Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SYLVIE SIMON : LE LOBBYING ET LA PEUR

Publié le par Tourtaux

Publié dans Politique

Partager cet article
Repost0

AVAAZ, ORGANISATION CRAPULEUSE, BAS LES MASQUES !!

Publié le par Tourtaux

Dimanche 6 janvier 2013 7 06 /01 /Jan /2013 21:41
Dimanche 2 décembre 2012 7 02 /12 /Déc /2012 12:39

 

Avaaz: un écran de fumée occultant les bombes libératrices à uranium appauvri

Dominique Guillet

Peu de temps après l’opération psychologique spéciale dénommée 9/11, le Général Wesley Clark, ancien général en chef de l’OTAN (Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord) rencontre, au Pentagone, un officier d’état-major qui le convie à consulter un document confidentiel émanant du Ministère de la Défense US et stipulant que, dans les 5 années suivantes, sept pays seront envahis (“libérés” dans le langage Orwellien) par les USA : l’Irak, la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et l’Iran. Le Général Wesley Clark, en retraite, s’est exprimé publiquement plusieurs fois à ce sujet: «C’était une déclaration stupéfiante : l’armée servirait à déclencher des guerres et à faire tomber des gouvernements et non pas à empêcher les conflits. Nous allons envahir des pays. Mes pensées se bousculaient. J’ai mis ça de côté, c’était comme une pépite que vous conservez. Un groupe de gens a pris le contrôle du pays avec un coup d’État politique, Wolfowitz, Cheney, Rumsfeld… je pourrais nommer une demi-douzaine d’autres collaborateurs du Projet pour un Nouveau Siècle Américain (PNAC). Ils voulaient que le Moyen-Orient soit déstabilisé, qu’il soit chamboulé et placé sous notre contrôle». (1)
Est-ce donc une coïncidence si l’organisation dénommée Avaaz a soutenu les interventions militaires en Libye (19 / 20 / 21) et en Syrie (25 / 26 / 27 / 28)? Est-ce donc une coïncidence si Avaaz se mêle des affaires internes de la Somalie (2 / 3 / 4)? Est-ce donc une coïncidence si Avaaz se mêle des affaires internes du Soudan (5) en accusant, par ailleurs, le très diabolisé Iran de livrer des armes (7 / 8)? Est-ce donc une coïncidence si Avaaz se mêle des affaires internes de l’Iran (9 / 10)?
Qui sont donc ces “activistes Avaaz” impliqués très concrètement, en 2012, dans des opérations de déstabilisation de la Syrie (11)?
L’organisation Avaaz n’est-elle pas tout simplement une tête de pont de la CIA, un gigantesque écran de fumée occultant les bombes libératrices à uranium appauvri de l’Impérialisme Occidental?
A l’automne 2009, en rédigeant mes quatre articles sur l’arnaque du réchauffement climatique anthropique (13), je découvris que cette organisation sollicitait les activistes pour récolter des fonds, en l’espace de quelques jours, à hauteur de 150 000 dollars afin de créer un blog durant le Sommet de Stockholm. «Il ne nous reste plus que quelques jours. Si d’ici lundi, nous pouvions collecter 150 000 dollars, Avaaz pourrait engager les grands moyens sur ce projet: construire une carte du monde et un blog dans le style de Twitter permettant de relier tous les événements organisés pour le climat le 21 septembre; mettre en place une base de données téléphoniques mondiale pour permettre à des milliers d’entre nous d’inonder nos dirigeants de coups de téléphone; et enfin engager une équipe de professionnels pour faire la différence sur le terrain médiatique, face aux puissants lobbys industriels et pétroliers».
150 000 dollars financés par des militants naïfs pour créer un blog!! On croit rêver. A l’époque, je pensais qu’Avaaz n’était qu’une ONG frauduleuse, une de plus, une Organisation pour Niaiser les Gogos, dont l’objectif unique est de soutirer beaucoup d’argent aux activistes et dont l’outil principal est fondé sur des pathologies modernes, la pétitionnite aiguë et la conjugaison débridée du verbe “cliquer”. Et il est clair qu’Avaaz excelle en tant que gigantesque machinerie à cliquer/glaner des dollars/euros. Il n’est que de consulter, sur internet, l’une de ses campagnes, en 2009, pour lever des fonds, à grands renforts de petits montants:
«C’est un moment d’une importance cruciale pour l’Iran et pour le monde. Nous pouvons aider à faire connaître la vérité en organisant de toute urgence un sondage post-électoral rigoureux auprès des citoyens iraniens, en leur téléphonant pour leur demander pour qui ils ont voté et en publiant les résultats dans les médias. Plus d’un tiers des votes sont en jeu - et notre sondage pourra ainsi prouver qui dit la vérité . Si nous arrivons à recueillir 119 000 € dans les prochaines 24 heures, nous pourrons publier les résultats avant que le Conseil des gardiens de la Constitution ne rende publics les résultats de son propre recomptage des voix. Si nous arrivons à recueillir plus d’argent, nous pourrons étendre la portée de cette campagne. Nous avons un besoin urgent que 10 000 d’entre vous donnent un petit montant. Aidez à financer le sondage dès maintenant en utilisant le formulaire sécurisé fourni ci-dessous.» (10)
On se demande d’ailleurs ce qui est sécurisé chez Avaaz car la phrase suivante apparaît en rouge gras: «$228,449 ont fait un don pour aider financer un sondage pour la vérité en Iran». Où apparaît-elle? Sur le site d’Avaaz France car aujourd’hui, en novembre 2012, il est toujours possible d’appuyer sur le bouton Paypal pour contribuer financièrement à ce sondage, pour le moins, très “post-électoral”. Après vérification de la même campagne sur son site US, il s’avère que la maison mère s’est répandue en plates excuses, en 2009, à propos de l’impossibilité d’effectuer le dit sondage à cause de la corruption en Iran. A l’époque, Avaaz proposa aux ponctionnés, en toute sincérité bien entendu, de récupérer leur dû - en envoyant un mail - ou de le mettre à disposition d’une autre campagne qu’ils venaient juste de lancer pour sécuriser un internet libre en Iran!! (12)... et pour sécuriser la cagnotte chez Paypal.
