SI LES FARC SONT AIDES URIBE L'EST PAR BUSH

Publié le par Tourtaux

Interpol dit confirmer l'authenticité de documents saisis par la Colombie d'Uribé, le zélé serviteur du tueur Bush. Ces documents auraient été saisis par l'armée colombienne lors d'une opération militaire contre un camp des FARC et qui prouveraient que le Vénézuela a tenté d'armer et de financer la guerilla. Hugo Chavez, président du Vénézuela a vivement démenti.  

En lisant ce communiqué, j'ai de suite pensé que certains journaleux travestissant une fois de plus la vérité sur la mort de Raul Reyes n'avaient que faire de leurs lecteurs. En effet, comment peut-on parler de faits aussi graves puisqu'il y a eu morts d'hommes en "omettant" de rappeler que l'opération militaire a eu lieu en Equateur, que celle-ci était illégale puisqu'il y a eu violation du territoire équatorien. 

Aucun Etat, fut-il dirigé par un des caniches de Bush ne peut prétendre pénétrer dans un autre Etat sans l'accord de celui-ci et y donner intentionnellement la mort. 

Ce qui motive mon article va faire bondir un de mes assidus lecteurs.  Comme des millions d'autres personnes sur cette planète, j'approuve et trouve normal que les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC), qu'il s'agisse du Vénézuela ou d'autres Nations, reçoivent de l'aide financière et de l'armement.

Lorsqu'un pays est dirigé par un tyran, de surcroît soutenu par le voyou Georsges Bush, à l'origine de la plupart des conflits armés en cours sur notre planète, je suis forcément solidaire des FARC qui veulent débarrasser la Colombie du triste sire Uribé dont l'embarrassant député de cousin est actuellement incarcéré pour des motifs qu'Uribé pourrait aisément revendiquer.

Toutes les guerres de Libération reçoivent le soutien des populations de leur pays mais aussi d'autres pays. C'est normal. Les gouvernements français portent la lourde responsabilité de guerres coloniales. Le communiste vietnamien oncle Ho et son peuple n'auraient pu vaincre sans aide extérieure. Pendant la guerre d'indépendance, les combattants Algériens n'ont pu tenir que  grâce à des aides venues d'autres pays tels les voisins Maroc et Tunisie, mais aussi notamment de pays socialistes, à direction communiste.

Alors, lire de pareilles énormités dans la presse me fait bondir. Toute personne éprise de liberté ne peut qu'éprouver un sentiment de soutien et de solidarité pour tous les combattants des causes justes. Si le CHE n'avait pas été victime du coup tordu comme l'a également été Raul Reyes et ses compagnons, je suis certain qu'il n'aurait pas condamné le combat des guérilleros FARC.
Jacques Tourtaux
    

Publié dans Les Amériques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Tu penses bien que la presse ne va pas nous dire la vérité en ce qui concerne les FARC.<br /> J'espère en tout cas que la Colombie arrivera à ce sortir de ce guêpier.
Répondre