L'HLM DE CHRISTIAN PONCELET BIENTOT VACANT ?

Publié le par Tourtaux

L'ex-président du Sénat et ex-deuxième personnage de l'Etat ,Christian Poncelet, fait jaser et ragoter dans le landernau politique, tant à droite qu'à gauche à un point tel que le ministre du Travail, Xavier Bertrand s'est cru obligé de dénoncer publiquement les privilèges dont bénéficient le brave homme. 

Xavier Bertrand applique à la lettre les volontés de son patron Nicolas Sarkozy qui fait semblant de sermonner les responsables de l'effondrement du système monétaire alors qu'en réalité, il est leur complice. Ne vient-il pas encore de dilapider les deniers publics pour remplir les poches de l'affairiste et crapuleux Bernard Tapie ?

Christian Poncelet possède un "pied à terre", c'est ainsi que le désigne la nomenclature officielle dans lequel il réside à Paris, dans les "beaux quartiers", comme dirait Louis Aragon. Située en plein coeur de Paris, à deux pas du jardin du Luxembourg, rue Bonaparte, le nid de ce notable ne fait jamais que 200 mètres carrés. De quoi donner des idées aux SDF et autres sans-papiers qui, à l'approche de l'hiver, seraient mieux là au lieu d'être parqués, entre deux jets de grenades lacrimogènes, comme du bétail. 

Il se murmure que Christian n'est pas pressé de quitter sa bicoque. Son grand âge va peut-être l'inciter à chercher une aile protectrice et donner refuge aux pauvres et indigents de ce quartier cossu de Paris.  

Le "pied à terre" de Christian Poncelet fait polémique. Voilà donc une demeure attribuée à vie par le Sénat en reconnaissance de ses bons et loyaux services. Ce nouveau rentier peut dormir tranquille, ses cheveux blancs le protègent et pas seulement. Entre autres avantages payés par notre poire, Cricri bénéficie d'une voiture avec chauffeur... Les sénateurs qui vivent à leur traintrain sont de sacrés privilégiés, de "menus" avantages sont planqués dans une réserve de 300 millions d'euros à distribuer généreusement entre honnêtes gens. 

Combien ça va chercher  une retraite de sénateur? Sarkozy ne vient-il pas d'enfoncer le coin dans les régimes spéciaux ? Il y a donc deux catégories de régimes spéciaux :

a) ceux qu'il faut abattre à tout prix, les traminots de la RATP, les cheminots et d'autres catégories de salariés,
b) ceux qui sont intouchables tels les militaires et les parlementaires.

Si le papy Christian Poncelet fait de la résistance parce qu'il ne veut pas finir SDF, Hortefeux va-t-il s'occuper de son cas et le faire expulser manu-military ?
Jacques Tourtaux


























     

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tourtaux Jacques 29/09/2008 20:59

A la saint glinglin !

caroleone 29/09/2008 19:16

A quand un SDF président du sénat ?