Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

McDONALD'S PROVENCE : AYANT OBTENU LE REPORT DE LA CESSATION D'ACTIVITE REPRESENTANT 200 EMPLOIS, LES GREVISTES SUSPENDENT LEUR MOUVEMENT

Publié le par Tourtaux

Provence : fin du conflit chez McDonald's

Les syndicats ont annoncé la suspension de leur mouvement contre la cession de 3 fast-foods provençaux.

 

La CFDT et la CGT ont obtenu de la part du franchisé le report de la consultation sur la cessation d'activité.

Depuis jeudi, les salariés de 3 McDonald's provençaux manifestaient contre la cession de leur établissements. Les fast-foods de Vitrolles, de la Porte d'Aix et de Saint-Barthélémy pouvaient être cédés par le franchisé Francesco Brescia. 200 emplois sont menacés. La direction de McDonald's ne avait déclaré ne pas être au courant de l'intention de son franchisé.

http://provence-alpes.france3.fr/info/provence--fin-du-conflit-chez-mcdonald-s--70934531.html

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

DOUAI(59): ELECTIONS DES REPRESENTANTS AU CA D'EPINORPA - INDECOSA CGT, ORGANISATION SERIEUSE PROCHE DES GENS, PRESENTE DES CANDIDATS QUI VEULENT MOBILISER LES LOCATAIRES SUR L'IMPORTANCE DE CE VOTE

Publié le par Tourtaux

 

Indécosa CGT veut mobiliser les locataires de Maisons et Cité Soginorpa

samedi 22.10.2011, 05:13  - La Voix du Nord

 Une partie des candidats de la liste d'Indécosa CGT.
Une partie des candidats de la liste d'Indécosa CGT.

 

Le 15 décembre, les locataires de Maisons et Cités Nord - Pas-de-Calais seront invités à élire ...

 

leurs représentants au sein du conseil d'administration (CA) d'Epinorpa, structure qui gère Maisons et Cités Soginorpa (près de 39 000 locataires et environ 65 000 logements dans la région). Il y a cinq représentants de locataires sur trente et une personnes que compte au total le CA.

Comme lors des précédentes élections en 2007, Indécosa CGT présente une liste. « On veut motiver les locataires et les informer de l'importance du vote, explique Jacques Leroux, tête de liste, élu sortant. Nous sommes là pour faire tampon entre la direction et les locataires . » Au cours de ce « mandat » de quatre ans, Jacques Leroux et Bénédicte Bertrand, les deux représentants élus d'Indécosa CGT - trois autres associations de représentants de locataires occupaient les trois autres sièges au CA - ont participé à diverses commissions, dont celle qui attribue les logements. Ils ont également fait des propositions concernant les réhabilitations de logements, le suivi après rénovations, etc.

« Nous sommes une organisation qui a toujours été proche des gens, poursuit Jacques Leroux. Nous sommes là pour soutenir les locataires et améliorer leur cadre de vie. » En 2003, année des premières élections, il y avait eu 26,76 % de votants.

Ils étaient 27,49 % en 2007. Indécosa CGT espère bien en mobiliser davantage dans deux mois.

Le siège d'Epinorpa étant à Douai, les dépôts de listes se font chez un huissier douaisien. Une partie des membres de cette liste s'y sont rendus lundi.

• S. L.

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Douai/actualite/Secteur_Douai/2011/10/22/article_indecosa-cgt-veut-mobiliser-les-locatair.shtml

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

PARIS : LA GREVE DES PERSONNELS SE POURSUIT AU MUSEE D'ORSAY POUR DENONCER LE MANQUE D'EFFECTIFS

Publié le par Tourtaux

 

La grève continue au musée d'Orsay
Mis à jour le 22/10/2011 à 12:29 | publié le 22/10/2011 à 12:07 
  •   

Le musée d'Orsay restait fermé aujourd'hui en raison d'un mouvement de grève des personnels destiné à dénoncer un manque d'effectifs.

"Le musée d'Orsay n'ouvrira pas ses portes pour le troisième jour consécutif. 26 grévistes sont comptabilisés et la grève se poursuit malgré l'exceptionnel engagement du ministère hier, garantissant le plafond d'emploi sur 2012", a précisé la direction dans un communiqué.

La poursuite de la grève, entamée jeudi a été décidée samedi en assemblée générale.

