Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BEZIERS : RASSEMBLEMENT VENDREDI 30 JUILLET 2010 AVEC FRANCE CUBA HERAULT POUR LA LIBERATION DES 5 CUBAINS PRISONNIERS POLITIQUES DES USA ET LA FIN DU BLOCUS DE CUBA

Publié le par Tourtaux

 

 AVEC FRANCE CUBA HÉRAULT:

pour la libération des 5 Cubains prisonniers politiques aux Etats-Unis depuis 1998 et la FIN DU BLOCUS de CUBA mis en place par les USA

1er rassemblement VENDREDI 30 JUILLET à BÉZIERS sur les Allées Paul. Riquet au pied de la statue de 10h 30 à 13h 30

"Nous appelons pour le tenue d’un nouveau jugement destiné à libérer les cinq Cubains : Ramon Labanino, Fernando Gonzalez, René Gonzalez, Antonio Guerrero et Gerardo Hernandez. Les cinq ont été condamnés pour avoir tenté d’arrêter des attaques terroristes. Ils étaient aux Etats-Unis, afin de contrôler et de stopper des complots terroristes contre Cuba organisés par des commandos mercenaires soutenus par la CIA entraînés pour mener des actions en dehors des Etats-Unis."

plus d'infos (lettre à Obama et à Kouchner) sur le blog de FRANCE CUBA 34: http://www.lepost.fr/perso/france-cuba-herault/

Publié dans Les Amériques

Partager cet article
Repost0

GM STRASBOURG : LA FEDERATION CGT DE LA METALLURGIE ET L'UNION DEPARTEMENTALE CGT 67 PRENNENT ACTE DU RECUL DE LA DIRECTION DE GENERAL MOTORS

Publié le par Tourtaux

GM - DECLARATION DE LA CGT
mercredi 28 juillet 2010 (18h02)

La CGT,sa Fédération de la Métallurgie et l’Union Départementale 67 prennent acte du recul de la direction de Général Motors qui renonce enfin à exiger la signature de toutes les organisations syndicales pour la reprise du site de Strasbourg par le groupe.Elle s’engage à respecter le libre exercice du droit syndical dans l’entreprise.

Nous soutenons plus que jamais nos camarades de Général Motors qui ne cessent depuis plusieurs semaines de subir pressions,attaques et tentatives de discrédit.C’est dans ce contexte de tensions qu’un accord a été paraphé ce matin.

L’assemblée Générale du 27 juillet a conforté la solidarité dans la CGT et au-delà.Le dialogue sicial n’existe pas,quand il est assujéti à un chantage.L’attitude de la direction de GM et aussi des pouvoirs publics pose une nouvelle fois le besoin du respect de l’indépendance et la liberté d’action des organisations syndicales dans le pays.

Nous restons attentifs à la situation à venir pour oeuvrer aux côtés du syndicat CGT et des salariés de GM pour que l’action syndicale permette de gagner sur les revendications et la défense et le développement du potentiel industriel.

La CGT invite les salariés à se mobiliser massivement le 7 septembre autour du triptyque emploi,salaires,retraite qui est indissociable.Il est fortement démontré dans la situation des salariés de Général Motors.

Montreuil,le 28 juillet 2010

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

FRANCE : POUR 180 MILLIONS D'EUROS, BP LE POLLUEUR, REVEND 416 STATIONS-SERVICE FRANCAISES A ... ISRAEL

Publié le par Tourtaux

BP revend 416 stations-service françaises à … Israel


Le groupe israélien Delek annonce le rachat des activités de distribution du géant pétrolier BP en France pour 180 millions d’euros. L’opération concerne 416 stations-service et les participations de BP dans trois dépôts de carburants.
 
 Les stations-service devraient conserver l’enseigne BP pendant plusieurs années dans le cadre d’un accord de licence. BP et Delek seront en outre liés par un contrat d’approvisionnement.
 
 Le conglomérat israélien précise que la transaction, réalisée par l’intermédiaire de sa filiale Delek Europe, devrait être menée à bien au second semestre de cette année, sous réserve de l’obtention des autorisations nécessaires.
 
 Cette opération s’inscrit dans la tendance générale au désengagement des grandes compagnies pétrolières du segment de la distribution, qui ne génère que de faibles marges.
 
