Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DRAPEAU ROUGE : COMMUNIQUE DE SOUTIEN AUX RROMS DE FIVES

Publié le par Tourtaux

http://drapeaurouge.over-blog.com/2013/11/communiqué-de-soutien-aux-rroms-de-fives.html


Lundi 28 octobre à 6h45, le camps de Roms de 4 Cantons, situé sur le campus de Lille 1, a été démantelé: caravanes, leurs seules maisons, envoyées la fourrière ou détruites. Sans perspectives, les personnes ont finalement trouvé refuge pour la nuit à la Bourse du travail de Fives, les syndicats et notamment Solidaires, présents sur place réalisant l'unité pour permettre leur accueil.

 

Alors que l'occupation était censée être temporaire, elle dure depuis maintenant plus d'une semaine, malgré les mobilisations exigeant le relogement des Rroms, situation témoignant du racisme dont l'Etat et la mairie font preuve vis à vis des Rroms.

 

C’est toujours la même histoire et c’est souvent les même gens. 16 à 17 000 personnes dans tout l’Etat français, à qui la bourgeoisie au pouvoir pourrit la vie depuis des années. A l’époque de Sarkozy ont les expulsait vers la Roumanie ou la Bulgarie, où ils n’avaient plus nulle part ou aller, avec 300 euros par adultes (et 100 euros par enfant) que la mafia locale leur confisquait à l’aéroport. Ensuite, ils/elles n’avaient plus rien à faire que de revenir. Désormais se contente de leur pourrir la vie, de leur boucher tous les horizons, de les empêcher de travailler et de scolariser leurs enfants, de les empêcher simplement de se poser et de reprendre des forces. En espérant qu’ils finissent par se lasser et qu’ils aillent… Qu’ils aillent où, au fait ? Au diable ?

 

Ce qui se passe dans l’Etat français en ce début de XXIème siècle, c’est une sorte d’extermination à bas-bruit, une extermination par épuisement… Si l’Etat se décidait à leur bâtir des camps de concentration en dur, au moins les choses seraient claires, les humanistes pourraient s’indigner et la ministre Duflot quitter enfin le gouvernement.

 

A force d’entendre le ministre Valls se vanter chaque semaine d’avoir fait expulser un nouveau camp, on pourrait croire qu’il y a des millions de Rroms dans l’Etat français. Malgré les promesses du candidat Hollande qui promettait « pas d’expulsion sans solution », c’est pourtant toujours les mêmes 16 à 17 000 qu’on expulse et qu’on ré-expulse de semaine en semaine…

 

Et ce sont les même 16 à 17 000 personnes qui seraient responsables de tous les maux du capitalisme : de la montée du chômage, de l’insécurité et de la misère…et même des trains qui arrivent en retard.

 

En réalité les Rroms ne sont pas les responsables des maux du capitalisme, ils/elles en sont les premières victimes : premières victimes du chômage, de l’insécurité, de la misère, des mafias…Ils/elles sont de notre camp et c’est pourquoi notre bourgeoisie cherche à détourner sur eux/elles notre colère. Pour oublier que c’est le capitalisme qui rend notre vie de plus en plus difficile et la vie des Rroms inhumaine.

 

le ministre Valls déclaire que « les occupants des campements ne souhaitent pas s'intégrer dans notre pays pour des raisons culturelles ou parce qu'ils sont entre les mains de réseaux versés dans la mendicité ou la prostitution », le maire UMP de Croix (Nord) qui déclare que « si un Croisien commettait l’irréparable contre un Rrom il le soutiendrait ». La mairie de Lille fait sa part dans cette politique en faisant, par exemple, parvenir aux habitant-e-s des quartiers populaires de Lille des courriers anti-roms. Des manifestations anti-Rroms ont eu lieu dans de nombreux quartiers de Lille. . Qu'un restaurant prétendument antifasciste prévienne des militant-e-s accompagnant une rrom sortant de l’hôpital que c'est la première et dernière fois qu'ils viennent avec une Rrom est significatif de combien la propagande raciste de l'Etat porte ses fruits.

 

Une tentative, le mardi 29, d'occupation de l'ancienne Bourse du travail de Lille, immense bâtiment inoccupé depuis un an, a eu lieu. Certaines familles et militants arrivent à pénétrer sans effraction mais la police est intervenue, empêchant l'entrée de tous et toutes. Après réunion à la préfecture, les Rroms ont été expulsé-e-s, et sont revenu-e-s à la bourse de Fives. Nous somme aujourd'hui à une semaine d'occupation de cette Bourse et la mairie renvoie les militant-e-s à la préfecture qui les renvoie à la mairie.

