Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DES PAYS DU G20 S'OPPOSENT AUX NORMES VOULUES PAR LES ETATS-UNIS ET... DU MILLIARDAIRE SOCIALISTE DSK

Publié le par Tourtaux

Des pays du G20 s'opposent aux normes voulues par les Etats-Unis
  •  
Les ministres des Finances des 20 pays les plus industrialisés de la planète (G20) ne devraient pas parvenir à un accord les engageant à s'abstenir de toute dévaluation monétaire et à limiter les déséquilibres de leurs comptes courants, selon une source interne au G20. /Photo d'archives/REUTERS/Aly Song (c) Reuters
Les ministres des Finances des 20 pays les plus industrialisés de la planète (G20) ne devraient pas parvenir à un accord les engageant à s'abstenir de toute dévaluation monétaire et à limiter les déséquilibres de leurs comptes courants, selon une source interne au G20. /Photo d'archives/REUTERS/Aly Song (c) Reuters par Abhijit Neogy et Toni Vorobyova GYEONGJU, Corée du Sud (Reuters) - Les ministres des Finances des 20 pays les plus industrialisés de la planète (G20) ne devraient pas parvenir à un accord les engageant à s'abstenir de toute dévaluation monétaire et à limiter les déséquilibres de leurs comptes courants, a-t-on appris jeudi auprès d'une source interne au G20.

La proposition a été rejetée par la Chine et l'Inde, d'autres pays émergents, ainsi que par l'Allemagne qui affiche un excédent important de ses comptes courants, a précisé la source, ayant une connaissance directe des discussions.

La Russie avait auparavant fait part de son scepticisme vis-à-vis de cette initiative.

"Nous sommes (...) opposés à toute forme de normes internationales sur les changes", a dit la source en référence à la position prise par la Chine, l'Inde et l'Allemagne sur le sujet qui pourrait néanmoins être abordé lors de la réunion des ministres des Finances et des banquiers centraux du G20 prévue vendredi et samedi à Gyeongju, en Corée du Sud.

Les grands argentiers du G20 lanceront formellement leur réunion vendredi afin de préparer le sommet du G20 qui se déroulera les 11 et 12 novembre, sur fond de discorde politique et de différends quant à la meilleure façon de régler la question des déséquilibres commerciaux et économiques internationaux.

Le ministre japonais des Finances, Yoshihiko Noda, a toutefois dit à la presse que la réunion de vendredi ne devrait pas porter sur les changes mais sur l'économie internationale dans son ensemble.

"AUCUNE NOTION ÉTABLIE DE CE QUI EST JUSTE"

Dans un entretien au Wall Street Journal, le secrétaire d'Etat américain au Trésor, Timothy Geithner, a appelé à un accord sur des "normes" concernant les politiques de taux de changes.

"Pour l'instant, il n'y a aucune notion établie de ce qui est juste", a-t-il déclaré au WSJ. "Nous aimerions que les pays progressent en direction d'une série de normes sur la politique des taux de changes."

Parallèlement à cela, des rumeurs ont circulé selon lesquelles il serait demandé à certains pays de s'engager à limiter leurs déséquilibres en matière de comptes courants.

"C'est une prise de position des Etats-Unis et de certains autres pays qu'ils ont transformée en document de travail. La rédaction du communiqué (final) ne commencera que vendredi soir après les premières tables rondes entre les ministres des Finances et les banquiers centraux", a dit la source.

Le communiqué final devrait faire une référence plutôt légère aux questions des changes et des comptes courants, a souligné la source.

Cette dernière a ajouté que l'Inde, l'Allemagne et quelques autres pays avaient promptement dit jeudi aux Etats-Unis qu'il n'était pas question de limiter artificiellement les excédents de comptes courants.

"UN 'PACKAGE' DE RÉFORMES"

"Les économies émergentes incluant l'Inde, la Chine, ainsi que l'Allemagne, ont plutôt suggéré la mise en place de réformes structurelles ainsi que la résolution des problématiques changes et comptes courants dans le cadre d'un 'package' de réformes", a dit la source.

