Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA FCPE RECLAME D'AUTRES CHOIX POUR L'EDUCATION ! TOUS EN GREVE LE 27 SEPTEMBRE 2011

Publié le par Tourtaux

19 septembre 2011

CESE, OCDE, HCE : trois rapports ou avis viennent d’être publiés ces jours derniers qui condamnent unanimement la politique du gouvernement en matière d’éducation.

L’accentuation des inégalités entre élèves, la désectorisation, les inégalités sociales dans l’accès à l’éducation, l’abandon de la politique d’éducation prioritaire, le démantèlement de la formation des enseignements, la baisse du taux de scolarisation des élèves entre 15 et 19 ans, le désinvestissement financier de l’état dans l’éducation….. Sont pointés dans chacune des publications comme autant de points négatifs de la politique éducative menée en France.

La fcpe le répète encore et toujours : il est urgent de mettre fin aux inégalités et de garantir la réussite de tous les élèves. Ceci ne pourra pas se faire si le seul objectif reste de diminuer toujours les investissements dans l4école publique. Si l’on veut atteindre les objectifs officiels de 85% d’une classe d’âge au niveau du baccalauréat, 50% de diplômés de l’enseignement supérieur et aucune sortie du système éducatif sans qualification, cela ne sera pas possible sans réinvestir dans l’éducation. Il faut revenir à une dépense publique équivalent à 7,5% du pib français (aujourd’hui, elle se situe entre 6 et 6,5%).

La fcpe appelle les parents à manifester le 27 septembre pour d’autres choix pour éducation !

 

Contact presse fcpe : Laurence Guillermou, tél 01/43/57/16/16

http://alainramos.canalblog.com/archives/2011/09/19/22088558.html

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE : PREAVIS DE GREVE DE LA CGT POUR LE 11 OCTOBRE

Publié le par Tourtaux

 

 
Fonction publique territoriale : préavis de grève CGT pour le 11 octobre
Social lundi 19 septembre 2011

La CGT a annoncé lundi avoir déposé un préavis de grève à l'adresse des quelque 1,8 million d'agents de la fonction publique territoriale, dans le cadre de la journée nationale d'action interprofessionnelle du 11 octobre.

 

Dans une lettre adressée au ministre de la Fonction publique François Sauvadet, le syndicat rappelle que l'intersyndicale (CGT, CFDT, FSU, Unsa et Solidaires) s'est accordée pour organiser cette journée commune le 11 octobre, destinée notamment à mobiliser contre le plan d'austérité du gouvernement.

 

Les organisations n'ont toutefois pu s'accorder pour en fixer les modalités, qui doivent donc être définies aux niveau local et des entreprises.

En ce qui concerne la fonction publique territoriale (collectivités locales), la CGT indique avoir déposé «un préavis de grève de 0h à 24h pour l'ensemble des agents des services publics territoriaux».

 

Elle revendique «des services publics forts» et réclame «l'augmentation du point d'indice», qui sert de base au calcul des salaires et a été gelé pour 2011 et 2012, «la fin des inégalités salariales hommes-femmes» ou encore «l'arrêt des politiques d'individualisation des rémunérations».

 

Dans le cadre de l'intersyndicale, la CGT, tout comme Solidaires (syndicats SUD et autres), avaient plaidé pour que la journée du 11 octobre se traduise par des «arrêts de travail, grèves, manifestations». Force ouvrière organise de son côté mardi une «journée de mobilisation», avec distributions massives de tracts, pour dire «Stop à l'austérité».

 

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Fonction-publique-territoriale-preavis-de-greve-CGT-pour-le-11-octobre_6346-1990879-fils-tous_filDMA.Htm

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

LA METHODE " LIBYENNE ", UNE GRANDE MENACE POUR L'AMERIQUE LATINE

Publié le par Tourtaux

Mardi 20 septembre 2011 2 20 /09 /Sep /2011 00:10

Angel-Guerra-Cabrera.jpg

 

Ángel Guerra Cabrera

traduction Thierry Pignolet


 

On essaie, avec la formule déployée par l’OTAN dans l’agression contre la Libye, de façonner un nouveau modèle applicable à d’autres pays -avec quelques variantes. D’après les déclarations de Ben Rhodes, vice-chef du Conseil de sécurité nationale des États-Unis [1], lors d’une entrevue avec Foreign Affairs [2], la « méthode » utilisée par l’administration d’Obama dans le pays nord-africain est « plus efficace » que le grand déploiement de troupes appliqué par Bush en Irak et en Afghanistan. Il conviendrait de rajouter : … et poursuivi par l’actuel locataire de la Maison-Blanche, et encore augmenté dans le deuxième pays -mais ne nous laissons pas distraire. La question fondamentale concerne à présent la grave menace de répétition de ce schéma fallacieux et retors envers d’autres pays qui représentent, par leurs ressources, un intérêt stratégique pour Washington et ses alliés, ou qui revendiquent une autonomie politique inacceptable -comme certains pays d’Amérique latine et des Caraïbes.

