Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

HUGO CHAVEZ SALUE LES COMMUNISTES CUBAINS

Publié le par Tourtaux

Hugo Chavez salue les communistes cubains  

Mercredi 20 Avril 2011
Miguel Diaz Canel, délégué au 6e Congrès du Parti Communiste de Cuba, a donné lecture d’un message du Président vénézuélien Hugo Chavez au cours de la séance de clôture de cette importante rencontre qui a siégé au palais des Congrès de La Havane
Hugo Chavez salue les communistes cubains
Le message a été lu au cours de la séance plénière à laquelle a assisté le Commandant en Chef Fidel Castro Ruz.

Dans le texte Hugo Chavez qualifie Fidel Castro de leader historique de la Révolution et d’inspirateur de processus révolutionnaires du Continent américain et du monde.

Hugo Chavez a rappelé que le 19 avril 1810 Caracas donnait l’exemple à suivre et le Venezuela se mettait à la tête du processus indépendantiste dans la région. Il remémore aussi la victoire transcendantale du peuple cubain à la Baie des cochons dans une date similaire, mais en 1961.

Le Président vénézuélien qualifie de transcendantal aussi pour le Venezuela et le reste du continent le 6è Congrès du PCC. Il a évalué les Grandes Lignes comme des documents recteurs de l’avenir de Cuba.

http://www.caraibcreolenews.com/news/va-na-zua-la/1,3270,20-04-2011-venezuela-hugo-chavez-salue-les-communistes-cubains.html http://www.caraibcreolenews.com/news/va-na-zua-la/1,3270,20-04-2011-venezuela-hugo-chavez-salue-les-communistes-cubains.html

Nicolas Maury

Publié dans Les Amériques

Partager cet article
Repost0

ASSOCIATION FRANCE PALESTINE SOLIDARITE NORD - PAS DE CALAIS : HOMMAGE A GILBERTE SALEM

Publié le par Tourtaux

Association France Palestine Solidarité  Nord - Pas-de-Calais
www.nord-palestine.org/

Lille, le 20 avril 2011

Hommage à Gilberte Salem

L’Association France Palestine Solidarité Nord-Pas de Calais a appris avec émotion la disparition de Gilberte Salem lundi dernier. Gilberte était une infatigable militante de l’anticolonialisme. Militante communiste, aux côtés de Henri Alleg, elle a lutté pour l’indépendance de l’Algérie. Elle était solidaire des peuples du monde dans leurs combats contre l’oppression et pour la libération nationale.

Elle partageait la lutte du peuple palestinien pour l’application de ses droits nationaux. Dès sa constitution elle avait rejoint le comité national de soutien pour la libération immédiate de Salah Hamouri.

   

L’Association France Palestine Solidarité Nord-Pas de Calais témoigne de toute sa solidarité à Henri Alleg. Elle rendra hommage à Gilberte Salem par une mobilisation puissante lors d’un 1er mai de solidarité internationale.

 

AFPS Nord-Pas de Calais Lille le 20 avril 2011

Soutien à la 6ème conférence de Bil’in

Le Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens exprime son soutien à la lutte des habitants du village de Bil’in et de toutes les autres localités (Al Maasara, Nalin, Nabi Saleh, Beit Omar, Al Walaja, Hebron, Sheikh Jarrah, Silwan, Tulkarem, …) en Palestine contre la colonisation et contre la construction par les autorités israéliennes sur le territoire de leur commune du mur d'annexion dit « barrière de séparation ». Cette lutte prend de l’ampleur dans toute la Cisjordanie.    lire le suite >>

Un premier mai de solidarité avec le peuple palestinien

Rassemblement de lutte des travailleurs en France, le 1er mai est aussi un rassemblement solidaire des peuples du monde, pour les droits et les libertés. En cette année 2011 la solidarité s’exprime tout particulièrement au  mouvement de libération en cours des peuples du Maghreb et du Machrek, après celui de l’Amérique latine. L’Association France Palestine Nord Pas de Calais s’associe aux manifestations syndicales dont l’appel porte en 2011 cette solidarité internationale.

Le drapeau palestinien y symbolisera celle que nous portons au peuple palestinien. Deux ans après l’agression criminelle contre le peuple palestinien à Gaza, celui-ci continue de subir la guerre israélienne. Le blocus criminel se poursuit, la colonisation et l’expulsion s’accélèrent, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. La répression frappe la résistance populaire. Il faut en finir avec l’impunité israélienne. Exigeons l’application des droits nationaux du peuple palestinien.