 

L'Etat, la mairie sont les ennemi-e-s déclaré-e-s des Rroms, mais il existe aussi de faux amis. Nous dénonçons l'hypocrisie de l'Union Européenne : la commissaire européenne à la justice Viviane Redding accusait en septembre 2010 la France de discrimation raciale. Nous dénonçons l'hypocrisie des Verts : la ministre du logement Duflot dénonce les propos de Valls, mais a signé avec lui la circulaire ministérielle d’août 2012 qui organise les expulsions de squats et les démantèlements de camps. Les ministres sont par définition solidaires de la politique du gouvernement auquel ils/elles participent. Quant aux commissaires européen-ne-s ils/elles sont solidaires de la politique de la commission de Bruxelles qui a organisé le pillage des pays d’Europe de l’est et la libéralisation de leur économie pour le plus grand profit des grandes puissances impérialistes de l’Ouest, France et Allemagne en tête et pour le plus grand malheur des populations les plus fragiles de ces pays dominés ( minorités Rrom en tête). Il est totalement hypocrite de s’étonner ensuite que ces populations réduites à la misère et à l’errance soient victimes de racisme dans les pays où elles tentent de se réfugier et de survivre.

 

Nous ne sommes pas de celles et ceux qui se contentent de charité, nous ne sommes pas de petit-e-s bourgeois-e-s qui voient dans les conditions faites aux Rroms, poussé-e-s à l'errance, un mode de vie exotique. Nous les considérons comme nos égaux, frères et sœurs d’oppression aujourd’hui, frères et sœurs de combat demain, partie intégrante de notre Révolution. Et nous leur reconnaissons les même droits qu’à nous : pas seulement la liberté de circulation pour errer de misère en misère, mais le droit de travailler (qui leur est dénié par l’Etat français, qui se plaint ensuite de leur manque de volonté de s’intégrer) et les conditions matérielles qui leurs permettront de travailler : le droit à un logement décent, le droit de scolariser ses enfants, le droit à des formations professionnelles. Et le droit de renverser le capitalisme pour imposer ses droits.

 

C'est pour cela que les initiatives impulsées par le collectif de soutien aux rroms de Villeneuve d'Asq ont été importantes. Le camp de Lille 1, a permis de développer la solidarité entre étudiant-e-s, personnel et rroms et ce malgré les pressions de l'administration : le secrétariat de l'iut a fait circuler une pétition pour exiger l'expulsion des Rroms, une membre du personnel a été menacée de licenciement pour avoir refusé de rejeter les jeunes Rroms venant jouer au baby foot dans la maison de l'étudiant.

 

Les militant-e-s ont aidé les Rroms à faire des crêpes à proposer aux étudiant-e-s et personnels de l'université, leur ont donné des cours de français. Cela a permis de créer une solidarité réelle entre rroms, étudiant-e-s et personnel.

 

Exiger le relogement de tous et toutes est une revendication juste. Les Rroms aspirent à une vie décente et paisible, comme les gadjés et comme tout le monde. Tout le monde a besoin de se sentir chez lui/elle, personne ne gagne en se battant seul-e. Seules la lutte et la révolution socialiste apportera à tou-te-s une vie décente et paisible ou plus personne ne sera forcé à mendier, à faire les poubelles, à s’humilier ou à se vendre pour survivre. C’est pour cela que nous luttons.

 

Nous tenons à féliciter les mlitant-e-s investi-e-s autour des Rroms, notamment les organisations Sud Etudiant Lille et le collectif solidarité Roms. Le quotidien s'organise grâce à des militant-e-s des plus motivé-e-s. Les militant-e-s se relaient jour et nuit pour apporter de l'aide aux rroms. Néanmoins, bien que neuve, la bourse du travail de Fives n'est pas équipée au point de vue sanitaire pour héberger qui que ce soit.

 

En outre, cela maintient les rroms dans une situation de dépendance qui leur est insupportable comme elle l'est aux militant-e-s.

 

La lutte se structure au sein d'une intersyndicale, les syndicats de cette Bourse, avec à ce jour la FSU, CGT, Solidaires. Rassemblements et manifestations sont organisés pour faire entendre les revendications suivantes: la réunion immédiate d'une table ronde réunissant tous les acteurs concernés, une évaluation globale de la situation sanitaire et sociale des 50 enfants et de leur famille. Rroms et militants sont déterminé-e-s malgré la fatigue qui s'accumule, à comme un communiqué des Rroms le déclare, faire tomber " les barrières qui sont devant nous depuis des années", à continuer "les manifestations jusqu’à ce que ceux qui nous ont expulsés nous acceptent !" .

