Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

THIBAULT CHIALE SUR LE TRISTE SORT QUE RESERVE SARKOZY A NOS RETRAITES! VOILA OU CONDUIT SA COLLABORATION DE CLASSE ! TU N'AS PAS HONTE? ADHERE A LA CFDT MAIS CASSES-TOI VITE DE LA CGT QUE TU SALIS!

Publié le par Tourtaux

Honte à toi Thibault et tous tes semblables !
Tu n'as plus ta place à la CGT où tu nous fait honte !
Tu déshonores notre grande dame et tous ses militants !
Voilà que maintenant, tu fricotes au grand jour avec le Parti socialiste, celui-là même qui a des petits copains  au sein du gouvernement, à la tête du FMI avec un DSK prêt à se saisir de la présidence de la République .
Où donc toi et tes copinages cherchez-vous à nous conduire?
Par ta collaboration, ton accompagnement des mauvais coups que nous assènent Sarkozy, tu refuses le combat de classe.
Le gouvernement ultralibéral aux ordres du MEDEF porte des attaques d'une violence inouie et jamais égalées contre notre classe ouvrière.
Les acquis issus de 36, 45, 68 notamment,sont détruits et toi, entre deux petits fours et une coupe de Champagne avec nos ennemis de classe, tu te contentes de t'émouvoir sur le sort réservé à nos retraites  pendant que nos camarades qui militent dans leurs boîtes sont aux prises avec les pires difficultés que sont notamment et entre autres, les fermetures d'entreprises avec leurs immenses cortèges de misère, les atteintes au droit de grève, les attaques contre les libertés syndicales.
Les militants CGT te disent : CELA SUFFIT !
Tu te casses avec ton chef, le jaune Chérèque qui compte sur toi pour parachever votre sale travail des rassemblements au sommet où les travailleurs ont tout à perdre ou bien tu écoutes la base en coupant le cordon ombilical qui te relies à la traîtresse CFDT.
Ton rôle de premier dirigeant de notre CGT est de tout  mettre en oeuvre pour fédérer les luttes.
Le devoir de la confédération CGT est de créer le nécessaire rapport de forces qui conduira à la grève générale avec blocage du pays, ce que tu refuses parce que tu redoutes autant que le MEDEF  et la clique au pouvoir la généralisation des luttes.
Bernard Thibault, tu as peur d'un nouveau MAI 68 parce qu'il entraverait les desseins de la collabo CES dont tu t'apprêtes  sans aucun doute à prendre les commandes. Le numéro 2 de ce pseudo syndicat européen, cheminot CGT, te balise le terrain.

 

Actuellement, le patronat se livre au lynchage des travailleurs et des syndicalistes de terrain, en particulier contre les camarades militants de la CGT et toi et tes compères des hautes sphères de NOTRE CGT, tu laisses pourrir les luttes en les isolant.
Toi et tes semblables réformistes, vous avez laissé seuls nos camarades de la Guadeloupe mais aussi des autres Territoires coloniaux d'Outre Mer combattre admirablement sur les deux redoutables terrains que sont le capitalisme mais aussi contre son terrible bras armé qu'est encore dans ces régions du monde le colonialisme.
Si je parle de bras armé, c'est pour faire référence à l'assassinat crapuleux de notre camarade du SNADGI CGT Jacques Bino.
Je ne puis quitter le peuple guadeloupéen, notre frère de combat sans rappeler que toi, Bernard Thibault, tu es intervenu contre ces travailleurs en lutte tant tu craignais une contagion en métropole de la remarquable lutte emmenée par un leader auquel Thibault et ses potes n'arrivent pas à la cheville : Elie Domota.
Lorsque j'évoque le pourrissement des luttes,je considère que par son suivisme, sa collaboration avec nos ennemis de classe, qui sont considérées par de plus en plus de travailleurs comme une trahison, la confédération CGT  porte des coups mortels au mouvement ouvrier.
Je ne citerai que deux grandes batailles syndicales, ce qui n'enlève rien  à nos camarades des autres entreprises publiques et privées qui luttent ou ont lutté.
Les camarades des syndicats CGT pourtant minoritaires  dans leurs entreprises, les CONTi et les PHILIPS qui ont mené des luttes exemplaires, n'ont jamais eu le soutien des dirigeants de notre CGT.  C'est une honte !
Très récemment, le syndicat CGT Philips EGP Dreux vient d'être menacé d'être traîné en justice s'il ne paie pas très vite près de 10 000€. Ce syndicat CGT a du faire un appel au soutien financier des camarades et amis. J'ignore si la confédération a apporté son aide financière mais il est regrettable de constater que des camarades soient obligés d'en arriver à de telles extrêmités parce qu'à aucun moment, ils n'ont reçu le moindre soutien de notre direction confédérale. 
Par son attitude, la confédération CGT insulte la mémoire de nos aînés qui ont permis par leurs luttes allant pour nombre d'entre elles et eux, jusqu'au sacrifice suprême, pour que nous puissions vivre autrement, vivre décemment.
Les générations suivantes et  nos camarades qui luttent actuellement ne sont pas épargnés puisque nous subissons au quotidien le pire des affronts :
la TRAHISON !
Jacques Tourtaux
Militant Cheminot retraité CGT
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Le gouvernement va toucher à la retraite à 60 ans affirme la CGT
France Info - Hier, 21:57

