RETRAITE DE L'EDUCATION NATIONALE ET SOLIDAIRE DES GREVISTES !

Publié le par Tourtaux

                                                                                                                                    Les Ponts de Cé, le 21 janvier 2009

Etienne BREMOND
12, Quai de l'Authion
40130 LES PONTS DE CE

Tel :02 41 44 89 81
E-Mail :etienne.bremond@orange.fr


                                                                                                                        Madame l'Inspectrice d'Académie
                                                                                                                        Directrice des Services Départementaux
                                                                                                                        de l'Education Nationale
                                                                                                                        Cité administrative

                                                                                                                        15 bis Rue Dupetit-Thouars
                                                                                                                        49047 ANGERS CEDEX

Madame l'Inspectrice d'Académie,

Pour faire suite à votre courrier du 16 courant, j'ai l'honneur de vous informer que je ne me prêterai pas à cette atteinte déguisée du droit de grève.

Permettez-moi, de vous faire part de mon indignation.

Ainsi, pour le compte des municipalités, l'Administration de l'Education Nationale sollicite-t-elle le concours des nouveaux retraités enseignants pour accueillir les enfants les jours de grève. De plus selon Monsieur Sarkozy, ils seraient rémunérés par les retenues effectuées sur le salaire des collègues avec lesquels ils travaillaient quelques mois plus tôt !


Quelle honte ! Quelle décadence ! Quel manque de respect !


Au citoyen que je suis, votre proposition, Madame l'Inspectrice d'Académie, relève de l'insulte et n'appelle que le mépris.


Devant cette ignominie, il me reste la possibilité de grossir les rangs des manifestants et de faire passer le message suivant :


                                Debout les jeunes, vos aînés sont avec vous !


Madame l'Inspectrice d'Académie, j'ai l'honneur de ne point vous saluer.


                                                                                                                                           Etienne BREMOND



































 























Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article