Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

METALLURGIE ALSACE : AVEC LEUR SYNDICAT CGT LES MOBILISATIONS ONT ETE PAYANTES CHEZ ALPACI, SCHAEFFLER ET SMART

Publié le par Tourtaux

Métallurgie en Alsace

Mobilisations gagnantes sur les salaires

jeudi 10 novembre 2011, par Frédéric Dayan

Alpaci (Imbsheim dans le Bas-Rhin)

Dans le cadre des négociations 2012 et face à la détermination des salariés, la direction a fini par céder :
- 85 € d’augmentation générale ;
- 80 € de prime ;
- Prise en charge d’une partie du repas midi. Ce résultat satisfaisant ne représente pas un simple fait du hasard, au contraire, il est le fruit d’une démarche collective, d’une CGT qui a fait le choix de consulter et de responsabiliser les salariés, pour créer les conditions d’un véritable rapport de forces.
Une campagne de renforcement et de syndicalisation vient d‘être lancée.

Schaeffler (Haguenau Bas-Rhin)

Dans cette entreprise de 2500 salariés, en 2011, plusieurs actions ont été menées à l’initiative de la CGT autour des salaires avec des résultats intéressants. Les négociations 2012 se sont relativement bien passées, la direction cédant assez rapidement aux exigences des salariés, telles que :
- 2,3% d’augmentation générale ;
- 0,7% d’augmentation individuelle ;
- 630 euros prime « dividendes ».
Concernant la syndicalisation, la CGT continue d’élargir son influence en passant de 180 syndiqués en 2010, à 210 en 2011.

Smart (Hambach Bas-Rhin)

Après 3 mois de négociations intenses, la direction a fini par céder aux exigences des 2200 salariés :
- 3,7% d’augmentation générale avec un minimum à 85 euros et un maximum à 125 euros bruts ;
- Revalorisation de la prime d’astreinte ;
- Embauche de 20 opérateurs en contrat à durée indéterminée.

 

http://www.cgt.fr/Mobilisations-gagnantes-sur-les.html

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

AFGHANISTAN : CARTON ROUGE POUR L'ARMEE AMERICAINE

Publié le par Tourtaux

 

Carton rouge pour l’armée américaine en Aghanistan
14 novembre 2011

Non contents de vouloir imposer leur « démoNcratie », les USA polluent les Pays où ils stationnent…..et pas qu’un peu…..

 

Non, il ne s’agit ni de politique ni de stratégie militaire. Mais tout simplement de respect de l’environnement et … des Afghans. De quoi s’agit-il ? De l’énorme pollution que génère l’armée US en territoire afghan, quasiment sans précaution.Une énorme machine qui génère des déchets à la pelle.

Chaque soldat américain en Afghanistan, c’est 4.5 kilos de déchets par jour. Il y a eu jusqu’à 160 000 soldats présents, sans compter les « soldats » privés, que certains pensent aussi nombreux que l’armée officielle. Faites le compte : c’est une montage de déchets énorme que l’armée américaine déverse sur place.

Le saviez-vous ? Le département américain de la Défense est le plus important consommateur de carburant au monde (20 milliards $ en 2008) et ses dépenses énergétiques représentent 80 % de la consommation totale du gouvernement des États-Unis. L’armée américaine serait responsable de 20 % des émissions mondiales de CO2 ou d’un tiers des émissions carbone des pays industrialisés.

De quels déchets parle-t-on ?

D’un peu de tout, car l’armée US c’est comme une ville qui se déplace, les munitions et les armes en plus. A Bagram, par exemple, où réside 30 000 marines et des milliers de prestataires américains et étrangers il y a un aéroport, un Burger King, des résidences, un Pizza Hut, des magasins pour les soldats, etc.
> Il y a aussi des solvants, des fluides hydrauliques (issues des machines et des véhicules), des métaux, dont de nombreux métaux lourds, … sans parler des matériaux radioactifs (Uranium, Tritium, Radium 226, Americium 241, Thorium, Cesium 137 and Plutonium 239).

La loi afghane sur les déchets bafouée

Bien que la loi afghane l’interdise, les militaires US ont commencé par enterrer leurs déchets. Puis le volume étant trop grand, ils se sont mis à les brûler … à l’air libre, sans aucune précaution. Jour et nuit, sans jamais cesser. Poussée par la presse, les autorités miliaires US ont admis « gérer » (sic) 84 de ces zones d’incinération à l’air libre en Irak et en Afghanistan.

