RADOVAN KARADZIC FACE A UN " TRIBUNAL" PRO OCCIDENTAL

Publié le par Tourtaux

Extraits du blog  " ça n'empêche pas Nicolas " :

Qu'il y ait eu nombre de massacres perpétrés réciproquement par les Serbes, les Croates et les Musulmans durant ce conflit, nul ne le conteste. C'est le lot de chaque guerre.

Encore faut-il rappeler que celle des Balkans fut provoquée, du dehors, par les occidentaux, attelés à faire exploser la République Fédérative de Yougoslavie. L'Allemagne visait à récupérer son arrière-cour; les terres longtemps sous influence germaniques, telles la Slovénie et la Croatie. Les  Américains, de leur côté, avaient en tête la constrution d'un oléaduc depuis la mer Noire jusqu'à l'Adriatique. Ce projet supposait la mainmise politique de Washington sur le pays traversé, la Serbie.

On connaît la suite : le soutien occidental, les Etats-Unis en premier, aux " indépendantistes ", d'abord de Bosnie et de Croatie. Ce qui a déclanché la résistance de Belgrade à cette volonté d'éclatement de la République yougoslave, couronnée par la sécession de leur province du Kosovo, que les Serbes considèrent comme le berceau de leur patrie.

C'est alors que s'est déclanchée une campagne délirante des médias français contre les Serbes, accusés " d'épuration ethnique " à l'encontre des Kosovars, prétexte à l'intervention des forces de l'OTAN ( y compris celles de la France, alors gouvernée par la " gauche plurielle "), aux côtés des combattants de l'UCK, armés et financés par les Américains.

Aujourd'hui, seuls, les dirigeants serbes de l'époque sont poursuivis. Les dirigeants occidentaux, eux, ont placé à la tête du Kosovo des tueurs, liés à la mafia albanaise et internationale, dont certains sont accusés de " trafics d'organes " sur des milliers de prisonniers serbes.

Le Tribunal Pénal International ne semble pas préoccupé par les horreurs commises par les honorables dirigeants actuels du Kosovo, fantoches des occidentaux...

Seul Radovan Karadzic et d'autres leaders serbes, font la Une de l'actualité.

Heureusement, pour l'ordre moral globalisé, ni sur les ondes, ni sur le " petit écran ", il n'existe pas de journalistes, aux propos incongrus, posant cette question :
" Karadzic est peut-être coupable des crimes qu'on lui impute, mais d'autres chefs d'Etat ne pourraient-ils pas, eux aussi, être accusés de crimes contre l'humanité "? Les dirigeants américains, à la tête de la plus grande armée du monde, n'ont-ils pas déclanché des guerres d'aggression, l'une contre l'Afghanistan, l'autre contre l'Irak, à partir de " mensonges d'Etat ", aujourd'hui reconnus par les instances internationales?".

Les centaines de milliers d'Irakiens et d'Afghans, victimes de la guerre américaine, pèsent-ils moins lourds que les morts croates ou musulmans ?

Et pourtant, aucun parti politique français, aucun grand média ne posent la question de déférer Bush et son équipe devant leur " justice internationale " ...

Sources du blog de Jean Lévy : canempeche pasnicolas.over-blog.com/


Ce " tribunal " international a été créé de toutes pièces par les Etats-Unis et les occidentaux, tout comme, dans un autre registre a été créé par Sarkozy le " tribunal " d'exception qui vient de " juger " très avantageusement le pitre Bernard Tapie qui ce voit gratifier très généreusement  de centaines d'euros payés par les contribuables français.

A bas la justice de classe !
Jacques Tourtaux











 







































Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article