Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BASTAMAG ET RUE 89 MIS EN EXAMEN SUITE A UNE PLAINTE DU GROUPE BOLLORE

Publié le par Tourtaux

Liberté de la presse

Basta ! et Rue 89 mis en examen suite à une plainte du groupe Bolloré

Par Rédaction (1er août 2013)

 

Le groupe Bolloré poursuit en diffamation Basta ! et Rue 89 suite à la publication d’un article de synthèse sur l’accaparement des terres.

 

Ce 1er août 2013, Julien Lusson, directeur de publication, et Ivan du Roy, journaliste du site d’information Basta ! se sont vu signifier leur mise en examen par Mme Saida Kelati, juge d’instruction du Tribunal de grande instance de Paris. Deux autres journalistes de Basta !, Nadia Djabali et Agnès Rousseaux, co-signataires de l’article seront aussi convoquées prochainement.

 

Cette mise en examen fait suite à une plainte en diffamation déposée par le groupe Bolloré suite à la publication d’un article de synthèse, le 10 octobre 2012. S’appuyant sur des rapports des Nations unies et d’organisations internationales, cet article dresse un état des lieux du mouvement d’accaparement de terres en Afrique, en Amérique latine ou en Asie et des grandes entreprises françaises qui y sont impliquées.

 

Plusieurs passages, dont ceux où le groupe Bolloré est cité, sont incriminés (voir l’article concerné). Il est le seul des grands groupes français mentionnés dans l’article à avoir engagé des poursuites. Le groupe Bolloré a déjà attaqué en justice plusieurs médias, dont France Inter suite à la diffusion d’un reportage sur ses activités au Cameroun, ainsi que le journal Témoignage Chrétien (lire ici).

 

Pierre Haski, directeur de publication du site Rue 89 est également mis en examen. Rue 89 avait signalé l’article dans sa « vigie » (revue de presse signalant « le meilleur du Web »). D’autres responsables de blogs et de sites pourraient également être visés par la procédure pour avoir reproduit ou relayé l’article.

 

Basta ! conteste la diffamation et vous tiendra informés des suites de l’affaire. En attendant, pour nous soutenir, c’est ici.

 

La Rédaction de Basta !

 

http://www.bastamag.net/article3216.html

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

UNE INTERPRETATION ERRONEE DU REEQUILIBRAGE CHINOIS

Publié le par Tourtaux

source 

Stephen S. Roach


Stephen S. Roach, former Chairman of Morgan Stanley Asia and the firm's chief economist, is a senior fellow at Yale University’s Jackson Institute of Global Affairs and a senior lecturer at Yale’s …

Jul. 29, 2013 


Une interprétation erronée du rééquilibrage chinois

 

 

NEW HAVEN – Le quatrième pouvoir a une fois encore succombé au syndrome du « crash chinois » – un mal qui semble affliger les experts économiques et politiques de manière intermittente. Peu importe les fausses alertes répétées des vingt dernières années. Cette fois-ci, c’est différent, prétend le chœur des sceptiques de la Chine.

This illustration is by Chris Van Es and comes from <a href="http://www.newsart.com">NewsArt.com</a>, and is the property of the NewsArt organization and of its artist. Reproducing this image is a violation of copyright law.Illustration by Chris Van Es

Oui, l’économie chinoise est ralentie. Enlisé dans la crise, l’Occident rêverait bien sûr d’avoir une croissance annuelle du PIB de 7,5%, chiffre confirmé par le Bureau national des statistiques chinois pour le second trimestre 2013, même s’il constitue certainement un ralentissement appréciable par rapport à la croissance de 10% enregistrée de 1980 à 2010.

 

Mais l’émoi des sceptiques ne s’est pas uniquement focalisé sur la question du ralentissement. Il existe aussi des inquiétudes sur la dette excessive et des craintes associées à la fragilité du système bancaire; des préoccupations sur l’effondrement de la bulle de l’immobilier, toujours présente ; et plus important, le manque présumé de progrès significatifs en matière de rééquilibrage économique – le tant attendu basculement d’une croissance bancale portée par les exportations et les investissements vers un modèle fondé sur la consommation intérieure privée.

 

En ce qui concerne ce dernier point, les récentes évolutions dans la composition du PIB chinois semblent à première vue déconcertantes. La consommation (privée aussi bien que publique) n’a contribué que 3,4 pour cent à la croissance économique dans la première moitié de cette année, avec une estimation de 2,5 pour cent pour la période courant d’avril à juin – un décélération sur une base trimestrielle séquentielle qui souligne une faiblesse cyclique, ou temporaire, de la consommation intérieure chinoise.