C’est la fin de la retraite à 60 ans. Affirmation de Bernard Thibault à la suite d’une rencontre avec le ministre du Travail Eric Woerth. C’est la première fois qu’un leader syndical est aussi catégorique depuis le début de la concertation sur les retraites.

Pour Bernard Thibault, la messe est dite, le gouvernement va toucher à la retraite à 60 ans et augmenter la durée de cotisation. Une certitude acquise à l’issue d’un entretien avec le ministre du Travail Eric Woerth.
"On a confirmation que le gouvernement veut reculer l’âge légal de départ en retraite ", "faire disparaître les 60 ans", et qu’il "travaille à un allongement de la durée de cotisation pour avoir ses droits à la retraite" a expliqué le leader de la CGT.

C’est la fin de la retraite à 60 affirme Bernard Thibault, le leader de la CGT, à l’issue d’une réunion avec le ministre du Travail : Bernard Thibault.  (0'52")
 

Bernard Thibault a été catégorique, le gouvernement va toucher à la retraite à 60 ans : les précisions de Florent Guyotat.  (1'58")
 

Selon Bernard Thibault, "le projet de loi doit maintenant être écrit dans les tout prochains jours", avec "un Conseil des ministres à l’horizon du 13 juillet" et " une saisine de l’Assemblée nationale autour du 6 ou 7 septembre ".

C’est la première fois depuis le début de ces concertations sur la réforme des retraites qu’un leader syndical est aussi affirmatif. Il en appelle désormais à la mobilisation, la semaine prochaine. Le 27 mai. Des manifestations seront organisées pour la défense des retraites.

Pour Eric Woerth rien n’est encore tranché, "ce que nous avons écrit, c’est que le problème était démographique et que la réponse était d’abord démographique(...)Ca peut prendre plusieurs formes : on a parlé de durée de cotisations et on a parlé de l’âge légal".

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

COORDINATION DES CHEMINOTS EN LUTTE : COMME PREVU, LA CFDT CHEMINOTS N'APPELLE PAS A LA GREVE. TRAITRESSE UN JOUR, TRAITRESSE TOUJOURS !

Publié le par Tourtaux

COORDINATION DE CHEMINOTS EN LUTTE

Comme prévu, la CFDT Cheminots n'appelle pas à la grève à la SNCF:

"La CGT, l'Unsa et Sud-Rail de la SNCF vont déposer jeudi un préavis de grève pour la journée d'action interprofessionnelle du 27 mai. Mots d'ordre : les retraites, l'emploi et les salaires. Ils appelleront formellement à cesser le travail. La CFDT invite, elle, les cheminots à participer aux manifestations unitaires organisées ce jour là. Le préavis ira du mercredi 20h au vendredi 8h"

Traître un jour, traître toujours.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/05/19/97001-20100519FILWWW00552-sncf-preavis-de-greve-pour-le-27-mai.php

http://lci.tf1.fr/filnews/economie/sncf-preavis-de-greve-pour-le-27-mai-5857926.html

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

APPEL DE LA FEDERATION DES CHEMINOTS CGT POUR L'ACTION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE DU 27 MAI 2010

Publié le par Tourtaux

 

LA CGT

 

 

 

Action Nationale Interprofessionnelle

du 27 mai 2010

 

 

L’AVENIR DU SERVICE PUBLIC SNCF ET

DU RÉGIME SPÉCIAL DE RETRAITE DES CHEMINOTS EST EN JEU !

 

Alors qu’il n’y a eu aucune négociation, aucune consultation sérieuse, ni grand débat public, les premières annonces gouvernementales sur la future réforme des retraites préparent une nouvelle dégradation du système par répartition pour tous les salariés du privé comme du public. Le Régime Spécial des cheminots ne sera pas épargné !

 

Dans le même temps, à la SNCF, la Direction poursuit sa politique visant à transformer en profondeur l’EPIC SNCF, faisant de la rentabilité financière l’alpha et l’oméga de sa stratégie et s’attaquant aux conditions sociales des cheminots.

 

Toutes ces orientations sont cohérentes et visent le même objectif : répondre aux injonctions des marchés financiers, de Bruxelles et du FMI.

A l’instar des plans de rigueur décidés en Grèce, en Espagne ou au Portugal, ce sont les peuples qui vont faire les frais de ces politiques anti-sociales !

