APPEL A LA GREVE JEUDI 27 MAI DE L'UGICT-CGT DE LA CRAM NORD-PICARDIE

Publié le par Tourtaux

 

 

 

TOUTES ET TOUS EN GREVE LE 27 MAI

Nous tenons à réaffirmer que la retraite à 60 ans, à taux plein, calculée sur les 10 meilleures années, et fixée au minimum à 75% du salaire brut du dernier revenu d’activité reste une idée moderne et traduit la place du travail dans la société et sa reconnaissance.

 

Au contraire, le rouleau compresseur médiatique du gouvernement tente de présenter l’allongement de la durée de cotisation comme une fatalité. Ainsi l’allongement de la durée de vie serait prétexte à l’allongement de la durée du travail.

Dans ces conditions :

  • A quoi serviraient les progrès économiques, qui sont d’abord et avant tout le fruit du monde du travail, et qui ne sont justifiables que s’ils intègrent une dimension de progrès social ?

  • A quoi servirait l’amélioration des conditions de travail autrement que permettre aux salariés de vivre mieux au travail et d’arriver en meilleure santé à la retraite ?

  • A quoi serviraient les progrès de la science et de la médecine si ce n’est que de vivre plus longtemps et en bonne santé ?

La question cruciale qui est posée à tous aujourd’hui, c’est bien celle du financement de la protection sociale en général et de la retraite en particulier.

La réponse passe inéluctablement par le développement de l’emploi et des salaires.

Sur l’emploi, à qui fera-t-on croire, alors que les premières victimes du chômage sont les jeunes et les plus de 50 ans, que la solution est dans le maintien au travail de ceux qui peuvent prétendre à la retraite ?

Sur les salaires, l’absence de revalorisations salariales, le développement de la précarité et des petits boulots, y compris dans nos organismes et institutions ne constituent-t-ils pas des freins au développement de la croissance et des apports financiers à la protection sociale et à la retraite,

 

D’autres choix sont possibles et réalisables. Ils résident dans une réorientation des ressources disponibles : moins d’argent pour la spéculation et l’enrichissement, plus d’argent pour l’emploi et les salaires !

La Cgt propose d’introduire deux axes de financements nouveaux :

- Soumettre à cotisations sociales les dividendes, les stocks options, et l’ensemble des rémunérations,

- Moduler le taux de cotisation pour les entreprises, selon rapport richesses créées/masse salariale. Ainsi plus une entreprise dégagerait de la marge (pour rémunérer les actionnaires) plus son taux de cotisation serait élevée, et inversement. Ainsi, au travers d’un intérêt à créer des emplois pour voir diminuer son taux de cotisation, le financement de la protection sociale pourrait constituer le moteur d’une véritable relance économique.

Pour financer les retraites, il s'agirait ainsi de passer de 180milliards d'euros sur un PIB de 1500 milliards à une dépense de 600 milliards sur un PIB qui sera alors de 3000 milliards.

 

 

1960

2000

2040

PIB(en euros 2003)

750 milliards

1500 milliards

3000 milliards

Dépenses de retraites

40 milliards (5%)

180 milliards (12%)

600 milliards (20%)

Reste (en euros 2003)

710 milliards

1320 milliards

2400 milliards

 

Rien que les dividendes versés par les seules entreprises du CAC40 représentent 100 milliards d’Euros en 2009 !

Les cotisations patronales vieillesse sont gelées depuis plus de vingt ans, et en même temps, la part des profits volés aux salariés a augmenté de 10%, soit 150 milliards d’euros par an en 2003 !

S’ils étaient reconquis, les 150 milliards d’euros perdus chaque année pour le salaire du fait du recul de 10 points de sa part dans le PIB pourraient financer dès aujourd’hui le SMIC pour tout jeune entre 18 ans et son premier emploi, une hausse significative des bas salaires de sorte qu’aucun ne soit inférieur à 120% du SMIC et le maintien de leur salaire aux chômeurs.

 

Sans surprise, « l’hypothèse d’un allongement de la durée de cotisation à 43,5 annuités associée au recul de l’âge de la retraite (63 ans au lieu de 60 pour l’âge d’ouverture du droit ; 68 ans au lieu de 65 pour une retraite à taux plein) réduit le besoin de financement de la CNAV de 50 % en 2030 mais seulement de 36 % en 2050. Il faudrait passer à 65 et 70 ans pour réduire les besoins de financement de 60 % en 2050 », souligne la CGT dans un communiqué.

