont dans tous leurs états. Un coup de goupillon par ci, un coup de goupillon par là, rien n'y fait. La communauté juive est désespérément en colère. Un pape intégriste, ancien des jeunesses hitleriennes qui roule pour le révisionisme de l'Histoire, qui nie le calvaire subi par les derniers survivants, témoins de cette monstruosité, en particulier les juifs. Qu'en pense donc Simone Weil ?

Le peuple juif a raison de s'insurger et de condamner la Shoah, les crimes de guerre dont il a été victime mais, je ne puis m'empêcher, comme toutes les personnes qui ont un coeur de m'élever  contre cet autre crime de guerre que vient de perpétrer l'Etat sioniste juif dans la bande de Gaza. Tous les peuples de la terre sont témoins du génocide commis contre le peuple de Palestine. Nous avons tous vu les corps horriblement mutilés de petits enfants innocents massacrés par l'Etat fasciste et colonialiste d'Israël. 

Alors que ce pape intégriste ferme son clapet. Je lui souhaite une révolution de palais dans son "Etat" du Vatican, non reconnu par les instances de l'ONU. Le Vatican, c'est du pipeau ! C'est un vieux mécréant qui vous le dit !

Jacques Tourtaux










 


























Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

29 JANVIER 2009 : JOURNEE DE LUTTE MEMORABLE !

Publié le par Tourtaux

La mobilisation unitaire organisée à l'initiative de tous
les syndicats de salariés ce 29 janvier s'est traduite par
une très large participation aux grèves dans de nombreux
secteurs professionnels, par des manifestations
d'une rare ampleur.
C'est un démenti cinglant aux « fossoyeurs » du
syndicalisme.
Plusieurs millions de salariés du privé et du public, chômeurs,
précaires, retraités, étudiants, lycéens ont conjugué
leurs forces en masse pour exiger des réponses à
leurs revendications.
Touchés durement par une crise économique et financière
dont ils ne sont en rien responsables, ils refusent
d'en être les premières victimes.
Ce n'est pas la peur, l'angoisse ou le désarroi qui expliquent
cet événement social, exceptionnel à plusieurs
titres.
Sans réponse à la hauteur des besoins, le dynamisme
et la forte tonalité revendicative qui se
sont exprimés ne disparaîtront pas.
C'est une mobilisation puissante par la grande diversité
des participants (grandes entreprises, PME, salariés non
syndiqués...), l'engagement de nombreuses associations,
parfois la présence de professions libérales, de commerçants
et même de quelques petits patrons !
La CGT recense, pour les 195 manifestations, 2,5 millions
de participants (à cet égard, les chiffres officiels relèvent
d'une mascarade).
Le Président de la République, le patronat doivent
entendre les revendications portées aujourd'hui,
réagir et ouvrir les espaces de négociations permettant
de traiter les questions relatives aux aides
publiques aux entreprises, à l'emploi, aux salaires
et aux retraites, au service public, à la protection
sociale ..., l'ensemble des sujets contenus dans la
plateforme unitaire des syndicats de salariés.
Lors de la réunion intersyndicale du 2 février, la CGT
proposera de nouvelles initiatives pour consolider le rapport
de forces et l'unité.
La CGT appelle l'ensemble des salariés et ses
organisations à prendre appui sur la puissance
exceptionnelle de la journée d'aujourd'hui pour
déployer, sans attendre, de nouvelles mobilisations
dans les entreprises et les localités.
Dans ce contexte, où c'est bien le rapport de forces qui
va être déterminant, la CGT invite les salariés à amplifier
leur engagement en décidant de se syndiquer à la CG
T.

Publié le jeudi 29 janvier 2009
29 janvier
Un jeudi noir de monde !
Bourse de Paris : -2,15%
Bourse du travail :+2.5 millions !

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>