Nous portons en ce 1er mai une exigence immédiate, pour des raisons humanitaires et politiques liées à la vie d’un peuple : la levée immédiate du blocus de Gaza. Nous appelons à soutenir matériellement et politiquement le bateau français, qui doit partir de Marseille, mi mai, dans le cadre d’une flottille internationale, vers Gaza.

L’appel, au boycott, désinvestissement, sanctions contre Israël, venu de la société civile palestinienne même en 2005, se développe internationalement, et commence à se traduire concrètement dans le pays. Dans la région Nord-Pas de Calais le groupe Veolia, complice de la colonisation, n’a pas obtenu les délégations de service public pour les transports dans le Douaisis, le Cambraisis, la métropole lilloise. Après ce succès le combat se poursuit afin de contraindre Israël à respecter le droit international.

Agé de 26 ans, Salah Hamouri symbolise toute l’oppression qui frappe le peuple palestinien. Innocent, il est encore en prison, jugé par un tribunal militaire en Cisjordanie occupée, et condamné à 7 ans de prison en toute illégitimité. Les dirigeants français se désintéressent du sort du jeune Franco-Palestinien, et continuent de refuser, comme Sarkozy, de recevoir sa mère.

Faisons du salon du livre d’expression populaire et de critique sociale d’Arras, ce 1er mai 2011, un grand moment de mobilisation pour sa libération immédiate autour du stand de l’AFPS Nord-Pas de Calais.

Association France Palestine Nord Pas de Calais Lille le 18  avril 2011

AGENDA  Pour consulter notre agenda : http://www.nord-palestine.org/agenda.htm

Vendredi 22 Avril, à 19h30 au cinéma l’Univers, 16 rue Georges Danton à Lille :

Film « Iron wall » suivi  d’un débat avec Nahla Chahal

organisé par l’association  « Rencontre et dialogue »

Samedi 23 Avril, de 17 à 22h, à la MEP, 1 place Georges Lyon à Lille :

Réunion publique en solidarité avec les révolutions en Afrique et dans le monde arabe

Vendredi 29 et samedi 30 Avril à Bruay-la-Buissière :

Fête des travailleurs organisée par le Front Solidaire

Dimanche 1er Mai, à Arras :

10ème Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale >>

Salah Hamouri invité d’honneur >>

Samedi 7 Mai à la MRES de Lille :

Réunion du Conseil de l’AFPS 59/62

Jeudi 12 Mai à Bruxelles :

Manifestation BDS à l’occasion de l’AG de Dexia

Samedi 14 et dimanche 15 Mai à Saint Denis :

Congrès National de l’AFPS

Samedi 21 Mai, à la librairie internationale VO (36 rue de Tournai) à Lille :

Rencontre avec l’artiste-peintre palestinien Nasser SOUMI

Vendredi 22 Avril, à 19h30 au cinéma l’Univers, 16 rue Georges Danton à Lille :

Film « Iron wall » suivi  d’un débat avec Nahla Chahal

organisé par l’association  « Rencontre et dialogue »

Vendredi 29 et samedi 30 Avril à Bruay-la-Buissière :

Fête des travailleurs organisée par le Front Solidaire

Dimanche 1er Mai, à Arras :

10ème Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale >>

Salah Hamouri invité d’honneur >>

 

Derniers articles publiés sur notre site : http://www.nord-palestine.org/art-recommandes.htm

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

DECES DE GILBERTE SALEM, EPOUSE D'HENRI ALLEG, CE DIMANCHE 17 AVRIL: HOMMAGES A UNE MILITANTE ANTI - COLONIALISTE ET COMMUNISTE RESTEE FIDELE JUSQU'A SON DERNIER SOUFFLE

Publié le par Tourtaux

Décès de Gilberte Salem, épouse d'Henri Alleg, ce dimanche 17 avril: hommages à une militante anti-colonialiste et communiste restée fidèle jusqu'à son dernier souffle

 

pcf-faucille-marteau.jpg Communiqué de la section du 15ème arrondissement de Paris du PCF:

 

 

Décès de Gilberte Salem-Alleg

 

Nous apprenons le décès ce dimanche 17 avril 2011 de notre camarade Gilberte Salem. Notre tristesse est immense.


Notre première pensée va à Henri Alleg, son époux et compagnon de plus de soixante ans, à ses fils, Jean et André.


Tous nos souvenirs de Gilberte reviennent d’un coup.


- Ceux de la communiste qui a combattu jusqu’au dernier moment pour l’existence d’un vrai parti communiste en France, qui a soutenu et animé activement toutes les initiatives contre le processus liquidateur du PCF.


