Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MANLIO DINUCCI : BOMBE FLOTTANTE POUR DES PROFITS " SPOT "

Publié le par Tourtaux

Transmis par Marie-Ange Patrizio

 

Regazéificateur offshore

 

Bombe flottante pour des profits « spot »

 

Manlio Dinucci

 

La jeune fille regarde la mer, où il n’y a rien en vue : « l’avenir est au-delà de l’horizon », explique la société Olt Offshore Lng Toscana dans son image publicitaire. L’ « avenir » est le méthanier regazéificateur flottant de Gnl (gaz naturel liquéfié), arrivé hier de Dubaï pour être amarré hors de vision à 22 Kms de la côte entre Pise et Livourne, où commencera son activité commerciale cet automne.

Le navire, produit de la conversion d’un gazier norvégien, est long de 300 mètres (trois terrains de foot), large de 50 mètres et haut de 26 mètres au-dessus de la ligne de flottaison. Il contient quatre énormes réservoirs sphériques d’une capacité de plus de 137mille mètres3. C’est là que sera transvasé depuis les navires gaziers (chacun d’une capacité de 65-115mille m3) le Gnl refroidi à -160° C (pour en réduire 600 fois le volume), qui sera reporté à l’état gazeux, en utilisant la chaleur de l’eau de mer, et transporté à terre à travers un gazoduc sous-marin de 30 Kms.

Le projet, promu par les administrations de Pise et Livourne et soutenu par la Région Toscane (entièrement sous direction du Partito democratico), aurait dû être réalisé par Olt Energy Toscana, une société formée par les institutions locales. Mais, après diverses métamorphoses, il est passé aux mains d’une multinationale, dominée par deux groupes qui détiennent 93,5% du capital : E.On, cotée à la Bourse de Francfort, un des plus grands groupes énergétiques privés du monde, avec 70mille salariés en Europe et en Amérique du nord, et un chiffre d’affaires annuel de plus de 130 milliards d’euros ; le groupe Iren, multi-utility énergétique coté à la Bourse Italienne, structuré en une holding dirigée par diverses sociétés responsables des lignes de business. Un pourcentage mineur est détenu par la société norvégienne Golar Lng, du groupe Fredriksen, propriétaire de la plus grande flotte de pétroliers au monde.

La Olt Offshore Lng Toscana, ainsi, n’est plus la société qui a présenté le projet à l’origine, reléguée à la marge avec seulement 3,5% du capital, mais une multinationale qui poursuit une stratégie mondiale. A la différence des gazoducs, qui reposent sur des accords intergouvernementaux pluriannuels, les méthaniers regazéificateurs flottants permettent aux multinationales de circuler librement pour se procurer la matière première là où on peut obtenir les prix les plus bas, y compris en sous-main, dans des pays souvent dominés par des élites corrompues et des dictatures militaires. Comme l'expliquent les porte-parole de Olt, « la tendance n’est plus à souscrire des contrats à long terme, mais des spot », c’est-à-dire des contrats à court terme, qui sont « plus profitables ».

La retombée sur le territoire d’un volume commercial de 400 millions d’euros en vingt ans et la création de 125 emplois (dont seulement 25 en embauche directe, les autres en sous-traitance), promis par Olt, ne sont que les miettes des profits que la multinationale réalisera. Le méthanier regazéificateur, à plein régime, a une capacité productive annuelle de 3,7 milliards de m3. Et si les ventes devaient être inférieures à celles qui sont prévues, à cause de la crise et de l’offre abondante de gaz sur le marché, un parachute est prêt : remboursement jusqu’à 71%, prévu par le Tar (Tribunal administratif de région) Lombardie, qui serait répercuté sur nos factures.

Etant donnés les intérêts en jeu, il n’y a rien d’étonnant à ce qu’Olt ait obtenu toutes les certifications nécessaires quant au respect de l’environnement et de la sécurité, au détriment des faits. Le méthanier regazéificateur pompera chaque jour des centaines de millions de litres d’eau, qui sera rejetée plus froide en mer et avec une adjonction de chlore, en polluant le Sanctuaire des Cétacés (comme le dénonce Greenpeace). On n’a pas encore expérimenté la fiabilité de ce type de structure flottante de regazéification qui, ancrée par la proue à une tour d’amarrage, peut pivoter à 360° selon le vent et le mouvement des vagues pendant qu’elle pompe du Gnl, par quatre bras mobiles, dans le navire gazier. Etant dépourvu de moteur, le navire doit être assisté par des remorqueurs.

