BAHREIN : LA REPRESSION S'ACCENTUE CONTRE LES MANIFESTANTS ANTI-GOUVERNEMENTAUX

Publié le par Tourtaux

Bahreïn: grève de la faim de détenus contre la répression des manifestations

"Ce soir, ils (les prisonniers) prendront un dernier repas" avant d'entamer leur grève de la faim, déclarait hier le chef de l'Association des jeunes bahreïnis pour les droits de l'Homme, Mohammed al-Maskati.

En effet, des détenus et des militants bahreïnis condamnés pour avoir pris part à des manifestations anti-gouvernementales l'an dernier ont entamé dimanche soir une grève de la faim pour protester contre la répression, a annoncé ce même groupe de défense des droits de l'Homme.

Depuis leur prison, ces 14 militants des droits de l'Homme et chefs de l'opposition ont annoncé qu'ils veulent aussi par cette grève de la faim « ouverte » montrer leur " solidarité avec les manifestations pro-démocratie et protester contre leur brutale répression".

Parmi ces 14 prisonniers, figurent plusieurs chefs de l'opposition, condamnés en 2011 pour avoir, selon la justice, participé à un « complot ayant visé à renverser la dynastie  des Al-Khalifa », après la répression à la mi-mars d'un mouvement de contestation réclamant une monarchie constitutionnelle.

L'annonce de cette grève de la faim survient alors que le Conseil des ministres a décidé  dimanche, à la demande du ministre de l'Intérieur, de porter à 15 ans de prison la peine maximale encourue par les instigateurs des rassemblements où les attaques des policiers sur les manifestants sont devenues quasi-quotidiennes.

Les manifestations se sont intensifiées récemment, à l'approche du premier anniversaire du déclenchement de la contestation, le 14 février dernier.

En novembre, une commission d'enquête indépendante et Amnesty International avaient dénoncé un "usage excessif et injustifié de la force" de la part des autorités contre les manifestants, faisant état de 35 morts.

Source: Agences

30-01-2012 - 12:33 Dernière mise à jour 30-01-2012 - 12:33

 

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=48079&cid=20&fromval=1&frid=20&seccatid=143&s1=1

Publié dans L'Asie en lutte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Tourtaux 30/01/2012 14:48

De telles répressions n'ont pas lieu que dans ce pays et les milliardaires sont toujours là parce qu'ils ne veulent pas abandonner leurs affaires si juteuses. Peu leur importe les manifestants
qu'ils font massacrer par leurs sbires.

Babeuf 30/01/2012 13:13

Les médias ont une fâcheuse tendance à "omettre" de relater les évènements dramatiques qui se déroulent depuis des mois dans cette partie du monde où le peuple qui descend manifester dans la rue
quotidiennement son désaveu de la politique gouvernementale, est durement réprimé.