206%d'augmentation pour un nanti. Chiche!

Publié le par Tourtaux



undefined



Cheminot retraité, je perçois ma pension chaque trimestre. Pour la période allant du 01/10 au 31/12/2007, ma retraite trimestrielle est de 3263,27€ soit 1087,76€ par mois pour vivre à deux personnes. Il paraît que nous sommes en dessous du seuil de pauvreté mais il y a pire!

J'ajoute qu'il y a des salaires inférieurs au mien puisque dans ma filière, j'ai fini au grade  le plus élevé.

Puisque le président aime se coltiner avec ses adversaires de classe, qu'il vienne donc discuter avec le privilégié que je suis, loin des caméras, de ses journaleux et de ses flics de service.

J'aimerais lui dire entre quatre yeux ce qu'a été le vécu professionnel d'un nanti. Je voudrais pouvoir dire à ce gosse de riches, en présence de gueux de mon espèce ce que furent mes conditions de travail, de pénibilité, de dangerosité vécues en qualité d'agent de manoeuvre pour finalement percevoir une retraite dérisoire.

J'aimerais lui cracher ma colère au visage, lui dire que comme des milliers de pauvres gens, je ne vais plus pouvoir me soigner alors que c'est pour moi un besoin vital. Que chaque mois, il faut compter pour s'en sortir. Que si comme lui, je prônais les bonnes manières, je montrerais d'abord l'exemple alors que Napoléon Sarkozy, ce nouvel empereur et ses féaux serviteurs font le contraire.

La réforme des régimes spéciaux (les boucs émissaires) m'inquiète. En effet, Sarkozy veut instaurer un système de décotes qui pénaliserait ceux qui n'ont pas pu réussir à cotiser suffisamment.

Pour raisons de santé, des milliers de cheminots ont été réformés. Certains l'ont été parce qu'ils ont travaillé dur et sont usés par les années de labeur passées dans des triages archaïques, relevant de l'époque de Germinal.

Ayant été victime d'un propriétaire véreux, j'ai déménagé. L' "honnête" homme se revendiquait volontiers des idées nauséabondes du hideux le Pen, ceci avant que le fils spirituel  de l'évangéliste Georges Bush ne soit élu président de l'actuelle république bananière. Cet ancien déménageur à la retraite, dont des "mauvaises" langues disent qu'il a fait fortune dans des conditions douteuses se fait tirer l'oreille pour me rembourser plus de 700€ de caution.

Voilà une crapule qui pourrait bien profiter de l'aubaine que nos amis facteurs vont peut-être lui "offrir" si, à leur tour, ils décident de se mettre en grève reconductible après le 20 novembre. Le vieux grigou a jusqu'au 28/11 pour me rendre cette caution tant attendue.

Monsieur le grand décideur, vous qui êtes aux affaires de l'Etat et qui avez décidé si généreusement de vous allouer 206% d'augmentation, croyez-vous que je sois un privilégié et que je ne peux prétendre vivre décemment ma retraite?

Pensez-vous que le retraité pour invalidité, la racaille que je suis ne mérite rien d'autre qu'un coup de Karcher si, pour des raisons évidentes de santé, il m'est impossible de retourner à mon travail d'accrocheur de wagons et de voltigeur?

Je ne voudrais pas oublier un "détail" d'importance : 
Comme leurs aînés, mes camarades cheminots vont se battre pour défendre nos acquis dont la plupart sont issus des combats de la Résistance où tant de nos anciens ont sacrifié leurs vies.

Jamais un grand peuple comme le nôtre ne sera un peuple d'esclaves...

Un "nanti" à 1087,76€ nets par mois contre un Privilégié qui pèse 20858€ bruts par mois (250302€ bruts par an), à compter du 1er janvier 2008. Cela représente une augmentation de la rémunération de plus de trois fois le traitement actuel. Une bagatelle!

Honte à vous! Si vous continuer de provoquer les humbles, votre tête à gifles va finir par se faire rosser. A quand ce moment mémorable? Jacques Tourtaux

PS : cet article a été publié le vendredi 9 novembre 2007 par les sites Bellaciao et Indymédia Paris Ile-de- France.





























 

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article