Selon Piero Angela - La sfida del secolo : Energia, (Le défi du siècle : Energie), Mondadori 2007- sur un navire gazier contenant 125mille m3 de Gnl un accident « serait le plus catastrophique qu’on puisse imaginer » : le gaz très froid, au contact de l’eau de mer plus chaude, commencerait à s’évaporer en formant un nuage qui, en se mêlant à l’air, créerait un mélange explosif ; si, poussé par le vent, il arrivait sur une ville, n’importe quelle étincelle le ferait exploser, libérant une puissance d’environ une mégatonne (un million de tonnes de tolite), « d’une puissance destructrice de l’ordre des bombes atomiques » .

Pour prévenir les accidents, la Capitainerie du port de Livourne a installé autour du méthanier regazéificateur une zone d’interdiction totale de navigation, d’un rayon de 2 milles marins, entourée d’une zone de limitation de 4 milles et d’une zone de préavis de 8 milles. Et, même si on n’en parle pas, le méthanier regazéificateur devra en même temps être protégé d’éventuelles attaques terroristes, provoquant une militarisation ultérieure du territoire où se trouve la base étasunienne de Camp Darby.

Les recours contre le projet de regazéificateur flottant, présentés par Greenpeace et par le Comité de Livourne et de Pise, ont été reçus en 2008 par le Tribunal administratif régional. Olt s’en est cependant contre fichu, en continuant les travaux. Jusqu’à ce que, en 2010, le Conseil d’Etat ait donné raison à Olt, en déclarant les recours irrecevables et/ou inadmissibles.

 

Edition de mercredi 31 juillet 2013 de il manifesto

http://www.ilmanifesto.it/area-abbonati/in-edicola/manip2n1/20130731/manip2pg/07/manip2pz/343850/

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

 

Apostille de comaguer (Comité comprendre et agir contre la guerre, Marseille) :

 

Le projet de regazéificateur off shore dont il est question dans cet article est aujourd’hui le seul existant en Europe. Qu’il soit à terre ou en mer un regazéificateur flottant de gaz naturel liquéfié est une installation dangereuse classée SEVESO catégorie II haute, c'est-à-dire au niveau le plus dangereux des installations industrielles. Le transfert en pleine mer du gaz liquéfié du navire transporteur au navire stockeur ou s’effectue la regazéification ajoute des risques supplémentaires de fuite et de rupture des canalisations de transfert du gaz qui sont bien moindres quand le transfert a lieu dans des installations fixes à terre à partir d’un méthanier correctement amarré à un quai. Il faudra, comme le précise l’article, des remorqueurs pour maintenir les deux navires solidement à couple pendant tout le transbordement.

L’installation est annoncée approximativement à 22Kms de la côte, c’est-à-dire à l’intérieur des eaux territoriales italiennes (douze milles marins soit 22,22 Kms de la côte).

 

L’Italie est largement approvisionnée en gaz naturel par gazoducs depuis la Russie, la Libye et l’Algérie, et elle dispose de deux installations portuaires de regazéification l’une à Porto Viro prés de Venise l’autre à Panaglia prés de La Spezia. Or il se trouve qu’un projet d’extension de Panaglia a fait l’objet de fortes protestations populaires en raison de la puissance destructrice potentielle de l’explosion d’une unité de regazéification. L’unité off shore loin des regards peut avoir pour ses promoteurs l’avantage de faire oublier plus facilement le danger et de ne pas imaginer le tsunami que provoquerait l’explosion en mer.


comaguer@orange.fr et http://comaguer.over-blog.com/

Publié dans Environnement-Ecologie

Partager cet article
Repost0

SYNDICAT CGT CULTURE DE LA MAIRIE DE PARIS : COMMENT SE PROTEGER DES FORTES TEMPERATURES PENDANT SES HEURES DE TRAVAIL

Publié le par Tourtaux

              

             vague-de-chaleur.jpg


     Canicule: Quelques conseils en cas de fortes chaleurs au travail (et ailleurs)  


La météo est souvent incertaine, mais toujours capricieuse. Les dernières semaines ont été considérées comme « plutôt fraiche », néanmoins une vague de chaleur n’est jamais à exclure, ainsi que le montre les dernières hausses de température. Voici un rappel des préconisations en la matière (basées sur le plan canicule donc à adapter au cas présent).