 


Rhodes -un nom, à propos, de pure souche coloniale- note: « Le fait est que la marche des Libyens dans Tripoli non seulement fournit une base de légitimité mais aussi un contraste comparé à une situation où un gouvernement étranger est l’occupant. » Selon lui, Obama a mis l’accent, dès le début de l’intervention en Libye, sur deux principes.

D’abord, il était beaucoup « plus légitime et efficace » pour le « changement de régime » que celui-ci soit recherché par un mouvement « autochtone » -et non par les États-Unis.

Deuxièmement, [il fallait] mettre l’accent sur un « partage de la charge » et recevoir une contribution internationale « significative » au lieu d’assumer le gros de l’effort. L’aveu d’une partie dispense de la preuve. Si bien que la zone d’exclusion aérienne pour « protéger la population » –réclamée avec insistance par Obama, Sarkozy et Cameron afin d’obtenir l’approbation de la Résolution 1973 du Conseil de Sécurité de l’ONU– était un grossier mensonge, puisque le véritable objectif -avoue Rhodes- était le changement de régime. Bien sûr, il fallait beaucoup de naïveté pour croire au prétexte de la « protection de la population », mais la Russie et la Chine, avec une perspective stratégique discutable, ont opté pour l’abstention. Sans parler des porte-parole rénumérés, il n’a pas manqué d’intellectuels ni d’analystes naïfs pour porter de l’eau au moulin de l’agression en minimisant, par des prêches dans le désert, le principe de non-intervention.

 


Une fois la résolution arrachée à l’exclusif et sélect club qui contrôle l’ONU, l’OTAN l’a mise en pièces à force de tuer des civils et de détruire, par des bombardements non autorisés, une grande partie de l’infrastructure de la Libye -toujours dans le but de raser les lieux par où devait passer la bande de Bengazi. Il est clair également qu’ils pensent à la « reconstruction » par des compagnies de pays de l’Alliance atlantique elle-même, mais qu’ils ne reconstruisent rien -tout en gagnant beaucoup d’argent. Non contente avec cela, l’OTAN a enfreint de manière grossière une interdiction expresse de la résolution, en entraînant et armant les rebelles et en rentrant en guerre avec des moyens militaires terrestres des États-Unis, de la France, de l’Angleterre, des monarchies jordanienne et contre-révolutionnaires du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) [3]. En résumé, la prétendue intention de protéger la population libyenne s’est convertie en une intervention militaire étrangère d’une ampleur considérable envers cette même population. Cela bien sûr présenté, moyennant stratagèmes et montages médiatiques détestables, comme une idyllique prouesse des idéalistes « rebelles » libyens. Pour comble, les forces qui ont occupé Tripoli ne sont pas formées par l’anarchique et aventurière troupe de Bengasi, mais par des combattants aguerris libyens d’Al Quaeda appuyés par des tribus berbères des montagnes de Nafusa et entraînés par des forces spéciales usaméricaines.



On nous rabâche les oreilles avec la ressemblance entre Kadafi et Chávez, d’aucuns nous invitant ouvertement à appliquer, par exemple à Cuba, la solution « libyenne » qu’ils lient, de manière saugrenue, avec un 15-M. En réalité, il s’agit de répéter, principalement –mais pas uniquement– contre les pays de l’Alternative Bolivarienne pour les Amériques (ALBA) le scénario de la « rébellion réprimée par le dictateur » et de l’opération aérienne destinée à protéger la population. Comme un tel scénario ne va pas se produire dans des pays où le peuple est protagoniste du pouvoir, la viabilité de l’intervention dépend du montage d’une réalité virtuelle, profitant du contrôle médiatique monopolistique de Washington. Il est transcendantal pour l’indépendance et la paix de notre Amérique et du monde de le dénoncer, de le mettre à nu dès à présent et de se préparer à y faire face sur tous les terrains.

