Grève des transports Urbains rémois lundi 19 mai. Pourquoi pas Tous Ensemble le 22 mai?

Publié le par Tourtaux

De plus en plus nombreux sont les citoyens qui ne comprennent ou n'acceptent pas les grèves à répétition d'une journée qui font perdre de l'argent aux travailleurs alors qu'il faut durcir le mouvement pour faire céder Sarkozy et sa clique. Nous devons profiter de l'impopularité grandissante du président "du pouvoir d'achat de tous les français" pour le harceler, le faire trébucher jusqu'à ce qu'il lâche prise. Mais, il y a un hic et les travailleurs qui ne sont pas dupes s'en rendent compte. Face à un pouvoir fascisant, les directions syndicales continuent leur sale travail de sape : empêcher le développement des luttes tous ensemble et en même temps.

Prenons pour exemple les Transports Urbains de Reims (TUR) et sans vouloir contester la décision du syndicat CGT qui est souverain et qui fait grève lundi 19 mai prochain alors que le 22 mai, un important mouvement de grève se dessine nationalement dans les transports aériens, RATP et SNCF et pas seulement, de nombreux usagers et habitants ne comprennent pas pourquoi cette grève du 19 mai alors qu'il faut y aller tous ensemble, 
c'est évident. 

Alors que les cheminots étaient engagés dans un conflit très dur pour la défense de leurs régimes spéciaux, le 20 novembre 2007 et que déjà une grève de la Fonction publique avait lieu ce jour-là, les travailleurs de la TUR avaient fait grève à l'appel de leur syndicat CGT le 19 novembre.

Voilà que le scénario se répète. Que l'on ne vienne surtout pas me parler d'un dépôt de préavis hors délais, cela ne convaincrait pas. 

Je crois savoir les raisons qui motivent régionalement de tels coups fourrés qui ne peuvent qu'émaner de dirigeants syndicaux dans la ligne confédérale des Le Duigou et consorts.   

Sans détours, je vais dire ce que je pense de ces ardents syndicalistes. La Champagne-Ardenne a désormais un président du Conseil Economique et Social CGT qui ne peut pas avoir été élu avec les seules voix des représentants des organisations syndicales, d'autant que ceux de FO se sont abstenus. Bizarre ! Bizarre !

D'autre part, le secrétaire régional interprofessionnel CGT, cheminot retraité est lui aussi membre de ce même Conseil Economique et Social. C'est ce charmant garçon qui a fait mon départ en retraite dans les Ardennes, le 1er MAI 1993 alors qu'il était le secrétaire régional des cheminots CGT de la région. Sans forfanterie, j'ajoute que si j'avais eu connaissance de tous ces faits et de bien d'autres, jamais ce monsieur ne serait venu représenter la CGT à mon départ à la retraite. Un militant, ça se mérite !

Je n'en ai pas terminé avec de tels camarades. Il en est un qu'il y a bien longtemps, j'ai envoyé paître dans un congrès Ardennais et qui s'en souvient. Il s'agit de l'ancien responsable régional interpro CGT qui est membre du bureau confédéral des retraités CGT. 

Les hautes responsabilités assumées par ces trois responsables syndicaux en disent long lorsque l'on sait qu'ils sont tous trois dans le moule confédéral. Lorsque l'on a vu un Bernard Thibault tendre traîtreusement la main au fascisant Sarkozy qui n'en attendait pas tant pour torpiller les traminots et les cheminots en lutte; lorsque l'on connaît les accointances d'un Le Duigou avec nos adversaires de classe ( celui-ci vient d'être récemment nommé par Sarkozy à une très haute fonction), la classe ouvrière française a du souci à se faire. 

Pourquoi cette grève lancée par la très implantée et très présente CGT des TUR lundi 19 mai plutôt que tous ensemble et en même temps le 22 mai prochain. Les trois grands syndicalistes cités ci-dessus ont sans aucun doute la réponse à cette question que les gens qui souffrent de la dangereuse politique du néo-pétainiste Sarkozy sont en droit de se poser.

AUCUN POUVOIR CAPITALISTE, SI BRUTAL SOIT- IL NE PEUT RESISTER AUX TRAVAILLEURS, A LA JEUNESSE ET AUX VRAIS REPUBLICAINS QUAND ILS S'UNISSENT DANS LE COMBAT ANTICAPITALISTE POUR LE PROGRES SOCIAL ! 

Jacques Tourtaux, retraité cheminot CGT. 





















          

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article