Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PARIS : L'AMBASSADE DE CUBA EN FRANCE ET L'ASSOCIATION D'AMITIE FRANCE-CUBA VOUS INVITENT LE VENDREDI 8 OCTOBRE 2010 à 19h à L'AMBASSADE DE CUBA EN FRANCE

Publié le par Tourtaux

L'Ambassade de Cuba en France 

et l`Association d'Amitié France-Cuba 

ont le plaisir de vous inviter

le vendredi 8 octobre 2010 à 19h

à l'Ambassade de Cuba - 16 rue de Presles - 75015 Paris

 

à la présentation de la vidéo :

« Dans les serres de l’Empire »

En présence de Mesdames Olga SALANUEVA et Adriana PEREZ, épouses de deux de nos Cinq camarades emprisonnés aux États Unis.

Depuis douze ans maintenant  cinq Cubains sont détenus dans des prisons de haute sécurité des États-Unis. Leur crime : avoir infiltré les réseaux cubano-étasuniens, basés en Floride, et qui organisent des attentats afin de faire tomber une Révolution qu’ils exècrent. Mais parce que ces  terroristes sont protégés par le gouvernement étasunien, ce sont les 5 antiterroristes qui ont été arrêtés, jugés et condamnés au cours d’un procès inique qui s’est tenu à Miami dans une ambiance de lynchage.

S’ils avaient été Philippins, Russes ou Chinois, il y a longtemps qu’ils auraient été libérés… Mais ils sont Cubains. Et les USA n’en finissent pas de faire payer à l’île des Caraïbes son refus de se plier devant le grand voisin.

C’est leur histoire que vous propose l’Association France-Cuba à travers cette vidéo. Y sont expliqués les raisons de leur engagement, l'ambiance haineuse de Miami, l'acharnement de la justice étasunienne, l'interminable labyrinthe des décisions de justice assorties des appels et des contre appels, les avancées de la solidarité internationale.

Un document indispensable pour comprendre l'affaire des Cinq de Miami, Héros de la République de Cuba et à quelques jours seulement d`un nouveau vote à l`Assemblée Générale de l`ONU le 26 octobre prochain contre le Blocus imposé à Cuba par le gouvernement des États Unis .

Vidéo réalisée sous la direction d'Annie ARROYO, responsable de la Solidarité avec les Cinq de l’association France Cuba.

Publié dans Les Amériques

Partager cet article
Repost0

SECTION PCF DE BEZIERS : VENDREDI 1er OCTOBRE à 18h30. OU EN EST L'ALGERIE D'AUJOURD'HUI... AVEC LA PARTICIPATION DE BACHIR TAHAC DE L'ASSOCIATION FRANCE-EL DJAZAIR

Publié le par Tourtaux

Cercle populaire Joseph Lazare 2 rue Voltaire Béziers


dans le cadre des soirées à thèmes avec le concours de l'association FRANCE ALGÉRIE de Béziers


OÙ EN EST L'ALGÉRIE D'AUJOURD'HUI...

VENDREDI 1er OCTOBRE à 18h30

avec la participation de Bachir TAHAC de l'association France-El Djazaïr

Il se propose de parler de l'Algérie de 2010 en mettant l'accent sur les luttes menées par diverses forces de la société civile
qui n'acceptent pas que le pays ne puisse pas distribuer mieux ses richesses et qui assistent à l'éclosion de couches sociales
para­sitaires qui vivent essentiellement de la corruption des agents de l'Etat grace à di­vers monopoles de l'importation.

Expliquer aussi le mécanisme de la conversion de la rente publique en rente privée ( affaire Khalifa, Cevital, etc...)

Bachir TAHAC évoquera la revendication d'une justice véritable, du respect des li­bertés  publiques (association, presse, réunion...),
des luttes syndicales actuelles (contre Acellor Mittal à Annaba particulièrement).

Il avancera une grille de lecture des luttes des clans qui entravent le développement démocratique du pays mais en analysant
le « deal » conclu avec une partie des mi­lieux islamistes (poursuites judiciaires contre les non-jeuneurs du ramadhan).

