LE DARCOS NE VAUT PAS MIEUX QUE LE SARKO

Publié le par Tourtaux

Le ministre Darcos tente de décourager les lycéens en les priant d'arrêter leur mobilisation. L'incendiaire qui ne sait plus où donner de la lance appelle les syndicats à ne pas pousser l'angoisse de la jeunesse dans la rue et à choisir la voie du dialogue après un mois de contestation lycéenne. Le ministre semble ne pas se souvenir que les justes revendications lycéennes ont été précédées d'autres justes revendications, etudiantes, cette fois. 

Darcos qui prend les lycéens pour des enfants de coeur va jusqu'à dire : "Je dis méfions-nous, il faut que tout ceci s'arrête", il faut que l'on parle au fond", a-t-il déclaré sur France Inter.

"J"invite chacun à prendre ses responsabilités, à ne pas trop pousser l'angoisse de la jeunesse que je comprends, à des fins qui sont tout autres que pédagogiques".

Monsieur le ministre "catho" bon teint considère-t-il que confessionnaliser l'école laïque soit pédagogique?

Si le ministre Darcos insiste tant pour que les lycéens cessent leur juste combat, c'est parce qu'il sait qu'une fois repris le chemin des bahuts, les lycéens seront démobilisés et qu'ensuite, il sera très difficile de reprendre la lutte. C'est ainsi que pratique le patronat pour briser les grèves des salariés.

En vérité, tout comme son missionnaire Sarkozy, Darcos craint surtout la contagion à la jeunesse étudiante puis, à l'ensemble des travailleurs de l'Education Nationale, risquant aussi de faire boule de neige et  gagner toute la Fonction publique, toutes les corporations ainsi que toutes les couches populaires comme en MAI 68. Voilà ce que redoutent les menteurs qui gouvernent notre pays.

Darcos qui sent venir le vent du boulet a souligné : "le danger qu'il y a à ce que 15000 ou 20000 élèves circulent dans les rues deux fois par semaine " comme ils le font depuis près d'un mois. "Tout cela peu finir par un incident", a-t-il insisté.

Il n'y a pas besoin de sortir des pompiers de Paris pour voir que notre ministre pyromane cherche la provocation. La tenue de tels propos peut être génératrice d'incidents. Parler comme vient de le faire  ce ministre démontre une évidente mauvaise foi.

Pourquoi le donneur de leçons de pédagogie qu'est  monsieur Darcos qui, à grand renforts de publicité médiatique  et malgré la venue de l'apôtre Juppé et du chanoine Sarkozy n'a pas su conserver la direction de la mairie de Périgueux?

Pourquoi ce grand pédagogue ne fait-il pas la leçon aux jeunes versaillais, cette jeunesse dorée, issue de l'UMP et de tout ce beau monde qui gravite autour et qui prétend vouloir s'accaparer le 1er Mai et MAI 68?  Ces jeunes provocateurs osent dire que la jeunesse actuelle est de leur côté. 

La jeunesse de droite qui est celle des Karchers n'a rien à voir avec la jeunesse des quartiers populaires qui ne demande qu'à pouvoir étudier, qu'à pouvoir travailler, à vivre dignement. Voilà ce qui différencie notre jeunesse de la jeunesse oisive des beaux quartiers.
Jacques Tourtaux

  






























   

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Pour ceux que cela intéresse, nous envisageons de reprendre les mouvements après les vacances de la région parisienne avec 3 dates importantes : les 14, 18 et 24 mai grandes manifs à Paris .<br /> Pour nous, le combat continue !!
Répondre