 

Dans le même temps, la contribution des investissements a bondi de 2,3 pour cent du PIB au cours du premier trimestre 2013 à 5,9 pour cent au second. En d’autres termes, plutôt que de basculer vers un modèle de croissance portée par la demande intérieure, la Chine semble poursuivre la voie d’une croissance portée par les investissements.

 

Pour une économie déséquilibrée qui a majoritairement sous-consommé et sur-investi trente années durant, c’est troublant. Après tout, les dirigeants chinois parlent depuis des années d’un rééquilibrage – surtout depuis la mise ne place du 12ème Plan quinquennal en faveur de la consommation en mars 2011. Que ce rééquilibrage n’ait pas été opéré alors que l’économie était en croissance rapide est une chose ; mais pour les sceptiques, c’est un tout autre sujet lorsque le rééquilibrage est contrarié par un climat de « croissance lente. »  

 

Voilà une réflexion au mieux superficielle. Le rééquilibrage de n’importe quelle économie – une transformation structurelle majeure des tenants de l’activité économique – peut difficilement se réaliser du jour au lendemain. Cela demande de la stratégie, du temps, et de la détermination – trois éléments dont la Chine ne manque certainement pas.

 

La composition du PIB est probablement le pire outil de mesure pour évaluer les premiers progrès du rééquilibrage économique. A terme, bien sûr, la composition du PIB permettra d’évaluer le succès de la Chine. Mais le mot clé est bien « à terme. » Il est beaucoup trop tôt pour s’attendre à de quelconques évolutions significatives dans les principales sources de demande globale. Pour l’instant, il est beaucoup plus important d’examiner la tendance des déterminants potentiels de la consommation chinoise.

 

De ce point de vue, il y a de bonnes raisons d’être optimiste, surtout compte tenu de la croissance accélérée du secteur des services – l’une des pierres angulaires du rééquilibrage porté par la consommation. Au cours du premier semestre de 2013, le secteur tertiaire a augmenté de 8,3% par rapport à l’année précédente – sensiblement plus rapidement que la croissance combinée des secteurs manufacturier et de la construction (secteur secondaire,) qui se situe à 7,6%.

 

En outre, l’écart entre la croissance du secteur tertiaire et la croissance du secteur secondaire s’est élargi au cours du premier semestre 2013, après une augmentation annuelle de 8,1% dans ces deux secteurs en 2012. Ces développements – d’abord la convergence, et maintenant une croissance plus rapide du secteur tertiaire – contrastent profondément avec les tendances précédentes.

 

En effet, de 1980 à 2011, la croissance du tertiaire a été de 8,9% par an en moyenne, soit 2,7 % de moins que la croissance de 11,6% du secteur secondaire au cours de la même période. La récente inversion de cette relation suggère que la structure de la croissance chinoise est en cours de basculement vers les services.

 

Pourquoi les services sont si importants pour le rééquilibrage de la Chine ? Tout d’abord, les services sont beaucoup plus exigeants en main-d’œuvre que les secteurs traditionnels de croissance du pays. En 2011, le secteur tertiaire chinois a généré 30% d’emplois par unité de production de plus que le secteur secondaire. Cela signifie que l’économie chinoise peut atteindre ses impératifs d’absorption de main-d’œuvre – emploi, urbanisation, et réduction de la pauvreté – avec une croissance du PIB beaucoup plus lente que par le passé. En d’autres termes, une trajectoire de croissance de 7-8% dans une économie portée de plus en plus par les services peut atteindre les mêmes objectifs d’absorption de main-d’œuvre qui exigeaient 10% de croissance sous le précédent modèle de la Chine.

 

C’est une bonne nouvelle pour trois raisons. D’abord, la croissance du secteur tertiaire commence à puiser dans une nouvelle source de génération de revenu, le pilier de la consommation. Deuxièmement, un plus grande dépendance sur les services permet à la Chine de s’installer dans une trajectoire de croissance plus faible et plus durable, tempérant les activités excessivement exigeantes en ressources et polluantes, conséquentes à l’hyper-croissance du secteur secondaire. Et troisièmement, la croissance dans le secteur embryonnaire des services, qui représente 43% du PIB du pays, élargit la base économique de la Chine, créant une opportunité significative pour réduire les inégalités de revenus.

 

Loin de s’effondrer, l’économie chinoise se trouve à un tournant décisif. Le train du rééquilibrage est en mouvement. Même si cela n’est pas visible dans la composition de la demande finale (du moins pas encore), le basculement du secteur secondaire vers les services constitue un indicateur bien plus significatif à ce stade de la transformation.

 

Il se trouve aussi des signes d’une nouvelle discipline politique – une banque centrale qui semble déterminée à dissuader la Chine de développer un excès de crédit et des autorités en charge du budget qui ont résisté à la vieille tentation d’un autre cycle massif de dépenses pour éviter le ralentissement. Les démarches préliminaires vers une libéralisation des taux d’intérêt, et les indices d’une réforme du désuet système hukou (permis résidentiel,) sont aussi encourageants.

