Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

HONTE A SARKOZY QUI RECOIT JEUDI LE CRIMINEL ISRAELIEN NETANYAHOU. CELUI-CI VEUT INTERDIRE LA FLOTTILLE DE LA PAIX COMPRENANT HUIT BATEAUX DE RALLIER GAZA

Publié le par Tourtaux

Huit bateaux font cap vers Gaza

Vendredi 28 Mai 2010

Alors que Netanyahou est attendu jeudi en France, une flottille va tenter de rallier Gaza. Hassane Zerrouky pour l'Humanité
Huit bateaux font cap vers Gaza
Cinq ONG ont affrété huit bateaux transportant 5 000 tonnes de matériel de construction, des générateurs électriques, du matériel médical, avec à leurs bords plusieurs centaines de personnalités et de parlementaires européens et américains, vont tenter de briser le blocus imposé à Gaza par Israël.

Dénommée « Coalition de la liberté pour Gaza », cette flottille de bateaux, en provenance de Turquie, d’Irlande, de Grèce et de Grande-Bretagne, ralliera Gaza à partir de Chypre. Israël, qui jouit d’une totale impunité internationale, a fait savoir, la semaine dernière, qu’il considérait cette tentative de forcer le blocus de Gaza comme une « provocation et une violation de la loi israélienne ». Du fait de ce blocus, la population de Gaza vit dans des conditions de plus en plus insupportables.


En plus des 1 400 Palestiniens tués lors de l’agression contre Gaza, en décembre 2008 et janvier 2009, où plus de 70 % des infrastructures ont été détruites, les produits alimentaires, les médicaments n’entrent qu’au compte-gouttes dans ce territoire. Les Palestiniens sont pratiquement interdits de sortie. Même l’Égypte – on ne le dit pas assez souvent – participe à ce blocus criminel.

C’est dans ce contexte de contestation et de dénonciation de la politique israélienne, qu’arrive, jeudi en France, Benyamin Netanyahou, à la tête d’une délégation pour l’adhésion d’Israël à l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique). De nombreuses organisations politiques et sociales, dont le PCF, les Verts, le NPA, la FSU, SUD, et les mouvements de solidarité avec le peuple palestinien ont signé une déclaration « pour dire non à l’impunité d’Israël » et « non » à sa « politique criminelle ».
Source : http://www.wmaker.net/editoweb/nicolas_maury

Publié dans Israël

Partager cet article
Repost0

ACTION DES CHOMEURS ET PRECAIRES DE DORDOGNE

Publié le par Tourtaux

Source / auteur :

Coordination des intermittents et précaires d’Ile de France

Leur solidarité nous fait crever - Grève des chômeurs en Dordogne



Une affiche de l’APCD, Action des précaires et chômeurs de Dordogne

 

contact[AROBASE]apcd24[POINT]fr

 

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

PARIS 8ème : PEOPLE AND BABY : A L'APPEL DE LEUR SYNDICAT CNT, DEUXIEME JOUR D'OCCUPATION DU SIEGE

Publié le par Tourtaux

Source / auteur :

Courriel CNT

People and Baby : deuxième jour d’occupation du siège

mis en ligne samedi 29 mai 2010 par jesusparis


Depuis hier, le siège de l’entreprise People and Baby (16 avenue Hoche, Paris 8e), gestionnaire de crèches privées d’entreprise ou en marchés et délégations publics (1000 salariés en France), est occupé par les salariées de la halte-garderie Giono et leur confédération syndicale CNT.

 

Le but de cette action syndicale est d’obtenir la réintégration des 5 salariées de la section syndicale CNT People and Baby, licenciées pour avoir oser faire une journée de grève et se syndiquer.

 

Elle dure depuis hier 27 mai, suite à l’échec de la conciliation aux prud’hommes (le syndicat a lancé une procédure en nullité des licenciement et demande de réintégration). Encore une fois, Christophe Durieux, patron de People and Baby, a refusé tout dialogue et toute concession, ne daignant même pas venir à la conciliation.

 

Depuis le début de cette action syndicale, Mr Durieux refuse toujours d’ouvrir des discussions avec les salariées. L’occupation continuera donc tant que la direction n’acceptera pas d’ouvrir des négociations sur les conditions de réintégration des salariées licenciées.

 

Parce que se syndiquer et faire grève est un droit, parce qu’on ne peut laisser briser ainsi le service public de la petite-enfance en le confiant à des financiers sans scrupules ; nous ne lâcherons rien !

 

Par ailleurs, la CNT appelle également à participer massivement aux manifestations du collectif "Pas de bébés à la consigne" du samedi 29 mai.

 

Nous vous invitons également à visiter le blog avec les premières photos de cette occupation, ainsi que l’historique de la lutte : http://peopleandbaby-enlutte.over-b...

 

D’autre part vous pourrez trouver ci-après en téléchargement le dossier de presse en haute définition : http://www.paris3socialclub.org/CNT...