Car Avaaz a besoin d’argent, de beaucoup d’argent, pour organiser ses pétitions virtuelles à partir de quelques ordinateurs, et surtout pour les rémunérations de ses cadres. Car affirmons-le, haut et fort, les cadres chez Avaaz ne sont pas rémunérés avec des cacahuètes virtuelles: le fondateur et directeur exécutif, Ricken Patel, a ainsi touché, en 2010, la modeste somme salariale de 183 264 dollars (15 200 dollars par mois) - en légère augmentation par rapport à ses salaires de 120 000 dollars des années précédentes - tandis que le directeur de campagne, Ben Wikler, a touché 111 384 dollars de salaire. Cette même année 2010, Avaaz a déclaré sur sa feuille de revenu (form 990): 921 592 dollars de “frais de campagnes et de consultance”, 182 196 dollars de “frais de voyages”, 262 954 dollars de “frais de publicité”, 404 889 dollars de “frais de technologie d’information”, etc, etc. Tout cela pue l’arnaque financière et le copinage archi-dollarisé. Parmi ses quelques frais de gestion, Avaaz a payé Milena Berry (et son mari Paul), pour un travail de consultance IT (technologie d’information), la bagatelle de 245 182 dollars en 2009 et de 294 000 dollars en 2010. Malgré la très haute rémunération de Milena Berry, qui se présente comme la technicienne en chef de la gestion informatique de l’organisation, Avaaz a fait appel à la générosité des dons, afin de renforcer son système informatique, suite à une prétendue cyber-attaque en mai 2012. Sans commentaires.
L’organisation Avaaz ne semble d’ailleurs pas très pressée de publier sa déclaration de revenus pour 2011, ce que l’on comprend fort bien de par la pléthore d’articles, émergeant sur internet, afin de dénoncer cette organisation frauduleuse. A la mi-novembre 2012, la “form 990” est toujours absente de son site alors que l’audit du rapport financier a été délivré par son cabinet comptable de New-York (Lederer, Levine et Associates), le 19 juin 2012.
Avaaz a été créé en 2006 par MoveOn.org et Res Publica. “Avaaz”, dans différents langages de l’Asie et de l’Europe de l’est signifie “la voix”. La voix silencieuse, derrière Avaaz et Res Publica, est celle de trois individus: Tom Perriello, un ancien membre du Congrès US, Ricken Patel, consultant chez de nombreuses entités contrôlées par les psychopathes prédateurs, et Tom Pravda, un ancien diplomate d’Angleterre consultant pour le Ministère de l’Intérieur US.
Parmi les autres fondateurs d’Avaaz se trouvent Eli Pariser (le directeur exécutif de MoveOn), Andrea Woodhouse (consultant pour la Banque Mondiale), Jeremy Heimans (le co-fondateur de GetUp! et de Purpose), et l’entrepreneur Australien David Madden (le co-fondateur de GetUp! et de Purpose).
MoveOn, le co-fondateur d’Avaaz, a distribué, en 2002, par le biais de son Comité d’Action Politique, 3 millions et demis de dollars à 36 candidats politiques au Congrès US. En novembre 2003, MoveOn reçut 5 millions de dollars du spéculateur milliardaire George Soros. Ricken Patel a, d’ailleurs, déclaré publiquement que l’Open Society Institute de George Soros (renommé Open Society Foundation en 2011) était l’un des membres fondateurs d’Avaaz.
Qui est George Soros? L’un des prédateurs psychopathes à la direction du CFR (Council for Foreign Relations) et l’un des membres du Groupe Bilderberg. Le CFR et le Groupe Bilderberg sont deux des pseudopodes de la baudruche dénommée “Nouvel Ordre Mondial”. Le CFR et le Groupe Bilderberg ont été créés par les Rockefellers, la famille responsable de nombreux maux qui sévissent sur la planète. Pour mémoire, la Fondation Rockefeller a promu les lois eugénistes aux USA dès le début du siècle passé; elle a financé le Nazisme avant et durant la seconde guerre mondiale; elle a financé les recherches génétiques, dès 1945, et donc tout le secteur des chimères génétiques; elle a lancé la dévastatrice Révolution Verte...
Avaaz fut, en juin 2009, l’un des partenaires dans la campagne Tcktcktck lancée par Havas, aux côtés d’EDF, de la Loyds Bank... et de 350.org, une organisation financée par la Fondation Ford, la Fondation Rockefeller, le Rockefeller Brothers Fund et le milliardaire George Soros.
George Soros est le financeur incontournable de toute cette mouvance d’ONGs aux objectifs occultes. Durant l’été 2009, l’Open Society Institute (de Soros) donna une subvention de 150 000 dollars à Avaaz. En sus de cette subvention, Avaaz reçut de Res Publica (financée par Soros) 225 000 dollars en 2006, 950 000 dollars en 2007 et 500 000 dollars en 2008. La Foundation to Promote Open Society (de Soros) donna à Avaaz, en 2008/2009, 300 000 dollars de soutien général et 300 000 dollars pour la campagne (sur l’arnaque) climatique durant laquelle Avaaz a particulièrement brillé dans son expertise pour susciter de l’argent non virtuel afin de combattre un réchauffement climatique virtuel avec des pétitions tout aussi virtuelles. Ricken Patel ne précise d’ailleurs, nulle part, dans sa croisade contre le réchauffement climatique anthropique, comment il effectue la rédemption de “l’empreinte carbone” générée par les émoluments grandioses de ses bons amis au sein d’Avaaz (une redistribution des libéralités généreuses de la clique de Soros alors qu’Avaaz prétend effrontément que l’organisation ne reçoit de l’argent que de dons individuels!!!) et de “l’empreinte carbone” générée par ses très hauts salaires chez Avaaz! Il s’agit vraisemblablement d’une rédemption virtuelle.
Et, qui plus est, nous ne sommes pas allés vérifier si les multiples casquettes de Ricken Patel généraient de multiples “empreintes carbone” liées à de multiples salaires. En effet, il est le co-fondateur et co-directeur de Faith in Public Life (une grosse organisation chrétienne); il est consultant pour International Crisis Group, pour la Fondation Rockefeller, pour la Fondation Bill Gates, pour l’ONU, pour l’Université Harvard, pour CARE International, pour International Center for Transitional Justice; il est le co-fondateur et co-directeur de DarfurGenocide.org; il est le co-fondateur et directeur de Res Publica. Etc, etc, ad nauseam.
Dans la clique des fondateurs d’Avaaz - dont l’idéologie est fondée sur la pratique du clic-clic et le syndrome du petit montant - Patel n’est pas le seul à arborer de multiples casquettes. On retrouve Tom Perriello dans la consultance ou la direction chez: National Council of Churches of Christ, Catholics United, Catholics in Alliance for the Common Good, Faithful America, Faith in Public Life, Center for a Sustainable Economy, Center for American Progress Action Fund, Youth and Environmental Campaigns, E-Mediat Jordan, International Center for Transitional Justice, Res Publica, The Century Foundation, l’ONU, Open Society Institute, etc, etc. Il oeuvra avec le Reverend Dr. James Forbes sur des concepts de “justice prophétique”. Tom Perriello soutient l’opération psychologique spéciale dénommée “guerre à la terreur” qui fut lancée par Bush et prolongée par Obama. Sa vision d’Israël participe du conte de fée: il considère ce pays comme l’une des «créations les plus spectaculaires et excitantes de la communauté internationale» au 20 ème siècle et est convaincu qu’il «existe une relation stratégique et morale permanente entre les USA et Israël». Etc, etc, ad nauseam.
