La Confédération Syndicale Internationale aboie avec les loups

Publié le par Tourtaux

La confédération Syndicale Internationale (CSI) qui rassemble 168 millions de travailleurs au sein de 311 organisations affiliées nationales dans 155 pays aboie avec les loups.

Même si je ne cautionne pas les graves errements actuels en Chine, où je n'ai d'ailleurs jamais eu la chance d'aller, il faut d'abord enlever les oeillères afin de voir ce qui gravite actuellement autour du Tibet.

Selon la CSI, il y aurait des dizaines de morts. Pas de réelles certitudes, mais qu'importe pour ce syndicalisme approximatif. Il faut rappeler l'affaire du courageux jeune homme de la place Tian yen Men qui  "a mis sa vie en péril" en stoppant un char et qui, ensuite est tranquillement remonté dans ce même char. C'est-y pas beau ça!

Les Georges Bush, les Sarkozy, Kouchner, Lang, Royale et consorts ne sont jamais intervenus contre la pratique de la torture dans le sinistre bagne étasunien de Guantanamo, contre les interventions militaires en Yougoslavie, en Irak, en Afganistan, en Equateur où le numéro 2 des FARC, qui s'apprétait à négocier la libération d'otages a été, avec d'autres personnes lâchement assassiné pendant son sommeil, avec la complicité ou l'imbécile connerie de Sarkozy. Tout ce joli monde n'a pas bronché ou laisse faire les agressions et répressions en cours.      

Des Palestiniens souffrent et meurent chaque jour victimes des coups d'une puissante armée israélienne, soutenue par les Etats-Unis. Ce n'est pas rien. En Afrique comme dans nombre d'autres régions du monde, les atteintes aux libertés individuelles, contre les droits de l'homme sont journellement piétinés. 

Nous, peuple de France, qui vomissons Sarkozy et sa clique, nous devrions nous associer à l'appel de la CSI et prêter main forte à nos pires ennemis. Nous devrions nous accoquiner avec Sarkozy à qui nous venons d'infliger un camouflet cinglant lors des dernières élections. Notre peuple serait-il crédule à ce point?

Il me semble qui si les syndicats doivent tenir un rôle majeur en ce qui concerne la Paix dans le monde, ceux-ci ne doivent pas pour autant avaliser et cautionner tous les mauvais coups fomentés par le capitalisme. Ces puissances d'argent ne craignent pas d'utiliser le glaive au nom de dieu, ce dangereux opium dirigé habilement contre les peuples. Le pape, patron du richissime et minuscule Etat catholique du Vatican ne démentira pas mon propos, lui qui vient de convertir un homme d'origine musulmane. Le pavillon de l'évangélisme est hissé.

Le dalaï-lama, ce religieux de tous crins, cette crapule, soutenu par ses amis, les Etats-Unis et leur caniche Sarkozy sont prêts à tout pour saboter l'organisation des jeux olympiques de Pékin. Ces forces du mal, comme dirait l'enfoiré de Bush savent que la Chine est actuellement le seul pays au monde qui soit en capacité  de résister militairement à l'ogre  qu'est le gendarme américain, porte-parole et bras armé de l'impérialisme mondial.

Sur le plan purement sportif, les Etats-Unis redoutent d'être supplantés par les athlètes chinois. Les Bush, Sarkozy et leurs carpettes n'ont que faire des années de travail, de préparation, d'entraînement des sportifs du monde entier qui rêvent de participer aux jeux de Pékin, sources d'espoir et de rencontres sportives à la loyale.

Les voyous internationaux de la politique sont prêts à mettre la planète à feu et à sang afin d'écraser tout Etat qui n'accepte pas de se plier à leur loi : celle du capitalisme. 

La CSI, organisation internationale réformiste n'est autre qu'une courroie de transmission, d'accompagnement de la dictature de l'argent. Ce n'est pas le rôle dévolu à une organisation syndicale.

Je suis de ceux,nombreux, qui refusent de tomber dans le piège tibétain du dalaï-lama et de ses compères américains.
Jacques Tourtaux









  
























  

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article