Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BELFORT-MONTBELIARD : LA CGT DU CENTRE HOSPITALIER DENONCE CE QU'ELLE CONSIDERE ETRE "UNE PENURIE ORGANISEE" DE PERSONNEL SOIGNANT DANS L'AIRE URBAINE

Publié le par Tourtaux

Pénurie d’infirmières dénoncée par la CGT
Le problème de l’effectif du personnel soignant a été posé à plusieurs reprises lors de multiples manifestations. Photo Jacques Balthazard.

zoom

La CGT du centre hospitalier de Belfort-Montbéliard dénonce ce qu’elle considère être « une pénurie organisée » de personnel soignant dans l’Aire urbaine.

« À ce jour — souligne la CGT du centre hospitalier de Belfort-Montbéliard, 18 postes d’infirmières diplômée d’État (IDE) et 4 postes d’aides-soignantes (AS) sont vacants. La direction dit qu’elle n’en trouve plus sur le marché, mais que fait-elle pour garder le peu de personnel qui reste ? La direction n’a de cesse de nous rappeler sur les jours de repos, sur les congés annuels, nous contraint à faire plusieurs week-ends de suite, à opérer des changements d’horaires très fréquents. La mobilité est de règle dans tous les services. La direction nous a souvent dit que si vous n’êtes pas contents, vous n’avez qu’à partir, elles sont déjà 41 infirmières à avoir demandé de quitter le centre hospitalier de Belfort-Montbéliard depuis le début de l’année (démissions, disponibilités, retraites, mutations tec.). La direction fait des économies sur le dos du personnel, tout ce qui compte pour elle, c’est réduire le déficit budgétaire, déficit dont le personnel n’est aucunement responsable ».

Interrogée, la direction du centre hospitalier de Belfort-Montbéliard reconnaît qu’ « Ll y a actuellement, comme ce fut le cas il y a quatre ans, des problèmes de recrutements d’infirmières et d’aides-soignantes. Il ne s’agit pas d’une pénurie organisée. Tout simplement, nous ne trouvons pas d’infirmières et d’aides-soignantes. Nous ne pouvons plus comme cela se faisait il y a cinq ou six ans anticiper des départs et procéder à des recrutements. Ce problème n’est pas spécifique à Belfort-Montbéliard. Dans la région, une partie des diplômés part dans le privé. Ils sont attirés par des primes ou par les salaires proposés en Suisse ».

JBD
Source : http://www.lalsace.fr/

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

ENTREMONT ALLIANCE : LA CGT CRAINT 500 LICENCIEMENTS

Publié le par Tourtaux

Agriculture
Entremont : la CGT craint 500 licenciements
mercredi 05 mai 2010

Le ministre de l'Agriculture a fixé le15 mai comme date butoir pour la reprise du groupe. De nombreux emplois sont menacés estime le syndicat.

« Sodiaal a provisionné les sommes pour une première vague de licenciements de 500 salariés », affirme Jean-Pierre Trouboul, délégué central CGT chez Entremont Alliance. Son plan de reprise n'est ni social ni économiquement pérenne. »

Les salariés souhaitent faire entendre leur voix en défendant un projet alternatif à celui de Sodiaal. « C'est un partenariat commercial avec un industriel chinois qui est loin d'être un inconnu chez Entremont car il travaille avec nous depuis vingt-trois ans, souligne Jean-Pierre Trouboul. La Chine a de gros besoins en poudre de lait. Ce projet permettrait de trouver des débouchés pour 450 millions de litres de lait que les producteurs bretons d'Entremont n'arrivent pas à valoriser aujourd'hui. Sodiaal n'a pas de solution pour ces volumes et envisage déjà un paiement différencié du lait en fonction de leur valorisation. »

Il craint même à terme des abandons de collecte. « Sodiaal Union doit déjà racheter la moitié de Yoplait à PAI, rappelle-t-il. Le groupe coopératif doit aussi investir 100 millions d'euros dans l'outil industriel d'Entremont et apurer une partie des dettes. L'investissement global pourrait grimper à un milliard d'euros, ça n'est pas réaliste. »

Si la solution Sodiaal est retenue dans les prochains jours, la CGT et sans doute d'autres syndicats appelleront les 4 200 salariés d'Entremont à des arrêts de travail.

 

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

SOLIDARITE AVEC LE PEUPLE GREC ! QUI SEME LA MISERE SAIT CE QUI L'ATTEND TOT OU TARD !

Publié le par Tourtaux

 

 

! qui-seme--jpg

 

Le capitalisme tue, aujourd’hui en Grèce et demain ?

 

Camarades, le combat des travailleurs grecs  est légitime ! Nous devons nous aussi nous préparer à la lutte (même armée).  

 

Prolétaires si vous laisser crever sans bouger, vos frères grecs, ne soyez pas étonnés d’être les prochaines victimes de ce système.

 

Partout, nous devons nous organiser, nous unir et être prêts.

Les flics, les militaires ne sont pas tous des fascistes ; le devoir de désobéissance vaut aussi pour eux. Ils doivent rejoindre leurs frères dans la lutte.

 

Debout Camarades!

 

Mieux veut mourir debout les armes à la main que  de ramper, dans l’espoir de survivre !

 

Comme nos aïeux, pour nos enfants, il est temps de redresser la tête, temps de gagner notre liberté, temps pour le Socialisme. 

 

Oulianov

moraliserrouge.jpg

manif.jpgKalachnikov

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

AMNEVILLE (MOSELLE) : LE MAIRE UMP LICENCIE DEUX SYNDICALISTES CGT

Publié le par Tourtaux

 Le Maire UMP d'Amneville en Moselle a licencié 2 syndicalistes CGT. Le tribunal administratif a exigé la réintégration de ces 2 salariés qui sont aujourd'hui au chomage.Il s'en fout et passe outre.Une manifestation de solidarité a lieu aujourd'hui a 14 h devant la Mairie.Le Maire a sortie un arreté d'interdiction de manifestation.Le Préfet l'a cassé mais la aussi le Maire maintient sa décision!!!!

