Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

COMITE DES PYRENEES ATLANTIQUES DU MOUVEMENT DE LA PAIX : LE PROFESSEUR CHODUSSOVSKY ANALYSE LES RISQUES GRANDISSANTS D'UN CONFLIT MONDIAL

Publié le par Tourtaux

 

Dans un article du 29 août dernier (2010) Michel Chodussovsky, Professeur émérite à l’Université d’Otawa et directeur de Centre de recherche sur la Mondialisation, fait l’analyse des risques grandissants d’un conflit mondial.

Il y fait le point sur la stratégie du Pentagone, de l’OTAN et d’Israël. Trois entités impliquées dans un vaste déploiement et stockage de systèmes d’armes perfectionnés sur toute la planète. L’Etat d’Israël étant pleinement intégré dans le système de défense antiaérienne des Etats-Unis.

C’est dire tout les risques que la situation de tension, de violence et que la guerre menée par Israël au peuple Palestinien font courir au Moyen Orient et bien au-delà.

Même si on n’a aucune sympathie pour les dirigeants actuels de l’Iran, on ne peut que faire le rapprochement entre la campagne répétée jusqu’à la nausée sur les risques de voir l’Iran se doter de l’Arme nucléaire, de la campagne menée par Bush pour faire croire au monde que l’Irak possédait des armes de destructions massives.

Tout laisse à penser que l’aventure militaire : « d’abord l’Irak, ensuite l’Iran » élaborée depuis le milieu des années 1990 par le Pentagone est dans les visées des USA.

  • diabolisation permanente de l’Iran.

  • Matraquage médiatique permanent

  • Déploiement monstrueux de forces militaires y compris de composantes nucléaires dans la région.

Chossudovski insiste : « si l’Iran faisait l’objet d’une frappe aérienne préventive de la part des forces alliées, la région entière s’embraserait, de l’est de la Méditerranée à la frontière de Chine… ce qui nous conduirait probablement à un scénario de troisième guerre mondiale »

L’éventualité d’une telle frappe est d’autant plus à craindre après les révélations de dépêches diplomatiques des USA citées par le quotidien norvégien Aftenposten qui font état d’entretiens entre des législateurs étasuniens et des officiels israéliens en vue de préparer la prochaine guerre au Moyen-Orient.

Ces documents font clairement ressortir à la fois les préparatifs d’Israël en vue d’une autre guerre d’importance dans la région et la soutien inconditionnel de membres du Congrès, démocrates et républicains, qui viennent apparemment en Israël recevoir les instructions de l’état hébreu sous le sceau du secret.1

Le Moyen Orient, c’est la porte, le proche voisin de l’Europe. C’est dire que si le conflit éclate, les européens seront aux premières loges pour en recevoir les retombées.

Rien n’est donc plus urgent que de faire retomber la tension dans cette région du monde. Ce qui passe par le respect de toutes les résolutions des Nations Unies, par le retour d’Israël au respect du droit international. Par la solidarité multiforme avec le peuple Palestinien, qui est la première victime de la stratégie concoctée au sein complexe militaro industriel déjà dénoncé par le Président Eisenhower.

La campagne que nous menons avec « un bateau pour Gaza » est un maillon de cette solidarité.

22 janvier 2011.

1 http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=22718

 

Reçu de Danielle GAUTIER

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

TUNISIE : MOINDRE MAL ET POLITIQUE DU PIRE

Publié le par Tourtaux

7 23 /01 /Jan /2011 15:39

logo-FSC.jpgLes "évènements de Tunisie "-en fait le surgissement massif du peuple tunisien comme acteur politique majeur- sont l'occasion pour les classes dominantes et l'oligarchie qui se partagent le pouvoir et la domination médiatique de tenter de justifier leur complicité à l'égard du régime Ben Ali.

L'argument mis en avant pour justifier leur silence -et leur fréquentation assidue mais non dépourvue davantage sordidement matériels de la dictature tunisienne- est que le régime de Ben Ali représentait un rempart contre l'islamisme radical.

Cette complicité ne concernant pas seulement la droite et le gouvernement de Sarkosy mais incluant largement les hiérarques socialistes et la gauche bien-pensante , n'est-ce-pas M. Strauss Kahn ?

 

C'est donc au nom d'un pire qu'il nous faudrait craindre par dessus tout qu'est justifiée la complicité.

