DECES DU MILITANT COMMUNISTE MANUEL MARULANDA

Publié le par Tourtaux

Celui qui a consacré sa vie au service des humbles de Colombie, le grand lutteur Manuel Marulanda n'est plus. Manuel Marulanda a constamment lutté pour un avenir meilleur : le socialisme. 

Face aux fascisants et narco trafiquants et successifs gouvernements colombiens, Manuel Marulanda a été contraint d'entrer en clandestinité comme le firent en leur temps les camarades Che Guevara et Fidel Castro. 

Plus de 6000 colombiens sont morts pour avoir eu le courage de défier, sans armes, la bourgeoisie de leur pays. Le fondateur des FARC (Forces Armées Révolutionnaires de Colombie), Manuel Marulanda et ses compagnons d'armes savaient que leur dangereuse vie dans la jungle ne serait pas de tout repos, qu'elle serait faite de souffrances, la mort guettant à chaque instant les valeureux combattants et militants révolutionnaires.

Le camarade Marulanda était un homme empreint d'une grande modestie qui a toujours été d'une fidélité constante à son idéal communiste et c'est à ce titre qu'il a toujours servi la cause des humbles de Colombie. Partout dans le monde, les communistes payent de leur sang et par le nombre de leurs martyrs un très lourd tribut .

En annonçant la mort du camarade et chef fondateur des Forces Armées Révolutionnaires Colombiennes, les FARC ont affirmé qu'ils continuaient la lutte unis et déterminés.  Le commandant Alonso  Cano succède à Manuel Marulanda.

Les FARC sont salies et accusées d'être des narco trafiquants alors qu'Uribé est lui-même un véritable narco trafiquant. Les FARC sont également accusées d'enlèvements, notamment celui de la franco-colombienne Ingrid Bétancourt qu'Uribé préfèrerait voir morte plutôt que libérée tant cet impopulaire caniche de Bush craint d'essuyer une défaite électorale cinglante. Les paramilitaires d'Uribé tuent et torturent pour l'oligarchie tout opposant qui tente de résister, en particulier, les syndicalistes.  

Marulanda était un combattant qui a voué toute sa vie au service des exploîtés, des paysans massacrés par l'armée colombienne et les paramilitaires.

Uribé, l'homme de paille de Bush en Colombie a son sosie en France en la personne de l'anti- révolutionnaire Sarkozy dont la secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères et aux Droits de l'homme, Rama Yade vient une nouvelle fois de "s'illustrer" lors de l'une de ses coutumières envolées. Elle a osé déclarer que "si l' information (concernant la mort de Marulanda) était confirmée, nous l'accueillerions avec une grande joie, une très grande joie..." 

Le paysan, l'indien Emanuel Marulanda était un authentique communiste.
Jacques Tourtaux






   

Publié dans Les Amériques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Tiens, ton "fan" n'est pas intervenu ?<br /> Peut être est-il en euil suite à l'annonce du décès de marulanda ?<br /> <br /> Pour rire.<br /> <br /> Caro
Répondre