PARIS : 10 MARS 2009 DOUBLE ACTION DES CHEMINOTS !

Publié le par Tourtaux

Mercredi 4 mars 2009

La Fédération CGT appelle les cheminots actifs et retraités à faire du mardi 10 mars une grande journée d’action, avec un rassemblement à 11 h devant la direction SNCF pour le logement et une manifestation des retraités l’après-midi jusqu’au ministère du Travail et des Affaires sociales, pour exiger le maintien de la péréquation et l’augmentation des pensions des cheminots, ainsi que le maintien du Règlement de prévoyance mis en cause par la décision du Conseil d’État suite au recours déposé par la FGRCF et soutenu par SUD-Rail. Organisation et raisons de cette journée à double détente.

10 mars 2009 – 11 h
Rassemblement national Logement

Suite aux multiples actions développées par la CGT tant à Paris (notamment le 30 septembre 2008 devant Mouchotte) qu’en province, la direction SNCF a été contrainte de concéder, dans un protocole d’accord, quelques améliorations en faveur du logement des nouveaux embauchés de certaines zones, des résidants dans les foyers gérés par Parme, mais aussi par la création de 1 400 logements sociaux et la réhabilitation de 3 000 logements. 

Bien que non négligeables (d’où la signature de la CGT), ces mesures sont encore insuffisantes, tant pour les embauchés que pour les apprentis ou encore les retraités qui sont les grands « oubliés » de la direction, d’où les réserves émises par la CGT avec sa signature ! 

C’est pourquoi la CGT appelle les cheminots actifs et retraités à se rassembler le 10 mars à 11 h devant la direction générale de la SNCF à Paris Montparnasse pour exiger :

• que les redevances et loyers demandés aux cheminots évoluent moins vite que l’augmentation des salaires et retraites ;

• que le montant de la quittance ne dépasse pas 20 % des revenus imposables ;

• l’arrêt des procédures judiciaires dans le cadre des réévaluations des loyers ;

• l’arrêt immédiat des ponctions de l’État sur les fonds sociaux comme le 1 % pour financer des mesures qui devraient l’être par l’impôt;

• que les dividendes versés à la SNCF par le groupe ICF soient affectés à l’activité logement.

10 mars 2009 - 14h
Manifestation nationale des retraités

POUR MAINTENIR LA PÉRÉQUATION ET AUGMENTER LES PENSIONS

Lors du rassemblement de 700 représentants des sections de retraités, le 29 avril 2008 devant le ministère du Travail et des Affaires sociales, nous avons remis aux représentants du ministre Xavier Bertrand 20 000 cartes pétitions exigeant le maintien de la péréquation et l’augmentation des pensions. Depuis, aucune mesure n’a été prise et le gouvernement entend toujours supprimer la péréquation à compter du 1er janvier 2009 et n’augmenter les pensions des cheminots qu’au 1er avril 2009 et à partir des prévisions d’évolution des prix pour 2009.

La Fédération CGT s’est toujours opposée à la suppression de la péréquation et a agi en conséquence, y compris parmi les retraités, pendant que d’autres, par calculs électoraux, se contentaient « de tirer » sur ses militants. 

Elle entend poursuivre les actions de 2007 et 2008 en appelant l’ensemble des cheminots pensionnés et futurs pensionnés à manifester le10 mars à 14 h de la gare Montparnasse au ministère du Travail et des Affaires sociales, pour exiger : 

• le maintien de la péréquation et donc de l’indexation des retraites sur les salaires ;

• la prise en compte pour les retraités actuels des mesures acquises fin 2007 lors des négociations sur la réforme des régimes spéciaux imposée par Sarkozy, à savoir : 

• la poursuite de l’intégration (amorcée en 2008) des gratifications de vacances et d’exploitation (1/4 en juin 2009, 1/2 en juin 2010 et 1/4 en juin 2011) ;

• l’intégration dans la PFA* de la 2e moitié de la prime de travail (montant codes 1-2) ;

• l’attribution du 10e échelon (8e pour les ADC et 7e pour les gardes-barrières) à tous les retraités qui remplissent les conditions requises ;

• la 2e étape de la revalorisation uniforme des primes de travail prévue pour 2009 ;   

• la revalorisation du minimum de pension (alignement de son coefficient sur celui du salaire d’embauche à la SNCF) ;

• le relèvement du taux de la pension de réversion à 60 % (pour aller à 75 %) et ce sans conditions.

POUR MAINTENIR LE RÈGLEMENT DE PRÉVOYANCE

Après la décision du Conseil d’État suite au recours irresponsable de la FGRCF soutenu par SUD-Rail, la CGT s’est adressée au ministre du Travail et des Affaires sociales pour lui demander de reconduire en l’état le Règlement de prévoyance (prestations maladie, maternité, décès des cheminots actifs, retraités et ayants droit).

En participant à la manifestation du 10 mars, les cheminots montreront leur opposition à tout alignement sur les prestations du régime général et exigeront une réponse positive du gouvernement à leur demande de reconduction du texte actuel.  

Cheminots actifs et retraités, tous à Paris le 10 mars dès 11 h devant la direction SNCF pour nos revendications


Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article