Le grand amour que Tom Perriello éprouve pour Israël n’empêche nullement Avaaz de lancer une pétition pour soutenir les malheureux Palestiniens persécutés par l’Etat Sioniste! Et c’est là que réside le grand génie stratégique d’Avaaz pour enfumer les militants et activistes sincères: Avaaz promeut, de temps en temps, de “nobles” causes: les abeilles, les Palestiniens... et même Kokopelli. Avaaz a même lancé une pétition pour mettre les banquiers en prison, ces mêmes banquiers qui ont promu avec Avaaz la législation “cap and trade” (JP Morgan Chase, Bank of America... ) ou avec lesquels les fondateurs d’Avaaz collaborent dans l’International Crisis Group (Morgan Stanley, Deutsche Bank Group...).
Avaaz atteint des sommets de grand guignolesque lorsque l’organisation lance une campagne pour stopper la “guerre contre les drogues”. Le 3 juin 2011, la marionnette Ban Ki-moon reçoit des mains de Ricken Patel - accompagné de Richard Branson, le fondateur de Virgin - une pétition de 600 267 personnes: “End the War on Drugs”. De quoi parle-t-on ici? D’une campagne de dépénalisation du cannabis, de l’ayahuasca, des champignons psilocybes et du peyotl? Ou bien d’une campagne pour stopper la guerre contre la gangrène sociale que constitue la commercialisation tout azimut de l’héroïne et de la cocaïne? Gageons qu’il s’agit bien de la seconde alternative. L’héroïne et la cocaïne constituent les deux sources les plus généreuses des caisses noires de la mafia des psychopathes prédateurs tout autant que des liquidités des grandes banques internationales. La présence de l’Alliance Occidentale en Afghanistan s’explique, entre autres, par le contrôle de l’opium dont 95 % de la production mondiale est concentrée dans ce pays. Quels sont les journalistes, dignes de ce qualificatif, qui ont informé le public quant au scandale gigantesque du blanchiment de centaines de milliards de dollars de l’argent de l’héroïne et de la cocaïne par les grandes banques internationales (23 / 24): HSBC, Wells Fargo, Bank of America....?
Toutes ces campagnes ne constituent qu’un gigantesque écran de fumée pour occulter toutes les finalités odieuses qu’Avaaz soutient au service de l’Impérialisme Occidental: la destruction de la Libye, la déstabilisation de la Syrie, la déstabilisation de l’Iran, la déstabilisation de la Bolivie d’Evo Morales..
Toutes ces opérations de destruction et de déstabilisation de pays souverains sont promues par Tom Perriello dont les visions bellicistes (“pro-war”) ne sont un secret pour personne.
Dans une vidéo (14), Tom Perriello, est présenté comme l’honorable directeur de E-Mediat Jordan, une organisation localisée en Jordanie, un pays limitrophe de l’Irak et de la Syrie. Il s’adresse aux jeunes de cette organisation (“un centre d’entraînement, de technologies et d’outils”) qui sont prêts, déclare-t-il, «à se sacrifier pour leur pays», à savoir à servir de chair à canon pour l’avancement de l’Impérialisme Occidental.
En mai 2009, alors que 60 membres du Congrès US votèrent contre l’attribution de 97 milliards de dollars supplémentaires dans les guerres d’Irak et d’Afghanistan, Tom Perriello vota pour.
En mars 2010, une réception fut organisée par deux organisations de coloration pseudo-verte “League of Conservation Voters” et “Environmental Defense Action Fund” pour lever des fonds pour la réélection de Tom Perriello au Congrès US. MoveOn.org, le co-fondateur d’Avaaz, lui attribua 100 000 dollars pour sa campagne de réélection.
En mars 2010, alors que 60 membres du Congrès US votèrent contre la prolongation de la guerre en Afghanistan, Tom Perriello vota pour.
Le 27 juillet 2010, Tom Perriello vota contre le retrait des troupes US du Pakistan.
Le 27 juillet 2010, alors que 115 membres du Congrès US votèrent contre l’attribution de 33 milliards de dollars supplémentaires dans la guerre d’Irak, Tom Perriello vota pour.
Le 30 juillet 2010, Tom Perriello vota contre les régulations (HR 3534) visant à encadrer les forages de pétrole en haute mer et vota en faveur de la suspension d’un moratoire imposant des gardes-fous sur les dits forages en haute mer.
Le 15 décembre 2011, Tom Perriello devint le directeur de CAP Action, l’une des branches du Center for American Progress. Dans la revue Democracy Journal, après avoir vanté le “succès” de l’intervention militaire en Libye, il déclara:
«Aujourd’hui, Kadhafi est mort et le peuple Libyen peut, pour la première fois depuis des décennies, jouir de l’opportunité d’une gouvernance responsable et démocratique... Il n’y a pas eu de décès dans les troupes Américaines. Les combattants insurgés et la vaste majorité de la population ont célébré la victoire comme une libération et les Syriens courageux, qui quotidiennement risquent la mort en s’opposant à leur propre régime répressif, se sont réjouis de la chute de Kadhafi. Tous ces accomplissements ne sont pas de petits exploits pour ceux qui se soucient de la dignité, de la démocratie et de la stabilité...»
Ce sont effectivement de grands exploits qui caractérisent la “libération” de la Libye qui fut le pays le plus riche de l’Afrique: un chaos social généralisé, des attentats quotidiens, des luttes intestines continuelles, sans oublier les 50 à 100 000 civils Libyens libérés à jamais de “l’oppression” de Kadhafi en mourant sous les bombes à uranium appauvri de l’Occident.
Que ce soit au travers des conceptions bellicistes de ses fondateurs ou de ses propres campagnes de déstabilisation et d’invasion militaire de pays souverains, Avaaz est clairement une organisation complice de crimes de guerre.
Je n’ai ni le temps ni l’envie de sonder plus avant les profondeurs d’immoralité de cette organisation crapuleuse. Je renvoie les lecteurs et lectrices à de nombreux articles et témoignages qui commencent à poindre sur internet (29 / 30 / 31 / 32) et, en particulier, aux quatre excellents rapports d’investigation rédigés au Canada par Cory Morningstar. (15 / 16 / 17 / 18).
Ce dont je suis convaincu, c’est que l’énorme rideau de fumée mis en place par Avaaz par le biais de campagnes “humanistes” en faveur des Palestiniens, des abeilles, de la forêt Amazonienne ou de Kokopelli... est en train de s’estomper rapidement. Avaaz est la “voix” occulte du complexe militaro-industriel qui cherche à semer le chaos de la guerre sur toute la planète.
Avaaz, bas les masques!
Dominique Guillet. Le 14 novembre 2012

