QUAND BELLACIAO CENSURE UN COMMUNISTE

Publié le par Tourtaux

Depuis fin novembre 2007, j'écris nombre d'articles sur le site engagé bellaciao. Mes écrits conviennent aux lecteurs puisqu'ils font souvent l'objet de commentaires. Par exemple : " La coupe déborde",
 71 commentaires. "A Bernard Thibault", 44 commentaires. Ceci est dit sans forfanterie. Bellaciao a semble-t-il aussi apprécié puisque certains de mes articles ont été choisi comme éditorial. 

Récemment, deux articles n'ont pas été publiés : "La mère patrie et le colonialisme" et "La salade niçoise d'Alzheimer". 

J'ai demandé pourquoi? J'ai été jeté comme un parano. J'ai demandé ce qu'ils entendaient par parano. Je me suis encore fait envoyer promener, ce que n'a pas manqué de leur faire remarquer un lecteur qui leur a signifié qu'il n'appréciait pas ainsi que leur mauvaise foi qui est tout à fait réelle puisqu'ils effacent et nient sans vergogne. Le respect d'autrui et la politesse sont de sortie chez bellaciao.

J'ai également fait remarquer que mes articles très engagés étaient toujours signés, ce qui est assez rare pour être dit.

Je ne veux pas pleurer sur mon sort mais mon état de santé ne me permet pas d'encaisser de pareilles vacheries de la part de gens très proches de mon idéal communiste. J'ajoute que j'écris avec mes tripes et toujours avec un certain tact. Je suis sans concession pour les galvaudeux qui gouvernent ce pays et je n'ignore pas les risques que je prends en signant tous mes écrits.

Il est bien évident que l'autodidacte qui a si peu fréquenté l'école n'écrira plus chez bellaciao. C'est regrettable car j'aimais discuter avec les gens. Je suis agoraphobe et je redoute qu'à cause de leurs bêtes et peu intelligents propos, je ne replonge. Ces gens- là n'imaginent pas les dégâts causés par la Guerre d'Algérie sur ma personne. Leur geste imbécile me fait un mal inoui. Il me prive du droit d'expression que j'avais sur leur site qui, je le rappelle est très engagé. 

Pourquoi le communiste Jacques Tourtaux est-il censuré sur bellaciao? 
Jacques Tourtaux






 





  

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

aldomy 05/05/2013 14:51

"L'union fait la force et diviser pour mieux régner" !
Voilà deux maximes que les grands patrons et les banquiers ont compris et appliqués depuis longtemps !
A gauche et sur le plan syndical nous sommes tous divisés et nous perdons nos forces à nous combattre au lieu de lutter ensemble contre eux !
Sur terre 20% de la population détient 80% des richesses !
Tout les ans de plus en plus de richesses sont produites dans le monde, et on nous dit qu'il y a "LA CRISE" mais tout les ans il y a de plus en plus de millionnaires, de milliardaires et de plus en
plus de pauvres !
Tout ceci est fabriqué par eux et cela depuis des siècles pour pouvoir faire des guerres et piller les richesses de la terre à leurs profits et nous donner les miettes !
C'est l'argent qui gouverne, pourtant nous sommes beaucoup plus nombreux !
Mais plus bêtes ????

Chantal 21/11/2010 17:43


En ce moment même (17h30), le "master of the web" de Bellaciao vient de faire disparaître cet article devant mes yeux. Patrice Bardet avait écrit en commentaire : "ce serait bien de laisser l’ami
Jacques - qui n’a rien demandé - en dehors de ça". Suit l'article.

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article110822

QUAND BELLACIAO CENSURE UN COMMUNISTE

dimanche 21 novembre 2010 (15h15)

http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com/article-16346556.html

J’ai demandé pourquoi? J’ai été jeté comme un parano. J’ai demandé ce qu’ils entendaient par parano. Je me suis encore fait envoyer promener...

http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com/article-25062020.html

ME VOILA DE NOUVEAU CENSURE PAR LE SITE BELLACIAO A TRAVERS L’ ARTICLE D’UN INTERNAUTE. CELUI-CI A CRU BIEN FAIRE EN FAISANT REFERENCE A UN DE MES ARTICLES PUBLIES SUR MON BLOG...

http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com/pages/LES_APPARATCHIKS-1612007.html

De : Hors lobbies
dimanche 21 novembre 2010


patrice bardet 21/11/2010 17:17


régulièrement, il y a des polémiques vis à vis de Bellaciao

Ici, c'est de la pure provocation

Je désapprouve que l'on se serve de Jacques qui n'a rien demandé en ce sens pour régler quelques comptes obscurs


Tourtaux 21/11/2010 15:13


à MJ,
Merci de votre commentaire qui confirme l'étendue des dégâts faits par bellaciao contre nos sites considérés comme étant leurs ennemis, sans même que nous en connaissions les raisons.
Récemment, une amie qui venait de découvrir le site bellaciao y a fait un commentaire qu'elle a terminée en recommandant mon blog. Le commentaire publié a été quasiment aussitôt enlevé.
Je viens de trouver par hasard deux recommandations émanant de deux personnes différentes, pour mon blog concernant les luttes sociales en France et la Guerre d'Algérie dont je suis un témoin et un
acteur anticolonialiste authentique et incontournable.
J'ai cliqué les deux articles et... les pages n'existent pas.
Une autre fois, vous le trouverez facilement, j'ai publié un article que je crois était titré : LA CGT A LAQUELLE J'ASPIRE. J'ai ensuite modifié le titre en écrivant :
LE SYNDICALISME AUQUEL J'ASPIRE
Un camarade retraité CGT, croyant bien faire, ayant lu cet article sur mon blog l'a posté sur bellaciao qui l'a publié mais l'a fait sauter quelques minutes après.