Résultat, ce sont des déchets de munitions, des téléviseurs, des téléphones portables, des vieux ordis, du plastique, des déchets électroniques, des DVD, …. bref des toxiques qui brûlent et dégagent de lourdes fumées chargées de polluants.

La population locale se plaint et les médecins évoquent des allergies respiratoires et mêmes des risques de cancers, déjà évident sur place. Des plaintes ont même été déposées aux Etats-Unis, par des soldats américains.

Devant les protestations des Autorités afghanes, l’armée installe une petite trentaine d’ incinérateurs à faibles émissions. Mais bien sûr pas question, de vérifier sur place : les militaires rejettent toute inspection (ben voyons …).

Bref, l’armée américaine se moque des Afghans, de l’environnement et … du monde Moi, ça me rappelle un certain Vietnam et l’agent Orange qui avait démontré le grand respect de la nature par l’armée.

Et ça mérite un bon gros carton rouge non ?

Source : www.consoglobe.com partagé avec terresacree.org

 

http://www.centpapiers.com/carton-rouge-pour-l%E2%80%99armee-americaine-en-aghanistan/86801

Publié dans Afghanistan

Partager cet article
Repost0

ALLAIN JULES : LIBYE - LES DERNIERES NOUVELLES DU FRONT (14-11-2011)

Publié le par Tourtaux

Libye – Les dernières nouvelles du front (14-11-2011)

Publié le14 novembre 2011 par

 

Seif Al-Islam

La résistance verte brouille les pistes pour être plus efficace. La Libye redeviendra-t-elle verte, demain, après-demain, dans un mois, dans un an ? C’est une question à 100 000 dollars. J’avoue ne pas avoir la réponse mais, les innombrables succès de l’armée de la libération de Libye laissent un réel espoir. Un dispositif de taille et le silence semble être finalement le nouveau leitmotiv, pour ne pas se faire repérer. 

La résistance verte surfe donc sur l’effet de surprise, et n’annonce plus ses actions. Certains se disent que c’est cuit. Or, les dernières actions prouvent le contraire. Nous disions ici même, que certains loyalistes avaient infiltré le réseau des renégats pour mieux les déstabiliser et porter le combat au coeur même de leur dispositif. Ce sont probablement eux, qui créent des tensions entre les rebelles, d’autant plus que l’armée de Kadhafi,  n’était pas exclusive et comportait les Libyens de tous les horizons. La crainte du CNT est donc décuplée, surtout qu’aucun général de Mouammar Kadhafi n’a réellement déposé les armes ou fait allégeance aux traîtres.

Le cas de Zawiya est patent. Ce ne sont pas les médias «meanstream» qui en parleront. Le CNT a véritablement été touché au coeur. La plupart de ses responsables sont tombés en voulant s’enfuir vers Tripoli. Or, la route est désormais contrôlée par les loyalistes qui apparaissent et disparaissent comme des éclairs. Ainsi, à l’intérieur de la ville, ils ont capturé, pas moins de 40 rebelles, qu’ils ont gardé dans un endroit secret. Sur le plan de l’armement, ils ont récupéré plusieurs armes lourdes, des chars et des pick-up et détruit, aussi, de nombreux dispositifs de défense. 

Considérant qu’on peut s’exprimer de différentes manières, l’expression n’étant pas toujours vraiment verbale, le silence de Seif al-Islam est donc une autre forme d’expression, avec les actions de l’armée de libération de la Libye dont il est le leader incontesté et incontestable. Il est, bien sûr, le donneur d’ordre de Zawiya, en passant par Bani Walid redevenue verte, et ailleurs. Le sud libyen a fait semblant d’être inféodé au CNT pour éviter les bombardements meurtriers de la coalition apocalyptique de l’OTAN. Cette armée du pétrole qui s’habille d’oripeaux élogieux et dont les membres devraient, si la justice internationale existait, répondre de leurs crimes contre l’humanité et de guerre. 