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

MARCHE PARIS-NICE DES SANS PAPIERS - MANIFESTATION DE RETOUR A PARIS LE 5 JUIN

Publié le par Tourtaux

Source / auteur :

Courriel Ministère de la régularisation de tous les sans papiers

Marche Paris-Nice des sans papiers - Manifestation de retour à Paris le 5 juin

mis en ligne samedi 29 mai 2010 par jesusparis


Appel à une manifestation à Paris, le 5 juin 2010 à 14h00.

 

Départ : 14, rue Baudelique 75018 Paris - métro Simplon, ligne 4 en direction du Ministère de l’immigration et de l’identité nationale, carrefour rue du Bac et boulevard Raspail 75007 Paris

 

Chèr-e-s camarades,

 

Les collectifs de sans-papiers du "Ministère de la régularisation de tous les sans-papiers" ont commencé le 1er mai, date symbolique entre toutes dans l’histoire du mouvement ouvrier, une longue marche devant les conduire de Paris à Nice. Ils iront à la rencontre des chefs d’Etat africains réunis au sommet France-Afrique pour attirer leur attention, par le slogan "Colonisés hier, exploités aujourd’hui, régularisés demain", sur le lien entre la situation post-coloniale et leur surexploitation actuelle.

 

Grâce à votre soutien, aux manifestations et débats que vous avez organisés, cette marche est d’ores et déjà un succès. La diversité des organisations, associations, syndicats et soutiens individuels montre fortement que la situation faite aux sans-papiers rencontre un écho bienveillant dans la population.

 

La chaleur de l’accueil réservé par les habitants des villes et villages traversés contraste heureusement avec le débat nauséabond lancé par ce gouvernement sur l’identité nationale. Le plus grand nombre montre ainsi qu’il ne tombe pas dans le piège du racisme et de la xénophobie.

 

A l’heure où les gouvernements européens ont commencé à faire payer brutalement aux peuples la crise aiguë du capitalisme, la solidarité spontanée entre la population et les marcheurs montre clairement la convergence entre toutes celles et tous ceux que les puissances financières désignent comme victimes de leurs politiques.

 

La surexploitation des sans-papiers résume très bien la précarité dans laquelle les gouvernements essaient de faire tomber l’ensemble de la population, afin de maintenir par tous les moyens les profits des actionnaires. Les luttes des sans-papiers, des précaires, des chômeurs, des retraités participent du même combat mené par les salariés pour garantir leurs conditions de vie, ce qui inclut la défense de leurs rémunérations mais aussi, entre autres, le droit à un système de santé accessible à tous et le droit au logement.

 

Immigrés ou français, nous ne paierons pas leur crise !

 

C’est pourquoi nous vous appelons - organisations, associations, syndicats et soutiens individuels - à nous rejoindre le 5 juin 2010 à 14h00, pour une manifestation que nous souhaitons la plus large pour affirmer à la face de ce gouvernement, représentant des marchés financiers, que le combat des sans-papiers est celui de l’ensemble de la population.

 

Nous vous remercions, chèr-e-s camarades, de l’accueil et du soutien chaleureux que vous nous avez témoigné, contribuant ainsi à faire de cette longue marche un grand succès.

 

Régularisation globale de toutes et tous les sans-papiers !

MRTSP

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

TUNISIE : TAOUFIK BEN BRIK SOUS HAUTE SURVEILLANCE A TUNIS

Publié le par Tourtaux

Source / auteur :

RSF

Taoufik Ben Brik sous haute surveillance à Tunis

mis en ligne vendredi 28 mai 2010 par jesusparis


Le journaliste tunisien Taoufik Ben Brik, récemment libéré après avoir purgé une peine de six mois de prison, est sous haute surveillance à Tunis, où il habite. "Je suis suivi en permanence par des policiers en civil. Ils me devancent même. Lorsque je vais chez le coiffeur, ils sont là aussi", a-t-il expliqué à Reporters sans frontières.

 

"Taoufik Ben Brik a purgé sa peine de prison. Rien ne justifie aujourd’hui que des agents des forces de l’ordre soient postés en permanence devant son domicile et le suivent lors de ses déplacements. C’est du harcèlement. Les autorités tunisiennes n’ont cessé de vouloir nous expliquer que Taoufik Ben Brik était un détenu de droit commun, responsable d’une agression. Est-ce que tous les anciens détenus de droit commun sont, comme lui, surveillés constamment après leur sortie de prison ? Toute cette affaire, depuis le début, est une vraie mascarade. Il est temps que le pouvoir tunisien laisse Taoufik Ben Brick tranquille", a déclaré Jean-François Julliard, secrétaire général de Reporters sans frontières.

 

Incarcéré le 29 octobre 2009, après la publication d’articles critiques envers le régime du président Ben Ali par deux médias français, Le Nouvel Observateur et le site Mediapart, Taoufik Ben Brik avait été condamné à six mois de prison, le 26 novembre 2009, dans une affaire montée de toutes pièces. Il a été libéré le 27 avril 2010. Deux jours plus tard, il est venu à Paris, accompagné du secrétaire général de Reporters sans frontières. Il avait tenu une conférence de presse à 15h, à son arrivée à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, lors de laquelle il avait déclaré être prêt à dialoguer avec le président Ben Ali.

Publié dans L'Afrique en lutte

Partager cet article
Repost0