- Ceux de la militante inlassable qui de Malakoff à Palaiseau s’est battue en France avec la classe ouvrière.


- Ceux de la communiste réfléchie, à l’avis si posé, à la rigueur si exigeante, à la détermination si solide, qui n’a jamais éprouvé d’appréhension à remettre ses convictions en question.


- Ceux de la militante anticolonialiste, née à Mostaganem, dont le courage a tant marqué et bien au-delà des cercles militants, au destin si étroitement lié à celui d’Henri Alleg.

 

Même s’ils ne veulent pas qu’on le dise, Gilberte Salem et Henri Alleg sont des modèles d’engagement pour des milliers de communistes jeunes et moins jeunes.

 

Leur peine est d’autant plus grande, leur affection d’autant plus profonde, leur détermination à se battre d’autant plus forte.

 

Merci Gilberte.

 

Section du PCF Paris 15ème, Emmanuel Dang Tran, mardi 19 avril 2011

 

siteon0.jpgCommuniqué d'Alger Républicain:

 

Décès de Gilberte, épouse d’Henri Alleg

Nous avons appris le décès dans la nuit de samedi 16 au dimanche 17 avril 2011, de Gilberte Salem née Serfaty, épouse de Henri Alleg.


Membre du Parti communiste Algérien, elle l’a rejoint dans les années qui suivirent la seconde guerre mondiale. Durant la guerre de libération nationale elle a joué un rôle actif auprès de la direction de son Parti.

Quand son compagnon et époux Henri fut arrêté, elle mena l’action pour l’arracher des griffes de ses tortionnaires. Elle continua de lutter pour les idées communistes jusqu’à la fin de ses jours avec une grande discrétion mais avec efficacité.


Profondément attristé par cette nouvelle, Alger républicain présente à son ancien directeur, notre camarade Henri Alleg et à ses enfants, ses condoléances et l’expression de sa chaude solidarité.


Alger républicain


17.04.11

Publié dans guerre d'Algérie

Partager cet article
Repost0

LES ETATS UNIS ET L'EUROPE REPLONGENT DANS LA CRISE

Publié le par Tourtaux

Les Etats-Unis et l’Europe replongent dans la crise
20 avril 2011

Par Spencer Delane (Genève, Mecanopolis

Comme nous l’indiquions il y a un mois, la faillite générale des Etats-Unis commence à se profiler. C’est ce qu’a confirmé aujourd’hui l’agence de notation Standard & Poor’s, qui a donné un avertissement sévère aux Etats-Unis en assignant une perspective négative à la note souveraine « AAA » du pays. S&P pourrait dégrader la note d’ici à deux ans s’ils ne mettent pas en place un plan d’austérité avant 2013.

2013 est une date assez lointaine quand on sait que Pimco, le plus important fonds d’investissement au monde a annoncé il y a un mois s’être débarrassé de tous ses Bons du Trésor US. « Il faut se souvenir que les Bons du Trésor sont la plus grande bulle de ces cent dernières années. Ils sont considérés par les spéculateurs comme une assurance-vie gratuite et qui rapporte tout de suite et très gros », indiquions nous dans un précédent article (1).

Si Pimco fait savoir aujourd’hui qu’il y a tout à perdre à collaborer avec l’État américain et qu’il convient de se débarrasser avec urgence des Bons du Trésor US, c’est qu’elle prévoit que les cours des obligations d’État US vont s’effondrer très rapidement – sans doute même avant l’été – et que cela entraînera une contraction de l’économie qui risque de mener le pays à l’éclatement monétaire par l’hyperinflation, à la récession et au chômage de masse. En clair, la banqueroute des États-Unis.

Plan d’austérité maximal pour le Portugal

Les représentants de l’Union européenne (UE) et du Fonds monétaire international (FMI) entamaient lundi à Lisbonne des négociations politiques avec les autorités portugaises pour définir le montant, et surtout les conditions, d’un plan de sauvetage financier qui doit être conclu d’ici à la mi-mai. Mais le chiffre qui circule déjà en coulisse avoisine les 80 milliards d’euros.

Le déblocage de cette aide sera assorti d’une douloureuse cure d’austérité, à l’image de ce qu’ont vécu, avant le Portugal, la Grèce et l’Irlande.

Le Portugal a d’ores et déjà relevé à deux reprises le taux de la taxe sur la valeur ajouté, en 2010 et début 2011. Au total, le taux de TVA a gagné trois points de pourcentage à 23%. Il devrait néanmoins être encore augmenté d’au moins un point, soit 24%, mais son taux pourrait varier selon les produits.

