CORREZE : CHEZ BMS PATRONAT ET COLLABOS SONT LA MAIN DANS LA MAIN

Publié le par Tourtaux

http://plansocial.bms.over-blog.com/ 

Ne rater pas ce blog, il vaut le détour !
Bien qu'invité par des salariés de cette usine de produits pharmaceutiques, j'en prend plein la margoulette. 

Après 33 jours d'une grève mémorable, les travailleurs de l'entreprise ont repris le travail avec dignité. Leurs élus maisons ont conduit la grève, leur toute première, en mettant leurs couleurs syndicales dans la poche.
De l'extérieur, des âmes charitables y sont allé de leur refrain et y mettent toujours leur grain de sel pour les inciter à défendre leurs emplois, oriflammes au fond de la poche... UMPS en embuscade ! 

J'invite mes lecteurs et ils sont de plus en plus nombreux à lire ce blog où les lèches-culs collabos d'une direction qui les manipulent, se battent avec hargne pour cacher leurs trahisons envers les salariés qui ont tout de même perdu la bagatelle de 33 journées de salaire alors que l'employeur savait depuis le début qu'il avait tous les atouts en main puisque les drapeaux syndicaux avaient été gaillardement et profondément mis au fond de leurs poches.

Hors des corrêziens de Meymac, les luttes de leurs travailleurs !
Dehors toute idée de combat de classe, de syndicalisme propre ! 
Le patron et ses accompagnateurs "syndicaux" du fossoyage de l'usine ne veulent pas de ça chez eux ! 

Lisez ce blog, très bien conçu mais supervisé par un patronat qui avance visage caché derrière ses boucliers que sont certains élus "apolitiques" et "sans étiquettes" qui manient allègrement l'insulte à mon égard. Est-ce ainsi que l'on accueille les invités ?  

Je vous donne en pâture ce commentaire dont il est aisé d'en deviner la provenance directionnelle.
Il est carrément ordonné au modérateur de réguler le blog et d'y laisser place aux carpettes du patronat :
... alors "qu'en ce moment le gouvernement tente de réguler et moraliser le capitalisme, il faudrait une petite régulation de ce blog car là vraiment c'est complètement LE BORDEL. Ca n'avance plus le combat de BMS. Alors M. le WEBMASTER pensez peut-être à mettre l'option de contrôle des commentaires car là vraiment c'est le grand n'importe quoi."...
et, cerise sur le gâteau :

"Faut arrêter TOURTAUX."

Que veut dire cette phrase qui peut prêter à différentes interprétations ?


Les patrons voyous et leurs accolytes "syndicaux" collabos que sont ceux qui ont capitulé hypocritement en vendant la grève historique et courageuse de leurs petits soldats qui se battus à armes inégales en croyant défendre leur outil de travail, peuvent tout essayer, ce ne sont pas les guignols du capital et leurs féaux serviteurs qui vont me faire mettre à genoux.

Par ailleurs, il est aisé de penser que ces pantins du syndicalisme-croupion n'auront aucun mal à retrouver un emploi, la direction s'en charge, si ce n'est pas déjà fait.

Les salariés spoliés par cette imposture sont en droit de se poser des questions et de demander à leurs représentants bidons des explications sur leur attitude ambiguë. 

J'appartiens à cette race d'hommes et de femmes qui refuse de s'agenouiller devant la racaille capitaliste et ses valets pseudos syndicaux.
Tête haute toujours !

Jacques Tourtaux

Voici donc le texte du commentaire n°41, posté hier soir sur le blog cité ci-dessus. Je recommande également la lecture des deux derniers articles de ce blog. 


Ca devient n'importe quoi ce blog. Je pense que bien qu'en ce moment le gouvernement tente de réguler et moraliser le capitalisme, il faudrai une petite régulation de ce blog car là vraiment c'est completement LE BORDEL. Ca n'avance plus le combat de BMS. Alors M. le WEBMASTER pensez peut etre à mettre l'option de controle des commentaires car là vraiment c'est le grand n'importe quoi. Ca donne même plus envie de venir sur le site pour voir ces déchénements qui ne mérite ni lecture, ni commentaire, ni même d'exister... Si j'ai envie de voir du pauperisme, je vais lire ZOLA, si j'ai envie d'une histoire de résistant je vais lire ANN FRANK, si j'ai envie de voir un procès, je vais lire KAFKA, si j'ai envie de psychanaliser quelqu'un je lis la métapsychologie de FREUD et enfin si je veux résonner sur les principes directeurs de la politique je vais lire les précurseurs comme le contrat social de ROUSSEAU ou le leviatan de LOCKS en passant par MONTESQUIEU ou TOQUEVILLE... Faut arreter TOURTAUX. Ouvrez un livre et vous comprendrez mieux les choses et surtout votre raisonnement sera peut etre constructif et argumenté...Faut vous confrontez a ces lectures et ca ira mieux dans votre tete...Et si c'est pour faire de la PUB pour votre blog, CE N'EST NI LE LIEU NI LE TEMPS, A bon entendeur...Salut a vous. Pour les salariés de BMS je regrette que ce blog ne bouge plus tellement à part c'est CONERIES. J'espere qu'on aura un petit résumé de cette journée a AGEN. Je reste anonyme pour ne pas que mes mots se ressentent sur des personnes qui sont dans l'entreprise... Ah aussi, si j'ai besoin d'une histoire de gard je vais lire Zazi dans le metro de Raymond Queneau

