C'EST LA PEUR PANIQUE QUI POUSSE ISRAËL A ATTAQUER DANS LE GOLAN. VISIBLEMENT ILS CRAIGNENT DE RECEVOIR LA RACLEE MERITEE. EN EFFET, ASSASSINER, VIOLER ET TORTURER DES ENFANTS C'EST MONSTRUEUX

Publié le par Tourtaux

samedi, 28 juin 2014 06:00
Golan : Pourquoi Israël a-t-il peur ...?
Golan : Pourquoi Israël a-t-il peur ...?

IRIB- Selon Assadollah Athari, expert des questions politiques du Moyen-Orient,

les attaques israéliennes au Golan sont des signes de l’inquiétude des sionistes. 

La semaine dernière, les avions du régime sioniste ont attaqué les hauteurs du Golan. Le ministère de la guerre du régime sioniste a publié un communiqué pour annoncer que cette attaque était une réaction aux actions au Golan qui avaient laissé plusieurs blessés parmi les soldats du régime sioniste. Pourtant, certains observateurs estiment que ce n’était qu’un prétexte pour que le régime sioniste puisse faire une démonstration de force et montrer qu’il est prêt à riposter la moindre mouvement au Golan. Le ministre de la guerre du régime sioniste a annoncé, dans un communiqué, que pour Tel-Aviv le gouvernement du président syrien, Bachar al-Assad est responsables de ces actions au Golan. Or, depuis longtemps, le régime sioniste s’était dit inquiet de la présence des terroristes extrémistes dans la partie syrienne des hauteurs du Golan, de sorte que depuis un mois, certaines sources mettaient en garde contre l’éventualité d’une nouvelle guerre israélienne dans cette région. A ce propos, Asadollah Athari, expert politique, estime que le changement de l’équilibre des forces en Syrie est devenu une source d’inquiétude pour les dirigeants israéliens.

***

- La semaine dernière, l’aviation israélienne à attaque le Golan. Est-ce que le régime sioniste se sent réellement menacé par l’armée syrienne au Golan ?

A. Athari : Nous ignorons pour le moment les cibles des raids aériens des sionistes. Les Israéliens ont justifié leur action par le fait que plusieurs soldats sionistes auraient été blessés dans cette région. En général, le régime sioniste se trouve sous pression, soit de la part des forces du Hezbollah, soit par des menaces sécuritaires dans la région du Golan, soit par la présence des terroristes de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) en Jordanie. Ces raids aériens du régime sioniste contre le Golan est une réaction du régime sioniste à ces pressions.


- Le ministre de la guerre du régime sioniste dit que le président Assad serait responsable de toute attaque contre Israël à partir du territoire syrien. L’objectif du régime sioniste serait-il d’ouvrir un nouveau front contre l’armée syrienne afin de l’affaiblir dans le combat contre les groupes terroristes ?

A. Athari : Oui. A présent, plusieurs organisations et groupes terroristes se battent en Syrie contre l’armée, dont l’EIIL, le Front al-Nosra ou l’Armée syrienne libre (ASL). Ces groupes reçoivent l’argent des Saoudiens pour faire la guerre en Syrie. Dans ce contexte, le régime sioniste se sent menacé par ce qui se passe actuellement en Syrie, au Liban et dans d’autres pays de la région où il y a des terroristes comme ceux de l’EIIL.


- Comment Tel-Aviv pourrait exploiter les événements qui se produisent actuellement en Irak, surtout dans le cadre du projet du démantèlement des pays du Moyen-Orient ?

A. Athari : C’est une vision plus large au niveau internationale qui porte sur la division des pays du Moyen-Orient. Mais cela peut également concerner Israël. Selon les accords Sykes-Picot, la Palestine devrait se diviser en deux Etats. Pourtant, le régime sioniste réagira contre tout groupe terroriste qui pourrait menacer sa sécurité. A présent, les Sionistes préfèrent se contenter de regarder comment le conflit se développe en Irak et l’affaiblissement de l’armée, des infrastructures et l’économie de ce pays.


- Tandis que le président Obama veut établir la paix entre le régime israélien et les Palestinien, pourquoi Israël doit-il essayer de perturber les efforts de paix ?

A. Athari : La paix entre Israël et les Palestiniens n’est qu’une véritable plaisanterie. Tandis que les puissances qui soutiennent soit les Palestiniens soit les Israéliens, sont en guerre civile, comment pourra-t-on imaginer la paix entre les Palestiniens et les Israéliens ?


Est-il probable que l’armée israélienne procède aux opérations terrestres sur le territoire syrien ?

A. Athari : Israël évitera cette option. En réalité, Tel-Aviv ne veut pas s’attirer des ennuis. Les sionistes préfèrent que la guerre continue parmi les Musulmans eux-mêmes. Pourtant en attaquant le Golan, les Israéliens ont voulu montré qu’ils sont vigilants et prêts à riposter la moindre provocation. Pour le moment, Tel-Aviv ne veut pas modifier l’équilibre des forces à l’intérieur de la Syrie, de peur de mettre en péril sa propre sécurité.

 

Publié dans Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article