AUDITIONNE A 8 ANS PAR DES GENDARMES !

Publié le par Tourtaux

Click here to find out more!

Publié le 31/05/2009 à 11:39 - Modifié le 31/05/2009 à 17:10 Le Point.fr

VAL D'OISE - Auditionné à 8 ans par la gendarmerie après une bagarre à l'école

Avec agence

 

L'audition du garçonnet, en présence de son père, a duré 20 minutes © MAISONNEUVE/SIPA

Un enfant de 8 ans a été auditionné samedi, avec son père, à la gendarmerie de Courdimanche (Val-d'Oise) pour s'être battu à l'école avec un autre garçon, a-t-on appris dimanche auprès de la gendarmerie, confirmant une information du Parisien. Cette procédure est la conséquence logique d'un dépôt de plainte de la mère de l'enfant ayant reçu des coups, a-t-on précisé de même source.

Lors de son audition, qui a duré vingt minutes, l'écolier a reconnu s'être battu avec l'un de ses camarades de classe. Il a expliqué avoir agi ainsi parce que ce dernier "cherchait à (le) manipuler". Selon la même source, les deux enfants ne seraient déjà plus brouillés. Le père de l'enfant a déploré auprès du Parisien la tournure prise par les événements : "C'est une histoire qui n'aurait même pas dû sortir de l'école. Elle aurait dû se régler entre adultes, au lieu de dramatiser à ce point."

La secrétaire générale de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE), organisation réunie en congrès à Saint-Etienne, a estimé que "cela s'inscrit dans le contexte actuel : à force de dire qu'il faut légiférer, fouiller les enfants, ça entraîne des réactions outrancières des parents". "Deux gosses de 8 ans qui se battent, il y en a toujours eu, mais le fait que la mère ait porté plaine, c'est la conséquence directe du discours sécuritaire du gouvernement depuis quelques mois et surtout depuis une quinzaine de jours", a-t-elle dit. "Le gouvernement dit que les enfants ont des comportements dangereux et ça renforce la méfiance et la peur des adultes qui les entourent. Cela dit, la gendarmerie a eu la réponse adaptée d'entendre l'enfant avec son père."

Mardi 20 mai, deux enfants de 6 et 10 ans soupçonnés de vol de vélos avaient été interpellés devant leur école à Floirac, près de Bordeaux, puis interrogés au commissariat.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tourtaux 01/06/2009 07:32

A QUAND L'AUDITION DES LE BERCEAU?

walkmindz 31/05/2009 22:48

Depuis que l’Education Nationale ne fait plus la police, les forces de l’ordre font la leçon.
Quand la rue, l’école et la crise jouent un vaudeville, personne n’est trompé, tout le monde est débiteur.
Entre les parents démissionnaires et le corps enseignant sclérosé, il reste la bavure policière.
Quand les exceptions construisent les exemples, le législateur transforme l’épiphénomène en cas d’école.
La suite ici :
http://souklaye.wordpress.com/2009/05/21/post-it-police-scolaire/