 

Loin de la logique misérabiliste humanitaire, c'est de solidarité de classe que nous avons besoin. Nous soutenons la convergence qui s'opère entre le mouvement de Rroms et les les mouvements lycéens après les expulsions des sans-papiers Léonarda et Khatchik ainsi que les salariés de la Redoute.

 

Le responsable de la dégradation des conditions de vie des classes populaires, ce n’est pas l’immigration Rrom, c’est la crise du capitalisme !

 

Ce n’est pas les Rroms qu’il faut expulser, c’est le capitalisme qu’il faut détruire !

Droit au travail, à la formation et au logement pour tou-te-s !

 

PCMF / OCFR

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

COUP DE BALAI SALUTAIRE EN ARABIE SAOUDITE : LE DESPOTE AU POUVOIR A DEMIS DE SES FONCTIONS SON CHEF DU RENSEIGNEMENT, L'IDIOT INUTILE, BANDAR SULTAN

Publié le par Tourtaux

vendredi, 08 novembre 2013 10:17

Syrie : Bandar Sultan démis de ses fonctions!!
Syrie : Bandar Sultan démis de ses fonctions!!

IRIB-Selon les sources bien informées en Syrie,
le secrétaire d'état Kerry a refusé au cours de sa récente visite en Arabie saoudite de rencontrer le chef du renseignement saoudien, Bandar Sultan dont les récents propos laissaient supposer une révision des relations saoudo-américaines selon le journal libanais AsSafir, John Kerry s'est refusé de rencontrer Bandar et s'est contenté de s'entretenir avec le roi Abdellah et son homologue saoudien Saoud al Fayçal. Sultan a récemment menacé de rompre toute coopération sécuritaire avec Washington en réaction à la décision de Washington de ne pas attaquer militairement la Syrie. une vague anti Bandar sillo,,e d'ailleurs les agences de renseignement US où le prince jouit d'une grande notoriété!! ces agences critiquent Bandar pour sa stratégie  en Syrie , la qualifiant de " idiote" : " c'est une stratégie qui consiste à soutenir les groupes terroristes dont Al Qaida , soit des groupes qui menacent les intérêts américains"
. La présence de Bandar s'est transformé en un réel défi dans les relations saoudo-américaines et le dossier syrien semble désormais déchoir entre les mains du roi Abdellah et du ministre des AE, Fayçal. Kerry s'est rendu à Riyad pour apaiser les tensions entre Washington et Riyad
http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/281958-kerry-refuse-de-rencontrer-bandar-sultan

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

BIENTOT UNE BOMBE ATOMIQUE DANS L'ARSENAL DU TYRAN SAOUDIEN ?

Publié le par Tourtaux

vendredi, 08 novembre 2013 07:58

Bientôt une bombe nucléaire pour l’Arabie saoudite ?
Bientôt une bombe nucléaire pour l’Arabie saoudite ?

IRIB-L'Arabie saoudite voudrait disposer de l'arme nucléaire du Pakistan "en cas de nécessité absolue", révèle la BBC, se référant à plusieurs sources haut placées du gouvernement américain et du commandement de l'Otan", écrit vendredi 8 novembre le quotidien Izvestia.L'une de ces sources, Gary Samore, ancien conseiller d'Obama pour la non-prolifération de l'arme nucléaire, a notamment déclaré que "Riyad est convaincu qu'il existe un accord avec le Pakistan prévoyant la mise à disposition de l'arme nucléaire pour les Saoudiens en cas de nécessité.Une autre source, cette fois anonyme et proche du commandement de l'Otan, affirme que selon les services de renseignements les ogives nucléaires pakistanaises seraient déjà prêtes à être envoyées en Arabie saoudite.Selon Roudik Iskoujine, expert du Moyen-Orient, les services de renseignement saoudiens et pakistanais travaillent en étroite collaboration depuis plusieurs décennies et le riche Etat arabe aurait très certainement pu financer le programme nucléaire d'Islamabad."L'Arabie saoudite pourrait être impliquée dans la fabrication par le Pakistan de sa propre bombe nucléaire, de même qu'elle a participé au développement d'armements modernes dans beaucoup d'autres pays du monde arabe. Cet argent était, pour les Saoudiens, une sorte d'investissement dans la lutte contre Israël', analyse Roudik Iskoujine.
http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/281935-bient%C3%B4t-une-bombe-nucl%C3%A9aire-pour-l%E2%80%99arabie-saoudite

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

ETAPE DECISIVE POUR L'EGYPTE ?

Publié le par Tourtaux

vendredi, 08 novembre 2013 16:29

L’Egypte au tournant d’une étape décisive !
L’Egypte au tournant d’une étape décisive !

IRIB- Le pays du Nil traverse des jours tumultueux.

