1er MAI : REVENDICATIONS ET INTERNATIONALISME

Publié le par Tourtaux

1er MAI

Revendications et internationalisme

-o-o-o-

1er mai.JPGL'origine du 1er mai remonte à 1884 : les syndicats ouvriers américains se donnent alors deux ans pour imposer au patronat une limitation de la durée du temps de travail à huit heures par jour ; ils décident qu'au 1er mai 1886 tous les travailleurs qui n'auraient pas obtenu satisfaction se mettraient en grève.

C'est ce qui se produit : à cette date, environ 340.000 travailleurs arrêtent le travail dans tout le pays.

Cependant, dès le 3 mai, la police tire sur des grèvistes de la société McCormick Harvester à Chicago : trois ouvriers sont tués .

Le lendemain a lieu une marche de protestation ; la manifestation se disperse à Haymarket Square lorqu'une bombe explose dans les rangs des policiers et fait un mort.

L'attentat est immédiatement imputé à des syndicalistes anarchistes ; quatre d'entre eux sont condamnés à la pendaison malgré l’inexistence de preuves ; ils sont exécutés le vendredi 11 novembre 1887 (c'est le Black Friday - le "Vendredi noir").

Le procureur s'adressant au jury avait déclaré : "Condamnez ces hommes, faites d'eux un exemple, faites les pendre et vous sauverez nos institutions et notre société".

1er-mai.jpgTrois ans après les évènements de Haymarket Square, l'Internationale socialiste décide de faire de chaque 1er mai "une grande manifestation internationale à date fixe, de manière que, dans tous les pays et dans toutes les villes à la fois, le même jour convenu, les travailleurs mettent les pouvoirs publics en demeure de réduire légalement à huit heures la journée de travail".

Dès 1890, le 1er Mai est ainsi célébré dans la plupart des pays.

En France, à Fourmies, ville ouvrière du Nord, lors de la manifestation du 1er mai 1891, la police tire sur les ouvriers : neuf morts.

Avec cette nouvelle tragédie, le 1er Mai s’enracine dans la tradition de lutte des ouvriers européens.

Les tentatives de dénaturation ou de récupération du 1er mai

La force symbolique du 1er mai a toujours inquiété la bourgeoisie ; aussi s'est-elle efforcée d'en vider le contenu revendicatif et internationaliste - en la transformant en une simple "journée de repos" ou en une "fête du travail" aseptisée.

Aux Etats-Unis - dans le vain espoir d'effacer le souvenir du 1er mai 1886 - un gouvernement a même accompli le prodige d'instituer un Labor Day ("Jour des travailleurs") à commémorer chaque année... début septembre !

En France, c'est le gouvernement de Pétain qui, en 1941, instaure officiellement le 1er Mai comme "la fête du Travail et de la concorde sociale". Dans la foulée, l’églantine rouge associée aux luttes ouvrières est remplacée par le muguet !

La hiérarchie de l'église catholique n'est pas en reste : en 1955, le pape Pie XII institue  la fête de "saint Joseph artisan" à célébrer chaque année... le 1er mai !

En dépit de tout, chaque 1er mai demeure un jour de lutte des travailleurs dans le monde entier :

1er mai.Allemagne.JPG

EN ALLEMAGNE...

1er mai.La Havane.JPG

A CUBA...

1er mai.Sao Paulo.JPG

OU AU BRESIL !

-o-o-o-

Rosa 2 (2).JPGC'est la grande révolutionnaire Rosa Luxemburg qui a écrit :

"Aussi longtemps que la lutte des travailleurs contre la bourgeoisie et les classes dominantes continuera, aussi longtemps que toutes les revendications ne seront pas satisfaites, le 1er mai sera l’expression annuelle de ces revendications.

Et, quand des jours meilleurs se lèveront, quand la classe ouvrière du monde aura gagné sa délivrance, alors aussi l’humanité fêtera probablement le 1er mai, en l’honneur des luttes acharnées et des nombreuses souffrances du passé".

JPD

Source : http://lepetitblanquiste.hautetfort.com/

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tourtaux 01/05/2010 17:54


Le Pen qui est effectivement un double usurpateur est avec Sarkozy le chef de l'extrême droite française


manou 01/05/2010 14:30


Bien sûr, le VRAI FRONT NATONAL est celui des communistes
Ma mère me l'a souvent fait remarqué!!!
donc il y a un double usurpateur sûrement pas dirigeant politique
Manou la révoltée


Tourtaux 30/04/2010 22:28


Tu oublies l'usurpation par Le Pen du sigle Front National cher à la Résistance communiste même s'il y avait quelques non communistes en son sein.
Le Front National a été le précurseur des FTPF dont Le Chant des Partisans devint leur chant de guerre.


manou 30/04/2010 22:06


ah
j'oubliais de rappeler que le 1er mai, un imposteur se l'ait approprié!
que Jeanne d'Arc revienne nous délivrer du "malin" ou diable si vous préférez Jean quelque chose ô marie ô marie!!!!
Manou la révoltée


manou 30/04/2010 22:00


Eh oui, cet article est non seulement intéressant mais extraordinaire
Eh oui, ce sont des syndicats ouvriers américains qui sont à l'origine du 1er mai
Après nous le peuple du monde netier avons suivi et suivront toujours n'st ce pas Jacques?
Manou la révoltée