Elles ont, et auront, bien évidemment de lourdes conséquences pour les cheminots et pour l’avenir du Service Public Ferroviaire.

 

Dans un contexte économique et social caractérisé par une situation de l’emploi dégradée, des difficultés de pouvoir d’achat et une aggravation des conditions de vie et de travail pour les cheminots, la Fédération CGT des cheminots réaffirme que la sortie de crise passe par des politiques publiques en faveur d’une relance économique intégrant la satisfaction des besoins sociaux.

Les cheminots, comme l’ensemble des salariés, n’ont pas à payer une crise dont ils ne sont pas responsables et sont légitimes à exiger des réponses à leurs revendications.

 

Pas de SNCF = Pas de Statut = Pas de Régime Spécial

 

Faire de l’emploi stable au Statut une priorité, améliorer les salaires et le pouvoir d’achat, et donner les moyens pour un véritable Service Public ferroviaire répondant aux besoins de la Nation, sont des enjeux fondamentaux au regard de la situation actuelle.

En supprimant près de 22 000 emplois depuis 2002 et en pratiquant une politique salariale d’austérité, la Direction SNCF dégrade, aujourd’hui, la qualité du service et les conditions sociales des cheminots, mais elle détériore et affaiblit aussi sensiblement le Régime Spécial des cheminots.

L’emploi et les salaires sont des éléments déterminants pour le financement de la protection sociale.

 

Egratigner le capital pour assommer les salariés !

 

Le message du Gouvernement et du MEDEF est clair : « Travaillez plus, cotisez plus longtemps pour toucher moins en activité et en retraite ! »

Dans le même temps, « Pas un euro de plus pour financer les retraites », est en substance le credo des pouvoirs publics.

Les mesures qui se profilent, même s’il y a un effet d’annonce sur la contribution du capital (?), sont loin de conforter le système de retraite par répartition et de lui conférer une nouvelle efficacité sociale.

Elles vont à l’inverse aggraver les effets des réformes de 1993, 2003 et 2007, notamment au travers de l’allongement pour tous de la durée d’activité.

Même si les modalités ne sont pas encore précisées, ces choix toucheront la fonction publique et donc les régimes spéciaux.

 

En effet, la réforme de 2007, que la CGT a combattue, a instauré un mécanisme (article 12 du décret pour notre règlement de retraite) qui applique automatiquement aux régimes spéciaux les mesures décidées pour la fonction publique ! Contrairement à ce que dit la Direction SNCF, la réforme en cours nous concerne bel et bien !

 

Le 27 Mai 2010: Tous Ensemble dans la rue !

 

Comme elle l’a toujours fait, la CGT va tout mettre en œuvre pour créer les conditions de la mobilisation des salariés du privé et du public, des retraités, des privés d’emploi, afin de mettre en échec le Gouvernement et le MEDEF, gagner une véritable réforme des retraites garantissant l’avenir de cette importante conquête sociale et répondant aux besoins des salariés actifs et retraités.

 

C’est ainsi que la CGT met au centre des actions revendicatives des propositions alternatives avec, entre autres :

 

  • L’accroissement des ressources par le développement de l’emploi, de la qualification et de la rémunération ( 1 million d’emplois c’est 5 milliards d’€ pour les caisses de retraites !) ;

  • Revoir les exonérations de cotisations patronales qui représentent 30 milliards d’€ pouvant dégager 10 milliards d’€ pour les retraites ;

  • Taxer les revenus financiers qui représentent 255 milliards d’€ et qui rapporteraient au minimum 20 milliards d’euros chaque année ;

  • Étendre l’assiette de cotisations à l’intéressement et à la participation notamment, qui représentent 120 milliards d’€ et qui échappent à toutes cotisations sociales.

 

L’ensemble de ces mesures démontre, s’il le fallait, qu’il est primordial de :

 

  • Garantir le droit à la retraite à 55 ans (50 ans pour les agents de conduite) ;

  • Maintenir le calcul de la pension sur les 6 derniers mois de salaires ;

  • Garantir et améliorer les droits à la retraite des cheminots contractuels ;

  • Garantir un niveau de pension correspondant à 75% net du dernier salaire (sur l’ensemble de la rémunération), et en aucun cas inférieur au SMIC, pour une carrière complète ;

  • Stopper l’allongement de la durée de cotisation ;

  • Supprimer le principe de la décote ;

  • Revenir à la péréquation des pensions sur les salaires.

 

L’heure n’est pas à l’expectative. Les atermoiements du gouvernement témoignent que celui-ci est plus en difficulté qu’il ne le laisse paraître à l’opinion publique, c’est pourquoi…

 

La Fédération CGT des Cheminots appelle

TOUS LES CHEMINOTS à agir par la grève et à participer massivement aux manifestations du 27 mai 2010 partout en France pour :

 

  • L’AVENIR DU SERVICE PUBLIC SNCF,

  • L’EMPLOI,

  • LES SALAIRES

  • LA RETRAITE.

