VOUS AVEZ DIT MUTUELLES?

Publié le par Tourtaux

Le président de la Mutualité française Jean-Pierre Davant, à laquelle adhère la majorité des mutuelles, a appelé lundi la ministre de la santé Roselyne Bachelot à "négocier" sur la question des remboursements des frais d'optique, prévenant que les mutuelles ne font pas de "bénéfices".

" Je regrette beaucoup la déclaration de madame Bachelot parce que le gouvernement va ouvrir les négociations. Je pense qu'il serait plus raisonnable de négocier d'abord, parler entre gens raisonnables, avant de faire des déclarations de ce type", at-il souligné sur RTL. Dimanche soir, Roselyne Bachelot a jugé que la question de confier aux complémentaires santé la totalité du remboursement de soins d'optique "est posée".

Jean-Pierre Davant est un expert dans le maniement de la "langue de bois". Essayons tout de même de montrer que les mutualistes ne sont pas des imbéciles et qu'ils savent lire entre les lignes.

Qu'entend ce charmant président par "négocier" sur la question des remboursements des frais d'optique, prévenant que les mutuelles ne font pas de "bénéfices"?

N'arrive-t-il pas que les mutuelles "traînent les pieds" pour rembourser certains adhérents qui voient parfois les remboursements s'éterniser de longs jours avant d'arriver sur leur compte bancaire, sous prétexte que la banque fait travailler l'argent. Et si ce beau petit monde de la finance que sont les banquiers et certaines mutuelles étaient de mèche? Et s'ils marchaient la main dans la main? Rien n'est impossible lorsque l'on entend parler ce haut dirigeant mutualiste dont il est aisé de décrypter le langage.

Que reproche ce monsieur, au dessus de tous soupçons, à la ministre de la santé? Tout simplement, comme elle en a l'habitude, de n'avoir pas emballé la marchandise. Le spécialiste de la langue fourrée qu'est J.P. Davant ne supporte pas que des négociations qui ont été décidées par Sarkozy vont se tenir sans qu'il ait pu en discuter auparavant, en catimini, entre gens raisonnables, comme il dit. 

C'est vrai que la Roselyne ne fait pas dans la dentelle. Normale, elle est pharmacienne. Avec elle,pas de chloroforme, une piqûre directement et on en parle plus. Y a plus besoin de lunettes puisque bientôt, il n'y aura plus rien à voir! 

Les mutualistes n'ont pas à se plaindre, ils ne sont déjà presque rien remboursés. La solution est ainsi trouvée. En ne remboursant plus rien du tout, on fera des économies de paperasses et pendant qu'on y est, avec la complicité des collaborateurs "cadors" des mutuelles, ils n'y a plus qu'à supprimer ce qu'il reste de la Sécu comme le claironne déjà l'équipe gouvernementale pour nous acclimater. Les mutuelles n'auront  plus qu'à  dire ouvertement qu'elles sont désormais des compagnies d'assurances, que seuls les Nantis pourront se payer. Nous les pauvres, nous irons mendier avant de finir par crever, faute de soins. 

Et si, à force d'être humiliée, la chienlit décidait de se rebeller et de prendre les affaires du pays en mains pour se débarrasser définitivement de cette bourgeoisie qui gouverne le pays, grâce à de pernicieux mensonges?

Et si, notre peuple décidait de réhabiliter MAI 68 en l'arrachant des sales pattes de fils à papa prétendant se l'accaparer et affirmant, provocateurs, que la jeunesse actuelle est de leur côté? 
Jacques Tourtaux
 









     














Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Que le peuple descende dans la rue, nous les attendons, mais peut être n'a t-il pas encore tout compris de ce qui l'attend avec bling bling ?<br /> <br /> J'aime bien ta phrase sur bachelot, y' a plus besoin de lunettes...<br /> <br /> A plus.
Répondre