Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TROYES : CHEZ FRANCE TELECOM LE SALARIE QUI A VOULU MOURIR A PREMEDITE SON GESTE POUR DENONCER LES CONDITIONS DE TRAVAIL

Publié le par Tourtaux

FRANCE TELECOM
Envoyer cet article sur Blogmarkst tenté de se poignarder s'explique
NOUVELOBS.COM | 15.09.2009 | 08:55

Le technicien de France Télécom qui s'était planté un couteau dans l'abdomen mercredi lors d'une réunion à Troyes, a expliqué que son geste avait été "prémédité pour dénoncer les conditions de travail.

Après sa tentative de suicide, le technicien de France Télécom dénonce les conditions de travail (Sipa)

Après sa tentative de suicide, le technicien de France Télécom dénonce les conditions de travail (Sipa)

C'est le ras-le-bol qui a motivé mon geste, cela m'est venu au moment où l'on m'a précisé que je n'étais plus bon à rien", a expliqué Yonnel Dervin, lundi 14 septembre, après avoir regagné son domicile à l'issue de cinq jours d'hospitalisation. Le technicien de France Télécom s'était planté un couteau dans l'abdomen mercredi lors d'une réunion à Troyes, alors qu'il venait d'apprendre la suppression de son poste.

"L'usure et la pression psychologique"

"La veille, mon chef de service m'a fait venir dans son bureau pour m'expliquer que n'ayant plus les compétences pour tenir mon poste, je devais en changer", a raconté ce salarié de 49 ans, évoquant donc un acte "prémédité et organisé pour dénoncer les conditions" de travail dans l'entreprise. Il a décrit les conditions de travail de plus en plus difficiles mais surtout le management "à l'usure et à la pression psychologique sciemment organisé par France Télécom".

Des salariés transférés

"Aujourd'hui, je n'ai plus d'avenir dans quoi que ce soit, le physique est atteint mais également l'esprit, mais je ne regrette rien", a-t-il conclu. La direction de France Télécom à Paris avait confirmé jeudi que Yonnel Dervin "travaillait dans une structure d'intervention auprès des entreprises, dont le volume d'activité avait diminué, et dont il fallait transférer des salariés vers une structure d'intervention chez les particuliers". "Le projet de réorganisation avait été présenté en juin aux institutions représentatives du personnel, et l'équipe avait été informée en juin et juillet", avait ajouté la direction.

(Nouvelobs.com avec AFP)

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

LA SERIE NOIRE ORCHESTREE PAR LE CAPITALISME CONTINUE A FRANCE-TELECOM

Publié le par Tourtaux

FRANCE TELECOM
NOUVELOBS.COM | 15.09.2009 | 08:59

Une salariée travaillant dans une agence du service client à Metz, en Lorraine, a été retrouvée inanimée lundi sur son lieu de travail après avoir absorbé des barbituriques pendant la pause déjeuner.

Manifestation de salariés de France Télécom à Marseille le 10 septembre (AFP)

Manifestation de salariés de France Télécom à Marseille le 10 septembre (AFP)

France Télécom redoute un effet de contagion au sein du groupe confronté à une vague de suicides de ses salariés alors qu'une nouvelle tentative a été enregistrée lundi 14 septembre dans l'est de la France.
Un cadre travaillant dans une agence du service client à Metz, en Lorraine, a été retrouvé inanimé sur son lieu de travail après avoir absorbé des barbituriques pendant la pause déjeuner, a-t-on appris de source syndicale.
Après cette nouvelle tentative de suicide, qui fait suite à un précédent événement similaire mercredi dernier à Troyes (Aube), la direction du groupe a pris des mesures d'urgence.
"Malheureusement, il est en train d'arriver ce que nous redoutions le plus, un effet de contagion. Notre priorité absolue est de tout faire pour arrêter cette spirale infernale", a déclaré une de ses porte-parole à Reuters.
Vingt-trois personnes se sont suicidées dans l'entreprise depuis début 2008 selon les syndicats, qui en appellent à l'Etat, actionnaire principal de leur groupe qui emploie 100.000 personnes.

