AUBERVILLIERS (93) : SAMEDI 21 JANVIER 2012 DE 9H30 A 17H RENCONTRE NATIONALE DE COMMUNISTES DES QUARTIERS POPULAIRES

Publié le par Tourtaux

 

Rencontre nationale de communistes des quartiers populaires

 

 

Militants dans les quartiers populaires de France, certains d'entre nous sont membres du PCF, d'autres l'ont quitté ou n'en ont jamais fait partie, mais nous avons un objectif commun: reconstruire une organisation communiste populaire et marxiste qui permette aux exploité-e-s de s'unir pour mener le combat contre la domination du capital.

Dans nos quartiers, c'est la misère: emploi, logement, discriminations, racisme, pouvoir d'achat, santé, école...tout ce qui permet une vie normale est sacrifié par les politiques d'austérité de la droite. Il y en a ras le bol de la dictature de la dette qui exige que les peuples paient pour que les plus riches de la planète continuent de s'enrichir.

 

Le fossé grandit entre ceux qui paient le plus lourd tribut à cette crise et les élites politiques qui s'inscrivent dans l'alternance. La conséquence en est l'abstention, voire le vote Front National, le repli, la recherche de solutions individuelles.

Il n'y aura pas de changement réel dans notre pays si les plus exploité-e-s ne s'en mêlent pas.

 

C'est pourquoi nous proposons une rencontre nationale des militant-e-s communistes des quartiers populaires:

 

Samedi 21 janvier de 9h30 à 17h

 

Réfectoire de l'école Jean Macé- Condorcet
44-46, rue Henri Barbusse
93300 AUBERVILLIERS


Métro Aubervilliers-Pantin Quatre-Chemins

 

Pour nous donner plus de force, nous proposons de travailler autour de trois thèmes:

 

  • Plus de force pour les luttes: emploi, logement, pouvoir d'achat, santé, école...nous voulons mettre en commun nos expériences et nous donner des outils pour rassembler encore plus largement et bousculer le calendrier politique, remporter des victoires.

  • Plus de force pour faire reculer le fatalisme et pour faire grandir les idées qui font mal à la bourgeoisie. C'est la faute à la dette...Mais qu'est ce que cette fameuse dette sinon la dîme réclamée par ceux qui s'enrichissent de la spéculation, comme les seigneurs d'avant la Révolution réclamaient aux paysans affamés le blé qu'ils cultivaient. Les gouvernements ont volé le Non à la constitution européenne. Aujourd'hui, avec l'Euro, la France – comme les autres pays européens- n'a plus le droit de produire sa propre monnaie. Elle doit emprunter à des taux très élevés aux marchés financiers qui se gavent! C'est cela la dette! Faisons grandir le refus de la payer et l'exigence que notre peuple reprenne ses droits.

  • Plus de force pour unir le peuple de France avec une organisation communiste combative et solidaire qui aide les exploité-e-s à ne pas se faire avoir et se laisser diviser.

 

 

A l’appel de communistes du Nord/Pas de Calais, Aquitaine, Ile de France, Picardie, Languedoc/Roussillon, PACA, Rhône-Alpes, Alsace…

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article