 

Ángel Guerra Cabrera

 

Cuba debate

 

Sur Cri du Peuple 1871 : http://www.mleray.info/article-methode-libyenne-menacel-amerique-latine-84634575.html

 


Notes

 


Le Conseil de sécurité nationale (National Security Council ou NSC) est une organisation administrative dépendant directement du président des États-Unis. Il a un rôle de conseil, de coordination et parfois d’impulsion sur les sujets de politique étrangère, de sécurité nationale, et plus généralement sur l’ensemble des questions stratégiques. Il est en cela un acteur peu connu, mais majeur, parfois prédominant, de la politique étrangère des États-Unis. (Wikipedia)
 

 

Foreign Affairs est un bimestriel, mondialement connu, publié à New York, par le Conseil des relations étrangères, depuis 1922 et diffusé à environ 100 000 exemplaires en 2004. Il traite de politique étrangère et de relations internationales. Il a été fondé après la Grande guerre dans le but de mieux comprendre les problèmes internationaux. De Woodrow Wilson à Henry Kissinger, les plus grands noms de la diplomatie américaine ont écrit pour cette revue. (Wikipedia)
Le Conseil de coopération des États arabes du Golfe (arabe : مجلس التعاون لدول الخليج) ou Conseil de coopération du Golfe (CCG) (arabe : مجلس التعاون الخليجي) est une organisation régionale regroupant au départ six pétromonarchies arabes et musulmanes du golfe Persique : l’Arabie saoudite, Oman, le Koweït, Bahreïn, les Émirats arabes unis et le Qatar. Dans le contexte des révolutions arabes du début 2011, les royaumes du Maroc et de Jordanie sont en cours d’adhésion. (Wikipedia)

Publié dans Les Amériques

Partager cet article
Repost0

LA GREVE CONTINUE A LA FONDERIE DU POITOU ALU

Publié le par Tourtaux

http://www.democratiereelle86.fr

 

Syndicats fonderie du Poitou Alu

Syndicats fonderie du Poitou Alu (Photo Coccinelle)

Info CGT Fonderie du Poitou Alu, la grève continue
Salut, suite aux actions de la matinée du vendredi 16 septembre 2011 (distribution de tracts au rond-point et filtrage de la circulation et manifestation dans l’usine), l’ensemble des salariés de la Fonderie du Poitou Alu ont voté à la quasi unanimité, lors de l’assemblée générale de fin de semaine, la reconduction de la grève pour le lundi 19 septembre à 8h00.

L’intersyndicale appelle toutes celles et ceux qui soutiennent la lutte des fondeurs dès lundi19 septembre 2011, en venant à la Fonderie à Ingrandes où sera organisé une conférence de presse à 11h00 (médias locaux et nationaux – télés, radios et journaux).
Ce sera l’occasion de faire le point sur les rencontres jeudi dernier à Paris aux sièges de Montupet et Renault, mais aussi évoquer les suites du mouvement de grève à FDPA.
Contact : 06.16.97.40.80.

Un comité de soutien aux grévistes
Il vient d’être créé. Le Comité de soutien des salariés de fonderie du Poitou Aluminium en lutte (Cssfpal) appelle aux dons. “Les salaires des grévistes seront amputés de plusieurs semaines, commente Alex Jamain, délégué CFE-CGC et président de la nouvelle association. Début octobre, il faudra les aider. Même les petits dons seront les bienvenus.”
Les chèques, à l’ordre du comité de soutien, sont à envoyer au Comité d’entreprise Fonderie du Poitou Aluminium, zone industrielle de Saint-Ustre, 86220 Ingrandes-sur-Vienne. Renseignements au 05.49.93.71.65.

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

JACQUES LACAZE INTERPELLE LE DEPUTE MAIRE DE LIEVIN AU SUJET DE LA GUERRE EN LIBYE

Publié le par Tourtaux

 

Le gateau Libyen INTERPELLATION

DU DEPUTE MAIRE

DE LIEVIN

AU SUJET DE

LA GUERRE

EN LIBYE.


 

"Vous avez voté le budget de guerre au peuple lybien!" c'est en ces termes que j'ai apostrophé Monsieur Jean Pierre Kucheida alors qu'ilterminait de serrer les mains avant le début du Conseil municipal du 16 septembre dernier. La Voix du Nord rendait compte de cette interpellation dans son édition du 18 septembre en ces termes: "« On m'accable même d'avoir déclaré la guerre à la Syrie ! » Le député-maire faisait allusion à une phrase que Jacques Lacaze (PRCF) lui a lancée en aparté avant le début de la séance au moment où il achevait de saluer les membres du conseil municipal. « Les députés ont voté le budget de la guerre en Syrie, non ? » insista l'opposant. « Vous ne connaissez pas le fonctionnement de l'Assemblée nationale », lui asséna le député-maire.