Une foule d'internautes se plaignent de ce site.


MJ 21/11/2010 13:37


France : Bellaciao, censure et arnaque politique

En France, des sites comme Bellaciao prétendument à la "gauche de la gauche", censurent, non pas des articles des spam, mais des textes au contenu intéressant et pertinent. Que cache une telle
censure ? Ce n'est pas un fait nouveau. Avant la débâcle électorale de la "gauche plurielle" en 2002, les listes de discussion proches de ces partis censuraient déjà et passaient de nombreuses
informations sous silence. Le citoyen qui tentait d'exprimer des points de vue quelque peu indépendants et critiques s'en trouvait banni. La même situation s'est reproduite à l'approche des
présidentielles de 2007. Tout porte à craindre que des médias français prétendument "alternatifs" ou "citoyens" deviendront, à l'approche des élections de 2012, l'instrument d'une gigantesque
opération de récupération.

Le site de Bellaciao, qui en 2007 a appelé à voter pour la candidate du PCF Marie-George Buffet, laquelle à son tour avait d'emblée annoncé son soutien au second tour à la candidate "socialiste"
Ségolène Royal malgré le programme clairement antisocial de cette dernière, met les bouchées doubles en matière de censure à l'approche des élections présidentielles et législatives de 2012.

On sait déjà que la prétendue "gauche de la gauche" s'est engagée dans la logique de la "gauche solidaire". A savoir, l'alliance gouvernementale avec le Parti Socialiste et avec Europé Ecologie
dont les votes récents au Parlement Européen mettent en évidence une politique de casse sociale identique à celle de la "droite".

Au juste, qui sont les auteurs de cette censure de Bellaciao? On ne le sait pas, car on a affaire à une gestion passablement cagoulée du site. Mais à la fin des courses, on les retrouve à la traîne
de la politique politicienne habituelle. De toute évidence, les modérateurs inconnus de Bellaciao bannissent des lignes politiques, des opinions, des auteurs... et n'hésitent pas à "arrâcher" des
articles validés de longue date mais qui soudain ne plaisent pas à celui qui tient le clavier. Que cache une telle inquisition?

Si en 2007 le mystèrieux comité qui gère Bellaciao avait "décidé" (?) de soutenir la candidature de Madame Buffet, il faut en déduire que pour 2012 il nous servira un appel à voter pour les
candidats du Front de Gauche ou éventuellement pour ceux d'une entente Front de Gauche - NPA. Que peut-on attendre d'une telle politique?

Le 20 octobre, les élus du Parti Socialiste et d'Europe Ecologie au Parlement Européen ont apporté leur soutien à deux résolutions de véritable massacre social (la fin de la retraite par
répartition, mais aussi bien d'autres coups tordus) et de mise sous tutelle des Etats souverains. Certes, les élus de la "gauche de la gauche" ont voté contre ces textes hallucinants. Mais sur les
sites "centraux" du PCF, du Parti de Gauche et du NPA on ne trouve aucune dénonciation claire de ce vote pendant que les dirigeants du PS et d'Europe Ecologie continuent à se pointer aux
manifestations et à faire des risettes comme si rien n'était.

En réalité, la "gauche de la gauche" cautionne, par son silence et par l'absence d'une large campagne d'information à l'adresse de la grande majorité des citoyens et des électeurs, les politiciens
hypocrites de la "gauche majoritaire" qui s'apprêtent à poursuivre la même politique de Nicolas Sarkozy si jamais ils sont élus en 2012. Et vive la "gauche solidaire", qui nous prépare une comédie
de "gauche plurielle bis" à la sauce Jospin 1997-2002 si elle l'emporte en 2012.

Alors oui, Bellaciao a besoin de censurer des idées, des "gêneurs", des gens qui en disent trop... Et plus les élections de 2012 seront proches, plus en on risque d'en voir. Certes, les débats
électoraux seront vifs et avec une combativité réelle : celle de la course aux bonnes places, surtout en période de crise. Crier "qu'ils s'en aillent tous!" à l'adresse des concurrents, comme le
fait Jean-Luc Mélénchon, fait partie de cette course et, en même temps, de la mise en scène indispensable pour pouvoir récupérer des électeurs. Mais après?

Et pourquoi tant de militants éprouvent-ils le besoin de se faire embrigader par des anciens ministres et par des professionnels de la politique politicienne? Jean-Luc Mélenchon et Marie-George
Buffet sont, tout compte fait, des anciens ministres du gouvernement de Lionel Jospin qui a battu des records de casse sociale (notamment, des privatisations) en 1997-2002.

Il y a eu de la censure un peu partout, dans les sites et listes politiques et "citoyens", avant les élections de 2002 comme avant celles de 2007. Il y en aura également cette fois-ci. Cela fait
partie de l'arnaque politicienne dont à la fin des courses les multinationales et les lobbies financiers profitent.