Les taxes sur les alcools, le tabac, les ventes automobiles et les carburants pourraient également être augmentées, de même que la taxation sur les transactions financières et immobilières.

Parallèlement, tous les crédits et réductions d’impôts seraient ajournés.

Les pouvoirs publics ont d’ores et déjà imposé l’année dernière une baisse moyenne de 5% de la rémunération des fonctionnaires, gelé les promotions et les hausses de salaire, gelé les embauches et réduit le nombre de contractuels, mis un terme au paiement des heures supplémentaires et aux allocations-transports des fonctionnaires.

Parmi les mesures supplémentaires envisagées, le salaire moyen des fonctionnaires pourrait subir une nouvelle baisse. Les subventions pour les congés payés (deux mois de salaire/an) pourraient être purement et simplement éliminées.

L’ensemble de ces sacrifices qui va être exigé des portugais va assurément déboucher sur une crise sociale majeure, qui ne tardera plas à s’étendre à l’Espagne, prochain Etat sur la liste de la banqueroute, puis à nouveau à la Grèce qui, malgré le plan d’aide octroyé l’année dernière, sombre à nouveau dans des difficultés économique. Les spéculations persistantes sur une prochaine restructuration de la dette grecque, même si les dirigeants du pays et les responsables européens écartent cette éventualité. « Le vrai danger d’une restructuration est qu’elle ferait encore des noeuds dans les comptes des banques qui la détiennent, notamment allemandes et françaises, très exposées à la dette grecque », prévenait Jane Foley, analyste chez Rabobank, interrogée par le quotidien économique Les Echos.

Spencer Delane, Mecanopolis

1. La Banqueroute ou la guerre

Nous reviendrons plus en détails jeudi sur le crise des Etats européens.

 

http://www.centpapiers.com/

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

LILLE : MANIFESTATION HISTORIQUE LE SAMEDI 21 MAI 2011 à 14h - PETITION - LES CENTRES SOCIAUX DU NORD CONTRE LA POLITIQUE DE L'INDIGNITE !

Publié le par Tourtaux


Liste des signataires | SIGNER cette pétition

Pétition LES CENTRES SOCIAUX CONTRE LA POLITIQUE DE L'INDIGNITE !

Pour:Préfecture de Lille

APPEL DES CENTRES SOCIAUX DU NORD :
CONTRE LA POLITIQUE DE L’INDIGNITE !

Cet appel s’appuie sur une motion votée à l’unanimité lors de l’Assemblée Générale de la Fédération des centres sociaux du Nord du 26 mars 2011.

Le département du Nord, fort de ses 2 millions et demi d’habitants, est le département le plus peuplé de France. C’est aussi un département qui a été fortement marqué par la crise industrielle mais qui a depuis une vingtaine d’années réussi à relever la tête et à montrer aux yeux de tous son infinie richesse. Pourtant, les séquelles de la crise perdurent encore aujourd’hui et augmentent significativement à mesure que les politiques sociales et familiales ne sont plus une priorité pour nos dirigeants. Ainsi, c’est dans le Nord que les effets de la crise économique sont les plus visibles : le taux de chômage est nettement supérieur à la moyenne nationale et la précarité augmente, qu’il s’agisse de l’emploi, du logement ou de la santé. L’espérance de vie y est aussi plus faible en raison des conditions de vie et d’un accès inégal aux soins.

Les habitants acteurs des Politiques sociales

140 centres sociaux sont implantés dans le département pour faire rempart au glissement des habitants les plus fragiles dans l’exclusion et l’extrême précarité, tout en préservant la possibilité d’une mixité sociale essentielle à la cohésion sociale. Nous, les représentants des centres sociaux du Nord – usagers, administrateurs, bénévoles et salariés –nous nous battons quotidiennement pour le respect de la dignité humaine et pour plus de solidarité, pour que chacun accède à ses droits et puisse voir ses qualités reconnues, quel que soit son genre, son âge, son origine ou encore son histoire. Pour cela, nos projets de centres sont construits pour et par les habitants, dans un respect et une écoute commune et sous le mode de la démocratie participative.