Outre que le recul de l’âge de la retraite aurait un impact négatif sur l’embauche des jeunes, il fera basculer nombre de salariés âgés dans des dispositifs d’assistance. Par un jeu de Gribouille on transférerait ainsi la baisse du déficit des retraites sur l’assurance chômage ou sur le RSA. Une partie des salariés âgés se retrouverait au dessous du seuil de pauvreté. Le seul « intérêt » s’il doit y en avoir un à ce document, c’est de souligner l’urgence impérieuse d’une réforme du financement de la retraite par répartition.

Les salaires dans notre Institution sont scandaleusement bas !

La proposition initiale de l’Ucanss d’augmenter le point de 0,5%, la signature par la seule CFDT d’un « accord » à 0,8% d’augmentation sont une véritable provocation !

 

La baille des retraites passe aussi par les salaires et l’Emploi. Refusons la Casse de nos Organismes !

 

Aujourd’hui c’est possible ! A l’opposé d’un Chef de l’Etat, d’un gouvernement et du MEDEF qui, au travers du matraquage médiatique, prétendent déjà avoir gagné la partie des retraites, et parlent ouvertement de passer l’âge légal de la retraite à 62 ans, nous pouvons leur opposer tous ensemble un cinglant démenti de la population, de la rue qu’ils méprisent.

Les jeux ne sont pas faits, même si une course contre la montre est engagée !

 

Grève !

55 minutes, ½ journée, 1 journée : TOUTES et TOUS en GREVE !

La BATAILLE DES RETRAITES EST A GAGNER !

 

Tous ensemble, imposons d’autres choix pour nos retraites !

Le 27 mai, par votre engament massif dans l’action, faisons-nous entendre !

Agissons dans tout le Pays pour nos salaires, pour la création d’emplois,

pour la défense de la protection sociale et de la retraite !

 

59-Nord

Manifestation régionale à Lille à 14h30 , porte de Paris.

15h00-Dunkerque, place Jean Bart

10h00-Maubeuge, devant la chambre patronale

??? Valenciennes

8h00-St Amand, devant l’entreprise Delos

62-Pas-de-Calais

9h00-Calais

9h30-Boulogne ;

10h Béthune et Bruay ; 10 h à Arras

14h30- manifestation régionale à Lille Bus au départ d’Isbergues, Lens, Béthune, Bruay, Douvrin.

80-Somme

11h00-Doullens, devant l’hôtel de ville, rassemblement

14h30-Amiens, maison de la culture, manifestation

02- Aisne :

14h30-Hirson, devant Valeo rue de Charleville

15h00-St Quentin, devant l’hôtel de Ville

15h00-Soissons, parc St Pierre

17h30-Château Thierry, place Paul Doumer

60-Oise

14h00-Beauvais, place jeu de paume

 

 

 

Diffusion UGICT-CGT de la CRAM Nord-Picardie

11, Allée Vauban, 59662 Villeneuve d'Ascq

Source : Patrice BARDET

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
<br /> Tu fais bien Patrice de faire état de la nuance de taille existant entre les 75% brut et net.<br /> Concernant Le Duigou, je ne me fais pas de souci pour lui. Il n'est pas surnommé l'aristo de la CGT pour rien.<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> "Nous tenons à réaffirmer que la retraite à 60 ans, à taux plein, calculée sur les 10 meilleures années, et fixée au minimum à 75% du salaire brut du dernier revenu d’activité reste une idée<br /> moderne et traduit la place du travail dans la société et sa reconnaissance."<br /> <br /> Cette phrase est de la fédération CGT des Organismes Sociaux ( entre autres, les caisses de retraites du régime général et des complémentaires)<br /> <br /> Elle heurte de plein fouet la revendication de la conf'.... qui "réclame" 75% du revenu NET d'activité ! C'est passé par dessus la tête de beaucoup de militants (dont moi, un certain temps)<br /> <br /> Ainsi, notre confédé entérine que nous perdions le QUART de notre revenu NET !!!<br /> <br /> C'est absolument inacceptable : si Le Duigou peut le subir sans problème, lui qui a bénéficié d'une promotion très importante un an avant sa retraite ( un des plus hauts postes de la fonction<br /> publique), pas nous !<br /> <br /> <br />
Répondre