 

J'ai indiqué depuis à la journaliste, que je n'étais plus adhérent au PRCF depuis 2 ans, et que j'ai parlé de la Libye et non de la Syrie.

 

Voici le courrier que j'ai envoyé à Monsieur Kucheida pour mettre clairement les choses au point. Il va de soi que si je reçois une réponse elle sera immédiatemment publiée ... avec une nouvelle réponse bien sur !

 

Liévin le 18 septembre 2011.            

Monsieur le Député.


Lors du Conseil Municipal du 16 septembre dernier, de la ville de Liévin, dont vous êtes Maire, je vous ai interpellé alors que vous passiez dans les travées pour serrer les mains, en vous reprochant d’avoir « voté la guerre contre le peuple Libyen ». Vous vous êtes emporté en disant que je disais n’importe quoi, que la déclaration de guerres était dans notre pays et selon la Constitution  du seul ressort du Président de la République. Puis Kucheida   durant la séance, vous avez fait mention de cet incident en déclarant « qu’on vous reprochait aussi d’avoir déclaré la guerre à la Syrie (sic) ». Le lapsus sur le pays en dit déjà long selon moi sur les préoccupations qui sont dans l’air au niveau des milieux politiques de ce pays.

Je voudrais attirer votre attention sur le fait que selon le J.O. de la République, vous faites partie des 154 députés du groupe Groupe Socialiste, Radical, Citoyen et divers Gauche selon « l’Analyse du scrutin n° 786 - Deuxième séance du 12/07/2011. Scrutin public sur la déclaration du Gouvernement sur l'intervention des forces armées en Libye pour la mise en oeuvre de la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'ONU ». Seul Monsieur Henri Emmanuelli a voté contre. Il faut saluer son courage et son honnêteté. 7 députés de votre groupe se sont par ailleurs abstenus. En bref, et sans tourner autour du pot, vous avez approuvé la guerre décidée par le Président de la République contre le peuple de Libye au mépris de la Charte de l’ONU.Guerre menée par l’OTAN et dirigée par les USA, ce qui est aujourd’hui démontré.

Par ailleurs cette guerre comme toutes les guerres menées par les USA et l’OTAN sur la base de médiamensonges  à faire vomir a provoqué des massacres, les plus optimistes parlent de 30 000 à 50 000 morts et de dizaines de milliers de blessés. Les destructions d’un des pays les plus développés d’Afrique qui fournissait une aide considérable aux autres pays du continent sont massives. Le MEDEF toutes voiles dehors a Depecage-Lybie-copie-1 aussitôt réuni une conférence pour se partager le gâteau de la reconstruction. À ce que je vois, c’est la mode : on détruit puis on reconstruit sur le dos de la bête : les peuples qui viennent de subir ces agressions ignobles.

En d’autres circonstances, vous avez, Monsieur le Député parlé « de forte odeur de pétrole » s’agissant de la guerre étatsunienne contre l’Irak, vous avez présidé l’inauguration d’une exposition consacrée à la Palestine occupée dans les conditions que l’on sait, par l’Etat d’Israël. J’en déduis que vous êtes parfaitement au courant de la situation internationale, et d’ailleurs vous en parlez volontiers publiquement.

Je suis très loin de vous prendre pour un naïf. Il ne vient pas une seconde à l’idée que vous vous êtes fait une seule seconde une illusion sur la nature des résolutions de l’ONU, clairement aux mains des USA : voir le blocus contre la République socialiste de Cuba. Il ne fait aucun doute que si 7 députés de votre groupe parlementaire se sont abstenus et si un député a voté contre lors du scrutin ci-dessus mentionné, la vérité courait dans vos rangs.

Jean Jaurès, dont vous avez souhaité qu’une statue annonce l’entrée de notre ville disait « le courage, c’est de rechercher la vérité et de la dire ». À l’heure de la troisième grande crise du capitalisme (1873, 1929 …) et de loin la plus grave, car elle entraîne inexorablement la planète dans une spirale infernale, dont personne ne peut prévoir les conséquences, il est impératif selon moi de fonctionner selon ses convictions profondes.

Croyez, Monsieur le député, à mes profondes et sincères convictions. 

Docteur Jacques.lacaze@gmail.com

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0