Les centres sociaux mis en danger

Pour pouvoir perpétuer nos valeurs et nos actions, les centres sociaux comptent sur le soutien financier, technique et politique des Caisses d’Allocations Familiales (CAF) qui ont toujours su être à l’écoute et répondre aux spécificités des différents territoires du Nord. En effet, les problématiques auxquelles doivent faire face les habitants de Roubaix ne sont pas les mêmes qu’à Dunkerque, à Valenciennes ou à Fourmies. Par conséquent, 8 CAF sont implantées dans différents territoires du département pour qu’une politique sociale de proximité et sur mesure soit mise en œuvre. Or, l’Etat, dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP) souhaite qu’une seule CAF gère toutes les spécificités du Nord, ce qui risque d’induire une uniformisation de la politique sociale, la fin d’un travail coopératif entre les CAF et les centres sociaux et une baisse importante des moyens financiers qui sont déjà réduits à peau de chagrin !

Nous subissons depuis des années le désengagement financier de l’Etat et nous avons ainsi de plus en plus de difficultés à répondre à nos missions tandis que la pauvreté dans le département augmente ! Nous sommes de plus en plus contraints de mettre en place des actions avec des moyens de plus en plus limités !




Un Etat paradoxal :
De la RGPP soit disant orientée vers l’amélioration des services à l’usager à la réduction aveugle des moyens dédiés aux habitants les plus précarisés

Nous constatons que l’Etat délaisse de plus en plus les territoires fragilisés et ses acteurs associatifs : Division par deux des financements des postes FONJEP, division par deux des financements d’Etat du dispositif « Quartiers d’été », réduction rapide des fonds CUCS. Par ailleurs, le développement insidieux du mode de financement des centres sociaux par « appels d’offre » fait que les actions menées dans nos équipements ne sont plus l’émanation des habitants mais d’institutionnels éloignés du terrain ! L’obligation de démultiplier les sources de financements pour survivre fait que nous passons plus de temps à remplir des dossiers de demande de subventions qu’à répondre aux besoins de nos usagers ! Et Maintenant l’Etat voudrait contraindre encore plus la mise en œuvre de politiques sociales et familiales de proximité déjà fragilisées ?

Les centres sociaux et les habitants en colère… !

Nous, les représentants des centres sociaux du Nord – usagers, administrateurs, bénévoles, salariés – sommes résolument engagés dans une démarche d’Education Populaire et sommes déterminés à défendre la dimension citoyenne du projet centre social indispensable à la vie en société ! Nous rejoignons en cela le récent rapport du médiateur de la République, Jean-Paul Delevoye qui affirme : « Il nous faut retrouver le sens de la responsabilité et de l’intérêt général. Les français sont en train d’imploser sous une pression trop forte, un trop mal vivre ensemble dans la vie de tous les jours et au travail. Ils souhaitent que l’administration s’occupe d’eux comme des personnes et non comme des dossiers ». Avec beaucoup d’autres nous constatons au quotidien sur le terrain les méfaits des politiques antisociales, à observer les effets du chômage dans les familles, à voir les conséquences de l’illettrisme et de l’inégal accès aux soins en termes de dignité humaine, nous demandons à l’Etat :

? Que la CAF du Nord puisse développer un mode de gestion très décentralisé de ses Politiques d’action sociale et familiale à partir de Commissions Territoriales dotées d’un réel pouvoir Politique, technique et financier.

? D’augmenter très significativement son soutien financier à l’action sociale et familiale collective de la future CAF du Nord en territoire.

? Que le montant des financements des postes FONJEP soit doublé et non pas divisé par deux, afin d’assurer leur véritable rôle de soutien à l’emploi associatif.

? Que les financements d’Etat dédiés au dispositif « Quartiers d’été », existant depuis maintenant 20 années soient maintenus. Ce dispositif propre à la Région Nord – Pas de Calais et piloté par le Conseil Régional a montré toute son efficacité.

? Que les financements CUCS, indispensables aux territoires déjà très fragilisés, soient maintenus.

L’existence d’un centre social, dans la proximité avec les habitants, est la garantie du maintien d’une vie sociale riche et diversifiée. Nous appelons nos usagers, nos partenaires, celles et ceux qui soutiennent cette action à signer cet appel et à nous rejoindre le samedi 21 mai pour défendre les valeurs qui animent notre réseau : Dignité Humaine, Démocratie, Solidarité !

RENDEZ-VOUS LE SAMEDI 21 MAI 2011, à 14H00, à la porte de Paris, à Lille, pour une manifestation historique qui nous conduira à la Préfecture du Nord – pas de Calais.


Les signataires

 

 

La Pétition LES CENTRES SOCIAUX CONTRE LA POLITIQUE DE L'INDIGNITE !, sera adressée au Préfecture de Lille. Elle est créée et écrite par la communauté Fédération des Centres Sociaux du Nord.
Cette pétition se trouve hébergée sur Internet sur le site Pétition Publique qui met à disposition un service public gratuit pour les pétition en ligne

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0