http://www.liberterre.fr/liberterres/meta-mafia/avaaz.html

 

Envoi de Marie-Ange PATRIZIO

 

http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com/article-avaaz-organisation-crapuleuse-bas-les-masques-avaaz-c-est-un-ecran-de-fumee-qui-occulte-les-bomb-113042123.html

 

Mercredi 14 août 2013 3 14 /08 /Août /2013 12:52
avaaz.JPG
Nous venons de recevoir ce courrier. Vous aussi sans doute. Si vous ne l'avez pas lu le voici ci-dessous, voici ma réponse pour expliquer qui est Avaaz. Lire en premier leur lettre pus revenir à mon commentaire.
   
C'est uniquement du "barratin"
Mon commentaire :

Avaaz se plaint ? Tant mieux, cela fera baisser leur prétention.
Si vous êtes conscients, ne répondez pas à ce message, laissez-les s'embourber tout seuls dans leurs mensonges. ils n'ont pas d'adhérents mais des gens qui se contentent de signer sans réfléchir.
N'oubliez jamais que cette ONG a été créée par Ricken Patel, un anglo-canadien qui a travaillé pour la fondation Rockefeller, la fondation Bill Gates, a été consultant pour l’ONU, et fréquente tous les patrons de la mondialisation. Il n’est certainement pas un simple lanceur d’alerte épris de liberté et révolutionnaire dans l’âme comme le croient certains. La fondation Rockefeller apprend à manipuler des foules et ce Ricken Patel a certainement beaucoup appris à cette école. De plus, il possède des moyens hors normes pour envoyer des enquêteurs à travers le monde ou payer des campagnes d'affichage ou de publicité à la Télévision, ce qui génère des questions sur l’origine de ces fonds. Enfin, le choix de ses pétitions n’est pas toujours cohérent. Ainsi, il fait circuler des pétitions contre la corruption dans certains pays, mais jamais contre la corruption des banques, surtout américaines. C'est normal car ils sont financés en grande partie par le milliardaire George Soros.
Qui sont ces "spécialistes" anonymes qui affirment n'importe quoi sans aucune preuve ? Avaaz serait un "outil précieux" ? Il n'y a qu'eux pour le dire.
Remarquez-bien que leur équipe change constamment et demandez-vous pourquoi !
En 2008, le ministre canadien de l'environnement, John Baird, a qualifié Avaaz d' « organisation étrangère douteuse », au financement lié au militant milliardaire George Soros.
En août 2010, un blogueur ex-volontaire d'Avaaz livre un témoignage critique sur cette organisation. Ces critiques portent sur le manque de démocratie en interne ; sur la mentalité américaine qu’elle développe, peu adaptable aux cultures locales ; sur son usage du mot « membre » pour qualifier des pétitionnaires et non pas des adhérents ; et sur le manque de plaidoyer politique pour des fins opportunistes63.
En mai 2012, le site a censuré une pétition pour le retour du chroniqueur français Éric Zemmour sur la radio RTL à la suite de son licenciement dû à une chronique qu'il avait faite contre la ministre française de la justice Christiane Taubira, car elle ne correspondait pas aux valeurs du site et tournait à l'affrontement par pétitions interposées.
En septembre 2012, le blogue The Art of Annihilation publie lui aussi un rapport d'investigation.
En novembre 2012, un article de Dominique Guillet (association Kokopelli) fait le point sur les actions d'Avaaz et l'utilisation des dons versés à l'association. Celle-ci appuierait des interventions militaires, notamment dans les conflits libyen et syrien de 2012, et se mêlerait des affaires internes de la Somalie, du Soudan et de l'Iran. Sont aussi soulignés les salaires et dépenses de ses dirigeants ainsi que des liens avec diverses organisations et fondations contestées quant à leurs actions.
Lisez l'article paru dans Le Grand soir du 1er décembre 2012, vous serez édifiés, ou bien les questions posées dans LiberTerre (un écran de fumée occultant les bombes libératrices à uranium appauvri) :
"Est-ce donc une coïncidence si l’organisation dénommée Avaaz a soutenu les interventions militaires en Libye (19 / 20 / 21) et en Syrie (25 / 26 / 27 / 28)? Est-ce donc une coïncidence si Avaaz se mêle des affaires internes de la Somalie (2 / 3 / 4)? Est-ce donc une coïncidence si Avaaz se mêle des affaires internes du Soudan (5) en accusant, par ailleurs, le très diabolisé Iran de livrer des armes (7 / 8)? Est-ce donc une coïncidence si Avaaz se mêle des affaires internes de l’Iran (9 / 10)?
"Qui sont donc ces “activistes Avaaz” impliqués très concrètement, en 2012, dans des opérations de déstabilisation de la Syrie (11)?
"L’organisation Avaaz n’est-elle pas tout simplement une tête de pont de la CIA, un gigantesque écran de fumée occultant les bombes libératrices à uranium appauvri de l’Impérialisme Occidental ? ", demande Dominique Guillet qui signale également que, à l’automne 2009, en rédigeant ses quatre articles sur l’arnaque du réchauffement climatique anthropique (13), il découvrit que cette organisation sollicitait les activistes pour récolter des fonds, en l’espace de quelques jours, à hauteur de 150 000 dollars afin de créer un blog durant le Sommet de Stockholm :
« Il ne nous reste plus que quelques jours. Si d’ici lundi, nous pouvions collecter 150 000 dollars, Avaaz pourrait engager les grands moyens sur ce projet : construire une carte du monde et un blog dans le style de Twitter permettant de relier tous les événements organisés pour le climat le 21 septembre ; mettre en place une base de données téléphoniques mondiale pour permettre à des milliers d’entre nous d’inonder nos dirigeants de coups de téléphone ; et enfin engager une équipe de professionnels pour faire la différence sur le terrain médiatique, face aux puissants lobbys industriels et pétroliers ».
"150 000 dollars financés par des militants naïfs pour créer un blog!! On croit rêver. A l’époque, je pensais qu’Avaaz n’était qu’une ONG frauduleuse, une de plus, une Organisation pour Niaiser les Gogos, dont l’objectif unique est de soutirer beaucoup d’argent aux activistes et dont l’outil principal est fondé sur des pathologies modernes, la pétitionnite aiguë et la conjugaison débridée du verbe “cliquer”. Et il est clair qu’Avaaz excelle en tant que gigantesque machinerie à cliquer/glaner des dollars/euros. Il n’est que de consulter, sur internet, l’une de ses campagnes, en 2009, pour lever des fonds, à grands renforts de petits montants"

Si tout cela ne vous a pas fait réfléchir, aidez-donc ces prédateurs, au service du gouvernement mondial et continuez à signer n'importe quoi.