Commentaire n° 41 posté par anonyme hier à 20h54
à 20h54

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tourtaux Jacques 01/04/2009 15:47

Cher camarade Zepplin,

Tu as vu comment agissent les fourbes qui, comme des serpents vénimeux qu'ils sont, s'acharnent à me cogner dessus parce que j'ai démasqué les taupes qu'ils représentent pour votre patronat.

Les salariés de l'entreprise BMS se sont battus comme des lions mais hélas, ont rejeté toute idée de lutte de classe puisqu'ils n'ont pas voulu entendre parler de syndicats, pour le plus bonheur du patron.
Pourtant, n'est-ce pas une terrible lutte de classe que MEDEF et Kollabos sarkozistes imposent à notre peuple?

Je n'ai aucune animosité envers les futurs ex-BMS et je comprend leur écoeurement et leur dégoût du syndicalisme lorsque l'on voit les dirigeants nationaux, SUD compris qui se couchent lamentablement devant Sarkozy.

Mon cher camarade,je sais que toi et tes frères de combat the doors, dindons, jaguar, mak, tom et d'autres certainement, vous n'êtes pas des carpettes.

Mon voeu le plus cher serait de connaître vos noms, prénoms, localité de résidence et sigle syndical si vous en avez un, et d'avoir votre accord pour une signature sur la lettre pétition aux états majors syndicaux dont je suis l'un des initiateurs avec des camarades de la CGT et de la FSU.
Cette lettre rassemble des signataires de toutes obédiences syndicales et des non syndiqués.
Sans forcer, il y a déjà six signatures d'assurées.
Si tu as un mail, contacte-moi sans crainte. Les fantoches,laissons-les à leurs traîtresses occupations.

J'attend de vos nouvelles. Je vais essayer de contacter un grang camarade corrêzien, résistant de la première heure qui se bat toijours comme un lion malgré son âge avancé.

Fraternel salut camarade !

Jacques Tourtaux

Zepplin 01/04/2009 13:17

Cher camarade, Je me suis absenté depuis quelques jours sans pouvoir visiter le blog des ex-bms et, j'ai honte, je peux te le dire. Honte des propos et insultes de la part de ceux qui ont demandé l'aumone et le soutien pendant le conflit et qui, maintenant, font de la politique à 2 balles.
Je suis désolé cher jacques, d'autant que ta dernière réponse à l'un de mes commentaire m'avait émmu!! Tu es un grand combattant, digne d'appartenir à la mémoire de notre résistance. Mon père aussi à fait la guerre d'Algérie et lui aussi à vécu l'enfer colonialiste!! N'en veux pas à tous les ex-bms, certain comme moi te témoigneront toujours du respect, pour l'homme et le combat. Faut te dire Jacque qu'ici, en terres de résistance, ancien bastions de la gauche, oui ici, c'est une chiraquie immorale, amnésique et apparemment dédénieuse de "l'étrangé". Je ne suis pas de ceux là, ni même the doors, ni les dindons, ni jaguar, ni tom, ni mak...
Je te salue fraternellement ami.

Tourtaux Jacques 01/04/2009 09:37

Patrice,

Je viens d'informer les camarades CGT d'un blog de la même branche qu'eux et qui visitent souvent le mien.

Je viens de lire le dernier article des BMS. Manipulés par une direction et des délégués soumis, les salariés vont à l'abattoir.

Jacques Tourtaux

Patrice Bardet 01/04/2009 08:48

ce serait bien de mettre en commentaire sur ce site l'article de la FSM France, en le complétant au regard de leur situation dramatiqu

http://antennefranc.fsmwftu.free.fr/spip/spip.php?article48

C'est encore l'un des meilleurs soutiens que l'on puisse leur donner : être clairs sur nos positions, et leur offrir des analyses de classe

fraternellement

Patrice

caroleone 31/03/2009 20:33

oups !! pardon Jacques, sans rancune !!