COMMENT LE GOUVERNEMENT S'EST FOUTU DE LA GUEULE DES SYNDICATS !

Publié le par Tourtaux

Comment le gouvernement s'est "foutu de la gueule " des syndicats !

 

Par menou69
le 25/05/2010 à 22:1
Info non vérifiée par la rédaction du Post.

 

Photo Lyon info

 

Le 28 juin 2009 le journal La Tribune relatait la déclaration du Premier Ministre François Fillon, faite lors d'une réunion des cadres de l'UMP, notifiant que la seule solution possible pour sauver le régime des retraites français était le report de l'âge légal de 60 ans.

Initiateur de la loi d'août 2003 sur les retraites, celui-ci avait déjà jugé dès le 15 juin que la question de l'âge légal de la retraite n'était pas "tabou" ! Nicolas Sarkozy lui avait emboité le pas le 22 juin devant le Congrès en annonçant : que le gouvernement examinerait "toutes les opinions avec les partenaires sociaux" y compris le report de l'âge légal !

L'ouverture des négociations avec les syndicats s'est effectuée le 12 avril 2010. Éric Woerth et les partenaires sociaux ont décidé, d'un commun accord, des thèmes sur lesquels des concertations spécifiques seraient organisées comme : la pénabilité, l'emploi des séniors, les mécanismes de solidarité e le pilotage des régimes de retraites. Malgré  " la cacaphonie syndicale " les pricipaux syndicats étaient tous d'accord sur le maintien de l'âge légale de départ à la retraite à 60 ans dixit : Jean-Claude Mailly (FO), François Chérèque (CFDT), Jacques Voisin (CFTC), Bernard Thibault (CGT) ainsi que le principal syndicat de la fonction publique FSU.

Le 5 mai François Fillon sur TF1 affirmait : " que le report  de l'âge l'égal était une solution  et que le gouvernement l'étudiait parmi d'autres". Deux jours avant dans le journal Le Monde du 3 mai il était annoncé que Nicolas Sarkozy envisageait un report de l'âge légal de départ à la retraite à 63 ans.
L'affaire a  alors suscité un certain émoi au sein du gouvernement qui était en phase de concertation avec les partenaires sociaux sur la question des retraites. " Ce sont des informations qui ne reposent sur rien", avait assuré Eric Woerth à des journalistes, "Aucune décision n'est prise", commentait également de son côté Franck Louvrier, le conseiller en communication de l'Elysée.

Mais vlan! aujourd'hui 25 mai pour la première fois, le ministre du Travail confirme que l'âge légal de départ à la retraite sera repoussé au-delà de 60 ans. Cette fois, le recul de l'âge légal de la retraite est acté. Confirmant une «source proche du dossier» citée par l'AFP mardi matin, Eric Woerth annonce sur le site internet de Paris Match qu'une modification de l'âge légal constituait «une option logique pour le gouvernement».
La " langue de bois " étant l'apanage du gouvernement on ne peut  pas être surpris de toutes ces déclarations contradictoires !

Mais quand est-il des négociations avec les syndicats ?  A quoi ont servi ces concertations puisque le gouvernement a décidé et a toujours eu l'intention de décider tout seul  du contenu de cette loi sur les retraites ?

A deux jours de la manifestation unitaire des syndicats le gouvernement prend des risques d'enflammer la population avec ces déclarations.

Comme il est dit sur la photo : "Quand le gouvernement viole les droits du Peuple, l'insurrection est pour le peuple le plus sacré des devoirs
( Extrait de la Convention Nationale 1784 )

Il ne faut pas "faire perdre la face" à des adversaires, cela risque d'entraîner un "retour de bâton" violent et déterminant pour 2012 !

Par menou69
Source : http://lepost

Publié dans Lutte des classes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
<br /> Popote, si les enfoirés qui nous serrent la gueule sont capables d'entendre planer des billets de banque, toi qui bosse aux impôts ou au trésor, tu vas pouvoir t'occuper de ces salopards?<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> IL FAUT PASSER AU DESSUS DES DIRECTIONS SYNDICALES OU CREVER, IL FAUT FAIRE CE CHOIX INDISCUTABLE!<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> Là aussi, je rejoins Patrice dans son raisonnement qui est celui d'un militant chevronné qui sait de quoi il parle.<br /> Tout militant PUR de la CGT, dont je suis, ne peut accepter cette collaboration de classe de la part de nos dirigeants.<br /> Il est inadmissible que la CGT laisse parader en tête de cortège demain et les autres fois la traîtresse CFDT qui, nous le savons tous, va trahir la classe ouvrière à la première occasion.<br /> Aucun militant de la CGT digne de ce nom, ne peut accepter que ses dirigeants aillent discutailler avec le gouvernement de la "réforme" des retraites comme d'ailleurs de tout coup tordu à<br /> l'encontre des salariés et de leurs familles.<br /> Il N'Y A RIEN A NEGOCIER!<br /> L'URGENCE EST LA CONSTRUCTION DU RAPPORT DE FORCES NECESSAIRE A L'ORGANISATION DE LA GREVE GENERALE RECONDUCTIBLE!<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Le gouvernement est sourd d'une oreille et il entends rien de l'autre...sauf le bruit d'un billet de banque !<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Une communication très risquée et très provocatrice a été adoptée par le gouvernement. Comme ils ne croient pas à une forte mobilisation demain, ils considèreront que le peuple a capitulé une fois<br /> de plus.<br /> <br /> <br />
Répondre