A Tripoli, c’est fini pour les renégats à Abou Salim et à Souk Jomoa. Selon des médias libyens pro-CNT, ce sont des combats fratricides entre des factions rebelles. S’ils croient ça, tant mieux. Ainsi, on dira qu’ils se sont entre-tués, alors que la vérité est ailleurs. Le pouvoir n’est pas aisé. Le CNT/OTAN le comprend enfin à ses dépends. 4 voitures des renégats qui patrouillaient dans le centre de Tripoli, ont été victimes de snipers. Tous les occupants, 12 hommes, ont été tués. En s’alliant à Al Qaïda, que pensait cette coalition morbide ? L’organisation terroriste dénoncée dès le début du conflit par le frère leader Mouammar Kadhafi n’a jamais exercé le pouvoir. La fameuse démocratie libyenne instaurée par l’Occident est simplement un enfumage et leur seul but est le pétrole. Elle se fait rembourser actuellement en détournant le pétrole des Libyens. Mon ami Morris, parle justement de Al Qaïda.

Contrairement aux allégations du CNT, Warshefana est le théâtre d’une révolte provoquée par les pro-Kadhafistes qui ont déjà tué une dizaine de renégats. D’ailleurs, les chefs de tribus convoqués par Moustapha Abdel Jalil ont refusé de demander à leurs membres, ceux de Warshefana, d’arrêter les combats, malgré une proposition de fortes sommes d’argent. Comme ces villes sont situées près de Tripoli, on comprend aisément pourquoi le CNT n’arrive toujours pas à s’installer dans la capitale dont l’insécurité grandissante fait craindre le pire.

Depuis qu’aucune trace de Seif Al-Islam n’est trouvée, les services français croient qu’il se trouverait à proximité de la frontière algérienne à Ghat ou en Algérie à Djanet, sous la protection des tribus touaregs Ajjers. Selon certaines sources, l’Elysée envisagerait d’y envoyer des forces spéciales pour l’appréhender mais, les tribus Touaregs menacent. Or, s’il est effectivement à Djanet, comment faire pour bombarder l’Algérie sans mandat international ? Est-ce que ce sont de fausses informations pour commencer la guerre occidentale contre l’Algérie qui se prépare ?

 

http://www.youtube.com/watch?v=oYOX0-QT8nI&feature=player_embedde
http://allainjules.com/2011/11/14/libye-les-dernieres-nouvelles-du-front-14-11-2011/

Publié dans Libye

Partager cet article
Repost0

IRAN, LE SCENARIO DE LA CATASTROPHE : UNE ATTAQUE ENTRE NOEL ET LE DEBUT DE LA NOUVELLE ANNEE?

Publié le par Tourtaux

Iran, le scénario de la catastrophe : Une attaque entre Noël et le début de la nouvelle année?
14 novembre 2011

Source : Actualité Distincte

«Selon de hauts fonctionnaires britanniques, l’attaque contre l’Iran pourrait avoir lieu entre Noël et le début de la nouvelle année, avec l’appui logistique étasunien. Les experts pensent que les sites nucléaires iraniens seraient touchés par des missiles et des chasseurs-bombardiers, à travers trois couloirs aériens : un direct à travers Jordanie et Irak, un méridional à travers Jordanie et Arabie saoudite, un septentrional à travers la Méditerranée et la Turquie (carte jointe, NdT). Les implantations nucléaires seraient touchées par des bombes pénétrantes à tête non-nucléaire, comme les Blu-117 déjà fournies par les USA, qui peuvent être larguées à plus de 60 Kms de l’objectif, sur lequel elles se dirigent automatiquement.»

«Que se passerait-il si était détruite la centrale nucléaire iranienne de Bushehr, qui a commencé à produire de l’électricité en septembre dernier pour une capacité de 60 mégawatts ? Un nuage radioactif se produirait, semblable à celui de Tchernobyl, qui, selon les vents, se propagerait sur le Golfe persique ou même sur la Méditerranée. Les conséquences seraient encore plus graves si, par rétorsion, l’Iran frappait le réacteur israélien de Dimona, dont la puissance est estimée à 70-150 MW. L’Iran ne possède pas d’armes nucléaires, mais a des missiles balistiques à moyenne portée, testés en juin dernier, qui, avec leur portée d’environ 2.000 Kms, sont en mesure d’atteindre Israël. Ces missiles sont installés dans des silos souterrains et, donc, difficilement neutralisables par une attaque « préventive ». Si le réacteur de Dimona, qui produit du plutonium et du tritium pour les armes nucléaires israéliennes, était endommagé ou détruit, le nuage se propagerait non seulement sur Israël (Dimona est à seulement 85 Kms de Jérusalem), mais aussi sur la Jordanie (distante de 25 Kms) et l’Egypte (distante de 75 Kms). Et, selon les vents, ce nuage pourrait atteindre même l’Italie et d’autres pays européens. Les radiations (surtout celles de l’iode-131 et du césium-137) provoqueraient avec le temps des milliers de morts par cancer.»