Pour ceux qui le désirerons la soirée se terminera par un repas (dix euros tout compris):

  • COUSCOUS

  • GATEAUX MAGHREBINS 

http://bezierspcf.centerblog.net ou sur 
 http://www.lepost.fr/perso/pcf-beziers/ 

Publié dans L'Afrique en lutte

Partager cet article
Repost0

AIX EN PROVENCE : UNE PLACE MAURICE AUDIN, LES JEUNES N'ONT PAS LA MEMOIRE COURTE

Publié le par Tourtaux

Ils étaient une cinquantaine ce matin du 25 septembre, dont de très nombreux jeunes, à répondre à l'appel de la section locale du PCF, de la fédération des Jeunesses Communistes, de l'Association des Pieds-Noirs Progressistes et de l'Amicale des Vétérans pour rebaptiser le rond-point Bigeard fraichement inauguré en juin dernier par la mairie d'Aix en Provence
Une place Maurice Audin à Aix : Les jeunes n'ont pas la mémoire courte
Ils avaient entouré leur action de discrétion de peur d'être pris à partie par des groupes d'extrême-droite, afin d'apposer une plaque au nom de Maurice Audin et de rendre hommage au jeune mathématicien de vingt-cinq ans, combattant pour l'Algérie indépendante, disparu dans des conditions mystérieuses en1957.

Il n'étaient guère nombreux, mais bien déterminés à effacer le nom du colonel Bigeard, tristement célèbre pour ses méthodes brutales dans les opérations de « maintien de l'ordre » menées en Algérie.
Maurice Audin, membre du parti communiste algérien, militant de la cause anticoloniale avait organisé en 1956 l'exfiltration clandestine à l'étranger de Larbi Bouhali, premier secrétaire du PCA.

En pleine bataille d 'Alger, il est arrêté à son domicile et emmené par les parachutistes qui vont le torturer pendant plusieurs jours. Son appartement, transformé en souricière va permettre l'arrestation d'Henri Alleg, journaliste et directeur d'Alger Républicain, le lendemain. Celui-ci sera le dernier à voir Maurice Audin vivant, ainsi qu'il le raconte dans son livre La Question, publié aux Editions de Minuit. Le jeune homme est vraisemblablement mort au cours d'une séance de torture. Les militaires font disparaître le corps et prétendent qu'il s'est évadé.

Depuis, sa veuve ainsi que ses amis remuent ciel et terre pour que la vérité éclate mais, du fait de la loi d'amnistie, les tortionnaires ne peuvent être inquiétés. Malgré plusieurs actions en justice, la disparition de Maurice Audin reste un mystère, verrouillé par un non-lieu.

En juin 2007, Josette Audin écrit une lettre au président Sarkozy nouvellement élu pour lui demander de faire la lumière sur la mort de son mari. Sa lettre reste sans réponse.

Le 1er janvier 2009, sa fille Michèle Audin, brillante mathématicienne, refuse le grade de Chevalier de la Légion d'Honneur en rappelant au président qu'il n'a pas donné suite à la demande de sa mère.
Ils n 'étaient guère nombreux, ce matin-là, mais ils voulaient, pour quelques instants, honorer la mémoire d'un homme assassiné et dire, que jamais ils ne se résoudraient à l'oubli et à l'amnésie d'Etat.
Nicolas Maury

Publié dans guerre d'Algérie

Partager cet article
Repost0

MOUVEMENT DE GREVE DES POMPIERS DU GARD

Publié le par Tourtaux

Mouvement de grève des pompiers du Gard

A l'appel de SUD SDIS 30 les sapeurs pompiers des équipes opérationnelles du Gard sont toujours en grève depuis le 23 septembre.


Grève suivie à plus de 90% à la caserne de Nimes, principal centre de secours du département. Nous réclamons le retrait de cette réforme injuste.

Pour info nous n'avons eu aucun relais dans les médias malgré de nombreux contact (Message du forum de ce site).

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

UN COMMUNISTE CANDIDAT AUX PRESIDENTIELLES PORTUGAISES

Publié le par Tourtaux

  2 28 /09 /2010 13:09

    Francisco Lopes PCP

      

 

  Candidature communiste aux élections présidentielles portugaises de 2011 porteuse d'un projet « patriotique et de gauche, inspiré par les valeurs de la Révolution d'Avril »



Article AC http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

lu sur le blog de Jean Lévy

Le Parti communiste portugais présentera sans surprise une candidature communiste aux élections de janvier 2011. Sans surprise, puisque le PCP a toujours présenté une candidature communiste hormis en 1980 et en 1996, dans ce dernier cas dans le cadre d'une stratégie liquidatrice d'effacement du parti.



Sans surprise, parce que sans jamais être sur-valorisées, les élections présidentielles ont toujours été un moment marquant la présence du Parti et assurant sa visibilité publique: de l'élection de 1986 où le candidat du PCP obtient 20,88% et talonne le leader charismatique socialiste Mario Soares au très bon résultat de Jeronimo de Sousa en 2006, 8,64% (supérieur au résultat de 2001 et aussi à celui de 1976, juste après la révolution d'Avril) qui marque un moment important dans la renaissance du Parti communiste portugais.



