Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MARNE - ARDENNES : DEMAIN 28 OCTOBRE RASSEMBLEMENT à REIMS à 10h DEVANT LA MAISON DES SYNDICATS PUIS AG INTERPRO. ACTIONS EN COURS ET A VENIR

Publié le par Tourtaux

Bonjour,
Les actions intersyndicales poursuivent leur cours avec une bonne présence des grévistes cheminot-e-s ; à Reims, il semble bien que le mouvement étudiants démarre enfin.
Demain : personne ne doit manquer à 10h devant la maison des syndicats, puis à l'AG interprofessionnelle qui la suivra dans la maison des syndicats.

 

* * *  Ardennes 08

- L’AG des cheminots a réuni plus de grévistes. La prochaine AG Cheminote aura lieu vendredi à 10h en gare de Charleville et se prononcera sur l’avenir de la grève et des actions.
- L’intersyndicale interprofessionnelle des Ardennes a continué les actions :
- sur le secteur de Sedan, l’intersyndicale a diffusé des tracts pour appeler à la manifestation de demain
- sur le secteur de Charleville, l’intersyndicale FO-SUD CT a distribué 7000 tracts à la mairie sur le parking de Carrefour et sur les différents parkings du chef lieu
- un journaliste de l’Union l’Ardennais a pris la parole pour nous assurer du soutien des différents syndicats de journalistes à nos actions et nous annoncer qu’une caisse de solidarité pour les grévistes était mise en place par la presse régionale
- la CFTC que l’on n’a pas vue depuis le 12/10 s’est plainte par téléphone de ne pas figurer sur les tracts de l’intersyndicale ardennaise distribués depuis le début du mouvement.
- La prochaine AG interpro intersyndicale des ardennes aura lieu demain à l’issue de la manif à la bourse du travail

* * *  Marne 51 - Reims

- L’AG des cheminots aura lieu seulement jeudi à 15h, afin de consacrer le maximum de temps à la mobilisation et aux actions.
- L’intersyndicale interprofessionnelle a continué la distribution du tract d’appel au 28 octobre :
- le matin à la CPAM (déjà aux salarié-e-s puis aux usagers), dans la zone commerciale derrière la gare SNCF, devant la gare…
- pendant midi à la « cantine de Farman » à la maison de l’agriculture, à la PUM…
- à 16h, opération escargot depuis la maison des syndicats jusqu’à l’autoroute puis péage gratuit qui a ravi les autoroutiers.
- Prochaine AG intersyndicale : jeudi midi après la manif
- Les routiers continuent les filtrages de voitures, blocages des camions et des entreprises.
- Les étudiants se mobilisent réellement : les petites AG, les interventions d’explication des retraites ont payé. L’AG a réuni 600 étudiants qui ont voté la grève et le blocage demain matin, et 200 se sont mis à entasser chaises et tables pour mettre en place rapidement le blocage demain matin. Nous verrons la longueur du cortège demain.

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

HALTE A L'INTOX, LES RAFFINERIES NE REDEMARRENT PAS

Publié le par Tourtaux


 
Au côté des grévistes
Ce n’est pas le moment de se faire duper par une presse mal renseignée et démobilisatrice !! Les raffineries ne redémarreront pas !!!
Halte à l'intox, les raffineries ne redémarrent pas
Quel surprise d’entendre sur France inter « 3 raffineries ont suspendu le mouvement et vont reprendre de l’activité ». Alors que la veille lors d’une visite aux gréviste de la raffinerie de Donges la détermination était là, et aussi pour toutes les autres.

Renseignement pris auprès d’un délégué CGT de la raffinerie de Donges, il s’avère que ca n’est pas prêt de repartir.

Petite explication...

Il y en effet 3 raffineries qui ont suspendu le mouvement.

* La raffinerie de Reichstett (Bas-Rhin) ,de la compagnie helvétique Petroplus, qui venait d’annoncer sa volonté de fermer définitivement le site pour le transformer en simple terminal pétrolier, supprimant au passage 253 emplois sur 255. le mouvement a été suspendu suite avec la garantie de la part de la direction de ne plus fermer le site !

La raffinerie est alimenté en pétrole brut par un pipeline qui viens du port pétrolier de Fos sur mer qui lui est en grève et lâche rien.

La raffinerie ne peut donc pas redémarrer !