 

Doucement mais sûrement, la Chine de demain entre dans la lumière. Les sceptiques qui, en Occident, doutent de la Chine ont mal interprété les signes vitaux de l’économie chinoise – une fois encore.

 

Traduit de l’anglais par Frédérique Destribats



Read more at http://www.project-syndicate.org/commentary/the-mismeasure-of-china-s-rebalancing-by-stephen-s--roach/french#eYj2SWD8tdJqVsRg.99

Publié dans Chine

Partager cet article
Repost0

DANS LES "DEMOCRATIES" OCCIDENTALES, UN "DISSIDENT", C'EST QUOI ?

Publié le par Tourtaux

Samedi 3 août 2013  

Pensée uniqueLiu Xiaobo est chinois. Il a publié des ouvrages et donné des interviews dans lesquels il affirme que la colonisation occidentale a fait beaucoup de bien à la Chine, qu’il faudrait maintenant trois cents ans de colonisation occidentale en Chine pour rattraper Hong-Kong, et que l’intervention militaire en Irak a été une excellente chose car elle a rétabli la démocratie dans ce pays – ce qui lui a logiquement valu le prix Nobel de la paix en 2010. Il est actuellement emprisonné pour subversion. C’est un dissident. C’est un héros. Nos grands médias et nos hérauts des Droits de l’Homme, comme BHL ou Glucksmann, ont protesté à de nombreuses reprises contre son incarcération.

 

Gilberto Martinez est cubain. En 2003, avec soixante-quatorze autres compatriotes, il a été jugé, condamné et emprisonné pour avoir rencontré à plusieurs reprises James Cason, chargé d’affaires étasunien à La Havane, et discuté avec lui du renversement du pouvoir en place à Cuba, pour en établir un autre, qui conviendrait mieux à Georges Bush. C’est un dissident. C’est un héros. Nos grands médias et nos hérauts des Droits de l’Homme, comme Robert Ménard, ex-président de Reporters Sans Frontières, ont protesté vigoureusement contre son incarcération, comme contre celle des soixante-quatorze autres Cubains.

 

De même, tous ceux qui, pendant la guerre froide, fuyaient les pays socialistes – par exemple en se réfugiant dans des ambassades occidentales – étaient des dissidents, donc des héros, loués par nos grands médias et intellectuels amis des Droits de l’Homme.

 

Edward Snowden est étasunien. Il a transmis à la presse des preuves que la National Security Agency espionnait les messageries électroniques du monde entier sous prétexte de lutte contre le terrorisme. Poursuivi par les autorités de son pays pour trahison, il s’est réfugié fin juin à l’aéroport de Moscou, où il a demandé l’asile politique à l’Équateur, pays ami de Cuba. Ce n’est pas un dissident. C’est un « lanceur d’alerte ». Nos médias l’aiment bien, mais ils ne protestent pas franchement contre ce qui lui arrive. BHL, Glucksmann et Ménard n’ont rien à dire sur lui.

 

Bradley Manning est étasunien aussi. C’est un soldat. Il a transmis à Wikileaks des informations sur les exactions de l’armée étasunienne en Irak et en Afghanistan. Il risque 136 ans de prison. Ce n’est pas un dissident. Mais alors, qu’est-ce ? Le Monde.fr interroge ses lecteurs : « Bradley Manning : traître ou héros ? » BHL, Glucksmann et Ménard semblent ignorer son existence.

 

À la lumière de ces quatre exemples simples, on peut construire la vraie définition du mot « dissident ». La définition actuellement donnée par les dictionnaires est en gros : « qui se sépare à cause d’une opposition au système politique en place », et l’emploi du mot par les intellectuels et médias défenseurs des Droits de l’Homme sous-entend clairement que ledit système politique est « totalitaire ». Aujourd’hui, il devient clair qu’un dissident, c’est quelqu’un qui s’oppose au système politique de son pays pour soutenir celui des États-Unis. En revanche, quelqu’un qui s’oppose au système politique des États-Unis ne peut pas être un dissident.

 

Mais, me direz-vous, quid de Gilberto Martinez et des autres dissidents Cubains libérés en  2011, partis vivre en Espagne, et qui cherchent maintenant à retourner à Cuba tellement la vie en Espagne est insupportable ? Pour eux il faudrait inventer un nouveau mot. Re-sident ? Ac-sident ? Désoc-sident ? J’ai demandé à BHL et Glucksmann ce qu’ils en pensent, mais ils n’ont pas l’air au courant…


Didas Kalos

 

http://www.resistance-politique.fr/article-dissidents-119376253.html

Publié dans Chine

Partager cet article
Repost0

PARUTION DE PATRIYOT N°17, JOURNAL DU PKLS

Publié le par Tourtaux

Samedi 3 août 2013  

 

Le Parti communiste pour l'indépendance et le socialisme (Pati kominis pour lendépandans ek sosyalizm en créole) vient de nous envoyer le dernier numéro de Patriyòt, la nouvelle version de son mensuel.