Francisco Lopes, candidat communiste à la présidentielle de 2011 pour porter la voix du monde du travail

 

Le PCP a donc choisi de présenter Francisco Lopes, 55 ans, originaire de la région de Coimbra. Adhérant du PCP depuis 1974, électricien de formation, il travaille alors à Applied Magneticsoù il est membre de la cellule du PCP tout en participant à l'action syndicale dans le cadre du Syndicat des Électriciens du District de Lisbonne.

 

Membre du Comité central du PCP depuis 1979, du secrétariat du CC et de la Commission politique depuis 1990, il est le responsable des secteurs « Mouvement ouvrier, syndical et monde du travail » et « Questions d'organisation du parti ». Il est aujourd'hui député de la circonscription de Setubal.

 

Mais la raison profonde pour laquelle le PCP décide de présenter une candidature autonome, de rassemblement certes, mais bien présentée par le parti et identifié comme telle, n'est pas seulement de compter ses forces.

 

Elle est aussi de rendre visible et de porter une alternative politique.



Porter une alternative politiques

aux politiques de droite du PS, de la droite et de l'Union Européenne

 

Car le PCP dénonce ceux qui ont fait du Portugal « un pays plus injuste, plus inégal et plus dépendant ».

 

En cause « la nature du capitalisme, les objectifs et le cap de l'Union Européenne après 25 années d'intégration et 34 ans de politiques de droite et d'abdication nationale réalisée par les divers gouvernements » PS ou de droite.

 

Dans l'immédiat, c'est le PEC (Plan de stabilité et de croissance) qui est pour les communistes à mettre en échec.

Un plan de guerre contre le monde du travail qui achève le processus de privatisation du secteur nationalisé après la Révolution d'Avril (gaz, électricité, poste, télécoms, aéronautique etc.), qui prévoit le gel des retraites et des salaires des travailleurs du public et du privé, l'augmentation de l'âge de départ à la retraite à 65 ans, le gel des allocations ainsi que l'augmentation des impôts indirects.

 

Face à la crise capitaliste qui provoque pour des millions de portugais « chômage, précarité, pauvreté et difficultés »et pour une poignée d'autres « accumulation de richesse et opulence », qui met en lumière « le processus de déclin national, de dénaturation du régime démocratique et d'amputation de la souveraineté et d'indépendance nationales », le PCP propose« un nouveau cap pour le pays ».

 

Ce nouveau cap s'appuiera sur trois piliers, ce sera« une politique patriotique, de gauche et liée aux valeurs de la Révolution d'Avril ».



Politique patriotique et de gauche: défense du monde du travail et des services publics, défense de la production et de l'indépendance nationales



Concrètement, le programme du PCP articule ces trois fondements de son programme:

  • la « défense du secteur public fort et déterminant », « des services publics » et d'une « Administration publique efficace », ainsi que la défense « des fonctions sociales de l'Etat dans la santé, l'éducation, la sécurité sociale ».

  • renforcement de l'appareil productif et de la production nationale

  • défense du monde du travail, avec le soutien à la « création d'emplois avec des droits, l'augmentation des salaires et des retraites, la défense des droits sociaux ».

  • souveraineté nationale et politique étrangère pacifique, « avec rupture avec la nature du processus d'intégration européenne, avec la posture de soumission à l'impérialisme et à l'OTAN ».

  • défense de la Constitution de la Révolution d'Avril, « contre les nouvelles atteintes aux libertés, aux droits et aux intérêts des travailleurs et du peuple portugais ». Le président pouvant et devant intervenir pour « faire respecter la Constitution de la République ».

 

Une candidature issue des luttes,

point d'appui pour la construction de la mobilisation

 

Le PCP ne se berce pas d'illusions sur sa capacité à accéder à la présidence, il ne construit pas son programme dans l'espoir que la présidentielle pouvait être un moment clé dans les grandes transformations sociales dont le pays a besoin. Mais plutôt pour porter une alternative politique au consensus dominant, profiter de ce moment électoral, pour faire connaître ce programme au peuple portugais, et ainsi pouvoir mener la lutte où elle doit être mener: dans la rue et dans les lieux de travail.

 

C'est ce lien avec les luttes sociales qu'esquisse le candidat du PCP, Fransisco Lopes, à la fin de son discours:

« Nous commençons aujourd'hui un parcours, qui nous emmènera dans tout le pays, qui se confrontera tous les jours aux intérêts et aux droits des travailleurs, des jeunes générations, du peuple, avec ses problèmes, ses aspirations et ses luttes, le parcours d'une candidature qui agit pour ouvrir une phase nouvelle dans la vie de notre pays ».

Par Réveil Communiste -
Source : http!//reveil communiste.over-blog. com/

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0