2011, ANNEE DES PATIENTS ET DE LEURS DROITS ?

Publié le par Tourtaux

Source / auteur :

Courriel Collectif Interassociatif sur la santé

2011, année des patients et de leurs droits ?

mis en ligne jeudi 16 décembre 2010 par jesusparis


Point d’interrogation, car aucun des acteurs des travaux préparatoires ne semble avoir de confirmation de la décision prise par l’ancienne ministre de la Santé et des Sports, de faire de 2011 une « Année des patients et de leurs droits ».

 

D’un certain point de vue, on comprend que les pouvoirs publics réfléchissent, tant d’annonces allant en sens inverse.

 

Ainsi, après que les pouvoirs publics ont annoncé l’augmentation de la consultation de 1 € (ce qui, pour être légitime à l’égard des médecins, n’en est pas moins une charge pour l’usager qui fait l’avance), nous avons entendu le président de la République dire à Orbec, où il visitait un pôle de santé, que la proposition du rapport Hubert tendant à étager la consultation entre 11 et 70 € allait se concrétiser. Sidérant pour tous ceux qui ne peuvent déjà pas faire l’avance de frais pour 22 € !

 

Ajouter à ces annonces, celle du déremboursement des médicaments à service médical rendu modéré et de certains dispositifs médicaux, ce n’est pas non plus préparer le terrain d’une année 2011 en faveur des patients et de leurs droits...

 

Pourtant, nous en avons besoin :

 

-  Le renouvellement de la loi de santé publique n’est pas à l’ordre du jour alors qu’il aurait dû intervenir en 2009, de sorte que la politique nationale de santé que les agences régionales de santé ont à mettre en œuvre ne peut s’appuyer sur aucune vision de la stratégie nationale de santé des cinq ans à venir.

 

-  Le débat sur la transparence et le contradictoire dans la décision de santé fait rage après l’affaire du Médiator qui met en lumière le fait que nous ne sommes pas allés assez loin dans la démocratie sanitaire.

 

-  L’information des patients pris individuellement est aussi à parfaire : c’est le droit le moins bien respecté de ceux reconnus par loi du 4 mars 2002.

 

-  Les nouveaux usages dans la santé, comme ceux qui reposent sur les nouvelles techniques de l’information et de la communication, posent de sévères défis économiques, pratiques et éthiques.

 

-  Le respect de la dimension personnelle dans la relation de soin en établissement doit encore progresser, notamment face aux défis du vieillissement.

 

En même temps, il ne s’agit pas de dire que l’on va faire l’année 2011 … pour l’exécuter a minima.

 

Nous avons besoin de cette année 2011 non pas parce qu’elle a été promise, mais parce qu’elle est indispensable à l’amélioration :

 

-  des conditions de vie des malades qui ont besoin d’être informés, accompagnés et soutenus,

 

-  et de la cohésion sociale au moment où nombre d’entre eux retirent le sentiment que le pacte de social de santé est en train de se rompre.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tourtaux 17/12/2010 23:27


Va te reposer, la nuit porte conseil et tu seras en super forme demain pour lâcher ton fiel sur Sarkozy et consorts


valerie 17/12/2010 23:03


Ils veulent se passer de nous, bien ; en vérité, nous n'avons pas besoin d'eux, mais pourquoi cet argument fonctionne t il encore ? Déjà La Boétie posait le problème de "La servitude volontaire" ;
pourquoi des millions de gens se soumettent ils à un tyran ?

Chacun a apporté sa réponse sans renverser l'ordre des "choses" ; l'idée même qu'il y ait des "choses" me semble une embûche et un "emmerdement".

Il faudrait développer (je suis trop fatiguée, je promets de faire amende honorable plus tard).


Tourtaux 16/12/2010 20:46


Les capitalistes ont trouvé la parade pour se passer des travailleurs.
Ces truands du patronat se sont mis en tête de rapidement généraliser le nombre de robots.
Ainsi, plus besoin d'humains percevant paies, retraites et autres pensions.
Le monstrueux capitalisme est prêt à éliminer les peuples pour encore de plus grands profits. Les robots suppléeront avantageusement les bras des travailleurs.


Papy Mouzeot 16/12/2010 19:22


C'est énorme leur piège, il se voit comme le pif au milieu de la figure. Le frangin du premier escroc de France a déjà raflé le marché des retraites privées mais apparemment ça ne leur suffit pas à
ces vampires, il veulent aussi la peau de la sécu pour développer leur propre système privé et payant que la majorité d'entre nous ne pourra s'offrir.

LA SANTÉ EST UNE NÉCÉSSITÉ PUBLIQUE, ELLE DEVRAIT ÊTRE GRATUITE ET PAS CONSIDÉRÉE COMME UN BIEN DE CONSOMMATION !

On voit bien que c'est un raisonnement libéraliste qui ne voit pas plus loin que son porte-feuille. Lorsque les travailleurs seront tous en mauvaise santé parce qu'ils n'auront pas les moyens de se
soigner, comment va faire le capitalisme pour continuer à exploiter les travailleurs ?

Le système capitaliste est voué à l'échec, ils le savent très bien, d'où l'accélération de la construction d'un Nouvel Ordre Mondial, qui régira tout sur la surface de la planète et réduira les
"humains" à l'état d'esclave.
Voilà ce qui nous attend si on ne réagit pas maintenant.

Amitiés du Papy "parano"