 Parallèlement, BP, confrontée à la perspective de plusieurs dizaines de milliards d’euros d’indemnisations après la marée noire déclenchée par l’une de ses plates-formes dans le golfe du Mexique, envisage de céder pour 10 milliards d’euros d’actifs.
 
 www.islamenfrance.fr
Source : http://www.alterinfo.net/ALTER-INFO_r31.html

Publié dans Israël

Partager cet article
Repost0

ENTRETIEN AVEC UN JEUNE REVOLUTIONNAIRE DU NEPAL SUR LA PREMIERE REVOLUTION COMMUNISTE DU 21ème SIECLE

Publié le par Tourtaux


Bhuban lutte pour la liberté de son peuple, de sa nation, et de la classe ouvrière internationale, et s’est engagé à fond dans les dernières manifestations de masses qui ont ébranlé le Népal. Il a pris le temps de donner une brève interview au « South Asia Révolution » au sujet de la révolution qui se développe en ce moment au Népal et du parti maoïste qui la conduit. Voici une voix originale de la première révolution communiste du 21ème siècle qui nous en parle en ses propres termes.

 

 

Interviem réalisée par Alastair Reith - South Asia Révolution

Commençons par le commencement : qu’est ce-que le parti communiste unifié du Népal (maoiste)?

Bhuban: Le PCUN(M) est un parti communiste du Népal qui lutte pour la révolution prolétarienne dans notre pays. Notre parti a été en guerre pendant 10 ans dans le but d’établir le règne du peuple. Maintenant il conduit les prolétaires du Népal, les travailleurs et les communautés marginalisées du pays vers un nouveau Népal, au moyen de la suprématie populaire, de l’unité nationale, et d’une constitution populaire

 

Pourquoi es-tu devenu un maoïste ?

Bhuban: Je suis devenu maoïste parce les maoïstes luttent pour les prolétaires et les travailleurs. Et qu’il s’agit du seul parti politique qui lutte pour des changements politiques et sociaux-économiques, pour l’intégrité nationale et le règne du peuple.

 

Pourquoi le Népal a-t-il besoin d’une révolution?

Bhuban:  Le Népal est devenu une république après dix ans d’une longue lutte populaire. Mais le gouvernement actuel, soutenu par des réactionnaires est en train de détruire tous les acquis de cette lutte, et est un échec total. Le gouvernement a échoué a satisfaire les besoins de base des travailleurs et à assurer la sécurité publique. Le gouvernement actuel pro-indien a été formé par une voie anticonstitutionnelle et ne représente pas les vœux du peuple pour un changement. L’Inde empiète sur notre territoire, mais le gouvernement ne fait rien. Et il a complètement échoué à mener à terme le processus de paix et à rédiger une nouvelle constitution. Nous n’avons maintenant pas d’autres choix que la révolte. Nous avons besoin d’une révolution pour sauver notre pays et les acquis historiques de la lutte.

 

Quel a été le rôle de la religion au Népal dans le passé, et qu’est-ce que la révolution va changer à cela?

Bhuban: Dans le passé l’hindouisme a exploité et opprimé les autres religions et cultures. Mais le jaaandolan d’avril (le soulèvement de 2006 qui renversa la monarchie) a fait du Népal un pays laïc. Le gouvernement actuel est soutenu par les extrémistes hindous et détruit les acquis de la lutte. La révolution rétablira l’égalité entre toutes les religions et mettra fin a l’exploitation religieuse.

 

Que signifiera la révolution pour les femmes?

Bhuban: Les femmes du Népal sont marginalisées et mises à l’écart dans la société népalaise à cause du règne du féodalisme. Elles sont opprimées, exploitées comme des citoyennes de deuxième classe et privées de leurs droits dans la société patriarcale. La libération des femmes est indissolublement liée à la libération du peuple népalais et de la nation. La révolution établira les droits politiques et sociaux égaux pour les femmes.

 

Le Népal comporte de nombreuses nationalités opprimées à l’intérieur de ses frontières. Que signifiera la révolution pour elles ?

Bhuban: La révolution ramènera toutes ces communautés dans la nation dans le respect de leur identité, de leur culture et de leurs droits d’autodétermination, mettant fin à toute oppression, exploitation et inégalité.

 

Parle-nous des manifestations du premier mai. Pourquoi ont-elles été organisées et que s’est-il passé ce jour là ?

Bhuban: La grande manifestation du premier mai a été organisée par notre parti pour faire la démonstration du soutien du peuple à la paix, et au gouvernement d’unité nationale qui sera dirigé par notre parti qui est le plus important de l’assemblée constituante. Contrairement à ce que prétendent les réactionnaires, la manifestation a été pacifique, bien organisée, disciplinée, et la plus importante jamais vues  dans  l’histoire. Tous les paysans, ouvriers, femmes, jeunes qui ont participé à la manifestation soutiennent le mouvement maoïste et demandent la démission du gouvernement actuel. Mais le gouvernement refuse de démissionner. Dès le lendemain, une grève générale illimitée a été lancée et continue.