Les Frères musulmans, le plus grand parti politique du pays a été éliminé de la scène politique par le gouvernement provisoire tandis qu’en pleins  tapages, soulevé par le tribunal de Morsi, le Comité des 50, chargé d'amender la Constitution de 2012, s’attelle à élaborer l’avant-texte de la nouvelle constitution. Préoccuper l’opinion publique et les Frères musulmans du procès de Morsi et des autres membres de ce parti et faire avancer ses plans dont l’élaboration de l’avant-texte de la constitution et la composition du futur ordre politique égyptien, voilà la tactique essentielle du gouvernement provisoire égyptien. La première audience du procès de Mohamed Morsi, président destitué et des 14 membres des Frères musulmans a eu lieu, lundi dernier au même tribunal où s’était déroulée la première audience du procès d’Hosni Moubarak en 2011.  Le Comité des 50 qui s’est réuni jeudi, entend examiner samedi 9 novembre, certains cas concernant la loi du châtiment. Le Comité doit également décider de la dissolution ou de la sauvegarde de la Choura.  Les partisans de sa dissolution la juge en faveur de la démocratie étant donné qu’elle empêche les prérogatives du président dans la désignation d’une partie des membres de ce Conseil (de la Choura) tandis que pour les opposants à cette dissolution, la Choura est un canal pour l’entrée des membres via la tenue des élections. Le Comité des 50 doit en décider bien que ses activités ne sont pas transparentes, selon un grand d’Egyptiens et d’activistes politiques. Le gouvernement provisoire œuvre, toutefois, pour élaborer la nouvelle Constitution, ce qui est très important pour les militaires et ce gouvernement, car elle déterminera la forme du futur ordre politique du pays aussi bien que le rôle et l’influence des instances et du peuple. C’est d’ailleurs la même importance de la constitution qui a lancé les contestations contre Mohammad Morsi, il y a presque un an, en décembre 2012.

 

http://french.irib.ir/analyses/commentaires/item/282002-l%E2%80%99egypte-au-tournant-d%E2%80%99une-%C3%A9tape-d%C3%A9cisive

Publié dans Egypte

Partager cet article
Repost0

PALESTINE : SELON LE CHEF DE LA COMMISSION D'ENQUETE PALESTINIENNE, LA FRANCE CONNAIT TOUTE LA VERITE ET LES DETAILS SUR LE MARTYRE DE YASSER ARAFAT MAIS CACHE CETTE INFORMATION

Publié le par Tourtaux

18:36 08/11/2013
GAZA, 8 novembre - RIA Novosti

Le chef de la commission d'enquête palestinienne Tawfiq Tiraoui a affirmé vendredi que la France connaissait toute la vérité sur les causes de la mort de l'ancien chef de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) Yasser Arafat, mais cachait cette information. 

"La France connaît toute la vérité et les détails sur le martyre de Yasser Arafat", a déclaré M.Tiraoui devant les journalistes à Ramallah, en Cisjordanie. 

Le ministre palestinien de la Justice Ali Mhanna a réclamé vendredi à la France de transmettre son rapport sur les échantillons biologiques de Yasser Arafat à la commission d'enquête officielle sur sa mort et à la Justice palestinienne. 

"Depuis le début, les Français nous ont informés qu'ils ne pouvaient nous transmettre ces résultats que dans le cadre d'une coopération judiciaire franco-palestinienne", a indiqué M.Mhanna lors de cette même conférence de presse. 

Le chef de la commission palestinienne a désigné Israël comme le "principal et unique suspect de l'assassinat" du dirigeant historique palestinien Abou Ammar (surnom de Yasser Arafat, ndlr). Les enquêteurs palestiniens estiment que le décès de Yasser Arafat ne peut être imputé qu'à Israël.  

Yasser Arafat, lauréat du prix Nobel de la paix pour sa participation aux négociations avec Israël, est décédé le 11 novembre 2004 dans un hôpital militaire en région parisienne. L'enquête officielle sur les causes de sa mort a commencé à l'été 2012 quand la chaîne qatarie Al Jazeera a annoncé la découverte, sur les effets personnels d'Arafat et dans son organisme, de polonium-210 radioactif. Les circonstances de sa mort n'ont pas été élucidées, et nombre de Palestiniens soupçonnent traditionnellement l'Etat juif d'avoir assassiné leur raïs, mais Israël a toujours nié de l'avoir empoisonné. 

Mercredi 6 novembre, la veuve de M.Arafat, Souha, a annoncé à l'agence Reuters que son époux avait été empoisonné au polonium, basant cette assertion sur les résultats de l'exhumation de la dépouille de M.Arafat réalisée par des experts suisses.

 

http://fr.ria.ru/world/20131108/199749976.html

Publié dans Palestine

Partager cet article
Repost0