Sylvie Simon
   



 
Chères et chers membres d’Avaaz, 

Avaaz fait face à l’une des plus grandes menaces qu’elle ait connues… et contre toute attente, elle vient de Gmail!

Gmail vient de modifier son système de tri dans votre boîte mail, et les spécialistes assurent que cela pourrait faire passer les e-mails d’Avaaz comme non-prioritaires et les cacher des membres comme vous et des millions d’autres personnes qui veulent bâtir un monde meilleur. Mais si suffisamment de membres d’Avaaz prennent 5 secondes pour répondre à cet e-mail, nous pourrions continuer nos campagnes ensemble. 

Voici tout ce que vous devez faire : RÉPONDEZ À CE MESSAGE en cliquant maintenant sur «Répondre», puis appuyez sur «Envoyer». Si vous n’avez pas le temps de nous écrire un message, dites simplement «Bonjour Avaaz!». Une fois que vous aurez envoyé le message, c’est bon! 

Répondre maintenant est le moyen le plus simple de dire à Gmail que vous voulez recevoir les e-mails d’Avaaz. Si nous le faisons tous, nous montrerions à Gmail qu’Avaaz est un outil précieux. Et les milliers de membres qui pourraient rater cet e-mail pourront eux aussi continuer à recevoir les alertes d’Avaaz et poursuivre leur action avec nous. 

La chose est simple: si nous ne pouvons pas communiquer, notre pouvoir de s’unir à travers les frontières, les cultures et les religions se brise. Restons unis! 

Avec enthousiasme à l’idée des nouvelles campagnes que nous allons remporter ensemble. 

Alice, Oli, Matt, Ian, Antonia, Allison, Ben, Michelle et toute l’équipe d’Avaaz 
 
 

 

POUR EN SAVOIR PLUS

Le nouveau format de boîte e-mail de Google classe les e-mails d’Avaaz dans la même catégorie, nommée « Promotions », que les ventes flash et les boutiques de mode. Cette catégorie est faite pour être la dernière que les gens regardent lorsqu’ils ouvrent leur boîte mail. Pour Avaaz, cela signifie que beaucoup de membres vont rater des campagnes urgentes et cruciales. 

Les conséquences pour Avaaz pourraient être désastreuses. Les études portant sur cette nouvelle boîte mail montrent que des centaines de milliers de membres d’Avaaz pourraient rater des campagnes chaque semaine. Et cela n’est que le début: d’autres services comme Hotmail ou Yahoo vont certainement rapidement marcher dans les pas de Gmail. 

Si tous les membres d’Avaaz qui sont sur Gmail agissent maintenant, nous pourrions faire en sorte qu’aujourd’hui comme demain les membres d’Avaaz puissent poursuivre leurs campagnes et créer le monde qu’ils veulent.
 
Avaaz est un réseau citoyen mondial de 25 millions de membres qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. ("Avaaz" signifie "voix" dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 18 pays et 6 continents et travaille dans 17 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

UNION LOCALE CGT DE TOURCOING : IMPORTANT RECTIFICATIF - LE RDV FIXE EN SOUTIEN A NOTRE CAMARADE GEORGES FACE A L'ENTREPRISE PUBLI SCRENN EST REPORTE PAR LA DIRECTION A UNE DATE ULTERIEURE

Publié le par Tourtaux

 

important correctif

 

     
  le rdv fixé en soutien à notre RSS Georges, face à l'entreprise Publi Screen est reporté

en effet, la direction a repoussé la date de l'entretien préalable

un autre rdv sera donné ultérieurement

pour la presse : il vous est toujours possible de rencontrer notre camarade pour un article éventuel

Union Locale CGT de Tourcoing et environs
43 rue de Lille 59200 TOURCOING
Tél./Fax : 03 20 24 48 34 -
 
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
 

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

SYNDICAT CGT VINATIER : REVENDIC'ACTION DANS LE RHONE - GREVE NATIONALE LE 6 FEVRIER - RENCONTRE AU MINISTERE DE LA SANTE LE 16 JANVIER 2014 CGT CHS DU VINATIER

Publié le par Tourtaux

Grève nationale le 6 février 2014
 
  
24 janvier 2014
Rencontre au ministère de la santé le jeudi 16 janvier 2014 CGT CHS du Vinatier

Document travaillé collectivement

 

Introduction

Nous dénonçons la politique de notre directeur d’établissement qui est faite de menaces, de pressions et qui devient insupportable pour beaucoup de monde. Cette situation ne peut plus durer.

Il y a eu l’affaire des caméras espions sur laquelle nous vous avions alertés par mail en date du 28/09/2012. Nous avions fait un rappel par courrier en date du 8 octobre 2012. Nous avons eu une réponse du ministère le 24/10/2012 signée de Marc Meunier qui prescrivait un examen attentif de notre démarche ; et depuis, plus rien. + courrier à la CNIL en date du 24 octobre 2012.

 

Il y a eu l’affaire des urgences (UMA) qui a provoqué pendant des mois une grave crise sur l’établissement et où les personnels de l’équipe ont été malmenés et dont les retombées se font encore sentir. Nous avons rencontré vos services à la préfecture du Rhône, à l’occasion du déplacement à Lyon de la ministre madame Marisol Touraine le 22 mars 2013. A cette occasion nous avions d’ailleurs rappelé la question des caméras espions.

 

Il y a actuellement l’affaire de la Buanderie et de sa délocalisation. Là encore le directeur ne veut rien entendre de nos arguments et n’écoute que lui.

 

Il y a également l’affaire de la vente de bâtiments (les terrasses) à une clinique psychiatrique du privé lucratif où là aussi il est seul à décider. La CME est contre (voir courrier argumenté adressé aux membres du Conseil de surveillance), le CTE est contre. Où est la démocratie ? Combien de temps cette situation va-t-elle durer ? Ce dossier est plus que troublant.

 

N’oublions pas non plus l’utilisation des agents du service Sûreté sur ordre du directeur pour empêcher les manifestants qui voulaient monter au Conseil de surveillance le mercredi 23 octobre 2013 (une alerte a été faite par la Fédération CGT Santé à ce sujet). C’est un détournement de fonction complètement illégal. Vous avez eu un courrier de la Fédération CGT Santé en date du 29/10/2013.