"Si les Etats-Unis persistent dans cette voie, nous nous y opposerons", a-t-il ajouté en référence aux déclarations de l'Inde, la Chine et l'Allemagne.

Des diplomates ont dit que Washington avait proposé de limiter les excédents ou les déficits de comptes courants à 4% de leur produit intérieur brut (PIB).

Rainer Brüderle, le ministre allemand de l'Economie, a toutefois dit qu'il était opposé à des objectifs chiffrés.

Le vice-ministre russe des Finances, Dmitri Pankin, a critiqué la pression croissante des Etats-Unis sur les pays émergents, en particulier la Chine, alors que la politique économique américaine incite les flux financiers à se diriger vers les pays en développement, ce qui accroît les pressions haussières sur leur monnaie.

Timothy Geithner a pourtant estimé que les principales monnaies internationales étaient désormais globalement équilibrées, tandis qu'une coopération sur les changes permettraient une appréciation plus rapide du yuan, que le secrétaire d'Etat au Trésor juge toujours sous-évalué.

Les récentes actions de plusieurs pays en développement, dont le Brésil cette semaine, pour juguler la progression de leurs devises et protéger leurs exportateurs, ont relancé les rumeurs de "guerre des monnaies".

"Une guerre de monnaies peut très vite tourner à la guerre commerciale. Tous les pays du G20 doivent prendre leurs responsabilités pour éviter une escalade", a ainsi mis en garde Rainer Brüderle.

Alexandre Boksenbaum-Granier, Gregory Schwartz pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

 

Source : Chine nouvelle

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

LE SENAT QUI COMPTE 346 "ELUS" ADOPTE LE PROJET DE LOI SUR LA REFORME DES RETRAITES PAR 177 VOIX CONTRE 153. IL MANQUE 16 godillots !!!

Publié le par Tourtaux

RETRAITES

Pour : 177 ; contre : 153


Après l'Assemblée nationale, le Sénat a adopté à son tour, hier soir, le projet de loi sur la réforme des retraites, à l'issue de trois semaines de rude bataille menée par la gauche et alors que le mouvement de contestation sociale contre le texte se poursuit : les syndicats ont appelé à deux nouvelles journées d'action, les jeudi 28 octobre et samedi 6 novembre.




Avec près de 140 heures de débat, l'examen du projet de loi sur la réforme des retraites aura été le plus long au Sénat depuis celui sur la privatisation de TF1 en 1986 (1). Le texte a finalement été adopté hier soir par 177 voix (UMP et Union centriste) contre 153 (PS, communistes, Parti de gauche, Verts et RDSE).
« Ce moment est solennel parce qu'il est celui de la lucidité, de la responsabilité, du courage, a déclaré le ministre du Travail, Éric Woerth, en concluant les débats. Le gouvernement avait un objectif : que l'équilibre du texte soit préservé. Faire évoluer le texte, oui ; le dénaturer, non. » « Vous n'en avez pas fini avec les retraites. Vous avez ignoré ce qu'exprimaient les Français, vous n'avez rien entendu de nos propositions, votre réforme est injuste », avait auparavant averti le patron des sénateurs PS, Jean-Pierre Bel.



Vote définitif mercredi
Mais le processus législatif n'est pas encore achevé. Le vote définitif du projet de loi (lire les principales mesures ci-contre) par le Parlement devrait intervenir mercredi. La commission mixte paritaire (sept sénateurs et sept députés), chargée d'établir un texte commun Sénat-Assemblée se réunira en effet lundi et son texte sera soumis au Sénat mardi et à l'Assemblée nationale mercredi.
Le gouvernement veut clore au plus vite l'épisode parlementaire, espérant ainsi prendre le mouvement social de vitesse alors que les vacances de la Toussaint ont début hier soir. Les syndicats ont cependant appelé à deux nouvelles journées d'action, les jeudi 28 octobre et samedi 6 novembre (lire notre édition d'hier).w Quelque 1 237 amendements ont été déposés, dont une très grande majorité par l'opposition.