Courrier aux médecins

La direction de France Télécom a souligné avoir envoyé dès le week-end dernier un courrier aux 70 médecins du travail concernés pour leur demander de l'alerter sur les cas à risque.
Parallèlement, le PDG de France Télécom, Didier Lombard, a tenu lundi "une conférence téléphonique avec les 500 top managers" du groupe en France pour leur demander de dialoguer avec les personnels sur ces événements.
Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée, a déclaré sur RTL que l'Etat et la direction de France Télécom avaient le "devoir" d'apporter une aide morale et psychologique aux salariés.
Reçu avec les autres dirigeants syndicaux français par Nicolas Sarkozy qui les a consultés avant le sommet du G20, le président de la CFTC, Jacques Voisin, a déclaré que la question des suicides avait été abordée lors de la réunion et que "le président de la République a été assez dur sur le comportement de France Télécom."

Mutations gelées

Le ministre du Travail et des Relations sociales, Xavier Darcos, recevra à ce sujet Didier Lombard mardi à 11h, ont annoncé ses services.
Pour sa part, le Parti socialiste demande au gouvernement "de peser sur la gestion de l'entreprise et d'exiger la révision des modes d'organisation du travail". "L'Etat, en tant qu'actionnaire de l'entreprise, doit s'opposer à la logique de rentabilité financière, qui a remplacé celle d'efficacité du service rendu", écrit-il dans un communiqué.
La direction avait annoncé jeudi dernier une série de mesures face à un phénomène que les syndicats imputent à des méthodes de gestion jugées coercitives.
Les mutations forcées de salariés sont gelées jusqu'au 31 octobre et des négociations seront ouvertes le 18 septembre sur la mise en oeuvre d'un accord national interprofessionnel concernant le stress au travail, avec l'aide d'un psychiatre.
Un audit sur les cas de suicide sera mené par un cabinet spécialisé à choisir parmi trois proposés par la direction de France Télécom, ancien service public d'Etat devenu société anonyme en 1996, où les capitaux privés sont majoritaires depuis 2004.

"Un malaise global"

"Il faut qu'on avance au plus vite avec l'ouverture de négociations. Nous demandons à l'Etat un recours sur cette situation. Il faut bloquer toute restructuration dans l'entreprise", a dit Laurent Riche, délégué CFDT à Reuters.
"Nous ne faisons pas toujours un lien direct (entre les suicides et le management - ndlr), il faut être très prudent mais il y a un malaise global et il faut enrayer le phénomène", a-t-il ajouté.
Dans un communiqué, Force ouvrière et la CFTC estiment qu'il est "du devoir des pouvoirs publics d'imposer, à titre conservatoire, l'arrêt des restructurations qui déstabilisent le personnel".
Les deux syndicats réclament en outre la création d'une commission d'enquête parlementaire sur le sujet, estimant que "la crise à France Télécom est maintenant un problème national".

(Nouvelobs.com avec Reuters)

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

REIMS : LE MUSEE DE LA REDDITION HITLERIENNE LE 7 MAI 1945 EST MASSACRE LA RESISTANCE EST DE NOUVEAU TORTUREE A MORT POUR EFFACER TOUTES TRACES DE LA VICTOIRE DES PEUPLES SUR LE FASCISME HITLERIEN

Publié le par Tourtaux

Reims  
Musée de la Reddition : un beau gâchis

Un bâtiment est en train d'être construit juste devant le musée, l'étouffant et le masquant.

La Ville de Reims a laissé un promoteur masquer le lieu où a été signée la fin de la Seconde Guerre mondiale. Une décision prise sous Schneiter et exécutée sous Hazan.

 

UN beau loupé. Une aberration. Comment a-t-on pu permettre à un promoteur de construire un bâtiment qui masque le musée de la Reddition de Reims ? Depuis les Promenades, et plus précisément depuis le monument dédié à la Résistance, on aurait dû avoir une perspective sur ce lieu historique mondial. Au lieu de cela, l'œil chute sur un bloc de béton en construction. À quoi servent donc toutes les règles sur la protection du patrimoine ? À être brandies par les élus quand cela les arrange et à être enterrées quand cela les gêne ? On peut se poser la question.