Au programme de celui-ci : 

  • le Congrès s’amuse,
  • chômage : de mal en pis ! S’en accommoder, c’est accepter le dépérissement de notre peuple
  • yo dit, yo matjé : les propos racistes de leurs grands humanistes
  • aprann pou konprann, konprann pou lité ! La Nation
  • Puerto Rico : un peuple en lutte contre le système colonial, pour l’indépendance !
  • Puerto Rico : Viequies, cette île martyrisée par les USA !
  • Puerto Rico : liberté pour Oscar Lopez !

 

http://www.resistance-politique.fr/article-patriyot-n-17-journal-du-pkls-119374813.html

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

DU 04/07/2013 AU 02/08/2013 LA LISTE DES ARTICLES LES PLUS CONSULTES SUR LE BLOG DU SANGLIER ROUGE

Publié le par Tourtaux

Du 04/07/2013 au 02/08/2013

Ci-dessous, la liste des articles les plus consultés

sur le blog du Sanglier Rouge

 

Contenus Titres
Accueil Le blog de Jacques Tourtaux
Article ATTENTION AUX HOAX INSIDIEUSEMENT BALANCES SUR LA TOILE QUI PEUVENT…
Article A LIRE ABSOLUMENT : IL SOUFFRAIT DE LA TERRIBLE NEVROSE TRAUMATIQUE…
Mobile Le blog de Jacques Tourtaux
Article LE CUMUL DES PETITS TAUX D'IPP ET LA POSSIBILITE D'OPTER POUR LE…
Page GUERRE D'ALGERIE - SOUVENIRS D'UN APPELE ANTICOLONIALISTE - Le blog…
Article COMMUNIQUE DE LA FEDERATION DES CHEMINOTS CGT SUR LA CATASTROPHE…
Article UN BATAILLON DE TRAITRES ARABES ISRAELIENS POUR COMBATTRE CONTRE LE…
Article HOMMAGE A UN HEROS IRANIEN : MONSIEUR OMID ABASSI - Le blog de…
Article DECES D'UNE GRANDE FIGURE DU COMBAT ANTICOLONIALISTE, LE CAMARADE…
Article HAMID BENZEKRI : LE SPECTALE CONTINUE... - Le blog de Jacques Tourtaux
Article LE BLOG DESCARTES, DE SARKOZY AU FN - Le blog de Jacques Tourtaux
Article SYNDICAT CGT DU CHS LE VINATIER : DOSSIER GABRIAC CONSTITUE PAR LE…
Article JEAN-PAUL POUGALA : GEOSTRATEGIE AFRICAINE - POURQUOI L'AFRIQUE NE…
Article CATASTROPHE FERROVIAIRE MEURTRIERE A BRETIGNY-SUR-ORGE (ESSONNE) : LE…
Article LE PARTI COMMUNISTE SYRIEN SALUE LA RESISTANCE NATIONALE ET APPELLE A…
Article L'ERREUR FATALE DES FAUX FRERES MUSULMANS - Le blog de Jacques…
Article Le blog de Jacques Tourtaux - Liste des derniers articles parus sur…
Article EGYPTE : ENTRETIEN AVEC SALAH ADLI, SECRETAIRE GENERAL DU PARTI…
Article JACQUES TOURTAUX, LE SANGLIER ROUGE, DEMISSIONNE DE L'ASSOCIATION FSC…
Article CALAIS : UNE TRES TRISTE NOUVELLE : DECES DE MARIE-NOELLE GUESS - Le…
Article SYRIE : COMMENT EXPLIQUER LA VICTOIRE DE L'ARMEE ARABE SYRIENNE A…
Article CRISE FINALE DU CAPITALISME OU 3ème GUERRE MONDIALE ? FRANCAISE,…
Article LE FRONT DE GAUCHE, C'EST QUOI ? COMMENTAIRE DE NICOLAS ET MA REPONSE…
Article LA FORCE DE FRAPPE DU HEZBOLLAH QUI FAIT SI PEUR A SES ENNEMIS QU'ILS…
Mobile HOMMAGE A UN HEROS IRANIEN : MONSIEUR OMID ABASSI - Le blog de…
Page LES APPARATCHIKS - Le blog de Jacques Tourtaux
Article LA STRATEGIE GAGNANTE DU HEZBOLLAH RENFORCE SA CREDIBILITE ! - Le…

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0