 

1. Mise à mal de la psychiatrie de secteur et de l’extra hospitalier

- Dévalorisation due à la non réaffirmation du ministère de la politique de secteur. La seule priorité est de faire des économies. Toutes ces restrictions budgétaires aboutissent à une destruction de l’offre de soin en psychiatrie. Le secteur est mis à mal et ne peux plus répondre aux besoins de la population. La réalité est que pour pouvoir avoir une consultation en CMP il faut un délai d’attente de deux à trois mois, (voire largement plus). Cette situation est très inquiétante. De nombreuses personnes se retrouvent donc livrées à elle-même dans des états de souffrances psychiques, de crises psychotiques, de dépressions, sans qu’aucune réponse adéquate de la part de l’hôpital public ne puisse leur être donnée. Ce sont donc, au mieux, les médecins généralistes qui n’ont pas la formation des psychiatres qui se retrouvent à prendre en charge ces patients en attendant qu’ils accèdent réellement à un suivi psychiatrique. La capacité d’accueil des hôpitaux de jour, des CATTP est saturée. L’intégration de nouveaux patients se fait au compte goutte et encore une fois les patients se retrouvent sans le suivi qu’ils devraient avoir.

- Dévalorisation due à l’application de la loi HPST et à la création des pôles qui restructurent avec des objectifs économiques et non des objectifs de soin.

- Développement uniquement d’activités vitrines non sectorielles (ex : équipes mobiles) incapables de se substituer à elles seules aux manques de moyens du secteur ou de combler.

- Développement uniquement d’activités spécialisées non sectorielles (UMD, UHSA) qui ne répondent aux besoins que d’une infime partie des patients suivis en psychiatrie générale. Nous pensons que si le secteur avait réellement les moyens de faire son travail de prévention, de suivi (chose presque impossible à l’heure actuelle) beaucoup de ses structures n’auraient pas lieux d’être.

 

2. La fermeture des 40 lits dit « classiques » de psychiatrie

- La fermeture des lits sur l’hôpital a créé une augmentation démesurée de la file active, des cadences dans les unités de soins que les équipes n’arrivent plus à suivre malgré tous leurs efforts. Les gens sortent, reviennent quelques semaines plus tard car la prise en charge n’avait pas pu arriver à son terme et les capacités d’accueil du secteur extra hospitalier sont plus que saturées. Les connaissances actuelles dans le domaine des soins psychiatriques ne permettent pas de stabiliser une crise psychotique, suicidaire en quelques jours. Il y a plus de patients que de places. Cette logique du tout économique n’est pas acceptable. Bien sur nous ne défendons pas une psychiatrie asilaire mais la limite a été plus que franchie.

- La fermeture des lits sur l’hôpital a provoqué la disparition de ce que nous appelons les lits de suites (lits qui permettent aux patients en isolement ou soins intensifs de pouvoir sortir à n’importe quel moment d’isolement quand leur état clinique le permet et d’avoir à leur disposition un lit classique dans le service). Avec cette disparition, de nombreux patients sont tout simplement privés de liberté alors qu’aucune raison clinique ne justifie leur maintien en isolement, c’est la saturation des services qui est responsable de cette atteinte à un des droits fondamentaux d’une personne.

- La fermeture des lits c’est des patients qui sont hospitalisés en dehors de leur service d’origine. C’est un parcours de soins chaotique. Un patient peut faire plusieurs services différents avant de se retrouver dans son unité d’origine. Alors que beaucoup de pathologies psychiatriques sont des pathologies du « lien » et demandent une connaissance des patients par les équipes de soins nous créons institutionnellement et pour des raisons uniquement financières une difficulté supplémentaire pour soigner les patients.

- La fermeture des lits c’est des patients qui ne peuvent être hospitalisés qu’en cas de crise très importante. Il n’y a plus de place pour prévenir la gravité de telles crises quand elles ont lieu par des hospitalisations courtes permettant aux patients de passer ce moment difficile sans pour autant décompenser complètement. Il en résulte des hospitalisations lourdes, une détresse psychique importante dont les patients ont du mal à se remettre et qui, sur le long terme, peuvent laisser des séquelles sur leur santé, leur capacité de réadaptation.

- La fermeture des lits provoque une saturation du service des urgences sur le Vinatier (UMA). En effet depuis le début de la fermeture des lits sur l’hôpital l’UMA est très régulièrement saturée. L’UMA devient une UHCD sans les moyens. Les patients restent plusieurs jours sur des lits de camp dans les couloirs. Le nombre de patients à l’UMA est régulièrement deux fois supérieur à celui prévu. C’est une mise en danger de cette équipe et des patients qu’elle prend en charge. Face à cette situation les médecins ont alerté à plusieurs reprises le directeur qui n’a su faire que des menaces envers les médecins. Les urgences n’ont pas à payer le coût de la fermeture de lits. C’est pour cette raison qu’au Vinatier nous demandons l’annulation de la fermeture des 40 lits effectuée dans le cadre du plan hôpital 2012.

 

3. Vente des bâtiments des Terrasses à une clinque privée à but lucratif (Clinique St Vincent de Paul)

C’est la vente d’une partie du patrimoine hospitalier. Cette vente s’est faite contre l’avis de la CME qui a refusé le projet de vente (44 voix contre, 3 vois pour et 4 bulletins blanc), contre l’avis des personnels et de leurs représentants. Pour rappel l’accès au bâtiment du Conseil de surveillance du 23 octobre 2013 a été bloqué sur ordre du directeur par les agents de Sûreté ce qui n’a pas permis aux représentants du personnel qui siègent au Conseil de surveillance de se faire entendre. Comment voulez-vous que des représentants du personnel aillent siéger dans ces conditions ? Nous demandons que le vote du Conseil de surveillance soit annulé et que le dossier soit remis au débat. Nous demandons aussi l’arrêt de cette vente à des structures du privé lucratif.

 

4. La Buanderie

Nous demandons l’arrêt de la fermeture de la buanderie du Vinatier et du maintien sur le site d’une buanderie compétitive qui n’a cessé d’investir ces 10 dernières années dans l’outil de travail. 1,1 M€ d’investissements dans du matériel de production, dont un peu plus de 500.000€ les 5 dernières années. En juillet 2013 240.000€ investis. Comment comprendre la fermeture d’un tel outil ? L’effectif est passé de 40 agents en 2006 à 25 en 2014. Le coût di kilo de linge de fait n’a cessé de baisser et sera de 1.5€ à 1.55€ en 2014 au maximum. Comment comprendre la décision d’un directeur qui a entre les mains un vrai outil de travail, compétitif au sens même du gestionnaire qu’il est ? Rappelons que nous avons combattu la baisse des effectifs. Comment comprendre qu’il se réfère à la base d’Angers sans tenir compte des modifications qu’il y a eu en 2012 : le calcul ne tient plus compte des amortissements liés au bâtiment et des dépenses d’énergie. Une délocalisation entraîne de fait une baisse de la qualité de la prestation et du service rendu. La proximité, si importante en psychiatrie disparaît, l’exemple de St Egrève est flagrant. Nous demandons au ministère que ce dossier soit réétudié sur le fond et que la buanderie soit maintenue sur le site.