http://www.centpapiers.com/iran-le-scenario-de-la-catastrophe-une-attaque-entre-noel-et-le-debut-de-la-nouvelle-annee/86730

Publié dans Iran

Partager cet article
Repost0

LES PARLEMENTAIRES POUR UNE FUSION DES COMPTES DE L'ETAT ET DE LA SECU ?

Publié le par Tourtaux

Finances publiques - 13/11/2011 | 15:23 La Tribune 

Les députés pour une fusion des comptes de l'Etat et de la Sécu

Lors d'un colloque sur les dix ans de la nouvelle constitution budgétaire (Lolf), Cour des comptes et députés ont préconisé une fusion des deux budgets - loi de finances (PLF) et loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) - pour clarifier la gestion budgétaire.

En pleine rigueur, le colloque organisé à l'Assemblée jeudi sur les dix ans de la Lolf, la loi organique relative aux lois de finances, a éclairé opportunément la politique budgétaire de l'Etat. Malgré de réelles avancées, le bilan dressé a été assez sévère pour que soit préconisée une nouvelle petite révolution : la consolidation des comptes de l'Etat et de la Sécurité sociale afin de rendre plus cohérente la gestion budgétaire.

Promulguée en août 2001, la Lolf visait à clarifier la présentation du budget de l'Etat, à définir des objectifs en matière de politique publique et à en mesurer la performance via une série d'indicateurs. Entrée en vigueur en 2006, la Lolf  est aujourd'hui au milieu du gué, selon un rapport de la Cour des comptes présenté jeudi. Les objectifs visés par la Lolf ont certes été en partie atteints (les 850 chapitres du budget ont été remplacés par 33 missions et 143 programmes), mais le président de la Cour des comptes Didier Migaud (PS) a détaillé nombre de « déceptions » : les « managers administratifs ne sont pas assez responsabilisés, la méfiance persiste entre Bercy et les administrations, les organigrammes de l'Etat sont trop fluctuants et les « pratiques de contournement » extrabudgétaires persistent.

La RGPP "contradictoire" avec la Lolf

Surtout, la petite sœur de la Lolf, la révision générale des politiques publiques (RGPP), a quelque peu pollué sa mise en oeuvre, en se réduisant à la suppression de postes de fonctionnaires Selon le rapporteur du budget de l'Assemblée, Gilles Carres (UMP), la RGPP « est devenue contradictoire avec la Lolf ».

Les magistrats de la rue Cambon, tout en invitant « poursuivre l'effort sur les niches fiscales » pour simplifier le budget, proposent donc plusieurs « orientations » dont un meilleur pilotage et une révision générale des indicateurs (critiqués par 65 % des agents). Mais Didier Migaud a surtout insisté sur une « meilleure articulation » des projets de loi de finances (PLF) et de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), jugeant nécessaires une consolidation des comptes et une discussion générale unique.

Impôts ubuesques

« Le gouvernement y est favorable », a assuré Didier Migaud. Cette piste semble faire consensus tant au niveau de l'administration centrale que des parlementaires. Le côté ubuesque de certains impôts éparpillées entre les deux textes (impôt sur les sociétés) ou navigant de l'un à l'autre au gré de choix politiques (taxe sur les boissons sucrées, les alcools, le tabac...) plaide en leur faveur. Cela éviterait aussi la multiplication des textes rectificatifs à laquelle sont actuellement soumis les parlementaires. « Il faut une fusion en dépenses et en recettes des deux textes financiers », a fortiori si l'on veut fusionner la CSG et l'impôt sur le revenu ou créer une TVA sociale, a insisté l'ancien directeur du budget Philippe Josse.

 

Clarisse Jay - 13/11/2011, 15:23  |

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0