 

                                      1352460_original.jpg

                                Réduire les activités durant les heures les plus chaudes de la journée


 

1. Adapter l'organisation du travail 

- Augmenter la fréquence des pauses.

- Limiter les efforts physiques importants.

- Réduire les activités durant les heures les plus chaudes de la journée (11h-15h), et éventuellement décaler les horaires de travail.

- Eviter le travail seul et, si possible, instaurer une rotation des agents sur les postes les plus exposés.

- Dans le bâtiment, mettre en place des dispositifs pour lutter contre la chaleur: climatiseurs, ventilateurs, brumisateurs, stores, films anti-solaires, aération... Il convient de noter qu’au-dessus de 33°C, le ventilateur augmente l’inconfort (brassage d’air chaud).


 

             A-la-terrasse-dun-cafe-parisien-a25013621

                                                          Augmenter la fréquence des pauses


2. Adapter les comportements et l’hygiène de vie

- Boire régulièrement sans attendre la soif.

- Porter de préférence des vêtements amples et légers, se protéger du soleil.

- Eviter/limiter les repas gras et copieux, la consommation d'alcool et de tabac.

- Tenir compte de sa tolérance à la chaleur et de son état de santé.

- Adapter son rythme de travail.


              tumblr_lkxy68izL01qfd2e5o1_500.jpg      

                                                      Adapter son rythme de travail

              

- Eliminer toute source additionnelle de chaleur (matériel électrique non utilisé: poste informatique, imprimante, lampe…)

- Cesser immédiatement toute activité dès que des symptômes de malaise se font sentir et le signaler (encadrement, …). En cas de trouble en fin de journée (fatigue, étourdissement, maux de tête…), éviter toute conduite de véhicule et/ou se faire accompagner. Ne pas hésiter à consulter un médecin.

- Se montrer d’autant plus vigilant en cas de problème de santé et/ou de prise de médicaments (diurétiques, sédatifs, tranquillisants…)

Lire aussi le dossier du site "Officiel Prévention, santé et sécurité au travail" en cliquant là

    

             1567303_df1ef2ca-c781-11e0-8340-00151780182c.jpg               

                                       Et surtout, boire régulièrement sans attendre la soif !


Pour tout contact sur la santé au travail : agnes.dutrevis@paris.fr, élue du Comité Hygiène et Sécurité à la Direction des Affaires Culturelles

Lire aussi notre rubrique: santé au travail

Lire aussi

Mairie de Paris : ZUT, j’suis pas en ZUS, c’est pas juste.

http://daccgtculture.over-blog.com/article-vague-de-chaleur-comment-se-proteger-des-fortes-temperatures-pendant-ses-heures-de-travail-118980277.html

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

DES LUTTES OUVRIERES EN FRANCE, AU LIBAN, AU BRESIL

Publié le par Tourtaux

 

DANIEL MARC - ANCIEN SECRETAIRE DE L'UNION LOCALE VIENT DE DECEDER

Nous venons d'apprendre, avec énormément de tristesse le décés, cette nuit de notre camarade Daniel MARC, ancien secrétaire de l'Union Locale CGT d’Alès.

 

Daniel était un militant , cégétiste, communiste, un homme de convictions, un homme qui portait le changement de société en son cœur. Un homme tolérant, réfléchi et passionné, très apprécié des Camarades du bassin Alésiens.

 Daniel va beaucoup nous manquer !!!


Les obsèques auront lieu ce samedi à 11h au crématorium de St Martin de Valgalgues.


 

papamaman_0002_NEW.jpg

 

Vente de Masse La Marseillaise dans les Années 1970

Daniel est à droite sur la photo

André Martin (accroupi devant)

 

http://cgt.ales.over-blog.com/article-daniel-marc-ancien-secretaire-de-l-union-locale-vient-de-deceder-119334073.html

Beyrouth : Manifestation des journaliers de l’EDL

Les journaliers de l’Électricité du Liban (EDL), qui réclament d’être inscrits au cadre, ont bloqué jeudi toutes les entrées du siège de la compagnie à Mar Mikhaël, à Beyrouth.