 

Conclusion

Alors que la population globale dont est responsable le Vinatier est sans cesse en augmentation et que par conséquent les besoins de soins de cette population augmentent aussi, la politique de santé publique pousse à la baisse l’offre de soins. Répondre à plus de demande avec moins de moyens est antinomique des soins. Face à cela nous réaffirmons notre combat pour sauvegarder, développer et promouvoir une psychiatrie publique mettant le secteur comme organe central de l’organisation de l’offre de soin. Nous réaffirmons que la politique budgétaire en matière de santé mentale va à contresens des réalités et des besoins. Nous réaffirmons la nécessité d’abroger la loi HPST qui centralise les pouvoirs aux directeurs d’établissements, qui rend des médecins gestionnaires et co-acteurs des restructurations budgétaires mises en place entre autre par cette loi et qui avec la création des pôles désectorisent les soins en psychiatrie. Nous demandons un moratoire de toutes les fermetures, restructurations et délocalisations des services hospitaliers, qui actuellement désorganisent la prise en charge.

http://cgt-vinatier.over-blog.com/2014/01/rencontre-au-ministère-de-la-santé-le-jeudi-16-janvier-2014-cgt-chs-du-vinatier.html

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0

CGT GOODYEAR : CHRONIQUE D'UNE MAGOUILLE ORGANISEE OU COMMENT HOLLANDE ET MONTEBOURG ONT ORGANISE LA FERMETURE D'AMIENS NORD - COMMUNIQUE OFFICIEL ET DEFINITIF DE LA CGT GOODYEAR

Publié le par Tourtaux

vendredi 24 janvier 2014

Chronique d'une magouille organisée

Chronique d'une magouille organisée Ou Comment hollande et Montebourg ont organisé la fermeture d'Amiens nord pour devenir les héros de l'arrivée de Taylor.....

Depuis des années nous ne cessons de répéter, écrire, que titan est devenu le tôlier d'Amiens nord .....

Depuis des années on nous dit que nous affabulons que tout cela n'est que de l'imagination, que les pneus Goodyear made by titan c'est une hallucination, quand Goodyear a depuis les dernières années remis en état le parc machine agricole pour que titan puisse au mieux lui façonner des pneus nous étions devenus fous......

Mais, aujourd'hui voilà le retour du titanesque Taylor qui n'est jamais partie, il revient par la voie de celui qu'il a insulté tout en se mettant d'accord avec lui avant sur les propos à tenir .....

Le retour est annoncé par Montebourg, qui va se faire passer pour le sauveur du pneu agricole made in France à Amiens, tout cela a grand coup de renfort médiatique, à quelques mois des élections municipales.....

Nous ne sommes pas des débiles, encore moins des terroristes, nous avons juste un cerveau qui fonctionne et plutôt pas mal, les ficelles de cette magouille en haut lieu sont énormes......

Mais, car il y a un mais, le plan A a échoué celui qui permettait a Goodyear de liquider 700 emplois pour un montant total de 50 millions d'€uros tout en laissant le soin a Taylor de liquider le reste le temps nécessaire à ce qu'on développe et produise les pneus à Sao Paulo, usine Goodyear que Taylor exploite contre des royalties....

Le plan B est donc en place, sauf que Goodyear a du ajouter quelques dizaines de millions d'euros de plus que prévu de peur que l'usine de titan ne parte en fumée.....

Il reste donc maintenant a Montebourg d'arriver pour annoncer qu'il a sauvé l'usine d'Amiens nord, le pneu agricole made in France et que 300 salariés vont pouvoir reprendre du service sous l'égide de titan et tout ça grâce à son ministère et à sa pugnacité personnel!!!!

Alors soyons clair, si quelques journaleux peuvent croire à cette magouille, il y a belle lurette que nous avons Vu clair, Montebourg n'a aucun pouvoir, ni sur Goodyear et encore moins sur titan, il a juste servi de larbin au service et pour le compte de deux multinationales qui en plus n'en font qu'une, pas sur les cours de la bourse mais dans la réalité, celle qui va voir sortir du site d'Amiens nord des pneus Goodyear estampilles made by titan .....

Depuis le début nous le disons, jamais Goodyear n'a renoncé à ces 19% de parts de marché, il va juste transférer les parts via un autre compte à travers des royalties opaques qui échapperont encore plus à la fiscalité....

Elle n’est pas belle la manœuvre ??

Le gouvernement est aux services des milliardaires qui se permettent d'insulter notre nation, notre culture, pire encore quand ce texan aussi laid intérieurement qu'extérieurement se permet de dire que ce qu'il préfère en France ce sont les femmes et le vin, et qu'il vaut mieux faire bosser des chinois pour moins de 1 € et 20 heures par jour, que venir en France, mais le voici de retour, lui qui n'est jamais parti qui a joué avec les médias comme personne, qui laisse croire qu'il part et qu'il revient parce que son nouveau pote a réussi à le convaincre et que dans son pays certains lui disent qu'il est fou de venir ici, ce type la devrait avoir l'oscar du plus gros film comique de toute notre histoire et Montebourg celui du meilleur metteur en scène d'un drame politique .....

Notre pays et bradé, vendu, à des milliardaires, des gens dont on ne sait même pas d'où vient le fric, sale ou propre, peu importe ils viennent et sont reçus en grandes pompes....

Le Medef reçoit des cadeaux fiscaux qui détricotent notre système français, mais peu importe ce qui compte c'est la com .....

La reprise de l'activité agricole à Amiens Nord n'a rien à voir avec la nouvelle amitié entre Montebourg et Taylor, la reprise était prévu depuis 2005, l'activité agricole a été cédée contre des royalties à titan il y a 9 ans, ce qui en plus vient conforter notre position sur les 4/8, comment Taylor aurait-il pu obtenir l'agricole à Amiens Nord si nous avions signé les 4/8 sous les ordres du groupe Goodyear?

La chronologie des événements ne laisse aucun doute sur ce que nous avons vécu et sur ce que nous prépare Taylor et ses amis du gouvernement hollande!!!'