Des représentants des syndicats (Sud, CFDT, CGT, CGC), reçus la veille par le directeur général des patrimoines au ministère de la Culture, Philippe Bélaval, estiment n'avoir obtenu "aucune garantie claire sur le maintien des postes en 2012 et dans les années à venir", selon Widy Danois, de la CFDT.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/10/22/97001-20111022FILWWW00392-la-greve-continue-au-musee-d-orsay.phpUne nouvelle assemblée générale est prévue dimanche matin.

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

LE YUAN CHINOIS, MONNAIE DE RESERVE MONDIALE ?

Publié le par Tourtaux

 

 

yuan+dollars

 

WASHINGTON, 19 octobre (Xinhua) -- On s'attend à ce que la monnaie chinoise, le yuan, devienne une importante monnaie de réserve internationale, mais on ne prévoit pas pour autant que cela remette en question le rôle dominant du dollar américain dans le système monétaire international, a indiqué mercredi un économiste américain.


 

A court terme, le dollar américain ne va pas perdre la place de premier rang qu'il occupe dans le monde, mais à long terme, la situation pourrait changer si l'économie américaine ne parvient pas à lui faire conserver sa place privilégiée au niveau mondial, a indiqué Barry Eichengreen, professeur d'économie et de science politique à l'Université de Berkeley en Californie, lors d'une conférence-débat sur l'un de ses livres tenue au siège du Fonds monétaire international (FMI) à Washington.


 

La dépendance des banques, entreprises et gouvernements au dollar à travers le monde est une source de force pour les Etats-Unis, a souligné M. Eichengreen, spécialiste de l'histoire financière et auteur d'un ouvrage intitulé "Un privilège exorbitant : le déclin du dollar et l'avenir du système monétaire international".


 

Toutefois, les événements récents font craindre une fin prochaine de ce privilège, a-t-il ajouté.

 

Avec la dernière crise financière et la montée en puissance des économies des pays émergents, notamment de la Chine, les Etats-Unis ne dominent plus l'économie mondiale, a souligné le professeur.


 

Selon lui, dans dix ans, il y aura trois principales monnaies de réserve mondiales, dont le dollar américain, qui devrait représenter 50% de la part totale, tandis que l'euro et le yuan chinois, encore appelé RMB, devraient réprésenter respectivement 30% et 15%.


 

Le dollar américain perdra son statut de monnaie de réserve internationale si les Etats-Unis répètent les erreurs qui ont conduit à la crise financière et s'ils n'arrivent pas à remettre en ordre leurs institutions fiscales et financières, a averti le professeur Eichengreen.

 

Le sort du billet vert dépend, en d'autres termes, non des actions du gouvernement chinois mais des décisions de politique économique prises aux Etats-Unis, a-t-il ajouté.

 

Selon les chiffres du département américain au Trésor, le gouvernement fédéral a enregistré un déficit de plus de mille milliards de dollars ces trois années passées. La dette du pays représente maintenant 8,6% du PIB. Et de ce fait, de plus en plus d'Américains se préoccupent de la viabilité fiscale de leur pays, ce qui aura à son tour un impact négatif sur l'avenir du dollar.

 

Xinhua

 

Sur Cri du peuple 1871 : http://www.mleray.info/article-yuan-86932321.html

Publié dans L'Asie en lutte

Partager cet article
Repost0

MES, LE NOUVEAU DICTATEUR EUROPEEN PAR RUDO DE RUIJTER ET JOZEPH MUNTENBERGH

Publié le par Tourtaux

MES, le nouveau dictateur européen
par Rudo de Ruijter et Jozeph Muntenbergh

dimanche 16 octobre 2011, par Comité Valmy


Un nouveau traité européen, dont quasiment personne n’a entendu parler ? Effectivement. C’est un traité qui concerne tous les pays de la zone euro. Et ce n’est pas par hasard, que dans la plupart des pays concernés aucune information ne circule sur ce traité. C’est qu’il est très dangereux pour les citoyens ! Vous n’étiez pas censé de l’apprendre avant que les choses soient définitives !

Ce traité établit une nouvelle administration européenne, appelée Mécanisme Européen de Stabilité (MES). Ne le confondez pas avec ses prédécesseurs, les fonds de secours européens MESF et FSFE, dont on entend beaucoup parler dans les journaux télévisés ces jours-ci !!! La FSFE a le compteur à 440 milliards d’euros pour le moment. C’est 1320 euro par euro-citoyen.