Ils manifestent contre un projet de loi censé mettre un terme au bras de fer engagé il y a plus d’un an entre le gouvernement et les contractuels de l’EDL. Les participants rejettent en effet tout projet qui ne prévoirait pas leur inclusion au cadre de l’office autonome.


http://communismeouvrier.wordpress.com/2013/08/01/beyrouth-manifestation-des-journaliers-de-ledl/

NÎMES/ALÈS. La CGT du Gard met les points sur les “i” et les barres sur les “t”

logo cgt

 

A travers un courrier adressé “au préfet du Gard et aux médias“, la CGT du Gard entend mettre les points sur les “i” et les barres sur les “t”, après la polémique concernant l’envoi d’une lettre par Hugues Bousiges, préfet du Gard, au secrétaire de l’Union départementale de la CGT. Dans sa correspondance (révélée par le quotidien Midi Libre), le représentant de l’état estampille les “méthodes musclées” de l’Union locale alésienne qui “contribue finalement au processus de destruction d’emplois“. Et de féliciter la CGT nîmoise, aux accents guesdistes,  avec qui la préfecture entretient de “très bonnes relations“.

Avec un ton similaire à celui de la Chartes d’Amiens, la CGT du Gard a tenu “à rappeler son indépendance vis-à-vis de tous partis et pouvoir politique et déplore la violation du principe de neutralité et de l’obligation de réserve par la plus haute autorité de l’Etat dans le département du Gard“. Et d’assurer que l’organisation syndicale demeure “plus que jamais du côté des salarié(e)s qui s’organisent, luttent et agissent pour la défense de leur emploi et outil de travail, condamne toute manœuvre tendant à lui faire endosser la responsabilité de la destruction des emplois et du tissu industriel…“.

Une grande mobilisation unitaire est déjà programmée pour la rentrée, le 10 septembre.


http://www.objectifgard.com/2013/07/31/nimesales-la-cgt-du-gard-met-les-points-sur-les-i-et-les-barres-sur-les-t/

Brésil : grève illimitée dans les aéroports publics

Le personnel au sol de 63 aéroports publics du Brésil a entamé mercredi 31 juillet une grève illimitée pour revendiquer de meilleurs salaires. La plupart des terminaux du pays fonctionnent toutefois normalement, a indiqué la compagnie gestionnaire publique Infraero.


 

Cependant, une attachée de presse d’Infraero a indiqué que le trafic est perturbé dans seulement six aéroports : Congonhas à Sao Paulo pour les vols intérieurs, l’aéroport international Tom Jobim de Rio de Janeiro et ceux de Vitoria, Fortaleza, Recife et Salvador. D’après une attachée de presse d’Infraero, seuls 10,5 % des vols accusaient des retards.

Le principal aéroport du pays, Guarulhos, à Sao Paulo, n’est pas administré par Infraero mais par le secteur privé. Il en va de même pour Viracopos, à Sao Paulo, et l’aéroport de Brasilia.

 

Les membres du personnel au sol mobilisés réclament une hausse de salaire de 16 %, un plan de carrière, de meilleurs plans de santé et une participation aux bénéfices. Ils protestent également contre la privatisation en cours de certains aéroports du pays destiné à être modernisés en vue de la Coupe du monde de football de 2014 et des Jeux olympiques de 2016. L’aéroport international de Rio et celui de Belo Horizonte (Etat du Minas Gerais) sont concernés dès septembre, selon un modèle de "gestion partagée" entre les secteurs public et privé.


VÉTUSTÉ


Près de 10,6 millions de passagers ont circulé en juin sans les 63 aéroports d’Infraero. Mais si le transport aérien intérieur a augmenté de 120 % au cours des dix dernières années au Brésil, parallèlement à la réduction de la pauvreté, les infrastructures n’ont pas suivi. Elles constituent l’un des principaux points noirs de l’organisation du Mondial de football en 2014.

Cette grève survient au lendemain de l’annonce par la TAM, la principale compagnie aérienne du pays, de l’ouverture de négociations avec les syndicats pour licencier jusqu’à mille employés afin de faire face à "une hausse importante" des coûts en raison de l’appréciation du dollar face au real et de la hausse du prix du carburant


http://communismeouvrier.wordpress.com/2013/08/01/bresil-greve-illimitee-dans-les-aeroports-publics/

Mayenne : mesure "discriminatoire" dans l’accueil des mineurs étrangers isolés

1241004898_ada20logoDans son communiqué, l’association accuse M. Arthuis de prendre "une mesure indiscutablement discriminatoire", comme elle le souligne, l’article L. 112-3 du Code de l’action sociale et des familles précise que les départements doivent prendre en charge les mineurs "privés temporairement ou définitivement de la protection de leur famille", sans aucune condition de nationalité.