Nous ne sommes peut-être que des petits salariés français, Picards de surcroît mais nous avons un cerveau, Goodyear va longtemps se souvenir de nous, notre lutte lui a coûté des milliards de dollars, Taylor va devoir faire mine basse et arrêter de jouer au caïd, nous ne sommes pas aussi fort physiquement que des grizzly qu'il abat avec ses armes lourdes, mais nous sommes très agiles, malins et il va devoir déposer les armes si il veut que son outil de travail démarre un jour....

Par contre, nous ne permettrons pas à Montebourg de venir jouer les vedettes sur le parking d'Amiens nord, lui qui nous a vendu pour son image.....

Les Goodyear sont encore là et nous ne fermerons jamais nos gueules, nous dirons tout haut ce que pensent des millions de personnes....

Vive la démocratie, vive la liberté d'expression et à bientôt Messieurs les magouilleurs ......

 

LA CGT GOODYEAR

jeudi 23 janvier 2014

Communiqué officiel et définitif de la CGT GOODYEAR

 

Hier, la situation que nous avons du vivre ne nous a pas permis de faire un communiqué suffisamment précis et qui a donc permis à certains journalistes d’en faire une interprétation loin de la réalité. Par ce communiqué officiel, nous tenons à indiquer les mesures obtenues dans l’accord de fin de conflit : Il faut d’abord rappeler que le PSE validé par les syndicats cgc et sud de l’établissement d’Amiens nord était inférieur de 40 % à ce que nous avons réussi à arracher dans l’accord de fin de conflit. A titre d’exemple, un salarié qui avait une ancienneté d’un an partait dans le cadre du PSE avec 560 euros de prime conventionnelle, aujourd’hui dans le cadre de l’accord que nous avons signé hier ce même salarié part avec une indemnité de plus de 21 000 euros, ce qui fait une augmentation de plus de 400 %. Pour les salariés qui ont 10 ans d’ancienneté, la prime a été multipliée par 3, passant de 20 000 à 60 000 euros. Pour être très précis s’agissant des indemnités qui seront versées aux salariés, nous avons opérés un rééquilibrage pour gommer des inégalités profondes entre des sommes allant de 560 euros à plus de 160 000 euros pour les plus hauts salaires. Ce rééquilibrage s’est fait en 2 parties : Tout d’abord par un apport supplémentaire de plusieurs dizaines de millions obtenu au groupe GOODYEAR et ensuite par un plafond d’indemnités ne dépassant pas 100 000 euros en jouant sur les vases communiquants pour permettre au final de gommer des écarts anormaux et injustifiés. A cela il faut ajouter une augmentation de 50 % pour tous les salariés du congés de reclassement, celui-ci passant de 12 à 18 mois pour tous les salarié ayant moins de 45 ans pour aller, pour les salariés de 55 ans et plus, à 24 mois avec une tranche intermédiaire pour les plus de 45 ans à 21 mois. Ce congés de reclassement est capitalisable à hauteur, non plus de 65 % du solde restant, mais de 80 %, nous avons donc obtenu 15 % supplémentaire pour les salariés qui en cours de congés de reclassement auraient une solution identifiée et qui pourraient donc bénéficier d’un capital additionnel aux primes de départ indiqué ci-dessus. Informations complémentaires : L’addition de la prime totale de départ et du congés de reclassement majoré de 50 % signé dans l’accord de fin de conflit fait qu’aucun salarié n’a une indemnité globale compris inférieur à 60 000 euros, mais qu’aucun salarié ne pourra prétendre à partir avec plus de 200 000 euros du fait de son statut et de sa rémunération inférieure à la moyenne. Concernant le droit à la santé, nous avons arraché à la direction que la cotisation salariale durant tout le congés de reclassement soit pris en charge par la direction en intégralité et que la portabilité de la mutuelle passe de 9 mois à 12 mois soit une augmentation de 33 %, à ce jour aucun salarié ne sera dans l’obligation de rechercher une mutuelle, il sera pris en charge intégralement durant 18 mois. Hier dans notre communiqué, nous avions indiqué que les indemnités étaient triplées pour tous, ce qui est inexact, ce que nous voulions indiquer c’est qu’en réalité le montant de l’enveloppe obtenue dans l’accord de fin de conflit est 3 fois supérieur par rapport au plan de départ volontaire de 2012. Le plan de départ volontaire de 2012 ne portait que sur les salariés de plus 56 ans et plus, soit environ 200 personnes, et il ne pouvait être obtenu pour les autres que s’ils avaient un CDI ou une création d’entreprise. Aujourd’hui, l’accord de fin de conflit concerne les 1143 salariés et nous avons obtenu dans le même temps la reprise de l’activité agricole par un repreneur. Depuis le début nous ne cessons de dire que l’activité agricole sera reprise par le groupe titan à Amiens Nord et aujourd’hui contrairement à 2012 il est prêt à garantir 4 années d’activité au lieu de 2. Pour conclure, nous avons, après 7 années de lutte, 7 années où GOODYAER a du verser l’intégralité des rémunérations à ses salariés, amélioré le contenu d’un PSE pour permettre un rééquilibrage pour tous les salariés et de nombreux droits nouveaux. Cet accord garanti à peu prés et au minimum 48 mois de maintien de rémunération pour l’ensemble des salariés d’Amiens Nord (24 mois de congés de reclassement + 24 mois de chômage), une augmentation de plus de 26 mois des droits de la mutuelle gratuite, une prime largement améliorée pour l’ensemble des salariés et un rééquilibrage et gommage des inégalités. Nous aurions préféré ne jamais avoir signé cet accord, nous aurions gardé nos emplois mais c’était sans compter le déploiement de toutes les forces de l’Etat qui ont permis à GOODYEAR en 2014 sous l’aire de l’Etat socialiste d’obtenir en 2014 ce qu’il souhaitait en 2007. Nous avons signé cet accord après qu’il ait été validée à plus de 99 % des salariés présents à l’assemblée générale, nous avons obtenu que toutes les poursuites concernant le conflit soient annulées, nous avons su contenir la haine et la colère de nombreux salariés, personne ne s’est rendu coupable de destruction de biens ou de personnes, il est déjà suffisamment pénible de perdre son emploi pour en plus en rajouter. La CGT sait pertinemment que ceux qui n’ont strictement rien fait durant ces 7 années de combat vont venir critiquer cet accord alors que comme depuis le début ils n’ont strictement rien fait puisqu’ils ont validé en 2013 le contenu du PSE qui était au minimum et que nous avons amélioré par l’accord de fin conflit que nous avons signé hier.

 

Pour la CGT GOODYEAR

WAMEN Mickael

 

Publié dans Lutte des classes

Partager cet article
Repost0