SARKOZY PERSISTE ET SIGNE

Publié le par Tourtaux

Le boulimique est décidément insatiable. Rien ne l'arrête, surtout quand il "défonce" des portes ouvertes! 

Voilà que le Sarko rêve de travailler avec l'ancien ministre socialiste Claude Allègre, celui qui voulait dégraisser le mammouth et que les enseignants ne sont pas prêts d'oublier. Sacrée référence!

Après son retentissant exploit du salon de l'agriculture, l'insulteur s'est tellement fait remarquer que sa garde d'honneur ministérielle se sent obligée d'intervenir "massivement" pour tenter d'éteindre le feu allumé par leur pyromane président de la république. 

A quand le prochain exploit de l'artificier en chef Nicolas Sarkozy. Quand on connait l'artiste, on se dit que sa nouvelle extravagance n'est pas loin.  

Le garant des lois de la république qu'est le zébulon Sarkozy n'a que faire de la loi. Il s'en balance. Rien à foutre pense sans aucun doute ce cul-bêni qui vient de se faire envoyer dans les cordes par le président de la Cour de cassation concernant sa loi sur la rétention de sûreté des criminels ayant déjà purgé leur peine de prison. Je rappelle qu'il s'agit encore d'un des bébés conçus par la magicienne Rachida Dati. 

Sarkozy persiste et signe. "Je tiens à l'affirmer, je ne céderai pas, le principe de précaution doit s'appliquer aux victimes", dit-il.

Le principe constitutionnel de non-rétroactivité des lois, est exprimé dans l'article 8 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, contenue dans le préambule de la Constitution de 1958.

Sarkozy qui, quand ça l'arrange se réclame du général de Gaulle et de l'héritage gaulliste piètine allègrement la constitution si chère au maître à penser dont il se réclame quand il en a besoin.

On a pas tout vu. Le fiston Jeannot nous prépare une de ses surprises pour le 9 mars prochain. Comme si le père Nicolas ne suffisait pas, voilà que le lardon s'intérresse aussi à la politique... politicienne. 

Conseiller général va devenir ce fils à papa qui, avec un petit coup de pouce UMPS pourrait se faire élire dès le premier tour dans une circonscription préconçue pour gagner et donner ainsi un scoop aux Karpettes journalistiques qui, à défaut de victoires retentissantes se contenteront de se faire la main sur Sarkozy junior.
Jacques Tourtaux  











 















Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article