CIRCULAIRE PUBLIÉE EN MAI


Pour l’association, le président du conseil général de Mayenne "témoigne par ailleurs d’une certaine légèreté par rapport aux principes de l’Etat de droit, le conseil général n’ayant pas la latitude de refuser d’accueillir un enfant lorsque celui-ci lui est confié par une décision de l’autorité judiciaire".   Cet arrêté intervient près de deux mois après la publication d’une circulaire sur les mineurs isolés étrangers signée par Christiane Taubira, dans laquelle la ministre rappelle le cadre d’accueil de cette population, en limitant notamment les disparités entre les départements et en garantissant la protection et le respect des droits des mineurs étrangers non soutenus par leur famille.

Le phénomène de ces enfants mineurs – ou jeunes majeurs – qui arrivent sans parent n’a cessé de se développer en Europe ces dernières années pour atteindre plus de 6 000 par an en France. Aujourd’hui, la plupart sont originaires d’Inde, du Pakistan et du Mali.

Sans titre

Sans titre2Communiqué de presse de France Terre d’Asile. Le texte de l’arrêté portant la signature de Jean Arthuis y figure en lien.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/07/31/mayenne-mesure-discriminatoire-dans-l-accueil-des-mineurs-etrangers-isoles_3455934_3224.html

http://communismeouvrier.wordpress.com/2013/08/01/mayenne-mesure-discriminatoire-dans-laccueil-des-mineurs-etrangers-isoles/

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

SOUFFRANCE AU TRAVAIL : SUICIDE D'UN CADRE SUPERIEUR A LA POSTE

Publié le par Tourtaux

Suicide à la Poste : de nouveau, un cadre supérieur met fin à ses jours

d20100308_7-400x277-716f2

 

 

mercredi 31 juillet 2013,

 

Communiqué de la fédération SUD-PTT :

 

Nous venons d’apprendre, avec tristesse, le suicide de François, un postier travaillant à l’Université de La Poste à Orléans, le 29 juillet. Ingénieur, il avait pour rôle la conception et la mise à jour des formations. 


Comme il le disait, encore récemment, François ne voulait plus retourner au travail. Il s’était, avant ses vacances, exprimé auprès des collègues de Sud pour leur exposer des problèmes récurrents avec sa hiérarchie. Comme le plus souvent dans les phénomènes de harcèlement, il était exclu, dépossédé de toute autonomie dans son travail. Selon les faits qu’il a rapportés, il était espionné… Comment rester serein dans de telles conditions ?


Monsieur Bailly peut toujours invoquer les statistiques sur les suicides, il apparaît très clairement que le geste de François a un lien direct avec ce qu’il vivait au travail ! Ce drame est une nouvelle illustration que notre appréciation négative de la commission Kaspar et l’accord sur la « qualité de vie au travail » reste fondée.


Pour la mémoire de François, pour sa famille et pour éviter qu’un tel acte se reproduise, la fédération SUD PTT s’engage à ce que toute la lumière soit faite sur les raisons qui ont poussé notre collègue à une telle extrémité. Une demande de CHS-CT extraordinaire a d’ores et déjà été déposée par les deux représentants SUD de cette instance.


http://www.sudptt31.org/spip.php?article1644

 

http://communismeouvrier.wordpress.com/2013/08/01/suicide-a-la-poste-de-nouveau-un-cadre-superieur-met-fin-a-ses-jours/

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

CHRISTIANE TAUBIRA A CAEN : CE JEUDI 1er AOUT 2013 A L'APPEL DE L'AG DE LUTTE CONTRE TOUTES LES EXPULSIONS RASSEMBLEMENT A 15H PRES DU TRIBUNAL

Publié le par Tourtaux

http://communismeouvrier.wordpress.com/2013/08/01/rassemblement-jeudi-1er-aout-a-caen/
Rassemblement jeudi 1er août à Caen

Caen : Rassemblement ce jeudi 1er août à 15h près du tribunal place Fontette (à l’appel de l’AG de lutte contre toutes les expulsions, à l’occasion du passage de Christiane Taubira à Caen).

 

Caenaout

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

<< < 100 101 102 > >>