 

Mais ce cousinage à première vue contradictoire avec le droit d'ingérence proclamé au nom de la défense des droits de l'homme n'illustre t-il pas en fait la complicité de fonds des oligarchies soudées par leur immersion radicale dans « les eaux glacées du calcul égoïste » indifféremment des formes et régimes politiques qui constituent le cadre de cette domination ?

 

D'ailleurs la permanence de cette réalité n'est-elle pas illustrée chez nous pour le moins par le soutien continu sur près d'un quart de siècle au féroce et criminel dictateur Duvalier fils (des dizaines de miliers de morts, la torture …) douillettement réfugié sur la cote d'Azur, protégé par la justice française de toute poursuite (cf. l'article DUVALIER EN HAÏTI !) et par les complicités manifestes qui lui ont permis ces derniers jours de rentrer en Haïti à partir de la France sur un vol régulier d'Air France ?

 

Pourtant à son endroit ce n'est pas à l'évidence le péril islamiste qui peut être évoqué pour justifier le soutien complice !

Il est vrai qu'à l'époque – mais l'évocation demeure sans doute actuelle paraisse-t-elle incongrue- c'est le « péril communiste » qui était convoqué.

 

En clair donc , brut de coffre, sans révérence à la complexité du monde et à la finesse des analyses - »mon cher ! »- le pire moulé au gré des conjonctures historiques sert d'argument -pour gagner l'assentiment (le consentement comme dirait sans doute Chomsky)- "au moindre mal".

Et le "moindre mal" ne serait-il pas finalement le paravent de la politique du pire ?

Publié dans L'Afrique en lutte

Partager cet article
Repost0

SAVOIE : COMMUNIQUE DE PRESSE DU COLLECTIF CHAMBERY INTERSYNDICAL CITOYEN (CCUIC)

Publié le par Tourtaux

7 23 /01 /Jan /2011 17:47

Ci-joint le Communiqué fait à la Presse Natioanle, régionales et départementale
De la part de Gérard ETELLIN, adhérent FSC, et Sud - Solidaires Savoie
A l'attention du Dauphiné libéré, Fanny HARDY
                        Radio France Savoie, Nathalie GRINSPAND
                        Essor Savoyard, Michel TESSIER
                        TVNETCITOYENNE, Olivier BERARDI
                         la voix des Allobroges, Mickaël CHAMBRU
        
COMMUNIQUE DE PRESSE DU COLLECTIF CHAMBERY INTERSYNDICAL CITOYEN (CCUIC) :
 
Jeudi 27 janvier 2011, 5 militants syndicaux (3 de la CGT et 2 de Solidaires) et 1 journaliste comparaitront devant le Tribunal Correctionnel de Chambéry. Leur crime : "occupation des voies le 2/11/2010 en gare de Chambéry" et dépôt de plainte par la SNCF.
Pour ces faits, le Procureur les envoie sur le banc des accusés en vertu d'une loi de juillet 1845 qui punit d'une peine pouvant aller jusqu' à 6 mois d'emprisonnement et 13 000 € d'amende. Pourtant les cheminots étaient en grève ce jour - là !
 
NON A LA CRIMINALISATION DU MOUVEMENT SOCIAL ET SYNDICAL !
 
Après les lois sur le service minimum qui affaiblissent les mouvements de grève, après les provocations et charges policières dans toute la France et à Chambéry (grenades lacrymogènes, flash balls, matraques, rafles de la Brigade Anti Criminalité (BAC), gardes à vue, condamnations, sanctions vis-à-vis des lycéens, le Gouvernement fait un pas de plus vers la répression. Lors de ces actions où les manifestant-e-s avec le CCUIC étaient plus d'une soixantaine présents à l'Assemblée Générale quotidienne, la Police, se servant de photos prises depuis le Commissariat "a choisi ses cibles", les militants syndicaux et un Journaliste.
Parce que les libertés du mouvement syndical et de la Presse sont essentielles dans une Démocratie, le CCUIC de Chambéry appelle la population à manifester son soutien aux "identifiés - accusés" et demande l'arrêt des poursuites ainsi que l'annulation de la plainte de la SNCF.
 