Le MES remplacera ces deux-là et aura autorité de vider les Caisses d’État quand elle veut et aussi souvent qu’elle veut. Le MES sera sans limite ! Le Conseil du MES sera composé des 17 Ministres de Finances, qui en deviendront les Gouverneurs. C’est eux qui prendront les décisions. Les parlements nationaux n’auront rien à dire sur ce MES, ni sur ses Gouverneurs, qui bénéficieront d’une immunité à l’extrême (comme d’ailleurs tous les gens qui y travailleront.)

Jusqu’à ce jour Bruxelles n’a rendu public qu’un seul exemplaire du traité. En anglais ! (96,5% de la population de la zone euro parlent d’autres langues !)

TREATY ESTABLISHING THE EUROPEAN STABILITYMECHANISM (ESM)

http://consilium.europa.eu/media/1216793/esm%20treaty%20en.pdf

Il a été signé le 11 juillet 2011. Curieusement, aucun journal Français ou international n’y a consacré un titre. Le traité deviendra définitif après ratification par les parlements nationaux. Habituellement de telles ratifications sont une simple formalité. Il est peu probable que les parlementaires aient déjà compris que le texte signifie la fin du pouvoir suprême du parlement, celui de décider du budget. Et lorsque les Caisses seront vides, nous aussi on devra se serrer la ceinture de plus en plus pour sauver l’euro et les banques.

Bruxelles veut que les Parlements de la zone euro donnent leur accord avant le 31 décembre 2011.

Si l’on agit vite, on peut encore alerter l’opinion publique et tenter d’empêcher cette ratification.


article par Rudo de Ruijter

video par Jozeph Muntenbergh

Sous-titrée en français

 

Lien vers YouTube : http://www.youtube.com/watch ?v=rFTbIGahzhU

C’est ça, l’avenir de l’Europe ? C’est ça, la nouvelle UE ?

Une Europe sans démocratie souveraine ?

Voulez-vous ça ?

Si vous n’en voulez pas, envoyez des pétitions par courriel à votre Parlement.

Pour l’Allemagne via Abgeordnete.de

Ce traité devient définitif lorsque les Parlements des 17 pays de la zone euro l’auront ratifié. Ces ratifications devront avoir lieu entre maintenant et le 31 décembre 2011.

C’est quoi comme aberration ?

Ce fut ma première réaction quand j’ai vu cette vidéo. Un telle chose n’est pas possible. Une organisation qui peut vider les caisses des États comme ça ? Nous vivons dans un pays démocratique, non ? J’ai toutefois recherché les textes officiels, c’est dans le Traité Établissant le Mécanisme Européen de Stabilité (MES).

TREATY ESTABLISHING THE EUROPEAN STABILITYMECHANISM (ESM)http://consilium.europa.eu/media/1216793/esm%20treaty%20en.pdf

On peut y retrouver aisément les articles qui sont mentionnés dans la vidéo (à partir de la page 19). Quant au reste du traité, je n’ai rien pu y découvrir qui limiterait ce pouvoir dictatorial en aucune façon. J’en ai encore froid dans le dos !

Mais comment est-ce possible dans le cadre des traités de l’Union Européenne ? C’est que cela constitue une extension illégale des compétences de l’Union ! Cherchant encore davantage, il paraît qu’il y a eu plein de décisions discrètes, prises rapidement pour rendre "possible" ce MES.

Je suis certain, que si des politiciens en France voulait créer un club, qui aurait la liberté de vider la caisse de l’État quand il veut et aussi souvent qu’il veut, ils ne réussiraient pas à obtenir le changement de loi nécessaire, même pas en vingt ans ! Mais la bureaucratie Bruxelloise arrive à adapter les traités à toute vitesse pour effectuer ce coup d’état dans 17 pays simultanément !!!

Le sprint Bruxellois

Le 17 décembre 2010 le Conseil Européen a décidé, qu’il y avait besoin d’un mécanisme de stabilité permanent, pour reprendre les tâches du Mécanisme Européen de Stabilité Financière (MESF) et de la Facilité de Stabilité Financière Européenne.(FSFE). Ils sont plus connus sous leurs noms anglais European Financial Stabilisation Mechanism (EFSM) et le European Financial Stability Facility (EFSF). Ce sont deux organisations rapidement érigées, respectivement en mai et juin 2010, pour fournir des prêts à des pays avec trop de dettes. Cependant, pour ces organisations il manque une base légale.

