CRIMEE : PAS D'IMPLICATION DE LA RUSSIE DANS LE BLOCAGE DE L'AERODROME. LE PERSONNEL DEMENT !!

Publié le par Tourtaux

     
Aujourd'hui, 14:32
Blocage de l'aérodrome de Belbek en Crimée : pas d'implication de la Russie
Blocage de l'aérodrome de Belbek en Crimée : pas d'implication de la Russie

Par La Voix de la Russie | Le service de presse de la Flotte russe de la mer Noire a démenti l'information sur la participation des militaires russes au blocage de l'aérodrome de Belbek situé près de la ville de Sébastopol en République autonome de Crimée en Ukraine.

 

« Etant donné l'instabilité de la situation autour des lieux de déploiement des unités de la Flotte de la mer Noire en Crimée leur protection a été, en effet, renforcée par des unités antiterroristes », a souligné le service de presse.

 

 


 

D'après les données actualisées, l'aéroport de Belbek est contrôlé depuis jeudi par des détachements d'autodéfense formés en Crimée. T


http://french.ruvr.ru/news/2014_02_28/Les-militaires-russes-ne-participent-pas-au-blocage-de-laerodrome-de-Belbek-8189/

Crimée / aéroport occupé: le personnel dément
14:32 28/02/2014
SIMFEROPOL, 28 février - RIA Novosti

Les rapports selon lesquels l'aéroport de la ville ukrainienne de Simféropol (Crimée) aurait été occupé par des inconnus armés sont faux, a annoncé à RIA Novosti une porte-parole de l'aéroport.

"Les avions partent et arrivent comme prévu. Les informations (sur l'occupation de l'aéroport, ndlr) ne correspondent pas à la réalité", a fait savoir l'interlocutrice de l'agence.

Auparavant, plusieurs médias avaient rapporté que des individus armés avaient pris le contrôle de l'aéroport de Simféropol, capitale de la république autonome de Crimée.

La situation s'est aggravée en Crimée, république autonome majoritairement russophone, suite à la destitution du président ukrainien Viktor Ianoukovitch par la Rada suprême (parlement). Le 25 février, la population russophone de la presqu'île a lancé une action à durée indéterminée devant le siège du parlement criméen en signe de protestation contre les nouvelles autorités de Kiev.

Jeudi, le parlement de Crimée a limogé le gouvernement local et fixé au 25 mai prochain un referendum sur l'élargissement des pouvoirs de la république autonome, ce qui constitue une des exigences des manifestants.

 

 

© RIA Novosti. Taras Litvinenko

La Rada suprême a demandé vendredi d'organiser une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu pour examiner la situation en Crimée.


 

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article