LE SARKO ATTAQUE TOUS AZIMUTS : EST VENU L'HEURE DES PERSONNELS TERRITORIAUX !

Publié le par Tourtaux

Personnels territoriaux : statut menacé.
jeudi 11 juin 2009

Une proposition de loi contre la fonction publique territoriale

Quatre-vingt-sept députés de droite ont déposé le 21 janvier une proposition de loi « instituant la liberté de recrutement par les collectivités territoriales ». L’Humanité, qui dénonce en première page cette offensive contre la fonction publique territoriale, cite l’exposé des motifs : « Tel est le but de la présente proposition de loi. Elle prévoit de transformer la règle actuelle en exception. Le statut actuellement en vigueur sera maintenu pour les fonctions ‘régaliennes’ que remplissent les collectivités, l’état civil ou la police par exemple. La liste de ces fonctions sera établie par un décret en Conseil d’Etat, à la lumière des compétences qui seront reconnues aux collectivités par la réforme en cours. Pour les autres fonctions, le recours au contrat de travail de droit commun deviendra la règle. »

Outre qu’un tel texte renforcerait la précarité de l’emploi, souligne L’Humanité, « c’est le principe même du service public qui est en cause. Car la première motivation du statut protecteur dont bénéficient les fonctionnaires n’est pas un privilège social. Il est la garantie de l’indépendance des agents des services publics vis à vis du pouvoir politique. Et seul cette indépendance peut permettre l’égalité de traitement des usagers ». Didier Rosez, secrétaire général des personnels publics et de santé de FO estime ainsi que « la contractualisation des emplois publics ouvre la voie au clientélisme, à l’arbitraire et aux pressions politiques ».

Source : http://pcfreims.org/

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Attention, dès que l'on va à la ligne, le commentaire est publié. Je voulais le terminer par : Diviser pour mieux régner!
Répondre
T
Je ne suis pas de la profession mais je sais que les fonctionnaires territoriaux ont toujours été les parents pauvres de la fonction publique.
Répondre
T
C'est bien beau de pleurer maintenant sur ce statut au rabais, le Conseil Supérieur de la Fonction Publique présidé par Derosier s'en émeut également. C'est bel et bien la FPT qui a été dès le début le maillon faible de la Fonction Publique. Pourquoi ? parce que pour asseoir leurs baronnies, les élus locaux ont exigé d'avoir la main sur le recrutement des fonctionnaires territoriaux. Ce qui veut dire que la réussite à un concours de la territoriale ne signifie pas recrutement mais inscription sur une liste d'aptitude pour un an renouvelable deux fois. Après tu cherches ton poste et tu repasses des entretiens devant des jurys d'embauche et si tu connais les élus locaux, c'est mieux. En plus, dans la catégorie C, tu peux être stagiairisé sans concours, c'est encore mieux.<br /> En bref, les élus (PS - PC - droite) ont voulu recruter leurs personnels et ce faisant ont fragilisé le statut de la FPT qui est un statut au rabais malgré les efforts d'Anicet Le Pors.
Répondre