* 2 raffineries du groupe exon une à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) et une à Port-Jérôme (Seine-Maritime). Elle ont toutes les 2 suspendu le mouvement après que la direction ait mis le paquet sur la table et leur ait proposé le paiement intégral des jours de grève !!

Tous en sachant qu’elles ne pourraient par redémarrer aussi.

En effet celle de Fos est alimenté par le même terminal pétrolier de Fos sur mer.

Celle de Normandie est alimenté par l’entreprise SIM qui est également en grève et ne lâche rien également !!

Les 9 autres raffinerie (6 du groupe Total, 1 Petroplus, 2 Basell) sont toujours dans le mouvement contre la mise en place de la réforme des retraites !!

La pénurie de pétrole ne s’éloigne pas. L’approvisionnement par bateau ne suffira pas a couvrir les besoins quotidiens. Ce n’est pas le moment de se faire duper par une presse mal renseignée et démobilisatrice !! Continuons à généraliser la grève, à durcir le ton et à soutenir les grévistes.

Des caisses de solidarité circulent un peut partout,

pour celle de Donges on en est a 30 000€.
Nicolas Maury

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

APPEL A BLOQUER LA RAFFINERIE DE GRANDPUITS CE 27 OCTOBRE

Publié le par Tourtaux

Source / auteur :

Jura libertaire

Appel à bloquer la raffinerie de Grandpuits ce 27 octobre

mis en ligne mercredi 27 octobre 2010 par jesusparis


[10h18] Ce matin un appel par SMS des travailleurs de la raffinerie de GRANDPUITS pour une demande de présence et soutiens à leur A.G. de 13h30.

 

(Une personne est allée sur place pour vérifier : c’est une demande des grévistes qui bloquaient l’entrée de la raffinerie.)

 

Pour ceux qui peuvent se libérer : soutien demandé.

 

Il y a des flics partout, plus difficile en voiture d’y accéder, mais on peut s’y rendre à pied, sans problème.

 

Gare de MORMANT (à 4km à pied, mais avec un panneau pour le stop « raffinerie Grandpuits » : le stop marche bien !)

 

Ou Gare de NANGIS.

 

[10h23] Appel à bloquer Grandpuits

 

Le gouvernement et les médias veulent nous faire croire que le mouvement est en train de mourir pourtant les grèves et les blocages continuent partout en France, les centrales syndicales jouent leur jeu en se dissociant des blocages voire des grèves dures.

 

On nous dit que les pompes à essence sont « remises en état de fonctionnement », que 3 sites sur les 12 raffineries ont été débloqués. Mais le gasoil qu’ils ont tant de mal à trouver ils vont le chercher en Belgique ces derniers jours, et ce dont on n’entend pas parler c’est que les raffineurs belges, eux, ont décidé de bloquer ces camions qui partent vers la France, qu’ils ont appelé à un grand rassemblement jeudi 28 devant l’ambassade française, de leur côté car ils ne veulent pas participer à la casse du mouvement de contestation, qu’ils soutiennent, en France.

 

La grande majorité des raffineries et des dépôts sont toujours bloqués, et leurs ouvriers sont bel et bien toujours en grève. Ces sites sont pour la plupart vides en carburant, et l’on vient d’apprendre aujourd’hui qu’à Grandpuits, du gasoil commence à arriver par pipeline. Les raffineurs appellent donc largement à venir sur le site de Grandpuits pour bloquer ces camions qui veulent sortir approvisionner les pompes.

 

La solidarité avec les travailleurs de Grandpuits ne peut certainement pas se résumer à aller manifester dans la ville d’à côté, l’enjeu des raffinerie c’est de bloquer l’approvisionnement en carburant, entre les transports et les industries la pétrochimie est au cœur de l’économie.

 

Pour que le mouvement continue, les raffineries doivent tenir.

 

Tous à la raffinerie de Granpuits à partir de 13 heures afin de bloquer les camions de gasoil.

 

Pour y aller en voiture.

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

MALAKOFF MEDERIC (GUILLAUME SARKOZY) OCCUPEE SYMBOLIQUEMENT

Publié le par Tourtaux

Source / auteur :

HNS-info

Malakoff Mederic (Guillaume Sarkozy) occupée, besoin de renforts

mis en ligne mercredi 27 octobre 2010 par Ludo


Mercredi 27 octobre, 14h12 - Occupation de la boite d’assurance Malakoff Mederic (qui compte comme les autres se goinfrer sur la destruction des retraites, de la santé et de l’Unedic) de Guillaume Sarkozy, rue Laffitte (9e), M° Richelieu Drouot.