Pour cela,
UN RASSEMBLEMENT JEUDI 27 JANVIER DEVANT LE PALAIS DE JUSTICE DE CHAMBERY à partir de 8 heures aura lieu 
 
Le CCUIC (et son Comité de soutien) comprend l'Union Locale CGT, SOLIDAIRES, la CNT, le SNESup/FSU, AGI, l'UNEF, le NPA, la FA, la LDH, le PG, la FASE, les Alternatifs, le Front de Gauche, Ecologie Européenne EELV, la Confédération Paysanne, le PCF, la FSU
 
 
Merci de faire paraitre et annoncer cette information dans vos médias
                                                                                                                   Pour le CCUIC, Gérard ETELLIN
Source : FSC

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

TUNISIE : LA "CARAVANE DE LA LIBERATION" ASSIEGE LE PALAIS DE LA KASBAH QUI ABRITE LE PREMIER MINISTRE. UNE BANDEROLE PROCLAME : "LE PEUPLE VIENT FAIRE TOMBER LE GOUVERNEMENT"

Publié le par Tourtaux

Des habitants de la région Sidi Bouzid manifestent devant les bureaux du chef du gouvernement à Tunis

Monde - le 23 Janvier 2011

Tunisie : la "caravane de la libération" assiège le palais de la Kasbah

"Un mois, deux mois, trois mois! Jusqu'à la chute du régime !". Criant leur détermination, des milliers de Tunisiens, dont des jeunes venus du centre frondeur et déshérité du pays, ont entamé dimanche à Tunis le siège du palais de la Kasbah, qui abrite le Premier ministre.

"Le peuple vient faire tomber le gouvernement", proclame une banderole accrochée aux grilles du bâtiment, témoignant de la défiance de la rue à l'égard des autorités de transition, dominées par des caciques de l'ancien régime.

Une semaine après la chute du dictateur Ben Ali, la colère des Tunisiens ne faiblit pas. Partis du centre du pays, samedi matin, la "caravane de la libération" a rejoint la capitale dimanche matin. "Le peuple vient faire tomber le gouvernement", scandaient des manifestants, parmi lesquels de nombreux jeunes qui ont rejoint la capitale en alternant marche et trajets en véhicules. "Nous sommes venus de Menzel Bouzaiane, de Sidi Bouzid, de Regueb pour faire tomber les derniers restes de la dictature", a expliqué un vieil homme drapé dans un drapeau tunisien, Mohammed Layani.

Arrivés dans le centre de Tunis vers 07h30, les manifestants ont remonté l'avenue Habib Bourguiba, artère centrale et symbolique de la ville où se déroulent des manifestations quotidiennes, avant de s'installer pour un sit-in devant le ministère de l'Intérieur, où ils ont déployé un vaste portrait de Mohammed Bouazizi, le jeune vendeur de fruits qui s'était immolé par le feu le 17 décembre à Sidi Bouzid (centre-ouest), déclenchant les premiers mouvements de révolte qui allaient aboutir près d'un mois plus tard à la chute du régime.

La rue tunisienne proteste quotidiennement contre la mainmise de caciques de l'ancien régime sur le gouvernement de transition formé lundi.

La "Cararvanede la libération" devait à l'origine rejoindre Tunis à pied, en quatre ou cinq jours, mais les marcheurs ont expliqué dimanche qu'il n'y avait "pas de temps à perdre pour faire tomber le gouvernement". Ils étaient environ 300 au départ samedi matin de Menzel Bouzaiane, à 280 km au sud de la capitale, et en chemin, ils ont été rejoints par des centaines de manifestants. Avant d'arriver en centre-ville, les manifestants étaient suivis d'un convoi hétéroclite de camions, voitures, motos, camionnettes.

Cette manifestation, selon des témoignages, a été organisée de manière spontanée par des jeunes de la région. Des syndicalistes et des militants des droits de l'homme ont décidé de se joindre à leur mouvement.

 

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

SYNDICAT CGT PHILIPS DREUX : RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN : TOUS AVEC NOTRE CAMARADE NATHALIE LE MARDI 25 JANVIER 2011 à 9h30 DEVANT LE TRIBUNAL DE DREUX

Publié le par Tourtaux

 LE syndicat CGT PHILIPS DREUX Appel au

 

RASSEMBLEMENT en SOUTIEN

à notre camarade Nathalie. 

Le Mardi 25 janvier 2011 à 9h30,

 devant le Tribunal de Dreux.

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0