Remarquez déjà que ces deux organisations étaient explicitement conçues pour des interventions financières, mais que l’amendement dans le Traité sur le Fonctionnement de l’Union Européenne, pour ériger le MES, permet également l’établissement d’autres organisations sur des terrains tout autres.

Cet amendement arrive le 25 mars 2011. Pour éviter de devoir organiser des référendum en Europe une fois de plus, ils utilisent l’article 48.6 du Traité de l’Union Européenne, qui permet au Conseil Européen de décider des modifications dans les articles du traité, à condition qu’elles n’entraînent pas une extension des compétences de l’Union. (Ces décisions doivent néanmoins être ratifiées par les Parlements nationaux, mais cela n’est généralement qu’une formalité.) L’amendement consistait en une addition d’apparence innocente à une paragraphe de l’article 136. En bref, cette addition stipule que "les pays de l’UE utilisant l’euro sont autorisés à établir un mécanisme de stabilité pour sauvegarder la stabilité de la zone-euro dans son ensemble." Ici, il ne s’agit donc plus explicitement de stabilité financière. Également l’oppression de bagarres, la surveillance de citoyens réveillés, ou le combat contre tout autre élément déstabilisateur dans la zone-euro, pourra, via cet amendement, être déféré à de nouvelles organisations sous drapeau européen.

Autrement dit, cet amendement constitue à coup sûr une extension des compétences de l’UE. Il est donc contraire à l’article 48.6 du Traité de l’Union Européenne. Néanmoins, pas un Ministre, pas un Parlement national n’a tiqué sur cela et à Bruxelles ils continuait gaiement et promptement à monter le traité du MES.

Le 20 juin 2011 les Parlements nationaux autorisaient, que les tâches du traité du MES seraient effectuées par l’UE et la Banque Centrale Européenne.

Le 11 juillet 2011 le traité était signé. Bien que la signature ait été annoncée plus tard ce jour-là, à l’ouverture d’une conférence de presse où assistaient des dizaines de journalistes, le lendemain on n’a pu trouver aucun titre sur la signature de ce nouveau traité européen, ni dans les jounaux Français, ni dans les journaux étrangers. Peut-être ça venait du fait que Juncker l’avait annoncé en français... avant de poursuivre la conférence de pressse en anglais ?

En ce moment le traité est en attente de ratification par les Parlements nationaux. Cette ratification est attendue entre maintenant et le 31 décembre 2011.

Le traité n’est pas encore en force, que déjà il est question de la nécessité d’augmenter le capital de 700 milliards (= 2.100 euros par citoyen de l’euro-zone) à 1500 ou 2000 milliards, donc deux à trois fois autant.

D’après le texte du traité, celui-ci devait entrer en force en juin 2013. Maintenant ils veulent le faire en 2012.

Logiquement ils demanderont aux Parlements qu’ils se pressent de ratifier le traité. En Allemagne le sujet est débattu ces jours-ci, déjà. Apparemment il fallait se presser : de plus en plus d’Allemands se réveillent !

Si nous voulons utiliser le dernier cheveux démocratique pour empêcher cette dictature, nous devons, à toute vitesse, réveiller le plus de citoyens possible et envoyer le plus de courriels et lettres de protestation possible aux parlementaires, politiciens et partis politiques. (Voir liste d’adresses en bas de la page.) Attendre de voir si d’autres gens y parviennent est catastrophique dans l’état actuel des choses.

Si vous disposez de contacts à l’étranger, envoyez-leur des informations également. Dans la plupart des pays-euro rien ou presque rien n’est encore connu à ce sujet.

Dès qu’un dictateur s’assoit sur son trône, on ne l’évince pas avant 30 ans. On ne veut pas faire ça à nos enfants, n’est-ce pas ?

Photos pour la postérité

Série de photos des personnes à qui on demandera un jour pourquoi ils ont mis fin aux démocraties souveraines en Europe...

Lien vers la session de 30 photos :

http://consilium.europa.eu/council/photographic-library.aspx ?command=PIC&pic=1&bid=170&lang=en&rubrique=3736&dateEvent=11/07/2011&id=&picid=60bec2d5-00c7-43eb-8822-7970df493f13

 

 

 

 

 

 

 

 


Publié dans Europe

Partager cet article
Repost0