ARRETS MALADIE: LES DEPUTES UMP ONT DECIDE D'ABAISSER LE PLAFOND D'INDEMNISATION DES SALARIES DU PRIVE. A QUAND UNE DIMINITION SIGNIFICATIVE DES SALAIRES DES DEPUTES ET SENATEURS, CES NANTIS?

Publié le par Tourtaux

Arrêts-maladie : la majorité s'entend pour baisser le plafond d'indemnisation

LEMONDE.FR | 29.11.11 | 11h27   •  Mis à jour le 29.11.11 | 11h40

 
 

Députés UMP et gouvernement ont fini par trouver un point d'entente. A l'occasion du petit-déjeuner de la majorité, organisé mardi 29 novembre à l'Elysée, ils ont convenu d'abaisser le plafond des indemnités journalières versées par la Sécurité sociale aux salariés du privé en cas d'arrêt-maladie.

Ce plafond, actuellement situé à 48,40 euros par jour (soit 50 % de 2,15 smic), sera abaissé à 40,40 euros par jour (50 % de 1,8 smic, le nouveau plafond de salaire envisagé). Cette mesure doit rapporter 150 millions d'euros et compenser une partie du recul du gouvernement sur l'instauration d'un quatrième jour de carence, après une vive polémique.

TOUCHER "LES SALARIÉS LES MIEUX PAYÉS"

50 millions d'euros supplémentaires sont attendus d'autres mesures : renforcement de la lutte contre la fraude et instauration d'une autorisation de l'Assurance maladie pour les prescriptions de bouteilles d'oxygène. Ces 200 millions d'euros d'économie sont nécessaires pour tenir l'objectif gouvernemental de 2,5 % d'augmentation des dépenses de santé en 2012.

"Ce sont les salariés les mieux payés qui seront touchés", justifie un député de la majorité, "ceux-ci sont plus souvent couverts par leur employeur pour leur perte de salaire en cas d'arrêts-maladie sont moins souvent malades que les salariés moins bien rémunérés."

La mesure doit être présentée officiellement mardi après-midi, lors du vote définitif par l'Assemblée nationale du projet de loi de de financement de la sécurité sociale.

Jean-Baptiste Chastand, Patrick Roger et Vanessa Schneider

 

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/11/29/arrets-maladie-la-majorite-s-entend-pour-baisser-le-montant-maximum-des-arrets-maladie_1610601_823448.html#ens_id=1563976&xtor=RSS-3208

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
"Je n'ai pas fait l'école des capitalistes, ceci explique que je ne comprenne pas tout"<br /> En tant que militant CGT, tu as sans doute fait un peu d'économie politique dans nos différents stages syndicaux. Je ne sais pas si tu as fait une ou plusieurs formations à Courcelles sur Yvette<br /> qui enseignait une formation de haut niveau, du costaud. Nos anciens s'en souviennent certainement. Nous avions un gros bouquin qui enseignait l'économie politique : le Nikitine que j'ai donné l'an<br /> dernier à une jeune camarade. Cela ne date pas d'hier, Georges SEGUY était encore Secrétaire général de la Fédération des cheminots. C'était une autre époque qui ne nous rajeunit pas.
Répondre
P
ainsi, avoir 2,15 fois le SMIC serait faire partie des salariés les mieux payés.....<br /> <br /> ils ne savent plus quoi inventer....<br /> <br /> <br /> La CGT exige une échelle de salaire à l'embauche , de 1 à 4, de pouvoir doubler son salaire sur une carrière au même niveau<br /> <br /> Ce qui donne un écart total de 1 à 8 fois le SMIC CGT, ce qui est déjà considérable<br /> <br /> Je ne savais pas que celui qui gagne 2,15 fois le SMIC (des patrons) par son travail était un riche salarié....<br /> <br /> Je n'ai pas fait l'école des capitalistes, ceci explique que je ne comprenne pas tout
Répondre
J
D'après le texte, c'était lors du petit déjeuner des députés UMP mais, ne faisons pas la fine bouche, ils seront bientôt rejoints par d'autres scélérats députés de la majorité qui va bien au delà<br /> de l'UMP si on y regarde de près mais au fait, dans le Nord, il doit bien y avoir un député UMP pour se mettre en appêtit pour le déjeuner. Le problème avec ces nantis, c'est qu'ils ne se<br /> contententerons pas d'un clacot et d'un canon de prolo. Ils ont juste besoin de leurs voix pour se rendre à l'Assemblée nationale quans ils ne sèchent pas ses audiences.
Répondre
M
des noms, des noms, on reste sur sa faim quand on lit "un député de la majorité" - qu'on sache à l'avance quelles têtes on va mettre au bout des piques.
Répondre
J
A noter cette intention de diviser pour mieux régner. Il n'est question là que des salariés du secteur privé pour tenter de dresser les différentes catégories de personnes, les unes contre les<br /> autres.<br /> C'est en jouant sur la division qu'il cherche à provoquer parmi les différentes couches sociales de notre société, que Sarkozy compte être réélu l'an prochain, avec la silencieuse mais combien<br /> efficace complicité des urnes électroniques, transformées pour l'occasion en urnes funéraires de ce qu'il reste de démocratie dans le pays.
Répondre