Drapeaux retirés

« L'affaire a été menée alors que l'ancienne municipalité était en fin de mandat. Ils ont fait cela le plus discrètement possible sans concertation, ni étude », se souvient Marc Bouxin, conservateur du musée. Le terrain avait été vendu par la SNCF à un promoteur à qui Jean-Louis Schneiter n'avait, semble-t-il, rien à refuser. « Quand nous avons appris le projet, poursuit Marc Bouxin, nous avons tenté de nous y opposer mais, en pleine campagne électorale, il n'y avait déjà plus d'interlocuteur intéressé par l'affaire. Quant à la municipalité actuelle, le temps que les équipes s'installent, il était trop tard pour les sensibiliser efficacement. » Et le conservateur régional des monuments historiques, à quoi sert-il ? Quelle est sa raison d'être s'il ne prend même pas la peine de protéger l'endroit où la capitulation de l'Allemagne a été signée le 7 mai 1945. Nous n'avons pas pu le joindre. À sa décharge, Marc Bouxin précise que « seule la salle historique est classée, pas le musée dans son ensemble ».
En plus du paysage définitivement bouché, le musée a aussi perdu son parking pour les cars. Il ne peut même plus recevoir correctement les groupes de visiteurs. D'autant moins que les travaux du tram font rage dans le secteur. Les drapeaux qui se trouvaient en face du musée ont dû être retirés « sans certitude de pouvoir les remettre un jour ». Ne reste plus que ceux qui longent le bâtiment. Comme le bloc qui abritera des bureaux n'est pas encore fini, on les aperçoit encore depuis les Promenades mais plus pour longtemps. Que l'on cesse d'écouter les élus quand ils disent que Reims a de nombreuses richesses mais ne sait pas les mettre en valeur. C'est du bla-bla.
Catherine FREY
Source : L'UNION

Publié dans Guerre1939-45

Partager cet article
Repost0

FRONT SYNDICAL DE CLASSE :TOUS ENSEMBLE LE 17 SEPTEMBRE DEVANT LE TEMPLE DE L'ARGENT A PARIS A L'INITIATIVE DE LA CGT GOODYEAR AMIENS NORD

Publié le par Tourtaux


« Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l'unité, son motif le plus puissant. C'est pour la mener avec succès en rassemblant l'ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n'est pas une invention, c'est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu'elle cesse : renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l'exploitation et à l'écrasement. » H. Krazucki

 

Tous ensemble le 17 septembre devant la Bourse de Paris contre les licenciements et la répression anti-ouvrière et anti-syndicale

 

 

Le Front Syndical de Classe soutient et appelle à participer à la journée d’action du 17 septembre décidée par de nombreux secteurs et entreprises en lutte à l’initiative de la CGT Goodyear Amiens Nord.

 

Les CONTIS, MOLEX, CATERPILLAR, PHILIPS, VALEO, THOMSON, MICHELIN, RENAULT, PEUGEOT, et bien d’autres encore des filières chimie, caoutchouc et métallurgie, d’autres branches se préparent aussi pour cette journée.

 

Cette journée sera un moment important pour affirmer la solidarité des luttes et des intérêts de classe ouvrière ainsi que la solidarité de classe contre la répression patronale et étatique qui frappe tant de travailleurs, à commencer par les CONTIS scandaleusement condamnés par une justice aux ordres.

 

Le 17 septembre constitue la véritable rentrée sociale dans notre pays, organisée par la base en lutte, qui peut créer une dynamique et favoriser d’autres mobilisations public/privé sur l’emploi, la réindustrialisation du pays, mais aussi les retraites, la protection sociale, les services publics...

 

Le 17  SEPTEMBRE, face au Palais des monopoles capitalistes, donnons tous ensemble le coup d’envoi d’une mobilisation globale.

RDV à 11 heures devant la Bourse (Palais Brongniart Rue Vivienne - 75002 Paris)

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

LES MATHEMATIQUES CAPITALISTES : LA PIRE DES CRAPULERIES !

Publié le par Tourtaux


nota bene :pour lire le fichier il faut que "power point" soit installé sur votre ordinateur

Source : http://eldiablo.over-blog.org/

Publié dans syndicalisme

Partager cet article
Repost0