 

Source : Nord Eclair.fr

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

BELGIQUE - CARBURANT : LA CGSP SOLIDAIRE DES GREVISTES FRANCAIS

Publié le par Tourtaux

Vendredi 22 octobre 2010 5 22 /10 /2010 16:54


La CGSP annonce qu’elle appellera immédiatement ses travailleurs actifs le long de l’Escaut et de la Lys à arrêter le travail si du carburant devait être acheminé en France par ces voies navigables, dans une tentative de contourner le blocage des raffineries de l’Hexagone.

Le syndicat socialiste a appris qu’une telle initiative était envisagée. La CGSP dit vouloir rester solidaire de la protestation des syndicats français contre la réforme des retraites dans leur pays. « Le blocage des carburants est, dans cette optique, une arme importante pour nos camarades français« , explique le secrétaire général Hilaire Berckmans (CGSP).

« Le gouvernement français veut contourner ce blocage en allant s’approvisionner à l’étranger. Pour le mazout et l’essence, la France se tourne donc entre autres vers la Belgique. »

« Si la CGSP devait constater que l’Agence flamande des voies d’eau(Agentschap Waterwegen en Zeekanaal) devait collaborer à pareil transport, nous appellerions immédiatement à un arrêt de travail le long de l’Escaut et de la Lys« , indique l’organisation dans un communiqué de presse.

 

Source : FSC

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

MARSEILLE : LES SOCIAUX TRAITRES APPELLENT SARKOZY POUR TORPILLER LES GREVISTES

Publié le par Tourtaux

  Grève contre la réforme des retraites
Retraite
Le PS appelle l'Etat à débloquer la grève à Marseille

Par LEXPRESS.fr, publié le 22/10/2010 à 18:59

 
 

Le président PS de la communauté urbaine de Marseille a demandé à la préfecture le déblocage du centre de déchets de la ville. Une décision surprenante mais justifiée par des raisons sanitaires.

 
Le PS appelle l'Etat à débloquer la grève à Marseille

f. caselli/photopqr/la provence/maxppp

Eugène Caselli (à gauche) a finalement demandé l'évacuation du centre de déchets de Marseille, bloqué par les opposants à la réforme des retraites  

Quand le gouvernement envoie les forces de l'ordre débloquer les dépôts de carburant et les raffineries, le PS crie au scandale.  

Aussi, lorsque le président socialiste de la communauté urbaine de Marseille, Eugène Caselli, demande ce vendredi au préfet de région d'ordonner le déblocage et la reprise du travail dans deux centres de transfert des ordures ménagères de la ville, il y a de quoi s'étonner.  

8000 tonnes de déchets dans les rues

Pas pour l'intéressé, qui invoque des raisons sanitaires. Dans un communiqué, la communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM) précise que la décision d'Eugène Caselli de demander la réquisition "a été rendue nécessaire par l'état sanitaire de plus en plus préoccupant des rues de Marseille après 12 jours de grève, et à la veille d'un week-end qui s'annonce pluvieux, ce qui pourrait encore aggraver la situation".  

"Ce fut une décision difficile à prendre", précise l'agglomération à LEXPRESS.fr. Pour celle-ci, il a fallu trouver "un point d'équilibre entre le combat national contre la réforme des retraites et la responsabilité de l'élu. "Les conséquences d'une grève longue ne doivent pas mettre en péril l'hygiène publique, la santé et la sécurité des concitoyens", détaille-t-on.  

Ce mercredi, le préfet avait déjà pris des mesures en réquisitionnant du personnel de la sécurité civile pour évacuer les déchets de la voie publique.  

Les deux centres situés aux Aygalades et à Bonnefoy sont occupés depuis lundi pour l'un, mercredi pour l'autre, par des agents territoriaux en grève à l'appel de l'intersyndicale CGT, CFDT, SDU 13, FSU, UNSA.  

Près de 8000 tonnes d'ordures s'entassent depuis sur les trottoirs de Marseille et des villes limitrophes, membres de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole.  