 

Quel est le rôle joué par l’Inde au Népal, et comment la révolution peut-elle le changer ?

Bhuban: Les relations entre l’Inde et le Népal sont basées sur des traités et des négociations inégaux. L’Inde est encore une puissance expansionniste et s’ingère dans nos affaires intérieures, empiète sur notre territoire en permanence. Nous devons sauver nos territoires. Maintenant elle soutient un gouvernement non élu et antinational. Notre mouvement renversera tous les traités inégaux et commencera une nouvelle relation basée sur l’égalité et la souveraineté des deux pays.

 

Que pouvons-nous attendre du Népal dans les semaines qui viennent?

Bhuban: Les manifestations du premier mai ont montré le soutien massif du peuple à un gouvernement d’union nationale. Et les maoïstes vont continuer à bénéficier de ce soutien dans les jours prochains. Si le gouvernement impopulaire et non élu ne part pas, les gens sont prêts à se sacrifier pour le renverser. Tous ceux qui appartiennent à la classe des travailleurs vont se révolter contre le gouvernement actuel et abattre le règne de la bourgeoisie.

 

Que penses-tu que les communistes d’occident doivent faire pour apporter leur soutien à la révolution au Népal?

Bhuban:  Ils devraient informer sur la situation exacte sur le terrain au Népal et diffuser partout dans le monde le message de la révolution.

 

Note : 

Népal : la situation révolutionnaire continue à se développer malgré la fin de la grève. Affrontements lors du blocage du siège du gouvernement (sur ...)    Ce parti maoiste ressemble non à un groupe gauchiste mais à un authentique parti révolutionnaire de masse dans la veine de la troisième internationale.

Plus d'info : dossier révolution socialiste au Népal, à jour 10 mai 2010 (10/05/2010publié dans : L'Internationale )

Source : http://barricades.over-blog.com/

Publié dans L'Asie en lutte

Partager cet article
Repost0

ESPAGNE : LA CATALOGNE INTERDIT LA CORRIDA !

Publié le par Tourtaux

Le résultat est sans appel : le parlement catalan a approuvé, mercredi matin, l'interdiction des corridas par 68 voix contre 55. Par ailleurs, 9 députés se sont abstenus
Torture : La Catalogne interdit la corrida !
L'interdiction sera effective le 1er janvier 2012. Il s'agit d'une victoire historique des opposants à la tauromachie. La Catalogne devient ainsi la deuxième région d'Espagne à interdire la tauromachie, après l'archipel des Canaries qui l'a fait en 1991.

Le débat a été lancé par une "initiative législative populaire" (ILP), mais de nombreux éditorialistes considèrent que la question est devenue "politique" dans une région où "l'idée est de proscrire tout ce qui est espagnol", comme le clamait mardi l'éditorialiste du quotidien madrilène El Mundo (droite). Ce thème est martelé depuis quelques jours par les médias conservateurs, qui voient dans la possible prohibition une volonté de revanche d'hommes politiques catalans, après un récent arrêt du tribunal constitutionnel rognant certains aspects du statut d'autonomie de la région.

Le texte avait été soumis à leur vote via une "Initiative législative populaire" (ILP), signée par 180.000 personnes et présentée par les opposants à la tauromachie, qui la qualifie de spectacle "barbare". Preuves de la passion engendrée par le débat, plusieurs dizaines de manifestants pro et anti-taurins s'étaient ainsi rassemblés mercredi matin devant le parlement catalan, réclamant d'un côté la "liberté" pour les amateurs de corridas et de l'autre la fin de la "torture" animale.

Mais les opposants à la corrida, de plus en plus nombreux en Catalogne et soutenus par de puissants groupes internationaux de défense des animaux, rappellent que cette tradition est déjà en nette perte de vitesse dans la région, où seule la place Monumental de Barcelone organise encore des corridas. L'ILP promue par la plate-forme Prou! (Assez !) avait recueilli l'année dernière plus de 180.000 signatures pour réclamer la révision d'une loi catalane interdisant de tuer ou maltraiter des animaux lors de spectacles publics, à l'exception des courses de taureaux. Et la mobilisation internationale est également forte, venant d'organisations de défense des animaux qui réclament la prohibition de cette pratique "cruelle et obsolète". La Société mondiale pour la protection des animaux (WSPA) a notamment transmis, lundi, au parlement catalan une lettre portant 140.000 signatures pour appuyer la demande d'interdiction.
Source : http://www.wmaker.net/editoweb/nicolas_maury/

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0