AGEN (47) : A L'APPEL DE LA CGT LA SOLIDARITE OUVRIERE PAIE QUASIMENT LES JOURNEES D'ARRETS DE TRAVAIL DE SALARIE(E)S GREVISTES CONTRE LA REFORME DES RETRAITES

Publié le par Tourtaux

Publié le 14/03/2011 08:34 | LaDepeche.fr
Agen. Grève presque payée, presque payante

syndicats

Un pot pour les grévistes d'octobre dernier. Des fonds ont été recueillis par la CGT, la FSU (enseignants)…/ photo S.B.
Un pot pour les grévistes d'octobre dernier. Des fonds ont été recueillis par la CGT, la FSU (enseignants)…/ photo S.B.
Un pot pour les grévistes d'octobre dernier. Des fonds ont été recueillis par la CGT, la FSU (enseignants)…/ photo S.B.

Environ 7 000 €. C'est la somme perçue et reversée aux grévistes de l'automne dernier. Vendredi soir, sous les combles de la maison des syndicats rue des Frères-Magne, ceux et celles qui s'étaient associés aux arrêts de travail déclenchés lors des mouvements contre la réforme des retraites ont reçu une enveloppe. À l'intérieur, un dédommagement palliant le manque à percevoir des sept journées des grèves du 19 au 26 octobre.

Au total, via la CGT au plan national et une collecte de dons lancée dans le département, près de 7 000 € ont été collectés en soutien des grévistes du service collecte des déchets ménagers de la communauté d'agglomération d'Agen, mais aussi des salariés de Babcok Wanson (Nérac).

Cela représente, précisait Jean-Soulier (CGT) 252 jours de grève au total, entre 150 et 220 € par agent ou salarié concerné en moyenne, 80 environ. Pour la CAA, « cette grève était une première. Certes on n'a pas gagné ce que l'on voulait. On s'est retrouvé face à un mur. Je suis de ceux qui estiment qu'il s'est fissuré en dépit de l'absence de réactions des certains élus de la CAA. Quand on est des moutons, on le reste… » explique le cégétiste, fidèle à sa ligne de conduite directe. Les agents de la CAA en grève avaient ajouté aux protestations contre la réforme des retraites des revendications catégorielles.

Il est avec trois autres grévistes au cœur d'un autre dossier, judiciaire celui-ci puisqu'une plaine a été déposée pour le déversement des déchets en ville, par exemple. L'enquête se poursuit, les quatre agents de la CAA ont été entendus par les services d'enquête, mais la date de leur procès, s'il a lieu, n'est pas connue. Ce volet judiciaire d'après la grève n'a pas détendu les rapports. « Si on gagne à l'Euromillion, il prendra une grève de six mois », glissait un agent de la CAA. S.B.

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article