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

RETRAITE : DEMAIN, 17h30, MANIFESTATION A FOS SUR MER !!!

Publié le par Tourtaux

Le Collectif retraite Fos/Mer : CGT (territoriaux), FSU, Ligue des Droits de l'Homme, Parti Communiste Français, PG, PS, MRC, DVG et citoyens, ORGANISE UNE MANIFESTATION CE VENDREDI 22 OCTOBRE A 17 H 30 . Départ centre ville place de la république - Arrivée parvis de l’hôtel de ville avec prise de parole
Retraite : demain, 17h30, manifestation à Fos sur Mer !!!
Pourquoi cette manifestation sur la ville ?

* Pour que chaque citoyen exprime son refus d’être encore ciblé par les décisions gouvernementales.

* Pour les Fosséennes et fosséens qui n’ont pas pu se déplacer pour manifester à Marseille.

* Pour les salariés précaires qui ne peuvent pas s’exprimer dans leur entreprise faute de droits.

* Pour les femmes qui sont les plus touchées par la réforme des retraites, par la précarité et des salaires très bas.

En 2009, 24,1% des femmes sont parties à 65 ans contre 16,5% des hommes.

A 60 ans, 18% des femmes sont au chômage contre 13% des hommes.

Les femmes parties en 2004 avaient 20 trimestres (5 ans) de moins que les hommes (5 ans représentent 25% de décote).

Les salaires des femmes à temps complet sont inférieurs de 25% à ceux des hommes (ce % était de 36% en 1960)

30% des femmes occupent des emplois à temps partiel, souvent contraints, contre 5% des hommes. Ces chiffres ne cessent de progresser.

Elles sont également nombreuses à interrompre leur carrière professionnelle pour quelques années et se consacrer à l’éducation des enfants (du fait notamment d’un manque de structures adaptées).

* Pour les jeunes qui veulent exprimer leurs inquiétudes sur leur devenir.

23 % des jeunes actifs sont au chômage et le nombre de ceux qui cherchent un emploi depuis plus d’un an a progressé de 72 % en quelques mois, l’exigence de l’heure est donc celle de l’emploi et du recul de la précarité.

Le traitement de la question des retraites fait partie de l’équation.

En effet : Le recul de l’âge de la retraite à 62 ans va empêcher de libérer un million d’emplois pour les jeunes générations.

* Pour les salariés qui voit leur retraite retardée, leur rémunération diminuée et leurs conditions de travail aggravées.

* Pour les retraités qui vont se voir amputer leur rémunération.

Alors que les manifestations sont de plus en plus expressives et massives : environ 3 000 000 de citoyens par manifestation les 7 et 23 septembre et les 2 -12 et 16 octobre, Sarkozy et son gouvernement veulent imposer par la force une réforme construite pour leurs amis financiers et contre le peuple.

Pour preuve, ils sont bien moins enthousiastes concernant la levée du bouclier fiscal que pour restituer nos impôts par Millions d’euros aux milliardaires.

Il ne reste que quelques valets du roi pour parader dans les médias les mêmes phrases les mêmes leçons. Mais le peuple qui n’est pas sourd, sait lire, comprendre et refuse de subir encore et encore.

Aujourd’hui nous constatons que la fébrilité a changé de camp.

La mobilisation des syndicats reste unitaire et se renforce partout. Les actions de grèves reconductibles se multiplient.

C’est aujourd’hui qu’il faut gagner sans attendre les échéances politiques 2012 !

Nous pouvons faire annuler cette réforme injuste.

Même après le vote au parlement et au Sénat, il est possible de bloquer la réforme et donc la rendre inapplicable comme cela le fut contre le CPE 2006.

Pas de répit, pour arriver au bout du tunnel

Il faut marcher dans les rues !

Non, RIEN N’EST JOUE !

Le collectif retraite soutien toutes initiatives prisent démocratiquement et massivement dans les entreprises privés et services publics. Nous soutenons les services territoriaux qui ont décidé de reconduire la grève.
Source : http://www.wmaker.net/editoweb/nicolas_maury/

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0