L'UNION DE LA RESISTANCE ET L'ACTUALISATION DU PROGRAMME DU CNR

Publié le par Tourtaux

ARC REPUBLICAIN DE PROGRES : : Appel pour le Colloque du 30 mai 2009

L’union de la Résistance, l’actualisation du programme du CNR : exemples pour bâtir l’union du peuple de France ?

Paris le 27 mars 2009

vendredi 27 mars 2009, par Comité Valmy


L’Arc Républicain de Progrès organise un colloque qui se tiendra à Paris le 30 mai 2009 sur le thème de l’actualité du programme du CNR, de la Résistance, de son esprit et de son rassemblement patriotique, républicain, démocratique et de progrès social.

Bien que la date de ce colloque se situe à une semaine de l’élection européenne, celle-ci n’en sera pas le thème central. D’autant qu’aucune liste ne s’est déclarée favorable à l’affranchissement de la France par rapport à l’Union Européenne non réformable, pour lequel milite l’ARP.

L’Arc Républicain de Progrès a pour objectif de contribuer à la construction d’un rassemblement populaire, découlant de la situation concrète du peuple-nation et destiné dans une dynamique de lutte, à devenir majoritaire. Cette démarche d’union du peuple de France, réaliste, moderne et crédible, ne saurait être assimilée à une énième version de la stratégie dite d’union de la gauche. Ce front républicain de résistance, d’alternative progressiste, populaire et patriotique, est bien plus largement rassembleur, potentiellement majoritaire. De plus, par nature il est dépourvu des contradictions de celle-ci.

La vie a démontré, en effet, le caractère délétère et illusoire de l’union de la gauche en raison d’une part, de son caractère réducteur mais aussi d’autre part, parce qu’elle est basée sur un programme commun qui, dans la réalité, est celui des européistes, maastrichtiens et atlantistes, néo-libéraux ou sociaux libéraux. Cette démarche politique prétendument de gauche, entend en les dévoyant, unir des forces prêtes à résister sous la domination des nouveaux collaborateurs qui acceptent la vassalisation de la France. Elle s’est traduite, comme les Français en ont fait l’expérience, à travers l’alternance au pouvoir des politiciens professionnels de l’UMPS-Modem, par la dictature de l’Union européenne – outil vassalisé du grand capital mondialisé, par la négation de la souveraineté populaire de la démocratie, ainsi que par une régression sociale généralisée.

L’Arc Républicain de Progrès fonde sa démarche républicaine, patriotique et de progrès social sur l’analyse concordante des organisations et des militants qu’il rassemble. Ceux-ci considèrent que le programme du Conseil National de la Résistance représente l’énonciation la plus limpide des principes du régime politique et de progrès social qui est à nouveau nécessaire et possible pour la France d’aujourd’hui.

En effet, le mouvement social et la lutte du monde du travail –plus généralement, celle du peuple dans son immense majorité, confronté au pouvoir de la finance mondialisée et euro-atlantiique- sont à nouveau inséparables de la reconquête de la souveraineté populaire et de l’indépendance nationale.

L’ARP souhaite la réactualisation du programme du CNR, ce document historique dont les idées fondatrices s’avèrent, dans la situation de crise globale que nous vivons, d’une grande modernité. Cette actualisation pourrait accompagner la définition collective et pluraliste d’une démarche politique alternative, républicaine, patriotique et sociale, de rassemblement, conforme à l’intérêt du peuple et de la nation à la reconquête de leur souveraineté et de la démocratie.

L’ARP est conscient que d’autres organisations, personnalités et militants représentant des sensibilités diverses se réfèrent de plus en plus à l’exemple de la Résistance et au programme du CNR. Il apparaît donc urgent que ces forces convergentes dans le domaine des idées puissent se rencontrer pour bâtir ensemble une dynamique unitaire.

Face à une crise mondiale majeure qui va affecter très durement la vie quotidienne de nos compatriotes et accentuer la misère et l’injustice sociale. Face à un président et à une classe politique totalement incapables d’apporter une solution quelconque à cette crise compte tenu de l’idéologie ultra-libérale qui les inspire et qui est précisément un facteur majeur de cette crise, il nous appartient de créer une véritable force alternative susceptible de redonner l’espoir a notre peuple. Il importe à cet effet de mener ce combat non seulement pour notre pays, mais également en totale solidarité avec tous ceux qui, de par le monde, luttent actuellement en faveur de la liberté, de l’égalité et de la fraternité des peuples, pour la paix, la justice sociale et refusent l’écrasante hégémonie de l’empire américain.

Contact : info@comite-valmy.org

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tourtaux Jacques 29/03/2009 19:56

C'EST CELUI DU CNR REACTUALISE.

caroleone 29/03/2009 18:46

C'est bien comme programme.