Par CGT PHILIPS EGP DREUX

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

LA RESISTANCE DE L'OPPRIME

Publié le par Tourtaux

La Résistance de l’Opprimé


« L’Indien a été considéré comme moins qu’humain et seulement digne d’être exterminé. Oui, nous avons abattu des hommes, des femmes et des enfants sans défense dans des endroits comme Camp Grant, Sand Creek et Wounded Knee. Oui, nous avons nourri de strychnine des guerriers rouges. Oui, nous avons laissé des villages entiers de gens nus grelotter dans le froid glacial des hivers du Montana. Et oui, nous avons confiné des milliers dans ce qui équivaut à des camps de concentration. » Wellman, Les guerres indiennes de l’Ouest, 1934.





La Résistance de l’Opprimé




    Par Paul Balles*
    Traduction : MR pour ISM

    Le jeudi 26 novembre 2009, les Américains ont célébré Thanksgiving (1), en souvenir des pèlerins et en remerciement pour la récolte. Sur la fête, le professeur Robert Jensen a écrit : « Les envahisseurs européens ont exterminé la presque totalité de la population indigène pour créer les Etats-Unis. Sans cet holocauste, les Etats-Unis tels que nous les connaissons n’existeraient pas. Les Etats-Unis célèbrent une journée de Thanksgiving dominée non pas par l’expiation pour l’odieux crime contre l’humanité, mais par une histoire falsifiée de la « rencontre » entre les Européens et les Indiens d’Amérique. »

Il y a aujourd’hui environ 310 réserves indiennes américaines (où devrions-nous les qualifier de bantoustans ?) dans les Etats-Unis continentaux. Peut-être devrions-nous appeler « réserves » les enclaves palestiniennes forcées. L’Amérique du Nord, l’Afrique du Sud, la Palestine – toutes envahies et occupées, aux populations indigènes exterminées et emprisonnées.

Leurs terres et leurs maisons ont été prises par des colons protégés par les troupes. Ils ont été parqués dans des camps de réfugiés appelés « réserves » ou bantoustans, et maintenus dans la pauvreté et le désespoir.

Leurs pères leur racontent comment eux ou leurs grands-parents ont résisté aux oppresseurs, et comment leurs flèches ou leurs pierres ne faisaient pas le poids devant les fusils et les canons utilisés par les colons étrangers.

Aujourd’hui, les jeunes membres des tribus lisent des journaux en anglais et regardent la télévision. Certains ont des ordinateurs et l’internet. Ils voient des films sur les pilotes japonais kamikazes pendant la Seconde Guerre mondiale et sur la résistance française. Nous lisons que des Palestiniens se font sauter parce que les colons en Palestine les oppriment.

Si je meurs en tuant vingt de mes ennemis, cela ne sert-il pas mon peuple dans sa guerre contre l’oppression ? N’est-ce pas la justification pour tous les soldats morts dans toutes les guerres ?

N’avons-nous pas envoyé notre jeunesse en Irak parce que nous avons approuvé le suicide certain de tous ceux qui pourraient mourir ? C’est ça qui est tellement attirant dans l’invasion de pays comme l’Afghanistan et l’Irak : nous pouvons à nouveau agir comme des colons oppressifs.

C’est peut-être ça que les Américains aiment, au sujet d’Israël. Les Israéliens agissent comme les premiers colons et garnisons de soldats d’Amérique, assassinant et mutilant des tribus de gens qu’ils considèrent comme des races inférieures.

L’Amérique a oublié ce qui est advenu d’autres conquêtes par des nations et des empires expansionnistes. Elles sont tous tombées ! L’Amérique devrait le savoir, après être tombée devant la résistance au Vietnam. Combien de jeunes vies ont succombé à l’engagement suicidaire de nos dirigeants ?

Mais qu’en est-il de la résistance aux occupations ? La Corée du Sud ne se sent-elle pas occupée ? Qu’en est-il des Philippines ? Le Japon s’est plaint récemment des troupes américaines à Okinawa. Et tous les autres lieux où l’Amérique impose sa présence militaire ?

Que feraient les Etats-Unis si un certain nombre d’hommes des tribus indiennes américaines décidaient qu’ils en ont assez d’être occupés, assez d’être réduits à la pauvreté ? Supposons qu’ils se lèvent contre l’oppression.

Si jamais un soulèvement indien américain éclatait – un mouvement de résistance après des générations de soumission – la seule voie que prendrait l’Amérique pour rester fidèle à elle-même serait-elle d’éliminer les terroristes ? N’est-ce pas ce que fait Israël ?

Détruisez leurs maisons et leurs camps ; poussez-les de l’autre côté des frontières, au Canada et au Mexique, en Jordanie, en Egypte, au Liban et en Syrie. Construisez des murs. Détruisez toutes les sources potentielles d’armes. N’appelez pas ça génocide ! Appelez ça « élimination du terrorisme » ! Appelez ça « autodéfense » !

*Paul Balles est un professeur américain, retraité de l’université, et écrivain indépendant qui a vécu au Moyen-Orient pendant de nombreuses années. Pour plus d'informations, consultez son blog : “Action follows reflection”.

(1) Thanksgiving : la fête nationale américaine qui commémore, le quatrième jeudi de novembre, l’installation des premiers colons en Amérique. (NdT)

Source : Information Clearing House  

Publié dans Les Amériques

Partager cet article
Repost0