 

(

Montreuil, le 19 Mai 2010

Un préavis unitaire CGT, UNSA, SUD.Rail et CFDT couvre la période du 26 Mai 2010 à 20h00 au 28 Mai 2010 à 8h00)

 

Montreil, le 19 mai 2010

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

PARIS : NON A L'EXPULSION D'UNE HANDICAPEE MYOPATHE PAR PARIS HABITAT (HLM)!!!

Publié le par Tourtaux

NON A L'EXPULSION D'UNE HANDICAPEE MYOPATHE PAR PARIS HABITAT (hlm)!!!

 

le 19/05/2010 à 15:36
Info non vérifiée par la rédaction du Post.

 

IL NE VOUS RESTE PLUS QUE 4 JOURS POUR TROUVER UNE SOLUTION CONCRETE !!!!!

MERCI A TOUS DE SIGNER ET FAIRE TOURNER SVP CETTE PETITON TOUTE SIMPLE

http://lapetition.be/en-ligne/petition-7268.html

http://www.facebook.com/group.php?gid=123966654296351

.com/group.php?gid=123966654296351

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

QAHIRA SAADI, MAMAN DE QUATRE ENFANTS, SALAH HAMOURI ET (touTEs) LES AUTRES

Publié le par Tourtaux

Qahira Saadi, Salah Hammouri et (touTEs)les autres

mercredi 19 mai 2010, par Rim al-Khatib

Qahira Saadi, jeune palestinienne, mère de quatre enfants, est détenue prisonnière par l’Etat sioniste depuis 9 ans. Elle est condamnée à plusieurs perpétuités, ayant été accusée de préparer une opération martyre. Qahira Saadi est du camp de Jénine, camp martyr de la brutalité sioniste, dont le massacre perpétré par l’armée sioniste a soulevé l’émotion de l’opinion internationale, en 2002.

Qahira Saadi n’a pu assister aux fiançailles de sa fille aînée, Sandy. Elle n’a pas été libérée avec les autres prisonnières, suite à la diffusion de la bande sur le soldat colon sioniste capturé par la résistance à Gaza, il y a quelques mois. Avec trente trois autres prisonnières, elle a participé à la grève de la faim des prisonniers, au mois d’avril dernier et aujourd’hui, elle en subit les conséquences, le régime colonial ayant décidé de sévir plus durement encore contre les prisonniers. Elle attend sa libération grâce à l’échange du soldat colon contre plus d’un millier de prisonniers que la résistance palestinienne promet.

Qahira Saadi n’a pas la chance d’avoir la nationalité française, tout comme ne l’ont pas les milliers de prisonniers palestiniens et arabes dans les geôles de l’Etat-colon. elle n’a pas non plus la chance d’appartenir à cette élite palestinienne qui promet une "paix" entre la Palestine et l’Etat-colon . C’est pourquoi elle n’a pas la chance d’être connue par le public français, ni de faire parler d’elle à Sarkozy, aux députés français, aux ministres français, ou tout simplement dans les médias français.

Mais comme des milliers de prisonniers palestiniens dans les geôles de l’occupation, elle a la chance que son nom n’ait pas été associé à celui d’une française ayant chercher à déstabiliser un régime populaire, celui de la république islamique d’Iran, ni à celui d’un colon soldat qui a participé au massacre de son peuple à Gaza. Elle a la chance d’avoir gardé sa dignité de prisonnière dans les geôles de l’occupation, sa dignité de palestinienne ayant combattu les occupants sionistes qui ont détruit sa famille, son village d’origine, son camp, son peuple.

Qahira Saadi est une prisonnière palestinienne, une combattante de la liberté, comme Salah Hammouri, Marwan Barghouty, Ahlam Tamimi, Ahmad Saadate, Abdallah Barghouty, Na’il Barghouty, Fouad Razim et les autres. Ce n’est ni l’appel à Sarkozy ou aux officiels français, ni l’amalgame indigne entre eux et d’autres Français, sionistes ou colonialistes, ni les concessions politiques faites à l’arrogance et la complicité françaises, qui les rendront à leur famille et leur peuple. Ils ne peuvent se sentir concernés par des appels ou des campagnes qui dénaturent leur combat.

C’est pourquoi, comme tous les prisonniers palestiniens et arabes détenus dans les geôles de l’occupation sioniste, Qahira Saadi ne peut compter que sur Dieu, d’abord, puis sur la résistance de son peuple, pour retrouver sa liberté.

Rim al Khatib,
Mercredi, 19 mai 2010

Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël

Publié dans Israël

Partager cet article
Repost0