LE HONDURAS A UN SEUL PRESIDENT A DECLARE RAUL CASTRO

Publié le par Tourtaux

By Rédaction AHORA  / Tuesday, 30 June 2009  /  redaccion@ahora.cu

Le président cubain, Raúl Castro, a relevé qu’au Honduras, il n’y a et il ne doit y avoir qu’un seul président, qui doit retourner immédiatement à l'exercice de ses responsabilités.
. (Vidéo) Allocution du Président cubain
. (Vidéo) Allocution du Président cubain (II)

 



Raúl Castro a souligné qu'il n'y aurait ni négociations avec les putschistes ni conditions au gouvernement légitime de Manuel Zelaya. Devant les Chefs d’Etat présents à la réunion du Groupe de Rio dans la capitale du Nicaragua, le Président cubain a souligné que le putsch ne peut pas rester impuni et que ses auteurs doivent répondre pour les crimes commis contre le peuple.

« Que parvienne à la population hondurienne, aux paysans, aux travailleurs, aux enseignants, à tous les enfants de la Patrie de Moracen le message et l'engagement d’être à leurs côtés dans cette bataille pour la justice et la dignité », a-t-il indiqué.

Raúl Castro a demandé au gouvernement des États-Unis d’agir de façon conséquente avec ses prises de position condamnant le putsch militaire au Honduras.

Se référant aux autorités américaines, le Président cubain a dit croire dans la sincérité dont font montre le président Barack Obama et sa Secrétaire d’État en condamnant le putsch, mais qu’ils doivent le démontrer avec des actes et pas avec des paroles.

« Le moment est à l’action conséquente ; à ne pas perdre du temps du temps et à démasquer ceux qui condamnent, mais qui, après, applaudissent sous la table, comme cela a été le cas tant de fois dans notre histoire commune », a déclaré le président cubain.

Tiré de Radio Habana Cuba

 


Noticias relacionadas   
Les présidents des pays membres de l’ALBA condamnent le coup d’Etat contre Zelaya
  
Le Président Zelaya dénonce lors d’une réunion de l’ALBA l’atteinte à la démocratie au Honduras
  
Cuba condamne énergiquement le putsch au Honduras

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article