 

Plus d’une centaine de personne à l’intérieur, du monde dehors. La police a bouclé l’immeuble.

 

Renfort demandé.
Prévenez vos potes.

 

Ce monde est vieux, ce monde est pourri
Minimum vieillesse dès 16 ans !

 

 

 

Confédération nationale du travail (CNT-RP) - Solidaires Paris
Communiqué de presse du 27 octobre 2010

 

De l’argent, il y en a dans les poches de Guillaume Sarkozy !
Pourquoi occuper symboliquement le siège de Malakoff Médéric ?

 

L’explication est assez simple : Malakoff Médéric, dirigée – est-ce un hasard ? – par Guillaume Sarkozy, frère aîné du président des riches, a déjà préparé l’application de la contre-réforme des retraites…

 

Cette entreprise, premier groupe paritaire de protection sociale en France, a créé récemment avec la Caisse nationale de prévoyance (CNP Assurances, premier assureur de personnes, qui assure notamment la gestion des régimes Préfon, fonds de pension destiné aux agents de la fonction publique, et Fonpel, fonds de pension destiné aux élus locaux), une société appelée Sevriena, dont le but est de rafler le marché juteux de l’épargne retraite à partir de janvier 2011…

 

Preuve en est le document confidentiel de mars 2009 disponible sur le site du journal Politis, intitulé : « Projet de regroupement des activités d’épargne retraite et d’épargne salariale de CNP assurance, de Malakoff Médéric et de Quatrem » : « À l’horizon 2020, une baisse du taux de remplacement de l’ordre de 8 % est attendue pour une carrière complète. Cette baisse est toutefois variable selon le niveau du salaire et le profil de carrière […]. Pour les salariés qui auront subi des “trous” de carrière et pour les générations qui prendront leur retraite après 2020, la baisse du taux de remplacement sera plus forte ». Le montant potentiel de collecte d’épargne retraite nécessaire pour financer le maintien du niveau de vie des futurs retraités en 2020 est estimé – dans ce document – à une belle somme « comprise entre 40 et 110 milliards d’euros, suivant les hypothèses de comportement des individus ».

 

Et encore une fois, comme par hasard, le projet de loi du gouvernement comporte un titre V, peu ébruité par les médias, qui vise à développer la retraite par capitalisation : « Mesures relatives à l’épargne retraite. »

 

Nous aurait-on encore menti ? La réforme actuelle n’aurait-elle pour but que de faire baisser les pensions par répartition afin d’imposer à ceux qui en auront les moyens de souscrire à des retraites individuelles par capitalisation ? Le calendrier extrêmement bien articulé de la création de la nouvelle entreprise de Guillaume Sarkozy et de la réforme de son frère chef de l’État semble finalement un hasard bien préparé…

 

Le projet du gouvernement et du patronat (Guillaume Sarkozy a d’ailleurs été vice-président du Medef jusqu’en 2006) est clair : détruire petit à petit le régime de retraite par répartition en baissant le niveau des pensions et en forçant de fait les salariés à avoir recours à la retraite par capitalisation… engraissant ainsi encore une fois des entreprises privées !

 

Face à la casse des retraites par répartition et au népotisme, ne baissons pas la garde.
Prenons sur les profits pour payer les retraites !
Aujourd’hui à Médéric-Malakoff ; demain on continue !

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

LE COUP DE TONNERRE DE BREST !

Publié le par Tourtaux

Source / auteur :

Écho des luttes à Brest | N°1 – 25 octobre 2010 – Hebdomadaire

Brest : organisons-nous dans la ville en piquets mobiles !

mis en ligne mercredi 27 octobre 2010 par Ludo


Aujourd’hui, nous considérons que le blocage économique, notamment celui de l’essence, est le seul moyen de faire plier le gouvernement et peut-être bien plus encore...

 

Pour y parvenir, nous avons expérimenté des piquets de grève qui se déplacent à travers la ville pour bloquer les points stratégiques successivement ou simultanément. À chaque piquet mobile et assemblée générale de décider comment agir, de manière auto-organisée et coordonnée.

 

Nous avons tenu ou bien reculé face à la police en fonction des situations, en se protégeant mutuellement, gardant à l’esprit notre objectif principal :

 

LE BLOCAGE TOTAL DU PAYS JUSQU’À SATISFACTION !

Documents joints

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0